Brésil

Les articles liés au sujet

10 janvier 2013

Compte rendu du 2ème Congrès international sur la propriété intellectuelle et les intérêts publics

15, 16 et 17 décembre 2012 – Rio de Janeiro (Brésil)

Du 15 au 17 décembre 2012 a eu lieu la deuxième édition du Congrès international sur la propriété intellectuelle et les intérêts publics au centre pour la technologie et la société de la fondation Getulio Vargas à Rio de Janeiro (Brésil). La coordinatrice du plaidoyer international d’Act Up-Paris y a participé grâce à un financement de l’Open society fondation. [la suite]

1er août 2009

"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

REFLATE TB ANRS 12 180

recherche publique

Essai randomisé de phase II multicentrique comparant l’efficacité et la tolérance de deux doses de raltégravir à l’efavirenz, en association avec le ténofovir et la lamivudine chez des personnes vivant avec le VIH-1 et naïves d’antirétroviraux recevant de la rifampicine pour le traitement d’une tuberculose. [la suite]

23 août 2005

IAS 2005 : surcontamination / sur la route des marchands / Brésil contre « Big Pharma »

second volet

Second volet de notre compte rendu de la conférence de l’IAS à Rio de Janeiro. [la suite]

25 juin 2005

Génériques du Kalétra au Brésil : une bouffée d’espoir

Aujourd’hui vendredi 24 juin 2005, le président Ignacio Lula a annoncé que le lopinavir/ritonavir (nom commercial Kalétra), l’un des principaux médicaments anti-VIH, va pour la première fois au monde être fabriqué en générique. [la suite]

1er juin 2005

le Brésil toujours

Le 12 mai, une dizaine de militantEs d’Act Up ont manifesté devant l’ambassade du Brésil à Paris pour exiger le lancement effectif par le gouvernement brésilien de la production de versions génériques de Kalétra, de Viréad et de Sustiva. [la suite]

12 mai 2005

Médicaments génériques : le ministre de la santé du Brésil doit tenir ses promesses

Aujourd’hui jeudi 12 mai, une douzaine de militantEs d’Act Up ont manifesté devant l’ambassade du Brésil à Paris pour demander le lancement effectif par le gouvernement brésilien de la production de génériques des derniers médicaments anti-sida. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er février 2005

2005 année du Brésil, la France expulse les séropos

L’inexpusabilité des étrangèrEs atteintEs de pathologies graves est depuis plusieurs années remise en cause. Un des arguments utilisé pour expulser les ressortissantEs du Brésil est que les antirétroviraux y sont désormais disponibles sous leur forme générique. C’est oublier bien vite ce que représente la prise en charge médicale du VIH. [la suite]

1er décembre 2004

Entre la propriété intellectuelle et la vie, il va falloir choisir

À partir du 1er janvier 2005, une grave menace pèse sur les principaux fournisseurs d’antirétroviraux génériques : l’Inde, la Chine, le Brésil. En effet, à cette date, ces pays devront appliquer les accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur le respect des brevets aux produits pharmaceutiques. Principales victimes : les pays importateurs de ces copies à moindre coût, c’est-à-dire les pays les plus touchés par l’épidémie de sida. [la suite]

1er décembre 2004

Free by five

La déclaration internationale Free by 5 issue d’économistes, d’expertEs en santé publique, d’acteurs et d’actrices politiques, démontre la nécessité et la faisabilité d’un accès universel à la gratuité des soins pour les personnes vivant avec le VIH. [la suite]

16 juillet 2002

Dossier de presse

Enjeux de l’accès aux médicaments génériques contre le sida dans les pays en développement

Depuis l’avènement des multithérapies, les bailleurs internationaux utilisent l’argument du prix trop élevé des médicaments pour justifier leur refus de s’engager dans la prise en charge médicale des malades du sida dans les pays pauvres. Depuis l’avènement des multithérapies, les bailleurs internationaux utilisent l’argument du prix trop élevé des médicaments pour justifier leur refus de s’engager dans la prise en charge médicale des malades du sida dans les pays pauvres. Le problème du prix des (...) [la suite]

- English translation available What is at stake in access to anti-HIV/AIDS generic medicines ?

19 juillet 2001

Aids, copy = right

The interminable discussions around the global Fund announced by K. ANNAN, during the United Nations Special Session at the end of June and the G8 elude the real debate posed by access to health and drugs and maintenance of intellectual property in poor countries. [la suite]

mars 2001

Générique : un abécédaire

Brevet - Médicament breveté - Générique - Médicaments essentiels - Importations parallèles - Licence Volontaire - Licence Obligatoire - OMC [la suite]

8 février 2001

communiqué de presse

A quoi pourrait servir Bernard Kouchner ?

Mardi 6 février, Lionel Jospin a rappelé Bernard Kouchner pour remplacer Dominique Gillot, qui, en deux ans, s’est contentée de cautionner l’immobilisme du gouvernement sur les questions de santé. [la suite]

1er février 2001

communiqué de presse

l’OMC menace la survie de 100 000 séropositifs

Aujourd’hui à 10h, l’OMC a reçu la requête des USA contre le Brésil, et constitue actuellement un panel d’arbitrage pour juger de la conformité de la loi brésilienne sur la propriété intellectuelle avec les accords de l’OMC. [la suite]

octobre 2000

A Durban, on a marché sur la lune

Il aura fallu quinze ans, et tellement de morts que les chiffres ressassés sans cesse sont devenus obscènes. Mais enfin, c’est fait : à la dernière Conférence Internationale sur le sida, qui s’est tenue en juillet à Durban en Afrique du Sud, on a enfin envisagé de donner des traitements aux séropos des pays en développement. [la suite]

Les brèves liées au sujet

mai 2007

Quand le Brésil utilise la déclaration de Doha

Le 04 mai 2007 le Brésil décidait, comme le stipulent les accords ADPIC de l’OMC, de promulguer par décret une licence obligatoire sur l’efavirenz, antirétroviral produit par le laboratoire Merck. M. Temporoa, ministre de la Santé brésilien, a précisé que ce choix faisait suite à trois années de (...) [la suite]

1er décembre 2004

Le Brésil exporte la technologie d’une banque de prix vers des pays de l’Amérique latine et les Caraïbes.

La Banque de prix en VIH/sida (BPS) est une banque de données, disponible sur Internet, qui compare des prix des médicaments, du matériel médico-hospitalier et des services utilisés dans le système de santé. Elle est de ce fait un instrument régulateur du marché qui contribue à la transparence des (...) [la suite]

3 octobre 2001

exportation des génériques brésiliens via MSF

Le 12 septembre dernier, le gouvernement brésilien et Médecins Sans Frontière (MSF) ont signé un accord de transfert de technologie et de formation professionnelle pour lutter contre le sida dans les pays en développement. MSF qui mène des programmes d’aide aux malades du sida et de distribution (...) [la suite]

septembre 2001

Licence obligatoire : le Brésil contre Roche

Le 22 août, après six mois de négociations infructueuses avec les laboratoires Roche pour obtenir une réduction du prix du Viracept®, le Ministre de la Santé du Brésil, José Serra, annonçait sa décision de recourir à une licence obligatoire pour produire localement ce produit — le Viracept® représente 28% (...) [la suite]

janvier 2001

mission à Rio, extraits

Le périple a débuté par une tournée des producteurs locaux d’antiviraux génériques. Chez Far Manghinos, qui produit 50% des traitements du programme sida brésilien, nous tombons nez à nez avec la délégation sud-africaine, ministre en tête, qui se fait expliquer comment produire elle-même ses traitements (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]