Travail du sexe2023-09-30T00:07:37+02:00

Comme l’ensemble des associations de santé, de santé communautaire, de lutte contre le sida, Act Up-Paris est engagée de longue date auprès des travailleurSEs du sexe, contre toute répression.
En matière de travail sexuel, pénaliser, c’est tuer.

Déjà, en 2003, nous nous opposions aux côtés des TDS à la Loi de Sécurité Intérieur mise en place par le gouvernement Sarkozy, et particulièrement à sa mesure de pénalisation du racolage public.

Nous avons de la même manière mené la lutte contre la mesure de pénalisation des clients, qui a finalement été adoptée dans le cadre de la loi « visant à lutter contre le système prostitutionnel » du 13 avril 2016.

Les personnes qui ont choisi, quelque soit les motifs de leur choix, d’exercer le travail sexuel doivent avoir accès aux droits et aux soins, au dépistage, à la prévention, à la contraception et aux traitements, et tout doit être par ailleurs mis en œuvre pour libérer les personnes qui subissent la contrainte, sont victime de traite des êtres humains ou d’exploitation à des fins sexuelles.

A ce titre, nous sommes favorables à la dépénalisation complète du travail sexuel, et à un accès pour touTEs au droit commun.

NOS ARTICLES RECENTS SUR LE TRAVAIL DU SEXE

JOP: Non, les grands événements n’augmentent pas la prostitution !

Par |mardi 16 janvier 2024|Catégories : Accueil, Discriminations, Travail du sexe|Tags: , , |

À l'approche des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, les clichés [...]

Projet de loi SREN et accès au porno : identifier les internautes ne résoudra rien

Par |mardi 19 septembre 2023|Catégories : Accueil, Act Up-Paris, Jeunes, Prévention / Santé & bien-être, Travail du sexe|

Article co-écrit par La Quadrature du Net et Act Up-Paris. Parmi les nombreuses [...]

Victoire d’étape sur la Loi prostitution de 2016 : la Cour européenne des droits de l’Homme reconnaît l’impact négatif de la loi sur les travailleuses du sexe

Par |jeudi 31 août 2023|Catégories : Accueil, Discriminations, Travail du sexe|

Paris, le 31 août 2023. Décision inattendue de la Cour [...]