Ce contenu a 26 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge et son contexte en tête.

Le processus menant un nouveau médicament du stade expérimental vers la commercialisation effective est classiquement de l’ordre de 7 à 10 ans, en fonction de la plus ou moins grande difficulté à montrer qu’il est efficace et peu dangereux.

De tels délais ne sont pas supportables lorsqu’il s’agit de maladies graves pour lesquelles on ne dispose d’aucun traitement. La modification des procédures administratives en même temps qu’une nouvelle façon d’apprécier l’efficacité des antirétroviraux (par leur effet immédiat sur la charge virale et non par leur effet sur la survenue de maladies opportunistes à plus long terme) a diminué ce délai de moitié. Les essais sur l’homme et la femme suivent les essais chez l’animalE et les essais en laboratoire (in vitro ). La durée des essais sur l’homme et la femme peut être ramenée à 2 ans, accélérant considérablement la rapidité avec laquelle les médicaments sont mis à la disposition de ceux et celles qui en ont besoin. Mais cela se traduit par un manque d’information à leur égard : au moment où ils arrivent sur le marché, on ne sait pas toujours comment les utiliser au mieux, raison pour laquelle d’autres essais doivent être entrepris.