Accueil du site > Nos médias > Protocoles 25

Protocoles25

Protocoles 25 | octobre 2002
le sommaire

Essais cliniques

20 octobre 2002

essai dermatologique de phase IV

1456 imiq

3M santé

Etude ouverte, non-comparative, de phase IV exploratoire évaluant l’imiquimod crème à 5% dans le traitement des condylomes ano-génitaux externes chez des personnes séropositives et traitées par HAART. [lire la suite]

20 octobre 2002

essai dermatologique

Imiquimod

CHU besançon

Essai thérapeutique en double aveugle versus placebo évaluant l’efficacité de l’imiquimod 5% crème sur l’infection péri-anale latente à papillomavirus humain (PVH) chez des patients infectés par le VIH. [lire la suite]

20 octobre 2002

essais d’antiretroviraux contre le VIH

APVF 3002

glaxosmithkline

Essai pilote , en ouvert, multicentrique, évaluant le score génotypique de sensibilité du GW433-908 / ritonavir en une prise par jour, chez des patients en échappement virologique d’au moins une première ligne de traitements par antiprotéase. C’est un essai issu de l’industrie pharmaceutique. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

20 octobre 2002

Asthme

être séropositif et asthmatique

En augmentation constante, l’asthme est une maladie qui touche, aujourd’hui, 3,5 millions de personnes en France dont beaucoup de séropositifs. Il provoque 2 000 décès par an. La majorité de ces décès pourrait être évités si la maladie était mieux détectée par les soignants et mieux expliquée aux malades. [lire la suite]

20 octobre 2002

Papillomavirus atteintes intimes

Attention, cancer en vue

L’infection à papillomavirus est une MST très fréquente, mais c’est aussi un facteur de risque du cancer du col de l’utérus et du canal anal, cancers auxquels les séropositifs semblent particulièrement exposés. Or, si le dépistage et les risques des pathologies du col de l’utérus (cervicales) sont à présent bien établis, on ne peut pas en dire autant de celles du canal anal. Quelles sont les différences entre ces deux situations, à quels risques sont spécifiquement exposés les séropositifs, quels progrès sont à apporter à l’heure actuelle ? C’est ce à quoi nous essaierons de répondre dans ce dossier. [lire la suite]

20 octobre 2002

Rapport Delfraissy

Quand les recommandations thérapeutiques deviennent des outils politiques

Il y a des années que nous savons qu’avoir une connaissance pointue de certains aspects de l’épidémie est essentiel à la prise en charge des malades et que les médecins plus académiques n’ont pas forcément. Avec la création de groupes spécifiques (femmes, assistance médicale à la procréation, prévention et sexualité, migrants, précaires, milieu carcéral) c’est l’expertise associative qui fait une entrée en masse dans les recommandations de prise en charge. [lire la suite]

20 octobre 2002

Pétition

Europe et médicaments

La Communauté Européenne planche actuellement sur une réforme européenne du Médicament. Suppression de la révision quinquennale des AMM (révision qui devrait permettre une meilleure documentation des effets des médicaments), possibilité pour les laboratoires pharmaceutiques de faire de la publicité directement auprès des malades, tout un arsenal de mesures risquant de « bâcler » l’étude des médicaments et de leurs effets secondaires, voilà ce qui nous guette bientôt (voir les précédents numéros de Protocoles). Act Up-Paris et le TRT-5 font partie du Collectif Europe et Médicament, qui a rédigé la pétition que nous vous proposons de signer. [lire la suite]

En bref
Enquête in Hépatites et qualité de vie
RéPI co-infection VIH-Hépatite
Breathe-4 (AC 052 362)
Graisse et VIH
Vespa
Pamplemousse et médicaments
Questionnaire AFSSaPS

Accès aux soins

20 octobre 2002

Pharmacie d’hôpital et prise d’otages

Le 19 septembre derniers, des militants d’Act Up-Paris ont interrompu l’ouverture officielle du congrès annuel du Syndicat national des pharmaciens, praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers universitaires (SNPHPU), qui se tenait à Aix-en-Provence. [lire la suite]

Coinfection VIH/hépatites

20 octobre 2002

Co-infection

paëlla et crise de foie

Les organisateurs du XIVème congrès international sur le sida, ont clairement marqué leur volonté d’accorder une place majeure aux débats sur l’accès aux traitements des pays pauvres. Cependant, ils n’ont pas hésité à jouer les borgnes, refusant de consacrer suffisamment de temps à un problème majeur pour plus de la moitié des séropositifs de cette planète : la coinfection VIH-hépatites. Le Congrès Mondial sur le sida a entretenu le non-dit criminel sur la coinfection. [lire la suite]

20 octobre 2002

Stéatose hépatique et VIH

Certains patients, au cours de l’infection VIH, vont rencontrer des troubles hépatiques que l’on désigne sous le nom de « stéatose ». Il convient de ne pas les négliger, car ils peuvent témoigner d’anomalies susceptibles de s’aggraver. Lorsque le patient est coinfecté par le VIH et une hépatite, ce risque est accru. [lire la suite]

Protocoles

20 octobre 2002

Edito

Depuis le temps que nous le côtoyons le VIH ne nous a pas encore livrer tous ses secrets. Il reste encore énormément à apprendre : le fonctionnement du virus lui-même, les traitements disponibles, leurs effets secondaires, comment y remédier, comment mieux vivre physiquement, comment mieux vivre socialement, psychologiquement. Les associations ont toujours besoin de moyens financiers pour continuer leur combat, mais également de moyens humains, de gens prêts à s’investir pour continuer à lutter (...) [lire la suite]



L'association

Rejoignez-nous

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]