affiche - 01-12-96
Épidémiologie

Archives » Pages 1 | 2 | 3 | 4

Non au fichage nominatif des malades du sida

Profitant des revendications des associations de lutte contre le sida pour que les études épidémiologiques s’étendent à toute personne contaminée par le VIH, le gouvernement vient de modifier le dispositif de déclaration obligatoire de l’infection à VIH mis en place en 1988 et cadré par la C.N.I.L. [la suite]

2 juillet 1999

Epidémiologie : l’anonymat nominatif

Act Up-Paris, comme d’autres associations de lutte contre le sida, demande depuis longtemps que l’épidémiologie cesse d’être l’outil de propagande d’un Etat pressé de faire passer l’épidémie pour maîtrisée. Aujourd’hui alors que la déclaration obligatoire de séropositivité se met en place, un décret annonce un recueil de données nominatives. Une dérive inutile et dangereuse à combattre. [la suite]

juillet 1999

épidémie cachée - malades ignorés

Des courbes en chute libre, des histogrammes qui s’effondrent, des séries de chiffres décroissants : lorsqu’on jette un coup d’oeil rapide sur le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, il ne faut pas longtemps pour se convaincre que l’épidémie de sida est maîtrisée en France. Illusion d’optique. [la suite]

janvier 1999

Chiffres du sida : la manipulation continue

Act Up-Paris exprime son désaccord sur l’interprétation des dernières données épidémiologiques concernant le sida. Le 9 avril, le Secrétariat d’Etat à la Santé annonçait la chute de 70% des décès dus au sida entre 1995 et 1997 et la baisse de 50% du nombre d’hospitalisations sur la même période. Délivrées dans le but de faire les gros titres, ces interprétations sont incomplètes. En tronquant la réalité, elles sont contestables. La référence à l’année 1995 n’a d’autre objectif que de produire des chiffres (...) [la suite]

17 avril 1998

Archives » Pages 1 | 2 | 3 | 4

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]