Accueil du site > Communiqués de presse

Pages 1 | 2 | 3
24 octobre 2005

L’Institut de Veille Sanitaire met en avant la notion dangereuse de « groupes à risques »

Sur le sommaire, publié en couverture, du numéro 13 de Prévalence, la revue de l’Institut de Veille Sanitaire, on peut lire ce titre annonçant un article : « vih-sida : les groupes à risques ». Une expression depuis longtemps abandonnée du fait de sa dangereuse ambiguïté. [la suite]

15 février 2005

sida : nouveau virus foudroyant

Au seuil d’une nouvelle épidémie ?

Une souche de virus hautement résistante et particulièrement agressive vient d’être isolée chez un homosexuel séropositif new-yorkais d’une quarantaine d’années qui avait des rapports sexuels non protégés. [la suite]

9 juin 2004

Celebration & Safe Week [acte III]

L’Institut de veille sanitaire n’assure pas son travail de veille et d’alerte

Act Up-Paris a zappé aujourd’hui mardi 8 juin l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS). Cette administration était censée assurer une médiatisation importante des chiffres extrêmement inquiétants de l’infection à vih/sida. Or, en dehors d’une diffusion sur le site de l’INVS, aucune publicité n’a été entreprise. [la suite]

4 juin 2004

Philippe Douste-Blazy s’engage auprès d’Act Up-Paris à alerter sur la reprise du sida

Le 8 juin prochain aura lieu l’annonce officielle des chiffres de la déclaration obligatoire (DO) du vih/sida, outil de surveillance épidémiologique de l’infection. Le 26 mai dernier, suite à une proposition d’Act Up-Paris, le ministre de la santé nous annonçait qu’il saisirait cette occasion pour réaffirmer publiquement la réalité et les dangers de l’épidémie. [la suite]

28 novembre 2003

Chiffres du sida : Mattéi doit prendre ses responsabilités

Hier, jeudi 27 novembre, Jean-François Mattéi, Ministre de la santé et Gilles Brücker, directeur de l’Institut de veille sanitaire (InVS) ont présenté les chiffres de la déclaration obligatoire de séropositivité (DOS) et du baromètre gay. Ces chiffres sont extrêmement inquiétants. Ils décrivent une épidémie qui reprend chez les gays, se développe chez les hétérosexuels — tout particulièrement chez les femmes — et qui frappe durement les migrants. [la suite]

Épidémiologie

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]