conférence internationale de Genève (juillet 1998)

Les articles liés au sujet

30 septembre 1998

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

6 juillet 1998

12ème conférence Internationale sur le sida : l’écart entretenu.

Le 3 juillet, Act Up-Paris a interrompu la cérémonie de clôture de la conférence Internationale sur le sida pour dénoncer l’absence d’engagements concrets lors de ce congrès et lire le texte suivant : Accès aux soins et aux traitements dans les pays en développement ? En ce qui concerne les pays en développement, deux aspects ont été abordés principalement ici : la transmission verticale et le vaccin. Enfin nous parlons de la transmission mère-enfant, mais nous posons la questions à l’OMS, que (...) [la suite]

1er juillet 1998

Profiteurs du sida : le vrai visage de Merck

L’ONUSIDA a engagé des négociations avec les laboratoires pharmaceutiques pour qu’ils réduisent les tarifs de leurs produits, dans le cadre du programme-pilote d’accès aux traitements dans les pays en développement. A ce jour, Merck est le seul laboratoire à avoir donné une réponse négative. Ce refus doit être connu de tous : il témoigne de la cupidité des laboratoires Merck, à l’heure où un mouvement s’amorce pour faciliter la distribution des traitements dans les pays du Sud. Il rappelle aussi que ces (...) [la suite]

30 juin 1998

Banque Mondiale : des millions de morts de dette

Act Up-Paris a interrompu mardi 30 juin à 17h00 une session de la conférence Internationale sur le sida. [la suite]

29 juin 1998

Act Up-Paris perturbe la cérémonie d’ouverture de la 12ème Conférence Mondiale sur le sida à Genève

Dimanche 28 juin 1998, après un rassemblement devant le bâtiment des Nations Unies pour réclamer l’accès aux soins et aux traitements du sida dans les pays en développement, 40 activistes ont interrompu la cérémonie d’ouverture de la Conférence Mondiale sur le sida afin que les personnes atteintes de ces pays puissent enfin parler en leur propre nom. Désiré N’Dah, Président du Club des Amis, association de lutte contre le sida à Abidjan, a pris la parole et a dénoncé l’absence de volonté politique, (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]