affiche - 01-12-96
Épidémiologie

Archives » Pages 1 | 2 | 3 | 4

Mourir en silence ?

Le mardi 13 décembre 2005 à 20 heures, Charlotte Lewden (Isped-Inserm-Unité 593) et Caroline Semaille (InVS) présenteront, lors de notre réunion hebdomadaire à l’Ecole des Beaux-Arts, les chiffres les plus récents sur la mortalité et les facteurs de survie associée à l’infection à VIH (enquêtes mortalité 2000 & 2005 en particulier). [la suite]

13 décembre 2005

Mourir en silence ?

Une tendance lourde et inquiétante se dégage des données existantes et de notre expérience. Avec plus de 1 600 décés par an, on meurt toujours du sida en France. Si l’essentiel de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH s’est tourné vers le contrôle de la charge virale et a permis de réduire la mortalité, aujourd’hui les décès concernent de plus en plus des personnes dont la charge virale est contrôlée. [la suite]

1er décembre 2005

Up and Down

« Le sida, ça monte ou ça descend ? » avait demandé Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Santé, au président d’Act Up-Paris, lors d’un rendez-vous. On espère que vous êtes mieux informéEs, mais il est toujours utile d’avoir en tête quelques chiffres essentiels. [la suite]

1er décembre 2005

« fête des trépasséEs »

2 novembre 2005 : nous ne voulons pas fêter les mortEs. Nous voulons vivre.

A l’occasion du 2 novembre, « fête des trépasséEs », les militantEs d’Act Up-Paris collent dans la capitale une affiche rappelant qu’on meurt toujours du sida. Cette affiche rappelle les principales causes de décès liées à l’infection à VIH. [la suite]

1er novembre 2005

L’Institut de Veille Sanitaire met en avant la notion dangereuse de « groupes à risques »

Sur le sommaire, publié en couverture, du numéro 13 de Prévalence, la revue de l’Institut de Veille Sanitaire, on peut lire ce titre annonçant un article : « vih-sida : les groupes à risques ». Une expression depuis longtemps abandonnée du fait de sa dangereuse ambiguïté. [la suite]

24 octobre 2005

dossier

La Russie au bord du gouffre : discriminations

Les discriminations excercées contre les séropositifs, les usagerEs de drogues, les travailleuses du sexe et les homosexuelLEs en Russie. [la suite]

15 mai 2005

dossier

La Russie au bord du gouffre : épidémiologie

Les chiffres russes sous-estiment l’ampleur des épidémies de sida et des hépatites virales. [la suite]

15 mai 2005

Enquête ANRS Vespa

Lancée fin 2002, l’enquête Vespa avait pour but de décrire la vie des personnes vivant avec le VIH depuis l’arrivée des traitements. Les premiers résultats ont été publiés en novembre 2004. Voici les premières analyses. [la suite]

1er mars 2005

sida : nouveau virus foudroyant

Au seuil d’une nouvelle épidémie ?

Une souche de virus hautement résistante et particulièrement agressive vient d’être isolée chez un homosexuel séropositif new-yorkais d’une quarantaine d’années qui avait des rapports sexuels non protégés. [la suite]

15 février 2005

Déclaration obligatoire de séropositivité, l’inconséquence coupable de l’InVS !

Les gens de l’InVS sont peut-être des gens très biens... N’empêche qu’on commence à être ulcéréEs de voir combien le dispositif de déclaration obligatoire de séropositivité tarde à se mettre en place. Prévue dès 1998, ce n’est qu’en mars 2003 que la Déclaration obligatoire de séropositivité (DO VIH/sida) est entrée en application. Après avoir présenté un premier projet qui ne garantissait pas l’anonymat des personnes, l’InVS a tardé à mettre au point son dispositif de veille sanitaire. Après 5 années à l’aveugle sur l’épidémie de sida en France, le moins que l’on puisse dire c’est que la DO éprouve de sérieux retards au démarrage. [la suite]

1er décembre 2004

Archives » Pages 1 | 2 | 3 | 4

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]