Accueil du site > Communiqués de presse

Pages ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ...
9 novembre 2007

Libération in extremis d’un séropositif en rétention mais la course aux chiffres de Brice Hortefeux méprise la loi

Act Up-Paris, Aides et la Cimade ont enfin obtenu mercredi soir, la libération de Monsieur V., de nationalité russe, placé en rétention depuis plusieurs jours au mépris total de son état de santé. [la suite]

7 novembre 2007

Act Up-Paris, Aides, Cimade

Le ministère de l’immigration condamne à mort un malade du sida en l’expulsant vers la Géorgie

Monsieur P., séropositif au VIH sous traitement, est actuellement au centre de rétention de Metz en vue de son expulsion vers la Géorgie, pays où l’offre de soins est officiellement insuffisante et où l’accès effectif au traitement est impossible pour une majorité des personnes touchées. Au courant de sa situation depuis plusieurs jours, le cabinet du ministre de l’Immigration n’a rien fait pour empêcher son éloignement. [la suite]

19 septembre 2007

Act Up-Paris zappe le ministère de l’immigration

Les étrangerEs ne sont pas des "variables d’ajustement"

Ce mercredi 19 septembre, des militantEs d’Act Up-Paris ont placardé la nouvelle devise du ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement sur ses murs : "Vivre seulE ou mourir". Aux cris de "projet de loi Hortefeux, projet de loi xénophobe" et "sida, on meurt, l’indifférence demeure", elles et ils ont protesté contre le projet de loi sur la "maîtrise de l’immigration" actuellement en discussion au Parlement. [la suite]

17 septembre 2007

Affiche et sticker

Vivre seulE ou mourir

Encore une loi raciste sur l’immigration

Les 18 et 19 septembre prochains, l’Assemblée Nationale examine un énième projet de loi sur l’immigration, qui entend restreindre encore plus les conditions du regroupement familial. Act Up-Paris lance une campagne d’affichage pour dénoncer les conséquences dramatiques que cela impliquerait pour les étrangerEs malades. [la suite]

24 juillet 2007

Pour l’Elysée, y a-t-il de bons et de mauvais malades du sida ?

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

Act Up-Paris se réjouit à la fois de la libération des infirmières bulgares et de la sollicitude manifestée par la France envers les enfants libyens de Bengazi. Mais en tant qu’association de malades, au regard de la politique que vous menez en France à l’encontre des personnes atteintes par le VIH, nous sommes désormais en droit de nous poser une question : pour l’Elysée, il y a de bons et de mauvais malades du sida ? [la suite]

Étrangers

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]