inexpulsabilité des personnes malades

Les articles liés au sujet

29 mai 2013

Expulsions de malades : la politique de l’autruche de Michèle Delaunay

[la suite]

18 avril 2013

Pour Manuel Valls, l’homophobie n’est pas un délit : c’est un carton d’invitation

Quelques jours après avoir appelé au sang, Virginie Tellenne (Frigide Barjot) est reçue par le ministre de l’Intérieur. Manuel Valls a du temps à perdre avec une homophobe notoire qui en appelle au sang, mais ne trouve aucun moment pour répondre aux associations qui, comme Act Up-Paris, l’alertent depuis des mois sur les expulsions d’étrangErEs malades dans des pays où ces personnes ne pourront pas se soigner. [la suite]

29 mars 2013

Expulsions d’étrangers malades : Le ministère de la Santé aux abonnés absents.

Réaction de l’ODSE aux conclusions du rapport de l’IGA et de l’IGAS. [la suite]

26 février 2013

L’acharnement de Manuel Valls

Expulsions : le gouvernement s’acharne encore

Nouvelle arrestation aujourd’hui de militantEs manifestant en soutien aux sans-papiErEs. Manuel Valls s’acharne sur les expulsions massives des sans-papiErEs, et sur la répression de ceux et celles qui les soutiennent. [la suite]

1er décembre 2011

Action 130 - revendications

régularisations

rétablissement de l’Aide Médicale d’État gratuite et du droit au séjour pour soins, intégration des sans-papiErEs à la CMU, régularisation de tous les sans-papiers [la suite]

25 juillet 2011

Le discours de Dakar tenu par Sarkozy a 4 ans

La France en Afrique : en finir avec le racisme, le colonialisme, le pillage et l’obscurantisme

Ce mardi 26 juillet, cela fera 4 ans que Nicolas Sarkozy tenait un discours à Dakar posant les bases de nouvelles relations France-Afrique. A cette occasion, Act Up-Paris rappelle l’impact de ce discours, notamment en matière de lutte contre le sida en Afrique et d’immigration et appelle les partis à formuler pour 2012 des projets de politique internationale qui en finisse avec le racisme, le colonialisme, l’obscurantisme et le pillage. [la suite]

14 juillet 2011

Concert pour l’égalité

jeudi 14 juillet // 14h-23h // Champ de Mars

Le 14 juillet, Act Up-Paris sera présente sur le village associatif du concert gratuit organisé par SOS Racisme. [la suite]

1er juin 2011

Action 128

30 ans de sida, 30 ans de combats

Sinistre anniversaire. Retour subjectif sur l’histoire, les luttes, les perspectives et les enjeux actuels de la lutte contre le sida. [la suite]

Des photos sont disponibles

4 mai 2011

L’Etat enterre le droit au séjour pour soins… et condamne 28.000 étrangers malades

Faire-part de décès

AIDES et Act Up-Paris ont l’immense regret de vous faire part de la fin du droit au séjour des étrangers gravement malades. [la suite]

3 mai 2011

80 militants anti-sida arrêtés aux portes du Sénat

AIDES et Act Up-Paris contre la réforme du droit au séjour pour soins, qui condamnerait à mort 28.000 étrangers malades

AIDES et Act Up-Paris bloquent la circulation devant les portes du Sénat pour protester contre les restrictions du droit au séjour pour soins [la suite]

Des photos sont disponibles

14 avril 2011

Les sénateurs UMP et centristes condamnent à morts les étrangErEs malades

Hier, mercredi 13 avril, le Sénat a adopté en deuxième lecture de la loi sur l’immigration, un amendement qui scelle le sort des étrangers malades qui pouvaient jusqu’à présent bénéficier d’un titre de séjour pour raisons médicales. [la suite]

13 avril 2011

Act Up-Paris / Aides / Comede

Expulsion vers la mort d’étrangers gravement malades : du compromis à la compromission

Suite au rejet par le Sénat de l’article 17 ter, l’UMP et le Nouveau Centre s’apprêtent à présenter un nouveau texte venant sceller le sort des étrangers gravement malades vivant sur notre territoire. Présentée comme un « compromis », cette nouvelle mouture signera, si elle est votée, la fin du dispositif de régularisation pour soins. [la suite]

1er avril 2011

Rififi au Parlement

Droit au séjour pour soins

Rencontre avec Caroline Izambert, bénévole à l’Espace santé-droit (Cimade-Comède) et militante à Act Up-Paris

L’article 17-ter du projet de loi sur l’immigration vient d’être adopté par les députéEs. Il remplace l’exigence d’accès effectif aux soins dans le pays d’origine des étrangèrEs malades par la notion de traitement disponible. Alors que la loi actuelle, déjà mal respectée, obligeait l’administration à évaluer la situation individuelle de la personne (aura-t-elle effectivement accès aux soins en cas d’explusion  ?), le nouveau projet de loi entérine la condamnation à mort d’étrangerEs dont on sait pertinemment qu’ils et elles n’auront pas accès aux traitements dans des pays où ces derniers sont bien souvent réservés à une élite... Qu’en pensent les acteurEs de terrain  ? [la suite]

1er avril 2011

sida is disco

Chaque mercredi, une poignée de militantEs d’Act Up-Paris tient une permanence droits sociaux et accueille des personnes embourbées dans des situations aberrantes. florilège et actions menées. [la suite]

14 mars 2011

L’Association Malienne des Expulsés & l’Observatoire du droit à la santé des étrangers

Monsieur Kanouté Tiéni est mort mardi 8 mars 2011 à l’âge de 47 ans, des suites de son hépatite B chronique et des politiques migratoires françaises

Le décès de Monsieur Kanouté Tiéni, renvoyé au Mali malgré de graves problèmes de santé, intervient au moment décisif où le gouvernement tente de supprimer le droit au séjour pour soins des étrangers gravement malades, résidant en France, sans accès effectif aux soins dans leur pays d’origine. [la suite]

3 mars 2011

Mobilisation interassociative

Campagne « Un mot, des morts » pour défendre le droit au séjour des étrangers gravement malades vivant en France

Un droit menacé par le projet de loi sur l’immigration examiné en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale à partir du 8 mars prochain. [la suite]

10 février 2011

Observatoire du Droit à la Santé des Étrangers

Les étrangers malades condamnés à mort ?

Le Sénat vient de rejeter le projet de suppression du droit au séjour pour raison médicale, l’Agence Régionale de Santé de la région Centre anticipe le démantèlement de ce droit en violant la déontologie médicale. [la suite]

1er février 2011

Parti-pris

Bye bye étrangèrEs malades

Deux dispositifs vitaux pour les étrangèrEs malades, le droit au séjour pour soins et l’Aide Médicale d’État, sont mis à mal par le gouvernement. [la suite]

1er décembre 2010

vidéo Tout recule sauf le sida 2/3

Recul des droits des étrangerEs

Restrictions sur l’Aide Médicale d’État et remise en cause du droit au séjour pour soin : en France, l’accès au soins des étrangers malades est sur la sellette. [la suite]

15 novembre 2010

Nouveau gouvernement : la santé au cagibi

Le ministère de la santé est devenu un secrétariat d’état. Nicolas Sarkozy a au moins rendu explicite ce que tout le monde avait compris : pour l’UMP, la santé n’est pas une priorité. [la suite]

9 novembre 2010

Plan national de lutte contre le VIH

Bachelot-Narquin porte de nouveaux coups aux séropos : elle doit démissionner

Alors que ses services cherchent à vendre tant bien que mal aux médias le plan national de lutte contre le VIH, Bachelot-Narquin s’acharne à rendre vaines les quelques mesures intéressantes qu’il propose. Ce nouveau coup porté aux malades est un coup de trop. A trois semaines de la journée mondiale de lutte contre le sida, Act Up-Paris exige la démission de Bachelot-Narquin, la pire ministre que les séropos aient jamais eu à subir. [la suite]

7 octobre 2010

Amendement Mariani

Face à des députés UMP xénophobes et assassins, où étaient les députés de gauche ?

Act Up-Paris condamne les députés qui, dans le cadre de la énième loi réduisant les droits des étrangErEs en France, ont voté mardi 5 octobre l’amendement Mariani, ou l’ont laissé passer en s’abstenant ou en s’absentant. Cette disposition, si elle est validée par le Sénat, expulsera des étrangErEs malades dans des pays où ils/elles ne pourront plus se soigner. [la suite]

4 octobre 2010

Pour empêcher la suppression du titre de séjour pour soins et le démantèlement du droit des malades

Act Up-Paris interpelle les députés, notamment UMP, du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur le sida

Act Up-Paris écrit aux députés du groupe d’études sur le sida leur demandant d’intervenir pour empêcher le vote de l’amendement Mariani au projet de loi Immigration, intégration et nationalité, qui vise à supprimer de fait le titre de séjour pour soins, et condamnerait à mort les sans-papiers malades en systématisant leur expulsion dans des pays où ils n’auraient pas accès aux traitements. [la suite]

27 septembre 2010

CISS, FNARS, ODSE, UNIOPSS

Peut-on accepter de renvoyer des malades mourir dans leur pays d’origine ?

A partir du 28 septembre sera discuté à l’Assemblée Nationale le projet de loi immigration, intégration et nationalité qui durcit considérablement, une nouvelle fois, le traitement fait aux étrangers en France, y compris les étrangers malades. Quatre structures adressent un argumentaire aux parlementaires pour s’y opposer. [la suite]

17 septembre 2010

Loi Besson sur l’immigration, droits au séjour pour les étrangers malades

Amendement Séjour Mariani

Dans le cadre de la nouvelle loi sur l’immigration, le député Thierry Mariani a déposé un amendement qui remettrait en cause, de fait, le droit au séjour pour soins. Cet amendement doit être abandonné et le principe du droit au séjour pour soins réaffirmé. [la suite]

1er avril 2010

Le droit au séjour pour raison médicale

L’Article L.313-11 du CESEDA énumère les différentes catégories d’étrangèrEs à qui les préfectures sont dans l’obligation de délivrer une Carte de séjour temporaire vie privée et familiale (CST), sous réserve qu’ils/elles ne menacent pas l’ordre public. Les malades étrangèrEs résidant de fait en France et « dont l’état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait entraîner pour lui des conséquences d’une exceptionnelle gravité, sous réserve qu’il ne puisse effectivement bénéficier d’un traitement approprié dans le pays dont il est originaire » forment la onzième catégorie. [la suite]

1er avril 2010

Les mesures d’expulsion

Les mesures d’expulsion au sens strict du terme (AME et APE, arrêtés ministériels et préfectoraux d’expulsion, et ITF, interdiction du territoire français) diffèrent, dans leurs effets, des mesures d’éloignement. Non seulement elles permettent le renvoi forcé, mais une fois exécutées, elles interdisent l’entrée sur le territoire français, temporairement ou définitivement. Les malades étrangers remplissant les conditions de délivrance d’un titre de séjour pour raison médicale sont protégés de ces mesures (sauf situation exceptionnelle). [la suite]

31 mars 2010

Le préfet des Hauts-de-Seine se fout des étrangerEs malades

Act Up-Paris a manifesté ce mercredi 31 mars à Nanterre devant la Préfecture sa colère face à la malveillance du préfet des Hauts-de-Seine qui bafoue les droits des étrangerEs malades. [la suite]

Des photos sont disponibles

23 septembre 2009

communiqué interassociatif de l’ODSE

Préfecture de Nice : chasse ouverte aux séropositifs !

Le Préfet des Alpes-Maritimes envisage de refuser un titre de séjour à un péruvien séropositif au VIH au motif que sa présence constituerait un risque sérieux et manifeste pour la santé publique. [la suite]

3 juillet 2009

Alerte en rétention : l’Etat expulse un étranger malade !

Monsieur D. C., ressortissant du Guyana, est gravement malade : il est notamment séropositif au VIH. Il est, depuis le 20 juin, au centre de rétention administrative (CRA) de Cayenne-Rochambeau en Guyane en vue de son expulsion vers le Guyana, pays où l’offre de soins est officiellement insuffisante et où l’accès effectif au traitement est impossible pour une majorité des personnes touchées par le VIH. [la suite]

juin 2009

Par le sang. Par le sperme. Par la loi.

Santé répression

Le slogan choisi par Act Up-Paris pour la manifestation du 1er décembre 1997 (voir ci-dessus), est explicite. En effet, des textes légaux ou réglementaires condamnent certaines personnes à la clandestinité, et les exposent ainsi à plus de risques sanitaires, dont ceux liés au VIH ou aux hépatites virales. [la suite]

avril 2009

Alerte en rétention

Alors que des lois existent pour protéger les malades, c’est aux associations de se mobiliser pour qu’elles soient respectées. Nouvelle épreuve gagnée en ce mois d’avril, mais qui illustre le durcissement des rapports avec les autorités responsables. [la suite]

30 mars 2009

Act Up-Paris et la Cimade

Alerte en rétention : l’Etat expulse un étranger malade du sida

M. R., ressortissant russe, est au centre de rétention administrative (CRA) de Rennes-Saint-Jacques-de-la-Lande depuis le 21 mars 2009, sous le coup d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) pris le 26 février 2009. [la suite]

février 2009

Le ministre instrumentalise les chiffres de l’Aide Médicale d’Etat

Le 13 janvier dernier, Monsieur Hortefeux, évoquant les 45 000 expulsions réalisées depuis 2002, se réjouissait que « pour la première fois depuis une génération, l’immigration clandestine a commencé à décroître en France ». Pour étayer cette affirmation, le ministre s’appuyait sur « la diminution de 4,2 % entre juin 2007 et juin 2008 du nombre de bénéficiaires de l’Aide Médicale d’État », le dispositif qui permet un accès aux soins aux sans-papiers. Déjà en 2008, dans un entretien accordé au Figaro, il avait cité la baisse du nombre des bénéficiaires de l’AME pour attester la baisse du nombre de personnes en situation irrégulière sur le territoire. [la suite]

5 août 2008

Conférence internationale de Mexico

Chroniques de Mexico (5) : no borders !

Sessions migrantEs et VIH

Peu de « grandes » sessions directement liées au VIH chez les migrantEs, mais de nombreuses liées aux restrictions de voyage pour les personnes séropositives. [la suite]

9 juin 2008

Act Up-Paris, AIDES, Le Planning Familial

ONU : l’Etat et les associations remettent un rapport commun sur la politique française de lutte contre le sida

Déclaration d’engagement des Nations Unies contre le VIH/sida (UNGASS)

Mardi 10 juin 2008 s’ouvre à New York la réunion annuelle des Nations Unies sur le respect des engagements pris en 2001 contre la pandémie du VIH/sida. A cette occasion, l’ONU publie chaque année un rapport sur les avancées réalisées - ou non - par chaque pays. Pour la première fois pour la France, ce rapport remis par les pouvoirs publics fait une place aux constats et aux recommandations portés par les associations françaises (AIDES, Act Up-Paris et le Planning familial). [la suite]

7 juin 2008

ÉtrangerEs malades : le jugement de la honte

Act Up-Paris zappe simultanément la CEDH à Strasbourg et l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris

Aujourd’hui, samedi 7 juin 2008, une vingtaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris et maculé de faux-sang le siège de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) à Strasbourg. Elles et ils protestent contre l’arrêt rendu le 27 mai dernier par cette Cour. [la suite]

Des photos sont disponibles

29 mai 2008

La Cour Européenne des Droits de l’Homme autorise la condamnation à mort des séropositifVEs étrangerEs

Le 27 mai 2008, la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a estimé qu’expulser une personne séropositive vers un pays où elle ne pourrait pas avoir accès aux médicaments et aux soins n’était pas contraire aux droits humains : il ne s’agirait pas, selon l’arrêt rendu, d’un « traitement humiliant ou dégradant » tel que le définit l’article 3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Fondé sur des faits erronés et des motivations contraires aux objectifs de la Cour, ce jugement est inacceptable. [la suite]

6 mai 2008

Non à la directive de la honte !

Régularisation des malades étrangerEs en Europe !

Le 4 juin prochain, le Parlement Européen examinera la directive sur la rétention et l’expulsion des personnes étrangèrEs. Ce projet de directive répond à la volonté de la Commission Européenne d’harmoniser la politique en matière d’immigration, en imposant aux Etats membres d’adopter des législations calibrées sur les standards les plus répressifs de l’Union Européenne. [la suite]

5 mai 2008

Un an de Sarkozy à l’Elysée : la Santé est mal barrée

Comme nous l’anticipions lors de la campagne présidentielle, le bilan de cette première année de Nicolas Sarkozy à l’Elysée est particulièrement délétère pour la santé publique et l’accès aux soins. Le président a radicalement tenu ses promesses : les plus riches ont eu leur bouclier fiscal, les plus malades ont eu leurs franchises médicales. Mais Nicolas Sarkozy a aussi radicalement perdu en popularité. Et il ne lui suffira pas de communication : il faudra bien que le Président revienne sur des mesures injustes et injustifiables et qu’il recadre sa politique anti-sociale. [la suite]

11 décembre 2007

Act Up-Paris, Collectifs de sans-papiers, RESF, UCIJ

EXPULSION : la politique du chiffre tue

Act Up-Paris, des collectifs de sans-papiers, Uni(e)s Contre une Immigration Jetable et le Réseau Éducation Sans Frontières lancent une affiche où la politique du chiffre fait choc [la suite]

9 novembre 2007

Libération in extremis d’un séropositif en rétention mais la course aux chiffres de Brice Hortefeux méprise la loi

Act Up-Paris, Aides et la Cimade ont enfin obtenu mercredi soir, la libération de Monsieur V., de nationalité russe, placé en rétention depuis plusieurs jours au mépris total de son état de santé. [la suite]

7 novembre 2007

Act Up-Paris, Aides, Cimade

Le ministère de l’immigration condamne à mort un malade du sida en l’expulsant vers la Géorgie

Monsieur P., séropositif au VIH sous traitement, est actuellement au centre de rétention de Metz en vue de son expulsion vers la Géorgie, pays où l’offre de soins est officiellement insuffisante et où l’accès effectif au traitement est impossible pour une majorité des personnes touchées. Au courant de sa situation depuis plusieurs jours, le cabinet du ministre de l’Immigration n’a rien fait pour empêcher son éloignement. [la suite]

25 octobre 2007

Sida blabla octobre 2007

L’actualité du mois ;
Un point sur les hépatites ;
La situation des étrangèrEs malades avec des interviews d’Adeline Toulier de Aides, de Didier Maille du Comede et de Marie Hénocq de la Cimade ;
L’interview d’une activiste de l’association de lutte contre le sida GAT à Porto ;
L’agenda des rendez-vous à venir [la suite]

24 juillet 2007

Pour l’Elysée, y a-t-il de bons et de mauvais malades du sida ?

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

Act Up-Paris se réjouit à la fois de la libération des infirmières bulgares et de la sollicitude manifestée par la France envers les enfants libyens de Bengazi. Mais en tant qu’association de malades, au regard de la politique que vous menez en France à l’encontre des personnes atteintes par le VIH, nous sommes désormais en droit de nous poser une question : pour l’Elysée, il y a de bons et de mauvais malades du sida ? [la suite]

20 juin 2007

Observatoire du droit à la santé des étrangers

Urgence en rétention : l’Etat expulse des étrangers malades

L’Observatoire du droit à la santé des étrangers [ODSE] exige le strict respect du droit au séjour pour raisons médicales. [la suite]

26 avril 2007

Observatoire du droit à la santé des étrangers

Pétition : Peut-on renvoyer des malades mourir dans leur pays ?

Pour la première fois depuis 10 ans, le gouvernement décide le renvoi de malades étrangers dans des pays où ils ne peuvent pas se soigner. L’Observatoire du droit à la santé des étrangers lance une pétition contre les dernières instructions du gouvernement. [la suite]

31 mars 2007

Expulsion des malades étrangèrEs : les mensonges de Sarkozy tuent

Des militantEs d’Act Up-Paris ont distribué, ce matin, 2 000 stickers « Malades expulsés, Malades assassinés » aux participantEs de la conférence francophone sur le VIH/sida, ainsi qu’un tract dénonçant les remises en cause du droit au séjour des malades étrangerEs sur le territoire français et les mensonges de Nicolas Sarkozy en la matière. [la suite]

9 novembre 2006

Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers

Lettre ouverte à Jacques Chirac

Lettre ouverte signée par les présidentEs et directeurs des associations membres de l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers (ODSE) au sujet du projet de circulaire relatif aux étrangèrEs malades. [la suite]

novembre 2006

18 572 malades en danger de mort

Une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont organisé un zap phone fax début novembre contre le siège de l’UMP pour dénoncer le projet de circulaire du ministère de l’Intérieur rendu public la veille par Les Echos : dernière tentative en date de Nicolas Sarkozy pour organiser l’expulsion de malades étrangèrEs au mépris de la loi. [la suite]

1er septembre 2005

droit au séjour

une peau de chagrin

Depuis plus d’un an, nous dénonçons les pratiques irrégulières de certaines préfectures et l’augmentation croissante des refus de séjour à l’encontre des malades étrangèrEs. Nous revenons aujourd’hui sur les mécanismes qui ont pu produire une telle situation et sur les conséquences immédiates des derniers discours de Nicolas Sarkozy. [la suite]

10 mai 2005

Pour le droit au séjour des étrangers malades

Face à une généralisation des refus d’application et des dysfonctionnements de la protection des malades étrangers, les associations de l’ODSE et Act Up-Paris appellent à une manifestation contre les multiples atteintes au droit au séjour pour les malades étrangers, mercredi 11 mai à 14 heures devant la Préfecture de police. Dossier complet sur la loi du 11 mai 1998 et les pratiques administratives actuelles. [la suite]

1er février 2005

2005 année du Brésil, la France expulse les séropos

L’inexpusabilité des étrangèrEs atteintEs de pathologies graves est depuis plusieurs années remise en cause. Un des arguments utilisé pour expulser les ressortissantEs du Brésil est que les antirétroviraux y sont désormais disponibles sous leur forme générique. C’est oublier bien vite ce que représente la prise en charge médicale du VIH. [la suite]

1er octobre 2004

Dominique de Villepin : le retour des expulsions

Alors que nous nous battons pour faire respecter le droit au séjour pour raison médicale, nous devons faire face, depuis peu, à une dangereuse remise en cause de la protection des malades étrangèrEs contre les mesures d’éloignement. [la suite]

18 septembre 2004

Dominique de Villepin rétablit l’expulsion des étrangers séropositifs

Au mépris des protections et des pratiques en vigueur depuis près de dix ans, Dominique de Villepin rétablit l’expulsion des étrangers séropositifs. [la suite]

1er mai 2003

En France, les migrants se cachent pour mourir

Depuis quelques années, les associations qui défendent le droits des migrants vont de désillusions en succès. Cette alternance est jalonnée par des textes de loi successifs et contradictoires, mais surtout par leur interprétation et leur application chaotiques, arbitraires, parfois même cyniques. [la suite]

15 avril 2003

Nicolas Sarkozy s’attaque aux malades étrangers

Depuis 1997, les sans-papiers atteints de pathologies graves sont inexpulsables du territoire français et peuvent prétendre à une régularisation au titre de l’article 12 bis 11 de l’ordonnance de 1945. Cependant, cette disposition reste parfois appliquée de façon arbitraire par les préfectures, et Act Up-Paris a dû se battre à plusieurs reprises contre des expulsions illégales d’étrangers atteints du VIH. Par une circulaire datée du 10 janvier 2003 adressée à tous les préfets, Nicolas Sarkozy renforce (...) [la suite]

19 décembre 2002

Condamnation à mort : un étranger malade menacé d’expulsion

Vendredi 20 décembre 2002, M. M, ressortissant congolais, malade du sida et actuellement sous traitements, sera expulsé, à sa sortie de prison. Incarcéré au centre de détention de Châteaudun, il a fait l’objet d’un arrêté d’expulsion et sera renvoyé au Congo. [la suite]

11 juillet 2002

étrangers explulsés = étrangers assassinés

Aujourd’hui, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont fermé une des deux entrées principales du Centre de la XIVè Conférence internationale sur le sida. Une banderole "Extranjeros expulsados = Extranjeros asesinos" a été déployée pour bloquer tout passage. Les militants ont effectué un "die-in" pour représenter les étrangers malades du sida, morts suite à une expulsion. [la suite]

23 juin 2002

Fatima sera régularisée mais...

Mesquineries après mesquineries, la Préfecture de Police de Paris n’hésite plus à s’emparer du combat pour l’accès aux médicaments, et à utiliser la présence de génériques dans quelques pays du Sud pour justifier l’expulsion des étrangers malades. [la suite]

25 mai 2002

Expulsion : le retour des vieux démons

Depuis 1997, la loi interdit l’expulsion des malades étrangers. Mais ce droit élémentaire est aujourd’hui remis en cause. Plusieurs affaires récentes montrent en effet que, momentanément battus, les professionnels de l’expulsion cherchent à prendre leur revanche [la suite]

janvier 2001

Allitérations juridiques

La Permanence juridique d’Act Up-Paris a été créée il y a deux ans afin d’aider des séropositifs confrontés à des problèmes sociaux qu’ils ne parviennent pas à régler dans les circuits conventionnels. Son succès témoigne malheureusement des lacunes des dispositifs institutionnels d’aide sociale aux séropositifs. [la suite]

juin 2000

Etrangers

La Commission Étrangers d’Act Up-Paris a été créée pour défendre les droits des malades étrangers vivant en France. Elle a contribué en 1997 à l’inscription dans la loi de l’inexpulsabilité des personnes atteintes de pathologies graves. [la suite]

- English translation available Foreigners

juin 2000

Foreigners

The Foreigners Commission of Act Up-Paris was created to defend the rights of foreigners living in France who are sick. It contributed in 1997 to having the law include stipulation of the non-deportability of seriously ill people. [la suite]

octobre 1999

Malades : les expulsions reprennent

Les indices se multiplient : depuis plusieurs mois, la préfecture de police de Paris chargée de gérer les questions relatives au séjour des étrangers remet en cause l’inexpulsabilité et la régularisation des personnes atteintes de pathologies graves. [la suite]

Les rubriques liées au sujet

Les brèves liées au sujet

6 décembre 2007

Le ministère de l’Immigration condamne à mort un malade en l’expulsant en Géorgie

M. P, séropositif au VIH sous traitement, s’est retrouvé au centre de rétention de Metz, en attente d’expulsion vers la Géorgie, pays où l’offre de soins est officiellement insuffisante et où l’accès effectif au traitement est impossible pour la majorité des malades. Alerté de sa situation, le cabinet du (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]