17 05, 2024

17 mai – Journée mondiale de lutte contre les LGBTQIphobies : combien de mortEs encore ?

Par |2024-05-17T20:34:33+02:00vendredi 17 mai 2024|Catégories : Accueil, Lutte contre les LGBTIphobies|Mots-clés : , , , , , |

En ce 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDABHOT), Act Up-Paris réaffirme la responsabilité directe du gouvernement Macron dans l’augmentation des attaques LGBTQIphobes. Les données actualisées d’SOS Homophobie confirment ce que nous vivons tous les jours : les années passent, les promesses gouvernementales se succèdent, les agressions, les humiliations [...]

11 05, 2023

Travailleuses du sexe de Lyon : une répression qui met à mal la santé et les droits humains La Préfecture se doit de retirer l’arrêté couvrant tout l’arrondissement

Par |2023-11-22T19:37:26+01:00jeudi 11 mai 2023|Catégories : Accueil, Discriminations, Travail du sexe|Mots-clés : , , |

Communiqué inter-orga du 4 mai 2023 Les travailleuses du sexe de Gerland-stade ont été expulsées aujourd’hui, et restent sans alternatives. Avec comme horizon la Coupe du monde de Rugby en septembre 2023 et les Jeux Olympiques 2024, un arrêté préfectoral avait été annoncé début avril affirmant être mis en exécution avant la fin du même mois. [...]

22 01, 2022

Journée Mondiale de solidarité avec les personnes intersexes, trans, non-binaires incarcérées

Par |2023-11-22T19:37:28+01:00samedi 22 janvier 2022|Catégories : Accueil, Lutte contre les LGBTIphobies, Prison|Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , |

Ce samedi 22 janvier 2022 se tient la 6e édition de la journée internationale de solidarité avec  les personnes intersexes, trans et non-binaires incarcérées, créée à l'initiative d'un détenu trans  aux États-Unis. (1) En France et dans le monde entier, l’univers carcéral, les centres de privation de liberté  (établissement de santé mentale, établissement pénitentiaire, centre éducatif [...]

31 10, 2012

Programme d’action gouvernemental contre les violences et discriminations des LGBT: pour Najat Vallaud-Belkacem, « la sérophobie ne relève pas des questions LGBT »

Par |2023-11-24T16:12:31+01:00mercredi 31 octobre 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , , , , |

Act Up-Paris est désespérée du programme élaboré suite aux réunions des différents groupes de travail du Programme d’action gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre, présenté ce matin en conseil des ministres et devant les associations LGBT. Cela faisait certes longtemps qu'autant d'associations LGBT n'avaient pas été reçues dans un ministère, mais le résultat est très loin de répondre aux enjeux pratiques qui nous concernent. Act Up-Paris avait participé à ces consultations. Autant dire qu'aucune de nos revendications n'ont été entendues [[ Par exemple, cette proposition sur le dépistage obligatoire ou celle-ci sur les questions internationales ]].

25 01, 2012

Après les propos de Xavier Bertrand sur les soins funéraires, nous attendons la levée de l’interdiction

Par |2023-11-24T16:12:49+01:00mercredi 25 janvier 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , |

Hier, lors de ses vœux à la presse, le ministre de la santé Xavier Bertrand annonçait qu'il « ferait évoluer très vite et dans les semaines qui viennent les dispositions concernant les soins funéraires ». Nos associations prennent acte de cette annonce et attendent la seule concrétisation possible de cet engagement : la levée de l'interdiction de soins post mortem pour les personnes dont on savait qu'elles vivaient avec le VIH ou une hépatite virale.

11 01, 2012

Nora Berra crache sur les tombes des séropos : démission !

Par |2023-11-24T16:12:49+01:00mercredi 11 janvier 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , |

Comme Xavier Bertrand, Nora Berra refuse de répondre aux associations de lutte contre le sida quand elles demandent de mettre fin à la discrimination légale que représente l'interdiction des soins funéraires pour les personnes qui vivaient avec le VIH ou une hépatite virale.

10 01, 2012

Les associations attendues par les CRS et non par la secrétaire d’Etat à la Santé !

Par |2023-11-24T16:12:50+01:00mardi 10 janvier 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , |

Les associations de lutte contre le sida demandent depuis quatre ans la levée de l’interdiction de soins de conservation pour les personnes séropositives au VIH et aux hépatites virales décédées. Alors que les associations ont répondu présentes à la convocation à une réunion sans discussion sur la date et l’heure, Nora Berra n’a pas jugé nécessaire [...]

06 01, 2012

Conférence de presse au Crips

Par |2023-11-24T16:12:50+01:00vendredi 6 janvier 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , , |

Les soins funéraires sont interdits aux personnes dont le certificat de décès mentionne qu'elles vivaient avec le VIH. Il s'agit là d'une discrimination légale sans fondement scientifique. Le gouvernement s'apprête à la reconduire, malgré l'avis contraire du Conseil national du sida, malgré la mobilisation associative, malgré l’absence de données justifiant cette interdiction. Plus de 40 associations [...]

03 01, 2012

L’exclusion des PVVIH des soins funéraires : une absurdité dangereuse et violente

Par |2023-11-24T16:12:50+01:00mardi 3 janvier 2012|Catégories : Archives|Mots-clés : , , |

Voici le document de position envoyée au ministre de la Santé par 46 associations et syndicats concernant l'interdiction des soins funéraires aux personnes dont le certificat de décès mentionne qu'elles vivaient avec le VIH.

30 12, 2011

Le Haut Conseil de la Santé publique irrationnel et déconnecté de la réalité du sida

Par |2023-11-24T16:12:51+01:00vendredi 30 décembre 2011|Catégories : Archives|Mots-clés : , , , |

Les soins funéraires sont interdits aux personnes vivant avec le VIH depuis un arrêté du 20 juillet 1998. Or, c’est en se fondant sur un avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), daté du 27 novembre 2009, que le ministère de la Santé entend reconduire sous peu ces dispositions discriminatoires, et ce malgré un avis contraire d'une instance de consultation bien plus spécialisée, le Conseil national du sida. Act Up-Paris dénonce l'avis du HCSP comme irrationnel et déconnecté de la réalité du sida.