Action 96

Action 96 | décembre 2004
le sommaire

Action

1er décembre 2004

Edito

La réélection de Georges W. Bush est une catastrophe qui consterne les activistes du monde entier. L’administration républicaine est l’ennemi acharné des séropositifVEs et des malades du sida. Les financements américains dédiés à la lutte contre la pandémie servent à mettre en place des programmes de « prévention » fondés sur l’abstinence et la fidélité, dont on connaît l’inefficacité en termes de contrôle de l’épidémie. En outre, l’Administration Bush est inféodée aux intérêts de l’industrie pharmaceutique, qui finance en grande partie ses campagnes : d’où la politique des Etats-Unis en matière de propriété intellectuelle, ou leur volonté de bloquer toute possibilité d’échanges ou de production locale de médicaments génériques. Cette volonté se manifeste au cours des négociations sur les accords internationaux (comme avant le sommet de Cancun, en septembre 2003) ou dans les pressions qu’ils exercent par le biais d’accords bilatéraux encore plus contraignants pour le droit des génériques. [lire la suite]

<HR><b><P ALIGN=CENTER>L’association</b></p>

1er décembre 2004

appel à don

Sortie de crise

La crise financière à laquelle nous avons été confrontéEs l’an dernier n’était donc en aucun cas une hystérie passagère : l’association, en particulier ses salariéEs, en ont pâti, et nous en sortons à peine. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

1er décembre 2004

Réforme du système de remboursement : perspectives.

Nous, les malades du sida, sommes fréquemment confrontéEs à l’arrivée de marqueurs sanguins nouveaux qui déterminent plus finement l’évolution de notre pathologie et ses complications. [lire la suite]

1er décembre 2004

La sécurité des malades n’est pas à vendre

Depuis l’apparition des premiers antirétroviraux, Act Up-Paris favorise la mise à disposition des nouveaux traitements, répondant aux besoins des malades dont le virus devient résistant, ou présentant moins d’effets indésirables et plus de simplicité dans leur gestion quotidienne. Notre exigence n’a pas varié au cours du temps : nous nous battons pour obtenir la meilleure prise en charge des personnes atteintes, celle qui leur garantit la meilleure qualité de vie. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>International</p>

1er décembre 2004

Lutte mondiale contre le sida : la France ne tient pas ses promesses financières

70 % des promesses financières faites par la France il y a 3 ans, en matière de lutte mondiale contre le sida, ne sont pas tenues. Le déficit des versements internationaux s’élève à 365 millions de dollars. Alors que, l’année dernière, le sida a tué plus de 3 millions de personnes, et près de 25 millions en 20 ans, le non-versement des financements prévus bloque sur le terrain l’essentiel des tentatives visant à juguler l’épidémie. [lire la suite]

1er décembre 2004

Free by five

La déclaration internationale Free by 5 issue d’économistes, d’expertEs en santé publique, d’acteurs et d’actrices politiques, démontre la nécessité et la faisabilité d’un accès universel à la gratuité des soins pour les personnes vivant avec le VIH. [lire la suite]

En bref
Le Brésil exporte la technologie d’une banque de prix vers des pays de l’Amérique latine et les Caraïbes.
Le Réseau d’accès aux médicaments essentiels (RAME) interpelle l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

Génériques

1er décembre 2004

Entre la propriété intellectuelle et la vie, il va falloir choisir

À partir du 1er janvier 2005, une grave menace pèse sur les principaux fournisseurs d’antirétroviraux génériques : l’Inde, la Chine, le Brésil. En effet, à cette date, ces pays devront appliquer les accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur le respect des brevets aux produits pharmaceutiques. Principales victimes : les pays importateurs de ces copies à moindre coût, c’est-à-dire les pays les plus touchés par l’épidémie de sida. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>Droits Sociaux</p>

1er décembre 2004

Témoignages

Combien coûtent nos vies ?

Quatre séropositifs/malades du sida témoignent de leur situation : l’histoire de la maladie, la répercussion sur leur travail, leur vie quotidienne, les difficultés d’accès à des revenus suffisants, les problèmes de reconnaissance par leur médecin de tous les aspects de la pathologie, etc. [lire la suite]

1er décembre 2004

Le jeu de l’oie des droits des malades

Forfait à 1 euro, médecin référent, protocoles de soins pré-établis, participation des assureurs à la définition du panier de biens et de services, accès aux prestations pour handicapés : tu as du mal à voir quelles vont être les conséquences de la réforme de la Sécu et des COTOREP sur ta prise en charge. Qu’est-ce qui va changer ? Quelles sont les pratiques administratives arbitraires qui vont être renforcées ou systématisées ? Fidèle à sa devise, Information = Pouvoir, Act Up t’aide à te faire une idée, de façon ludique, avec ce jeu de l’oie. [lire la suite]

1er décembre 2004

Combien nous coûtera notre sida ?

TouTEs ces militantEs d’Act Up ont "abusé" de la Sécu cette année...

1 euro par acte médical ou consultation : c’est la somme qu’il faudra payer pour combler le « trou-de-la-Sécu » et nous « responsabiliser » c’est le terme employé. Ci-dessous, une dizaine de séropositifVEs ou malades du sida d’Act Up ont fait le compte des consultations ou actes médicaux qu’ils ont fait durant l’année et qui avaient un lien avec le VIH. Cela donne une idée du prix de la responsabilité. [lire la suite]

1er décembre 2004

impôt sur la maladie

Calculez vous-même combien vous coûte votre sida !

A partir du 1er janvier 2005, nous aurons à payer 1 euro pour chaque consultation ou acte médical. C’est une des mesures phares de l’UMP pour combler le « trou-de-la-Sécu » et précariser un peu plus les malades. Les responsables techniques du ministère planchent encore sur le mode de perception de cette gabelle sur la maladie. Une chose est sûre : la mesure va coûter plus cher qu’elle ne rapportera, ce qui nous garantit des hausses du forfait à très court terme. [lire la suite]

1er décembre 2004

EtrangèrEs

Depuis décembre 2002, l’Aide médicale de l’État (AME) est la cible d’attaques répétées de la droite. Bientôt, le gouvernement prévoit de publier deux nouveaux décrets qui viendront parachever son travail de sape des droits fondamentaux. Depuis deux ans, nous ne cessons de dénoncer et de combattre cette application de la préférence nationale au système de santé. [lire la suite]

1er décembre 2004

La CPAM du Val-de-Marne se fout des séropos !

Au retour des vacances, une centaine de malades au moins ont eu la charmante surprise de recevoir un courrier de leur Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) les informant qu’elle ne pouvait « prendre en charge le traitement » qui leur avait été délivré. On sait que selon l’article R 5148 bis du Code de la Santé publique la délivrance de médicaments ne peut excéder une durée de quatre semaines. Toutefois, en pratique, de nombreuses pharmacies hospitalières délivrent deux mois de médicaments, notamment en période de vacances ou lors d’un voyage. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>Épidémiologie</p>

1er décembre 2004

Déclaration obligatoire de séropositivité, l’inconséquence coupable de l’InVS !

Les gens de l’InVS sont peut-être des gens très biens... N’empêche qu’on commence à être ulcéréEs de voir combien le dispositif de déclaration obligatoire de séropositivité tarde à se mettre en place. Prévue dès 1998, ce n’est qu’en mars 2003 que la Déclaration obligatoire de séropositivité (DO VIH/sida) est entrée en application. Après avoir présenté un premier projet qui ne garantissait pas l’anonymat des personnes, l’InVS a tardé à mettre au point son dispositif de veille sanitaire. Après 5 années à l’aveugle sur l’épidémie de sida en France, le moins que l’on puisse dire c’est que la DO éprouve de sérieux retards au démarrage. [lire la suite]

<P ALIGN=CENTER>Égalité des droits Homophobie</p>

1er décembre 2004

Les nouveaux homophobes

Ils/elles n’osent plus s’afficher avec autant de fierté et d’assurance, et c’est une grande victoire. Mais prenons garde, même si certainEs nient être homophobes, ils/elles sont toujours là. Quelques clefs pour mieux les reconnaître. [lire la suite]

1er décembre 2004

Contre l’extrême droite homophobe :

solidarité avec les antifascistes inculpés !

A la suite d’échauffourées avec des activistes homophobes cours de Vincennes le 5 juin 2004, quatre militantEs antifascistes sont convoquéEs au tribunal le 13 janvier 2005. Le SRA (Solidarité résistance antifasciste) appelle à un rassemblement le jour du procés. [lire la suite]

<P ALIGN=center>Trans</p>

1er décembre 2004

6ème édition

Jour du souvenir des victimes de transphobie

Le Groupe activiste trans (GAT) a appelé à un rassemblement le 20 novembre dernier au Forum des Images, Forum des Halles à Paris, en cette journée du souvenir des Trans victimes d’actes de transphobie. [lire la suite]



L'association

Rejoignez-nous

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]