Accueil du site > Communiqués de presse

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...
11 février 2010

Assises parlementaires « prison »

« Sortir les malades des prisons » : assez de discours, des actes !

Ce vendredi 12 février doivent se tenir les assises parlementaires sur les prisons à la Maison de la Chimie à Paris. Act Up-Paris rappelle à cette occasion l’urgence d’une application effective de la loi sur la suspension de peine pour raison médicale. [la suite]

2 février 2010

Act Up-Paris & Ban Public

La peine de mort existe toujours en France : des malades meurent en prison

Un prisonnier gravement malade risque de mourir en PACA. La suspension de peine pour raison médicale doit s’appliquer. [la suite]

25 novembre 2009

Act Up-Paris & Ban Public

La sexualité ne s’arrête pas aux portes des prisons

Prévention des IST, parloirs intimes, lutte contre les agressions sexuelles : la France doit respecter le droit des prisonnierEs à la sexualité

Act Up-Paris et Ban Public soutiennent la pétition du RAIDH sur “le droit à l’intimité des détenus” et relaient la colère des 62 000 hommes et femmes et de leurs proches qui subissent actuellement la négation de leur droit à une sexualité libre en prison. [la suite]

29 janvier 2008

Le projet de loi sur la rétention de sûreté doit être retiré

Act Up-Paris réitère son opposition au projet de loi de Rachida Dati qui remet en cause le secret médical en détention, et participera ce mercredi 30 janvier à la conférence de presse à 11h à la Bourse du Travail ainsi qu’à la manifestation place de la Sorbonne à 14h, aux côtés des signataires de l’appel contrelaretentiondesurete.fr [la suite]

7 janvier 2008

Projet de loi Dati sur la rétention de sûreté : Act Up-Paris dénonce la remise en cause du secret médical en prison

L’Assemblée Nationale s’apprête à examiner, ce mardi, en première lecture, le projet de loi de Rachida Dati relatif à la rétention de sûreté et à la déclaration d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental. Act Up-Paris dénonce cette mesure de rétention intervenant après qu’une peine de prison a été purgée, sans qu’aucune infraction n’ait été commise, et sur la simple base d’une expertise psychiatrique cherchant à évaluer " la dangerosité d’un individu ". [la suite]

Prison

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]