Accueil du site > Communiqués de presse

Pages ... | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | ...
14 février 2005

Trois militantEs d’Act Up-Paris en garde à vue : la criminalisation de la protestation se confirme

Trois militantEs d’Act Up-Paris ont été arrêtéEs et placéEs en garde à vue à la fin d’une action visant le siège de l’UMP. [la suite]

27 janvier 2005

Procès des militants d’Act Up : faux sang contre fausses promesses

Aujourd’hui jeudi 27 janvier 2005, huit militantEs d’Act Up-Paris ont comparu devant la 29ème Chambre correctionnelle de Paris au motif d’avoir, lors d’une action menée le 30 novembre dernier, « volontairement dégradé un bien classé ou inscrit, le Palais de l’Élysée ». [la suite]

1er décembre 2004

Des malades du sida, placés en garde à vue, s’apprêtent à passer la nuit au commissariat

Après le zap organisé mardi 30 novembre au matin contre l’Élysée, les militants d’Act Up-Paris ont été placés en garde-à-vue. Douze heures plus tard, ils sont toujours au commissariat et risquent d’être déférés devant le parquet pour une procédure de comparutation immédiate. Il serait plus qu’ironique que des militants de la lutte contre le sida passent le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, dans un commissariat et qu’ils soient jugés pour avoir rappelé à Jacques Chirac l’urgence de leur situation. [la suite]

30 novembre 2004

Chirac : le premier responsable

Aujourd’hui, Act Up-Paris a zappé l’Elysée et interpellé Jacques Chirac. Une dizaine de militants d’Act Up ont couvert de faux sang la façade du bâtiment et scandé des slogans pour dénoncer le mélange d’inaction et d’hypocrisie du Président de la République face au sida à la veille du 1er décembre. Après un très long flottement des services de sécurité (d’après les observateurs de presse présents), les militants ont été interpellés et placés en garde-à-vue, ce qui est très rare pour ce type d’action. Mettre les malades en détention n’est pas une réponse. [la suite]

26 novembre 2004

Sida grande cause nationale 2005 : grandes seront nos exigences

Act Up-Paris se félicite de la décision du gouvernement de proclamer la lutte contre le sida grande cause nationale. Notre association a pleinement soutenu cette demande initiée par Elus Locaux Contre le Sida. Néanmoins, nous n’avons pas l’habitude de nous joindre inconditionnellement au concert de déclarations d’intentions dont est pavée la lutte contre le sida. Cette décision est la moindre des mesures que pouvait concéder le gouvernement au vu de l’évolution alarmante de l’épidémie : tant dans le (...) [la suite]



L'association

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]