Sida, un glossaire

Accueil du site > brevet

brevet

le brevet est le titre de propriété industrielle qui confère au titulaire, inventeurRICE ou entreprise, un droit exclusif sur une invention pour une période de vingt ans. Dans le cas des médicaments, le brevet résulte en un monopole pendant la durée duquel le laboratoire est le seul à pouvoir commercialiser le médicament. En l’absence de concurrence entre plusieurs fabricants, le prix est généralement très élevé pendant la durée du monopole.

Voir générique.

Les articles liés au sujet

18 août 2010

Act Up-Paris & la Quadrature du Net

Santé, Internet : la comédie de l’ACTA a assez duré

Les négociateurs de l’ACTA se réunissent à nouveau à Washington, pour un round de discussions sur cet accord international anti-contrefaçon. Des divergences majeures subsistent entre les États-Unis et l’Union Européenne, preuve qu’il est urgent de repenser intégralement droit d’auteur et brevets au lieu de bricoler en secret un accord illégitime. À l’inverse, cette réunion en plein mois d’août en dit long sur la volonté des négociateurs de passer en force, en toute opacité, un accord qui aura des conséquences graves sur l’accès à la santé et les libertés fondamentales sur Internet. [la suite]

1 July 2010

ACTA calls to urgently rethink patents and copyright

Luzern, July 1st 2010 - The 9th round of the Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) negotiations just ended in Luzern, Switzerland. [la suite]

1er juillet 2010

ACTA : Urgence à repenser brevets et droit d’auteur

Communiqué de plus de 40 associations de lutte contre le sida, groupements de consommateurTRICEs et acteurRICEs de l’Internet, suite aux négociations sur ACTA qui viennent de s’achever à Luzerne (Suisse) [la suite]

28 June 2010

Act Up-Paris & La Quadrature du Net

The ACTA casino must be closed

Luzern, 28th june, 2010 - A new round of negotiations of the anti-counterfeiting trade agreement (ACTA) is beginning today between 11 negotiating parties -including the EU- in Luzern, Switzerland. All around the world, organizations of concerned citizens, people living with HIV, and academics urge governments to renounce to this illegitimate agreement. [la suite]

28 juin 2010

Act Up-Paris & La Quadrature du Net

Le casino de l’ACTA doit fermer

Lucerne, Suisse, 28 juin 2010. Un nouveau round de négociations du traité sur la contrefaçon (ACTA) commence aujourd’hui. A travers le monde, des associations citoyennes et de personnes vivant avec le VIH, et des chercheurs somment la France et l’Union Européenne de renoncer à cet accord illégitime. [la suite]

Des photos sont disponibles

13 octobre 2008

Roche : Greed and contempt for people continues

International HIV/aids community demands that Drug Company Roche renounce to its patent on Fuzeon

Last 3 of July, during a meeting with several organizations of people living with HIV/AIDS in South Korea, the president general director of Roche-Korea, Mr Uls Flueckiger asserted its contempt towards people living with HIV/AIDS. During the same meeting, a patient who’s treatment was failing, and was in urgent need of Fuzeon, attended the meeting ; Mr Flueckiger, full of arrogance, simply refused to listen to his story. We invite you to sign on this text — as a petition When you have a (...) [la suite]

13 octobre 2008

Appel de la communauté international mobilisée contre le VIH

Roche doit renoncer à son brevet sur le Fuzeon

Une quarantaine d’organisations de lutte contre le VIH/sida à travers le monde demandent au laboratoire Roche de renoncer à son brevet sur le Fuzeon. Une pétition à signer en ligne. [la suite]

11 octobre 2008

Le laboratoire Roche en Corée du Sud

Une semaine d’action internationale contre Roche

Quand on a un monopole, pas besoin d’être humain

Parce qu’il détient un brevet qui lui permet d’avoir un total monopole sur le Fuzeon®, un traitement antirétroviral inhibiteur de fusion, le laboratoire Roche préfère laisser sans traitement les personnes vivant avec le VIH/sida en échec thérapeutique en Corée du Sud, plutôt que de réduire le prix de ses médicaments. L’avidité de l’industrie pharmaceutique est sans honte et sans limites. Plusieurs actions ont eu lieu à travers le monde pendant cette semaine d’action, en voici les photos. [la suite]

Des photos sont disponibles

7 octobre 2008

Semaine d’action contre Roche J+7

Act Up-Paris bloque l’entrée d’une usine filiale de Roche

Ce matin, des militantEs d’Act Up-Paris ont bloqué l’entrée d’une usine filiale du laboratoire Roche à Fontenay-Sous-Bois en banlieue parisienne, ont déployé une banderole sur laquelle était inscrite "Over our dead bodies" et ont allumé des fumigènes, pour protester contre l’attitude de Roche tout au long de cette semaine d’action [la suite]

Des photos sont disponibles

3 octobre 2008

Les dirigeantEs de Roche ont le sang des sud-coréenNEs sur les mains

Act Up-Paris jette du sang sur le siège social du laboratoire Roche

Aujourd’hui, une dizaine de mililtants d’Act Up-Paris ont bloqué l’accès au siège social du laboratoire Roche à Paris en déployant une banderole devant l’entrée : « Mort sous brevet » et en jetant du faux sang sur l’escalier et le seuil de la porte vitrée. Ils ont collé des affichettes sur les vitres (1) et crié des slogans « Vos profits contre nos vies » ou « Roche’s greed kills ». Les autorités de Roche ont décidé de bloquer l’accès aux bureaux, obligeant les salariéEs et les visiteurSEs à attendre dehors. (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

2 octobre 2008

Week of action against Roche (Day+2)

Aids / South Korea : Roche pushes for more time, people living with HIV/aids die

Yesterday morning, in Seoul, South Korean activists demonstrated (picture) in front of Roche-Korea head offices in order to denounce Roche policy. In South Korea, indeed, the giant drug company Roche, declared during a meeting several weeks ago that they ’do not do business to save lives but the make money. Saving lives in not our business’. Such a statement took place after the negotiations on Fuzeon (an antiretroviral used by people living with HIV/aids in case of resistance to first and (...) [la suite]

2 octobre 2008

Semaine d’action contre Roche J+2

Roche joue la montre, les malades du sida meurent

Depuis hier, journée de lancement de la semaine d’action contre Roche, des actions ont été organisées devant le siège de Roche à Seoul. Mais, aujourd’hui, les activistes coréens n’ont toujours aucune nouvelle de Roche, qui, comme à son habitude, ne répond que par le mépris et le silence. [la suite]

29 septembre 2008

Les activistes sud-coréens et la communauté internationale mobilisée

Le laboratoire Roche en Corée du Sud : Quand on a un monopole, pas besoin d’être humain

Parce qu’il détient un brevet qui lui permet d’avoir un total monopole sur le Fuzeon®, un traitement antirétroviral inhibiteur de fusion, le laboratoire Roche préfère laisser sans traitement les personnes vivant avec le VIH/sida en échec thérapeutique en Corée du Sud, plutôt que de réduire le prix de ses médicaments. L’avidité de l’industrie pharmaceutique est sans honte et sans limites. [la suite]

septembre 2008

Roche : Feasting on our dead bodies

Roche se repaît de nos cadavres

Act Up-Paris appelle à soutenir la campagne mondiale d’actions, initiée par les activistes Sud-CoréenNEs, contre le géant pharmaceutique Roche. Après avoir annoncé courant 2008 qu’il mettait un terme à ses recherches dans le VIH, le laboratoire suisse s’illustre par son refus d’approvisionner la Corée du Sud en Fuzéon®. [la suite]

22 août 2007

European Commission’s pressure on Thailand : Mandelson sacrifices patients

On July 18th 2007, the European Commisoner for Trade wrote a letter to the governement of Thailand to criticize its access to medicines policy through compulsory licenses. After being put to pressure by the US drug giant Abbott Laboratories, Thailand now has to face the pressure of the European Union.
The Trade Commissioner’s letter effects a sharp rewrite of actual international law provisions on access to generic medicines, and expresses threats against Thailand - all in the interest of the patent-based pharmaceutical industry, and in complete disregard for the human consequences of hampering access to affordable lifesaving medication. [la suite]

22 août 2007

Pression de la Commission Européenne sur la Thaïlande : Mandelson sacrifie les malades

Le 18 juillet dernier, le commissaire européen au commerce Peter Mandelson écrivait au gouvernement de Thaïlande pour désapprouver l’émission de licences obligatoires. Après les pressions d’Abbott, la Thaïlande doit donc maintenant faire face à la Commission européenne qui n’hésite pas à réécrire le droit international pour menancer le gouvernement de Bangkok et sacrifier les malades aux intérêts de l’industrie pharmaceutique. [la suite]

- English translation available European Commission’s pressure on Thailand : Mandelson sacrifices patients

22 juillet 2007

The Thai Network of People living with HIV/AIDS and Act Up-Paris

Abbott drops lawsuit, maintains deadly blockade

Activists call Abbott to reason, predict more netstrikes

Today July 22 2007 in Sydney, Australia, at the initiative of people with HIV/AIDS from Thailand and France, Abbott CEO Jean-Yves Pavée participated in a meeting meant to resolve the crisis in which the company has dug itself in Thailand. Yet, during the meeting, Abbott refused to lift the deadly blockade of its lifesaving HIV medication Aluvia which the company is currently exerting against Thai people with AIDS. [la suite]

22 juillet 2007

Réseau Thaïlandais des Séropositifs et Act Up-Paris

Abbott retire sa plainte contre Act Up-Paris

Nouvelles manifestations anti-blocus en perspective

Aujourd’hui à Sydney, en Australie, à l’initiative de malades du sida de Thaïlande et de France, le PDG d’Abbott a participé à une réunion destinée à résoudre la crise dans laquelle la compagnie s’est récemment enfoncée. Durant ce rendez-vous, Abbott a refusé de lever le blocus que le laboratoire exerce contre les malades du sida en Thaïlande, en les privant de l’Aluvia, un médicament anti-sida vital. [la suite]

- English translation available Abbott drops lawsuit, maintains deadly blockade

13 juillet 2007

The Thai Network of People living with HIV/AIDS and Act Up-Paris

Abbott Blockade against Thailand : people with HIV/AIDS invite CEO to crisis resolution meeting

Today July 13 2007, The Thai Network of People living with HIV/AIDS and Act Up-Paris have invited Abbott Laboratories CEO Miles White to a conciliation meeting with a representative of the Thai government, during the International AIDS Conference in Sydney, on July 23 2007. This meeting aims to offer the drug company an opportunity to get out of the crisis in which it has dug itself since announcing a blockade of lifesaving medicines against the Thais, followed by a lawsuit against people with HIV for organizing an internet protest. [la suite]

13 juillet 2007

Réseau Thaïlandais des Séropositifs et Act Up-Paris

Blocus d’Abbott contre la Thaïlande : les malades du sida invitent le PDG à une réunion de sortie de crise

Aujourd’hui, vendredi 13 juillet, le Réseau Thaïlandais des Séropositifs et Act Up-Paris ont invité le PDG des laboratoires Abbott, Miles White, à une réunion de conciliation avec un représentant du gouvernement thaï le 23 juillet 2007, en marge de la conférence mondiale sur le sida qui se tient à Sydney. Cette rencontre offrira au laboratoire une occasion de sortir de la crise dans laquelle il s’est enferré depuis qu’il a annoncé contre les malades thaïlandais le blocus d’un médicament anti-sida vital, puis une action financière en justice contre l’association de malades français qui a organisé l’action internet de protestation anti-Abbott du 26 avril. [la suite]

- English translation available Abbott Blockade against Thailand : people with HIV/AIDS invite CEO to crisis resolution meeting

5 juillet 2007

Front uni contre Abbott

La politique du laboratoire est contestée de toutes parts

Après s’être attaqué aux malades du sida en Thaïlande et avoir traîné en justice Act Up-Paris, Abbott est contesté de toutes parts. Le laboratoire pharmaceutique américain a annulé deux de ses colloques consacrés au VIH. En France comme à l’étranger, laboratoires, associations de malades, médecins, scientifiques et pouvoirs publics fustigent unanimement sa politique. [la suite]

juillet 2007

Dossier Juridique

Abbott : jusqu’au bout de l’obscénité

Le 26 avril dernier, nous participions à une journée d’action internationale contre Abbott, appelée par les réseaux de malades et d’activistes thaïs. Pour dénoncer la décision du laboratoire de priver la Thaïlande de ses innovations thérapeutiques (voir dernier numéro), nous avons organisé un netstrike : sur notre site, était mis à disposition un programme qui, une fois activé, sollicitait toutes les 30 secondes le site d’Abbott. Multipliée par des centaines, peut-être un millier d’activistes à travers le monde, cette action a pu saturer le site. [la suite]

12 June 2007

Abbott Sues Act Up-Paris

Drug company sues PLWAs for the first time

Pharmaceutical company Abbott decided to sue PLWAs group Act Up-Paris in response to the April 26th, 2007 netstrike we organized against the drug manufacturer : the first time a drug company has used legal action against us. Yet this strategy will force Abbott to justify its criminal decisions, which are depriving PLWAs in Thaïland of the company’s new drugs, effectively sentencing them to death. The True Crime: Abbott’s policy Last December, Thaïland issued compulsory licenses on several (...) [la suite]

12 juin 2007

Abbott attaque Act Up-Paris

C’est la première fois qu’un laboratoire nous poursuit en justice.

La firme pharmaceutique Abbott a décidé de porter plainte contre l’association de malades Act Up-Paris après l’action que nous avons lancée contre elle le 26 avril dernier. C’est la première fois qu’un laboratoire utilise ce recours. Mais cette stratégie obligera Abbott à rendre publiquement des comptes sur ses décisions criminelles qui consistent à priver les personnes séropositives de Thaïlande de ses innovations thérapeutiques et, de fait, les condamner à mort. [la suite]

- English translation available Abbott Sues Act Up-Paris

15 mai 2007

Avec Nicolas Sarkozy, quelle sera la politique française de lutte contre le sida dans le monde ?

A la veille de la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy et à trois semaines du prochain sommet du G8, l’investissement de la France dans la lutte contre la pandémie est incertain, tant le candidat de l’UMP a éludé cette question durant la campagne. [la suite]

mai 2007

Abbott en Thaïlande : les pressions au grand jour

En conformité avec les règles de l’OMC, le gouvernement thaïlandais a décidé en janvier dernier d’émettre des licences obligatoires sur plusieurs médicaments utilisés dans les trithérapies, dont le Kalétra®, produit phare du laboratoire Abbott. La réaction ne s’est pas fait attendre : Abbott a publiquement condamné cette mesure, et annoncé par voie de presse dans la foulée qu’il retirait ses demandes d’autorisation de mise sur le marché (AMM), présentes et à venir, pour tous ses produits. Sans AMM, impossible pour le pays de produire ou d’importer une version, même générique, du médicament, puisqu’il n’aura pas pu être évalué. Abbott prive donc les Thaïs de ses nouveaux médicaments, notamment, l’Aluvia®, une version thermo-stable du Kaletra®, résistante à chaleur, permettant de répondre aux besoins des populations vivant en zone tropicale. [la suite]

26 avril 2007

Journée mondiale d’action contre Abbott

Le laboratoire prend en otage les malades du sida

Aujourd’hui, 26 janvier, les militantEs de la lutte contre le sida du monde entier organisent une journée internationale de protestation contre le laboratoire Abbott et sa scandaleuse politique de chantage aux médicaments en Thaïlande. Cette journée d’action, initiée par les activistes thaïlandaiSEs coïncide avec la tenue, à Chicago, de l’Assemblée Générale annuelle des actionnaires d’Abbott. [la suite]

26 avril 2007

Abbott tue les malades thaïlandaisES : campagne de protestation

Act Up-Paris vous propose de participer à une campagne de protestation contre les actionnaires du laboratoire Abbott. Vous trouverez ici un modèle de lettre à envoyer aux investisseurs du laboratoire, et leurs coordonnées. [la suite]

mars 2007

Pour un accès universel

L’épidémie de sida qui ravage les pays pauvres finit par être apparentée à une catastrophe naturelle, ce qui est parfaitement aberrant. Le sida est un fléau que l’on peut prévenir en mettant en œuvre des programmes de prévention efficaces et, s’il s’agit toujours d’une maladie qu’on ne guérit pas, c’est en revanche une maladie que l’on sait aujourd’hui traiter. A cette réserve près que les traitements adéquats demeurent inaccessibles, du fait de promesses financières non tenues et d’un système de brevets conçu dans l’intérêt de la seule industrie pharmaceutique. [la suite]

22 février 2007

Act Up-Paris, AIDES, Basiliade et Sidaction

Procès Novartis/gouvernement indien : les soins avant les profits !

Act Up-Paris, AIDES, Basiliade et Sidaction condamnent fermement l’action en justice entreprise par le laboratoire Novartis contre le gouvernement indien. [la suite]

22 février 2007

Accès aux médicaments et propriété intellectuelle

Sortir de l’impasse : la voie du patent pool

1. 5 ans après l’accord de l’OMC à Doha, où en est l’accès aux médicaments ? Le 14 novembre 2001, la Déclaration de Doha officialisait le pouvoir des PED de lever le monopole de brevet couvrant un médicament, en émettant une « licence obligatoire ». Depuis cette date, moins d’une dizaine de PED ont officiellement utilisé la licence obligatoire, et ces licences n’ont concerné qu’un ou deux médicaments VIH, sur les 18 médicaments existant. D’après les données recueillies et publiées par l’OMS, en 2007, 74% (...) [la suite]

7 novembre 2006

Dossier de presse d’Act Up-Paris

Cinq ans après, l’accord OMC sur l’accès aux médicaments est un échec

Les candidatEs à la présidence de la République doivent s’engager

Le 14 novembre 2001, la conférence ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), réunie à Doha (Qatar), adoptait une « Déclaration sur la propriété intellectuelle et la santé ». Selon les termes de cette déclaration, les pays en développement étaient autorisés à contourner les monopoles liés aux brevets, lorsque cela est nécessaire pour assurer l’accès aux médicaments pour l’ensemble de leurs populations.
Cinq ans après, selon des chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 74% des médicaments anti-sida sont sous monopole et 77% des AfricainEs n’ont toujours pas accès aux traitements antirétroviraux. [la suite]

- English translation available Five years later, the WTO deal on access to medicines is a failure

7 novembre 2006

Reference documents

5 years later, the WTO deal on access to medicines is a failure

- 1. Raw WHO table on list of ARVs registered in every country ;
- 2. Analysis of WHO table showing, per country, number of ARVs available, number of ARVs under competition/monopole, and percentage thereof ;
- 3. Definitions and methodology for analysis of the WHO table ;
- 4. Press release by Indian generic ARV maker Cipla on 5th anniversary of Doha Declaration. [la suite]

7 novembre 2006

Press kit

Five years later, the WTO deal on access to medicines is a failure

G8 leaders must step up

On November 14, 2001, the World Trade Organization’s ministerial conference in Doha, Qatar, agreed on a deal for access to medicines : the « Doha Declaration on TRIPS and Public Health ». According to this deal, developing countries would henceforward be allowed to bypass drug patent monopolies that stop the flow of cheap generic medicines from countries like India into regions like Africa.
Five years later, according to data published by the World Health Organization, 74% of AIDS medicines are still under monopoly and 77% of Africans still have no access to AIDS treatment. [la suite]

7 novembre 2006

Documents de référence

Cinq ans après, l’accord OMC sur l’accès aux médicaments est un échec

- 1. Tableau brut de l’OMS listant les ARV disponibles dans chaque pays en développement ;
- 2. Analyse du tableau brut de l’OMS faisant apparaître, pour chaque pays, le nombre d’ARV disponibles, le nombre d’ARV sous concurrence/monopole, et le pourcentage résultant ;
- 3. Définitions et méthodologie relative à l’analyse du tableau brut de l’OMS ;
- 4. Communiqué de presse des laboratoires génériques Cipla à l’occasion du 5ème anniversaire de la Déclaration de Doha (anglais). [la suite]

- English translation available 5 years later, the WTO deal on access to medicines is a failure

9 août 2006

Dossier de presse d’Act Up-Paris

XVIe Conférence Mondiale sur le sida de Toronto

Du 13 au 18 août prochains, se tiendra à Toronto la XVIème conférence mondiale sur le sida. Elle réunit des milliers de personnes autour de la lutte contre la pandémie : chercheurs, politiques, médecins, représentantEs de milieux artistiques, culturels, religieux, représentants de l’industrie pharmaceutique... et les malades. Cette année, dix militantsE d’Act Up-Paris participeront à la conférence de Toronto. Celle-ci sera l’occasion de développer les trois moyens d’action qui ont toujours fait la force d’Act Up-Paris : le recueil et la diffusion d’informations ; le lobby sur les très nombreux responsables nationaux et internationaux qui seront présents ; et enfin l’action publique, quand il est nécessaire de mettre en évidence les responsabilités ou lorsque les négociations sont bloquées. [la suite]

30 mars 2006

Inde : Chirac doit soutenir les séropositifs dans leur lutte contre le brevet du Combivir

Le Réseau Indien des Séropositifs (Indian Network of People living with HIV, INP+), représenté par l’Association des Juristes Indiens contre le Sida (Lawyers Collective against HIV/aids), a initié aujourd’hui auprès de l’Office des Brevets de Calcuta une procédure de rejet du brevet sur le Combivir, demandé par le laboratoire britannique GlaxoSmithKline. Il y a quelques mois, une procédure similaire avait permis d’obtenir le rejet du brevet de l’anti-cancéreux Glivec du laboratoire suisse Novartis. [la suite]

11 janvier 2006

Accord commercial États-Unis/Thaïlande : mort sous brevet

Du 9 au 14 janvier 2006, le sixième cycle des négociations de l’accord de libre échange entre les Etats-Unis et la Thaïlande se déroule à Chaingmai (Thaïlande). Quelques photos des actions engagées par les activistes thaïlandais contre cet accord. [la suite]

Des photos sont disponibles

9 décembre 2005

Act Up-Paris interrompt le discours de Christine Lagarde

Christine Lagarde a collaboré avec l’UE pour forcer l’Afrique à accepter un mauvais accord sur le médicament

7 militantEs d’Act Up-Paris ont interpelé Christine Lagarde pendant la conférence de presse qu’elle donnait ce matin pour présenter la conférence de Hong Kong. Nous voulions savoir pourquoi elle n’avait pas soutenu la demande de simplification des pays africains sur les procédures d’importation de médicaments génériques. La ministre n’a pas répondu. [la suite]

6 décembre 2005

OMC : la France et l’Union Européenne ont forcé l’Afrique à accepter un mauvais accord sur le médicament

Aujourd’hui mardi 6 décembre, les pays Africains ont accepté au Conseil Général de l’OMC les exigences de l’UE et des Etats-Unis pour restreindre le commerce international de médicament génériques. Act Up-Paris dénonce le double jeu de l’Elysée, qui a soutenu les pressions de l’UE contre l’Afrique tout en affichant un positionnement soi-disant pro-africain. [la suite]

22 octobre 2005

Tamiflu générique : plus le temps de « discuter ». Roche doit agir.

Act Up et le Réseau Burkinabé pour l’Accès aux Médicaments Essentiels appellent Roche à débloquer la production générique pour l’Afrique. [la suite]

25 juin 2005

Génériques du Kalétra au Brésil : une bouffée d’espoir

Aujourd’hui vendredi 24 juin 2005, le président Ignacio Lula a annoncé que le lopinavir/ritonavir (nom commercial Kalétra), l’un des principaux médicaments anti-VIH, va pour la première fois au monde être fabriqué en générique. [la suite]

1er juin 2005

le Brésil toujours

Le 12 mai, une dizaine de militantEs d’Act Up ont manifesté devant l’ambassade du Brésil à Paris pour exiger le lancement effectif par le gouvernement brésilien de la production de versions génériques de Kalétra, de Viréad et de Sustiva. [la suite]

12 mai 2005

Médicaments génériques : le ministre de la santé du Brésil doit tenir ses promesses

Aujourd’hui jeudi 12 mai, une douzaine de militantEs d’Act Up ont manifesté devant l’ambassade du Brésil à Paris pour demander le lancement effectif par le gouvernement brésilien de la production de génériques des derniers médicaments anti-sida. [la suite]

Des photos sont disponibles

4 mai 2005

Réunion de l’OMC à Paris : La France et l’Union européenne doivent défendre l’accès aux médicaments

Alors que les Accords de Libre-Echange (ALE) signés par les Etats-Unis avec un nombre grandissant de pays sont en train de réduire à néant les avancées obtenues ces dernières années à l’OMC en matière de brevets et d’accès aux médicaments, Act Up-Paris, AIDES, Sidaction, Sida-Info-Service et Solidarité Sida appellent la France et la Commission Européenne à proposer des mesures radicales lors de la réunion ministérielle qui se tiendra demain à Paris. [la suite]

23 mars 2005

Act Up-Paris dénonce la trahison du Parti Indien du Congrès

Aujourd’hui mercredi 23 mars, le Parlement indien a adopté un projet de loi déposé seulement 3 jours ouvrables auparavant et visant à réviser la loi indienne des brevets. Act Up-Paris dénonce une trahison de 40 milions de malades du sida de la part de gouvernement indien. [la suite]

7 mars 2005

Journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Les photos du rassemblement organisé lors de la journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde [la suite]

Des photos sont disponibles

24 février 2005

dossier de presse

La santé avant les brevets

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Dans le cadre de la journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde et en solidarité avec la coalition indienne pour l’accès aux médicament, ACT UP-PARIS, AIDES, SIDACTION et SOLIDARITE SIDA demandent au Parlement indien de refuser la politique anti-sanitaire du Ministre du Commerce, et de rejeter toute mesure nuisible à l’accessibilité des médicaments. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La situation actuelle et les enjeux

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Dans la bataille mondiale pour des traitements contre le sida à des prix abordables, l’Inde a gagné une réputation de « Robin des bois » du monde en développement. Avec des lois souples sur les brevets et une solide industrie de médicaments génériques, le pays a émergé comme le principal fournisseur de médicaments contre le VIH/sida à des prix abordables dans les pays pauvres. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

Les conséquences pour les malades du sida

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Le point de vue des associations françaises, burkinabe, marocaine, philippine et togolaises qui appellent au rassemblement du 26 février 2005. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

Les règles de l’OMC et leur application en Inde

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Les accords de l’OMC, ratifiés par l’Inde en 1995, reconnaissent l’importance de concilier la protection des brevets et la santé publique. L’accord de l’OMC sur les Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce (ADPIC) prévoit par exemple des « licences obligatoires » accessibles aux pays qui, en cas d’urgence sanitaire, se doivent de fournir des médicaments à des prix abordables. Les licences obligatoires permettent aux gouvernements concernés de casser les brevets tout en (...) [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La position de quelques industriels indiens

Une interview du PDG du laboratoire indien CIPLA (producteur de génériques) ainsi que la position du syndicat des industries du générique Indian Pharmaceutical Alliance. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La timide lettre de l’OMS au ministre de la santé indien

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Le courrier de Jim Yong Kim, directeur du département VIH/sida de l’OMS, à A. Ramadoss, ministre de la santé indien à propos de l’ordonnance sur les brevets. [la suite]

21 février 2005

sida : menace sur les génériques

Samedi 26 février les associations indiennes organisent une journée mondiale contre l’ordonnance sur les brevets que le gouvernement indien s’apprête à faire adopter. En solidarité avec les activistes indiens, Act Up-Paris, Aides, Solidarité Sida et Sidaction organisent le même jour un rassemblement devant le consulat d’Inde à Paris. Nous avons besoin de participation à cette manifestation. [la suite]

1er février 2005

Promotion : intellectuels à vendre

Régis Debray et d’autres ont collaboré avec Pfizer pour leur campagne « La santé d’âge en âge ». Il apporte ainsi sa caution morale au premier producteur mondial de médicaments qui fait le commerce de nos vies, en plaçant le profit avant les intérêts des malades. Dans le même temps, on peut trouver dans son dernier ouvrage Le Plan Vermeil, des propos d’une stupidité affligeante et dangereuse, sur le sida et les gays. [la suite]

1er février 2005

Inde : alerte aux brevets

Le gouvernement indien vient de modifier sa législation en matière de brevets, dans le cadre de l’application des accords de l’OMC. Contrairement aux engagements pris ces dernières années sur la scène internationale, la nouvelle réglementation indienne n’utilise pas pleinement les quelques brèches subsistant dans ces accords pour limiter les monopoles et les prix des produits vitaux comme les médicaments. [la suite]

6 décembre 2004

L’accès international aux médicaments menacé

Act Up-Paris appelle l’Inde à surseoir à la révision de la loi des brevets

Aujourd’hui lundi 6 décembre 2004 et à la veille de la journée de mobilisation des activistes indiens, une dizaine de militants d’Act Up-Paris ont manifesté devant l’ambassade d’Inde à Paris pour protester contre la politique du Ministre du Commerce et de l’Industrie, M. Kamal Nath, qui menace de stopper l’accès international aux médicaments génériques. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er décembre 2004

Edito

La réélection de Georges W. Bush est une catastrophe qui consterne les activistes du monde entier. L’administration républicaine est l’ennemi acharné des séropositifVEs et des malades du sida. Les financements américains dédiés à la lutte contre la pandémie servent à mettre en place des programmes de « prévention » fondés sur l’abstinence et la fidélité, dont on connaît l’inefficacité en termes de contrôle de l’épidémie. En outre, l’Administration Bush est inféodée aux intérêts de l’industrie pharmaceutique, qui finance en grande partie ses campagnes : d’où la politique des Etats-Unis en matière de propriété intellectuelle, ou leur volonté de bloquer toute possibilité d’échanges ou de production locale de médicaments génériques. Cette volonté se manifeste au cours des négociations sur les accords internationaux (comme avant le sommet de Cancun, en septembre 2003) ou dans les pressions qu’ils exercent par le biais d’accords bilatéraux encore plus contraignants pour le droit des génériques. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er décembre 2004

Entre la propriété intellectuelle et la vie, il va falloir choisir

À partir du 1er janvier 2005, une grave menace pèse sur les principaux fournisseurs d’antirétroviraux génériques : l’Inde, la Chine, le Brésil. En effet, à cette date, ces pays devront appliquer les accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur le respect des brevets aux produits pharmaceutiques. Principales victimes : les pays importateurs de ces copies à moindre coût, c’est-à-dire les pays les plus touchés par l’épidémie de sida. [la suite]

27 avril 2004

Journée Mondiale de la Propriété Intellectuelle : les labos et leurs brevets tuent !

Le 26 avril, l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle organise une journée pour « célébrer » les brevets et la propriété intellectuelle. Pour nous, malades du sida, cette journée est indécente. Pour fêter à sa manière cette journée de la honte, Act-Up Paris s’est associé aux activistes du logiciel libre pour attaquer le serveur de l’OMPI et contrecarrer sa propagande assassine. [la suite]

22 avril 2004

Mort sous brevet : abolir la propriété intellectuelle partout où elle tue

Le 26 avril 2004, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle organise une journée pour « fêter » les brevets et la propriété intellectuelle. Pour nous, malades du sida, cette journée est indécente. Parce que les brevets accordent aux laboratoires pharmaceutiques un monopole de fait sur les traitements. Parce que 95 % des malades n’ont pas accès aux traitements existants, faute de pouvoir en payer le prix. Pour mieux comprendre les enjeux de notre lutte, nous avons réalisé une synthèse de nos principaux articles publiés, un portfolio de quelques actions que nous avons menées ainsi qu’une courte sélection de sites essentiels sur l’accès aux génériques. [la suite]

23 novembre 2003

Accès aux génériques et propriété intellectuelle

Dans les pays en développement, médecins et malades ne peuvent disposer des tests, traitements ou vaccins dont ils et elles ont besoin faute de pouvoir en payer le prix. L’une des raisons qui explique les prix élevés de ces produits de santé est le monopole que les brevets donnent aux compagnies pharmaceutiques qui les commercialisent. Quel est le lien entre brevets et prix des médicaments ? Quelle est la législation internationale en matière de propriété intellectuelle et quelles en sont les conséquences pour la santé publique ? Comment rendre ces traitements abordables ? Et quelles sont les possibilités au niveau national pour permettre aux populations d’accéder aux médicaments essentiels ? Voici quelques-unes des questions traitées dans notre dossier. [la suite]

- English translation available Acces to Generics and Intellectual Property

1er septembre 2003

Accord sur les génériques à l’OMC : Mort sous brevet

En réaction à l’accord sur les génériques obtenu à l’OMC le 31 août, des militants bloquent actuellement le siège du laboratoire pharmaceutique Pfizer, négociateur à l’OMC pour les Etats-Unis... [la suite]

1er septembre 2003

Accord sur les génériques à l’OMC : mort sous brevet

Suite au lobby de certains pays riches, les accords négociés de l’OMC ne présagent rien de bon pour l’accès aux médicaments génériques dans les pays du Sud. [la suite]

13 décembre 2002

OMC et génériques : Sergio Marchi, président du conseil général de l’OMC, réécrit la déclaration de Doha

Alors que les Etats-Unis et l’Union Européenne amplifient en ce moment leurs pressions sur les pays du Sud, le président du Conseil général de l’OMC, le canadien Sergio Marchi, les soutient dans leur politique d’intimidation. En affirmant que « la mission conférée à Doha était de trouver des solutions pour les plus pauvres des pauvres dans les régions les plus reculées », Sergio Marchi réécrit la déclaration et fait le jeu des multinationales pharmaceutiques. En effet, la déclaration de Doha reconnaît (...) [la suite]

- English translation available WTO & Generics : WTO Chairman Sergio Marchi is changing the Doha Ministerial Declaration

11 juillet 2002

COPY=RIGHT : Les pays en développement doivent avoir accès aux antirétroviraux génériques

Les compagnies pharmaceutiques empêchent l’accès aux antirétroviraux génériques dans les pays en développement [la suite]

- English translation available COPY = RIGHT : Let poor countries access generic ARVs

30 juin 2002

Entre pédiatrie et profits

Lorsqu’un industriel dépose un brevet pour protéger une invention il obtient en échange de son accessibilité au public, un brevet qui le protège pendant 20 ans, période pendant laquelle il bénéficie d’un droit exclusif d’exploitation : personne ne peut le copier. Les 20 ans commencent à la date de dépôt de l’invention. [la suite]

8 octobre 2001

médicaments contre le sida

l’OMC méprise les malades

Le 19 septembre 2001, le conseil sur la propriété intellectuelle de l’OMC se réunissait en préparation de la conférence ministérielle de Doha (Qatar) pour trancher sur le droit des pays en développement à recourir à des médicaments génériques. [la suite]

4 octobre 2001

communiqué de presse

Médicaments contre le sida : l’OMC méprise les malades

Le 19 septembre 2001, le conseil sur la propriété intellectuelle de l’OMC se réunissait en préparation de la conférence ministérielle de Doha (Qatar) pour trancher sur le droit des pays en développement à recourir à des médicaments génériques. Le même jour, une lettre ouverte signée par des ONG de malades et de lutte contre le sida d’une vingtaine de pays, majoritairement du Sud, était adressée à l’OMC afin qu’elle se prononce pour l’accès à ces médicaments. De nombreux malades ont contacté l’organisation (...) [la suite]

19 septembre 2001

communiqué de presse

OMC : les malades du sida demandent un moratoire

Du 9 au 13 novembre, au Qatar, l’OMC devra se prononcer sur l’accès aux médicaments pour les malades des pays en développement. [la suite]

19 juillet 2001

Aids, copy = right

The interminable discussions around the global Fund announced by K. ANNAN, during the United Nations Special Session at the end of June and the G8 elude the real debate posed by access to health and drugs and maintenance of intellectual property in poor countries. [la suite]

5 mars 2001

communiqué de presse

honte aux labos

5 mars 2001 : journée mondiale de mobilisation contre l’industrie pharmaceutique. Une soixantaine de militants d’Act Up-Paris se sont rendus à la Défense, haut lieu de l’Industrie Pharmaceutique, pour dénoncer la participation des laboratoires à la logique meurtrière du sida. [la suite]

mars 2001

Générique : un abécédaire

Brevet - Médicament breveté - Générique - Médicaments essentiels - Importations parallèles - Licence Volontaire - Licence Obligatoire - OMC [la suite]

1er décembre 2000

dossier de presse

sida : mort sous brevet

Aujourd’hui , pour l’immense majorité des 36 millions de personnes vivant avec le VIH/sida, les traitements sont inaccessibles. Depuis deux ans, on a vu se multiplier les programmes d’accès aux antiviraux, mais le prix de ces médicaments est si élevé que ces programmes s’adresseront au mieux à quelques centaines de malades. [la suite]

1er décembre 2000

sida : mort sous brevet

Entre le droit des brevets et le droit à la santé, il faut désormais choisir. Aujourd’hui, les pays du Sud ont la capacité de fabriquer des copies d’antirétroviraux à des prix largement inférieurs à ceux dictés par les grands laboratoires. [la suite]

1er décembre 2000

sida : mort sous brevet

repères

Epidémiologie Aujourd’hui plus de 36 millions de personnes vivent avec le VIH/Sida dans le monde. 90% d’entre eux vivent dans des pays en voie de développement. 18 millions de personnes sont mortes du sida depuis le début de l’épidémie. La propagation continue du VIH dans le monde, particulièrement en Afrique subsaharienne, provoque des hausses drastiques de la mortalité chez les jeunes adultes. En Afrique subsaharienne, l’ONUSIDA et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estiment que quelque (...) [la suite]

1er décembre 2000

communiqué de presse

Glaxo-Wellcome et Bristol-Myers-Squibb empêchent l’accès aux génériques anti-VIH

Depuis des années, les malades des pays en développement demandent aux laboratoires occidentaux d’adapter leurs tarifs aux capacités de paiement, ou bien de consentir à octroyer des licences sur les brevets qu’ils détiennent. [la suite]

décembre 2000

Morceaux choisis d’une nouvelle politique européenne de lutte contre le sida

Le Conseil du Développement de l’Union européenne, pour introduire sa récente résolution sur les maladies transmissibles, “ reconnaît que la santé est un bien public mondial ”.
Bonne nouvelle. [la suite]

décembre 2000

Edito

sida : mort sous brevet

Depuis 15 jours, quelques personnes collent dans le Marais un texte intitulé " Les grenades sexuelles dégoupillent ", signé " un groupe d’anciens sympathisants et adhérents d’Act Up-Paris ". En 20 lignes, ce texte prétend analyser les positions d’Act Up en matière de prévention... Notre discours est certainement difficile à entendre, mais nous ne lâcherons pas. Et c’est justement parce que nous avons ce courage, et parce que nous menons une guerre, que cette année, nous nous attaquons à la propriété intellectuelle et aux brevets. [la suite]

Des photos sont disponibles

13 juillet 2000

tribune

Durban est notre Seattle

Break the silence : le mot d’ordre officiel de la XIIe Conférence internationale sur le sida rappelle d’une manière un peu pathétique le Silence = Mort lancé par Act Up il y a presque quinze ans. Il n’y aurait donc rien de bien nouveau si cette conférence ne se tenait pour la première fois dans un pays africain. Ici, c’est moins le silence qu’il faut briser que la fatalité qui voudrait que 95% des malades soient privés des traitements existants, et le cynisme de laboratoires pharmaceutiques arcboutés sur leurs brevets et leurs bénéfices. [la suite]

juin 2000

Le marketing humanitaire des labos

Depuis un an, sous l’effet d’une mobilisation internationale grandissante, les laboratoires pharmaceutiques tentent de racheter leur image sans pour autant perdre le contrôle des marchés. [la suite]

- English translation available Laboratories secure the future

juin 2000

Laboratories secure the future

Since one year, pressured by growing international mobilization, pharmaceutical laboratories are trying to improve their image without however, relinquishing control of the markets. [la suite]

juin 2000

Des traitements pour tous, maintenant !

Harcelant les Etats, les laboratoires, les agences des Nations Unis, collaborant avec d’autres associations de malades, la commission Nord/Sud est sur tous les fronts pour exiger l’accès aux traitements dans les pays pauvres. [la suite]

- English translation available Treatment for all Now !

juin 2000

Treatment for all Now !

Harassing governments, laboratories, United Nations agencies, collaborating with other associations of patients, the North/South Commission is present on all fronts in its demands that poor countries have access to treatments. [la suite]

18 mai 2000

Act Up - Health Action International - Médecins sans frontières

Les impératifs de Santé Publique exigent une information exhaustive et transparente relative aux prix des médicaments.

Genève, 18 mai 2000. Alors qu’aujourd’hui la 53ème Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) discute de la résolution (n EB105.Rl7) " VIH/sida : faire face à l’épidémie ", les partisans de la Santé Publique demandent à l’AMS d’assurer l’accès à des informations exhaustives sur le prix des médicaments efficaces contre le VIH et les infections opportunistes pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA. [la suite]

12 mai 2000

communiqué de presse

tentative de diversion des labos : les malades ne sont pas dupes

Jeudi 11 mai, l’ONUSIDA a rendu public l’accord conclu entre les agences des Nations Unies et 5 des plus grosses compagnies pharmaceutiques mondiales pour « améliorer la distribution à des prix abordables des traitements liés au VIH/sida dans les pays en développement ». [la suite]

mai 2000

communiqué de presse

Act Up appelle les pays africains à entrer en résistance contre l’industrie pharmaceutique

Les responsables africains doivent profiter de la réunion des ministres de la santé de l’OUA sur le VIH/sida pour se mobiliser et exiger l’accès aux soins et aux traitements pour leurs malades. [la suite]

mars 2000

L’industrie pharmaceutique nous donnerait des leçons de santé publique ?

La peur du ridicule ne fait décidément pas reculer Harvey Bale, directeur du syndicat mondial de l’industrie pharmaceutique (IFPMA), et à ce titre, responsable de la défense des intérêts de l’un des plus puissants lobbies mondiaux. Il serait même prêt à nous en apprendre, nous, « ignorant de la complexité de l’accès à soins », bêtement convaincus que le prix des traitements et l’usage abusif de la propriété intellectuelle sur les médicaments est une entrave à l’accès aux antirétroviraux dans le Sud. [la suite]

5 décembre 1999

Dominique Gillot : assez d’hypocrisie !

Dimanche 5 décembre à 19h00, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 4ème conférence internationale sur la prise en charge extra-hospitalière et communautaire des personnes vivant avec le VIH/sida, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont interpellé Dominique Gillot, secrétaire d’Etat chargé de la santé aux cris de : " 16 millions de morts, Gillot en veut encore ". [la suite]

décembre 1999

Seattle : Les activistes se mobilisent, les politiques ???

Les accords de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), qui seront renégociés à Seattle à partir de fin novembre, concernent les médicaments au même titre que tous produits brevetés et poseront aux terme des négociations les régles de l’accès aux traitements au niveau international. [la suite]

décembre 1999

Pour l’accès aux traitements dans le Sud

A l’heure actuelle, 34 000 000 de personnes sont atteintes par le sida, dont près de 95 % vivent dans les pays du Sud. La plupart n’ont accès à aucun soin ni traitement (Source ONUSIDA, Nov. 99) [la suite]

14 octobre 1999

Côte d’Ivoire : Le prix des médicaments tue les malades du sida

Depuis six mois, l’accès aux antirétroviraux en Côte d’Ivoire est suspendu. Le programme d’accès aux traitements lancé par l’ONUSIDA et le Gouvernement Ivoirien en Août 1998 est en "stand by" ; les inclusions de malades sont arrêtées. [la suite]

17 août 1999

Sida en Afrique : première victoire des activistes sur le gouvernement américain

Le 8 juillet 1999 dans un communiqué de presse, Act Up-Paris condamnait les pressions exercées par le gouvernement américain a l’encontre des pays en développement qui tentent d’échapper au diktat de l’industrie pharmaceutique et se battent pour obtenir des traitements contre le sida pour l’instant inaccessibles du fait de leur prix prohibitif. [la suite]

8 juillet 1999

les Etats-Unis complices de l’épidémie de sida en Afrique

Les pays en développement sont actuellement dramatiquement frappé par l’épidémie de sida. En Afrique du Sud, par exemple, le gouvernement dénombre désormais plus de 1 500 nouvelles infections par jour, et plus de trois millions de personnes infectées au total. [la suite]

mai 1999

As far as TRIPS is concerned... Trade-Related Aspects of Intellectual Property Rights

Lors de la révision des accords du GATT qui a aboutit, en 1994, à la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), une des modifications majeures a consisté dans l’introduction, au sein de la réglementation internationale, de la protection de la propriété intellectuelle. [la suite]

29 juin 1998

Act Up-Paris perturbe la cérémonie d’ouverture de la 12ème Conférence Mondiale sur le sida à Genève

Dimanche 28 juin 1998, après un rassemblement devant le bâtiment des Nations Unies pour réclamer l’accès aux soins et aux traitements du sida dans les pays en développement, 40 activistes ont interrompu la cérémonie d’ouverture de la Conférence Mondiale sur le sida afin que les personnes atteintes de ces pays puissent enfin parler en leur propre nom. Désiré N’Dah, Président du Club des Amis, association de lutte contre le sida à Abidjan, a pris la parole et a dénoncé l’absence de volonté politique, (...) [la suite]

Les brèves liées au sujet

mai 2007

La vie des malades avant les brevets

La compagnie pharmaceutique Novartis intente un procès à l’Inde. Si Novartis gagne ce procès, des millions de personnes dans le monde verront se tarir une source de médicaments à prix abordables. Novartis est l’une des 39 compagnies pharmaceutiques qui avait intenté un procès au gouvernement (...) [la suite]

15 mai 2004

Thaïlande : victoire des activistes sur le monopole de BMS

Bristol-Myers Squibb « accepte » de transférer son brevet sur la ddI (didanosine) suite à deux plaintes déposées par des activistes et des ONG. Un accord a été conclu entre la multinationale américaine, le réseau des malades du sida de Thaïlande (the Thai Network of PLWA), la fondation Access et la (...) [la suite]

30 novembre 2003

Bill Clinton se lance enfin dans la bataille pour l’accès aux génériques

La Fondation Bill Clinton a annoncé, jeudi 23 octobre 2003 à New-York, avoir enfin conclu un accord sans précédent avec quatre fabricants de médicaments génériques - les compagnies indiennes Ranbaxy, Cipla, Matrix et la sud-africaine Aspen Pharmacare Holdings - pour réduire d’un tiers à la moitié le (...) [la suite]

30 novembre 2003

GSK et Boehringer condamnés en Afrique du Sud

Mi-octobre, la commission sud-africaine sur la concurrence a condamné deux laboratoires, GlaxoSmithKline (GSK) et Boehringer Ingelheim, pour avoir pratiqué des prix trop élevés sur les antirétroviraux et abusé de leur position dominante en refusant la fabrication de médicaments génériques à bas (...) [la suite]

30 novembre 2003

Génériques : le Canada hésite à choisir son camp

Le gouvernement canadien a annoncé son intention d’amender la loi sur les brevets pour permettre aux fabricantEs canadienNEs de médicaments génériques d’exporter des produits dans les pays en développement dépourvus des capacités nécessaires. Mais pour satisfaire le lobby pharmaceutique, l’exécutif (...) [la suite]

8 octobre 2001

la démocratie version USA

Dans une lettre adressée à l’OMS, les Etats-Unis dénoncent les pratiques du département des Médicaments Essentiels de l’Organisation Mondiale de la Santé. Officiellement, les Etats-Unis lui reprochent l’absence de consultation des Etats membres tandis que l’OMS aurait sollicité les ONGs qui auraient (...) [la suite]

septembre 2001

Licence obligatoire : le Brésil contre Roche

Le 22 août, après six mois de négociations infructueuses avec les laboratoires Roche pour obtenir une réduction du prix du Viracept®, le Ministre de la Santé du Brésil, José Serra, annonçait sa décision de recourir à une licence obligatoire pour produire localement ce produit — le Viracept® représente 28% (...) [la suite]

mai 2001

Les trente neuf compagnies pharmaceutiques qui attaquaient le gouvernement Sud Africain ont finalement du retirer leur plainte.

Le conflit avait pour objet la réforme de la loi sud-africaine sur les médicaments, qui simplifie les procédures d’attribution de licences obligatoires et qui instaure la possibilité d’importations parallèles de médicaments brevetés entre pays du Sud. Les activistes sud-africains, qui s’étaient portés (...) [la suite]

février 2000

Brevets des médicaments

L’OMS vient de mettre sur son site une étude de Pascale Boulet sur la situation des brevets des médicaments liés au VIH/sida dans 80 pays. Dans de nombreux pays les brevets n’ont pas été déposés et les médicaments pourraient être produits par des industries locales pour peu qu’on les y (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]