Accueil du site > Communiqués de presse

Pages ... | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21
17 avril 1998

Chevènement démission

Aux cris de "Chevènement réveilles-toi, les sauvageons sont là" et "Chevènement démission, arrêt des expulsions", les militants d’Act Up-Paris ont, vendredi 17 avril, réveillé à son domicile Monsieur Jean-Pierre Chevènement. Les militants ont été interpellés par les forces de l’ordre et amenés au commissariat, pour être ensuite relâchés 4 heures plus tard. Act Up-Paris entendait ainsi dénoncer les propos tenus, à plusieurs reprises, par le Ministre de l’Intérieur. A propos des associations de soutien aux (...) [la suite]

18 mars 1998

Act Up-Paris soutient les sans-papiers

Tandis que les sans papiers s’apprêtent à commémorer le deuxième anniversaire de l’occupation de Saint Ambroise, M. Chevènement rend hommage aux méthodes répressives de son prédécesseur. [la suite]

6 mars 1998

Le Ministre de l’Intérieur instaure un tri entre les bonnes associations et les associations indésirables.

Act Up-Paris invite les associations de défense des étrangers à résister. Dans l’indifférence générale, la loi Chevènement a été votée mardi soir à l’Assemblée Nationale. En première lecture, les députés avaient souhaité supprimer enfin le délit de solidarité. L’article 10 bis protégeait contre des poursuites les " associations à but non lucratif qui apportent aide et conseils à un étranger [ en situation irrégulière ], et en particulier les associations qui viennent en aide aux étrangers dont l’état de santé (...) [la suite]

23 octobre 1997

communiqué de presse

rétention de sans-papiers : cela arrive aussi à Melun

Le 23 octobre à 9h, la Coordination nationale des sans-papiers, soutenue par Act Up-Paris et d’autres organisations engagées dans le combat des sans-papiers, ont investi les locaux de la préfecture de Melun. [la suite]

16 octobre 1997

communiqué de presse

Le Préfet de police de Paris prétend empêcher une manifestation réclamant la régularisation des sans-papiers

Depuis le 15 octobre, la préfecture de police de Paris fait obstacle à un rassemblement prévu vendredi 17 octobre pour réclamer la régularisation des sans-papiers et l’abrogation des lois Pasqua-Debré. [la suite]

Étrangers

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]