Ce contenu a 17 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge et son contexte en tête.

Affaibli par les infections opportunistes qu’il avait maîtrisées, par les effets secondaires et par l’usure que génèrent les traitements anti VIH, Lionel est décédé à l’hôpital d’Arles.

Lionel_Royon.jpg Militant acharné de la lutte contre le sida, il s’est constamment battu pour les droits et l’accès aux soins des personnes touchées par la maladie et leurs proches. Il aura été un des acteurs les plus respectés et les plus aimés de la lutte contre le sida, que ce soit sur le plan municipal, parisien, national et international. Il était un homme de cœur et conscient avant tout du retentissement du sida sur la marche de l’humanité. Il a notamment été : – Président de l’association ACTIF Santé depuis 2004 – Membre de l’association Act-Up Paris depuis 1993
(Commission Traitements et Recherche puis Commission Droits Sociaux et Permanence Droits Sociaux) – Membre de l’association Actions Traitements – Membre du TRT-5 de 1994 à 1999
en tant que représentant d’Act-Up Paris – Vice-président de l’Association Clichoise de Lutte contre le sida puis du Mouvement Séropote Clichois depuis 1995 – Membre du comité d’organisation des premiers états généraux du sida (1990) Sans oublier son engagement communautaire avant le sida. Lionel Royon restera l’exemple d’un engagement quotidien sans faille dans la lutte contre le sida. Sa mort nous démontre que notre combat n’est pas fini et qu’il est bien loin d’être gagné. Le sida continue à faire des ravages et comme il nous a toujours incité à poursuivre le combat, il répétait souvent « on n’a que les droits que l’on mérite, parce que l’on s’est battus pour les obtenir ». Nous vous invitons toutes et tous à vous recueillir lors d’une cérémonie [[La date et l’endroit de la cérémonie seront communiqués ultérieurement.]] qui aura lieu en septembre pour honorer sa mémoire, son engagement et son combat. E-mail pour vos messages : actup@actupparis.org.