Accueil du site > Communiqués de presse

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...
10 juillet 2009

INPES : déjà 2 ans de vacances

Ce vendredi après-midi, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont fait relâche à la plage de l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES). Draps de bain, lunettes et paréos : la prévention est en congés annuels... depuis 2 ans !
En effet, cela fait plus de 2 ans que l’État est en vacances de prévention du sida, et particulièrement de campagnes ciblant les gays [la suite]

9 juillet 2009

Lettre ouverte à Roselyne Bachelot-Narquin : quid de la prévention gay ?

Cet été, encore une fois, aucune campagne de prévention ciblée gay n’aura été commandée par l’INPES. Le groupe d’experts « prévention homo », dont Act Up-Paris et le SNEG sont membres, ne s’est pas réuni depuis près de deux ans, période durant laquelle l’INPES n’a produit aucune nouvelle campagne en direction de la population homosexuelle. Ni consultation, ni réunion, ni nouvelles campagnes ciblées. Rien. [la suite]

25 juin 2009

Act Up-Paris lance une campagne sur la prévention gay et adresse une lettre ouverte à l’INPES

Prévention du sida : pendant que l’INPES tergiverse, les pédés se contaminent.

Act Up-Paris affiche trois visuels rose fluo dans les établissements gais et dans les rues de la capitale pour remobiliser la communauté sur la prévention, interroger les stratégies dites de « réduction des risques sexuels » et interpeller les pouvoirs publics sur leur inaction en la matière. [la suite]

30 avril 2009

Avis du CNS sur les antirétroviraux comme moyen de prévention : un avis mesuré qui n’épuise pas la question

Le Conseil National du Sida (CNS) vient de publier un avis sur l’intérêt du traitement en matière de prévention. Au regard de cet avis plutôt mesuré, les recommandations avancées par le CNS sont relativement simplistes. Cet avis confirme l’intérêt du dépistage et de la mise sous traitement pour endiguer l’épidémie à une échelle globale et réitère la prudence nécessaire quant à la transposition à l’échelle individuelle de ces données. [la suite]

27 mars 2009

Quand l’évêque d’Orléans met des passoires sur les pénis

L’évêque d’Orléans affirme que le préservatif n’est pas fiable parce que le virus du sida est tout petit. Or, un préservatif n’est pas une passoire qu’on regrette d’avoir utilisée parce que ses trous étaient trop gros et ont laissé passé les grains de riz. [la suite]

Prévention

communiqué de presse

[puce]Afficher par commission

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]