accords TRIPS/ADPIC

Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce. Cet accord vise à harmoniser mondialement la protection de la propriété intellectuelle, notamment dans le domaine industriel : brevets, copyrights, marques, etc. Il fixe un standard minimum en matière de protection de la propriété intellectuelle. Cet accord oblige les pays membres de l’OMC à assurer pendant 20 ans la protection par copyright et par brevet d’un ensemble varié de nouveaux produits, parmi lesquels figurent les produits pharmaceutiques. Pendant cette période, personne ne peut utiliser, fabriquer ou vendre un produit sans l’autorisation de son inventeurRICE. Après l’expiration du brevet, d’autres entreprises ont alors le droit de vendre des versions « génériques » du produit. L’ADPIC protège également les marques déposées et les secrets professionnels. Les pays industrialisés devaient adopter des lois nationales conformes à l’ADPIC avant janvier 1996. La plupart des pays en développement et des pays de l’ancien bloc soviétique devaient se mettre en conformité avant 2000, tandis que les pays les moins avancés (PMA) ont jusqu’à janvier 2021 pour s’y conformer. De nombreux gouvernements ont donc renforcé la protection et l’application des droits de propriété intellectuelle dans leur pays. Les pays qui ne disposent pas d’une législation nationale conforme à l’ADPIC s’exposent à des pénalités, et notamment à des sanctions commerciales. L’ADPIC définissent des normes minimales permettant de protéger les détenteurRICEs de brevet, mais ces droits n’ont rien d’absolu. Il existent cependant des clauses de sauvegarde de l’ADPIC : les licences obligatoires, les importations parallèles ou les dispositions « Bolar ».

Voir licence obligatoire Voir brevet Voir générique

Les articles liés au sujet

24 janvier 2014

Accord de libre-échange UE-Maroc

La Déclaration de Doha sur l’ADPIC et la santé publique doit rester le texte de référence en matière de brevets pharmaceutiques

Alors que se termine à Rabat le troisième round de négociation de l’accord de libre-échange approfondi et global (ALEAG) entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc, les associations marocaines de défense de la santé et des droits humains appellent à la plus grande prudence au regard des conséquences néfastes sur l’accès aux médicaments. [la suite]

23 janvier 2014

Honte aux labos

13 ans après le scandaleux procès de Pretoria, l’industrie pharmaceutique s’attaque de nouveau aux médicaments génériques en Afrique du Sud. [la suite]

18 septembre 2013

ACT UP-PARIS, HEALTH ACTION INTERNATIONAL (HAI), OXFAM, ACTION AGAINST AIDS (ALLEMAGNE)

Accord de libre échange UE/Thaïlande : pas au détriment de l’accès aux médicaments

Communiqué de presse interassociatif, 18 septembre 2013

Suite au lancement officiel en mars 2013 des négociations sur un nouvel accord de libre échange (ALE) entre l’Union européenne et la Thaïlande, les deux parties se rencontrent cette semaine à Chiang Mai (Thaïlande) pour un deuxième tour de négociations commerciales qu’elles souhaitent achever en très peu de temps. [la suite]

Des photos sont disponibles

18 September 2013

ACT UP-PARIS, HEALTH ACTION INTERNATIONAL (HAI), OXFAM, ACTION AGAINST AIDS GERMANY

EU-Thailand Free Trade Agreement: Not at the expense of access to medicines

JOINT STATEMENT, 18th September 2013

Following the official launch of the negotiations for a Free Trade Agreement (FTA) between the EU and the Kingdom of Thailand in March 2013, Thai officials and EU negotiators are meeting this week (16-20 September) in Chiang Mai, Thailand, to conduct a second round of negotiation of a trade agreement that both parties want to achieve in as little as 18 months. week, around 5 000 health, consumer, and farming activists from various Thai civil society networks are taking part in a campaign (...) [la suite]

12 juin 2013

Droits de « propriété intellectuelle »

L’OMC accorde un délais de grâce supplémentaire aux pays pauvres

Après un bras de fer de plusieurs semaines avec les pays riches, les Pays les Moins Avancés (PMA) ont finalement obtenu un délais supplémentaire de 8 ans pour appliquer les règles de « propriété intellectuelle » qui risquent d’entraver leur bon développement. [la suite]

29 mai 2013

Droits de "propriété intellectuelle"

l’Épée de Damoclès qui pèse sur les pays pauvres

Les pays riches font pression pour obliger les pays les plus pauvres à appliquer des règles commerciales qui mineront leur développement. [la suite]

10 avril 2013

Global week of Action

EU-India free trade deal puts millions of lives at risk

Act Up-Paris (France) - HAI (Health Action International) - ITPC Mena (International Treatment Preparedness Coalition - Middle East and North Africa) - Médecins Sans Frontières Access Campaign (International) - Oxfam International - Stop AIDS Campaign (UK) - Students Stop AIDS Campaign (UK)

Brussels, 9 April, 2013 – As European Commission (EC) pressure mounts on India to rush into signing a free trade agreement (FTA) by mid-April, campaigners from across Europe mobilised in Brussels today to demand the EC withdraw provisions that will harm people’s access to medicines in India and across the developing world. Civil society organisations have learnt through leaked texts that the EC, in closed-door negotiations, is aggressively pushing for stronger industry control at the expense (...) [la suite]

9 avril 2013

Semaine internationale d’action contre les accords de libre échange

L’accord de libre-échange UE-Inde met des millions de vies en danger

Act Up-Paris (France) - HAI (Health Action International) - ITPC Mena (International Treatment Preparedness Coalition - Middle East and North Africa) - Médecins Sans Frontières Access Campaign (International) - Oxfam International - Stop AIDS Campaign (UK) - Students Stop AIDS Campaign (UK)

Des militants de différents pays européens et des euro-députés se réunissent devant le Parlement européen pour réclamer l’abandon de dispositions mettant en danger l’accès aux médicaments. [la suite]

Des photos sont disponibles

9 avril 2013

ACT UP-PARIS, ASIA PACIFIC NETWORK OF PEOPLE LIVING WITH HIV/AIDS, DELHI NETWORK OF POSITIVE PEOPLE, FTA WATCH, HEALTH GAP, ITPC MENA, LAWYERS COLLECTIVE, STOP AIDS CAMPAIGN UK, WORLD AIDS CAMPAIGN

Semaine internationale d’action contre les accords de libre échange

9 – 15 avril 2013

Les activistes et associations de lutte contre le sida et de défense de la santé du monde entier s’unissent pour lutter contre la stratégie commerciale mortelle de l’Union européenne et envoient un message clair à la Commission : les attaques sur les médicaments génériques doivent cesser maintenant ! [la suite]

5 mars 2013

Pays pauvre et accès aux médicaments : l’OMC repousse une décision vitale

A partir de juillet prochain,les pays les plus pauvres pourront-ils encore recourir facilement aux génériques ? On espérait que l’OMC donne une réponse positive aujourd’hui. Elle est repoussée. [la suite]

5 mars 2013

Lettre de 376 organisations de la société civile soutenant la demande de prorogation de la période de transition accordée aux pays les moins avancés pour appliquer les règles de la propriété intellectuelle de l’OMC

Les Etats membres de l’OMC se réunissent aujourd’hui à Genève pour discuter de la demande déposée par le groupe des Pays les Moins Avancés (PMA) de proroger leur période de transition pour appliquer l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC). [la suite]

4 mars 2013

Victoire pour les médicaments génériques en Inde.

Chenai (Inde) - L’organe d’appel de la propriété intellectuelle a rejeté aujourd’hui la demande du laboratoire Bayer qui souhaitait faire arrêter la production et la vente de versions génériques de la molécule anticancéreuse sorafenib tosylate. [la suite]

16 October 2012

Indonesia issues a compulsory license on seven HIV and hepatitis B drugs.

Following the example of India, last march, Indonesia makes use of TRIPS flexibilities to allow its population access to patented medicines, today sold at prohibitive prices. [la suite]

15 octobre 2012

L’Indonésie émet une licence obligatoire sur sept médicaments contre le VIH/sida et l’hépatite B

Après l’Inde en mars, c’est au tour de l’Indonésie d’avoir recours aux flexibilités des accords ADPIC pour permettre à sa population d’avoir accès à des médicaments brevetés actuellement vendus à des prix prohibitifs. [la suite]

4 septembre 2012

Bayer en guerre contre les médicaments génériques.

Les auditions du recours formé par le laboratoire allemand Bayer contre la licence obligatoire émise par l’Inde en mars dernier sur la molécule anticancéreuse sorafenib tosylate se sont ouvertes hier devant la commission d’appel de la propriété intellectuelle indienne. [la suite]

24 juillet 2012

Conférence de Washington

Washington : une manifestation contre la rapacité de l’industrie pharmaceutique

Les militantEs d’Act Up-Paris ont participé à la manifestation organisée par les activistes à Washington [la suite]

24 juillet 2012

Conférence de Washington

Act Up-Paris à Washington (3) : pourquoi faut-il se battre pour les génériques ?

Tout ce que vous voulez savoir sur les génériques et l’accès aux traitements dans le monde pour comprendre les enjeux vitaux de la conférence... et de nos combats. Rejoinez-nous ! [la suite]

4 juillet 2012

Bye-bye ACTA tu ne nous manqueras pas

Act Up-Paris se félicite de la décision du Parlement européen et demande la démission du commissaire européen au commerce Karel De Gucht

Ce mercredi 4 juillet, les Parlementaires européenNEs ont voté le rejet de l’accord commercial anti-contrefaçon ACTA à une très large majorité [la suite]

1 July 2012

Joint press release calling the European Parliament to reject the Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA)

Reject ACTA ! Save people living with HIV!

. After four years of secret negotiations on the Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) by the European Commission, the EU Parliament will finally be able to take position and vote on the agreement that threatens access to medicine for millions of people living with HIV all over the world. ACTA establishes a confusion between legitimate high-quality generics and counterfeit medicines and allows their seizure and destruction. It will jeopardize the procurement of cheap generic drugs (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

1er juillet 2012

Communiqué de presse inter-associatif appelant le Parlement européen à rejeter l’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA)

Rejetez ACTA ! Sauvez les malades du sida !

Communiqué de presse inter-associatif appelant le Parlement européen à rejeter l’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) [la suite]

1er février 2012

6-10 février 2012

Semaine mondiale d’action sur l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et l’Inde

Prenez part à la mobilisation mondiale !

Lors du sommet entre l’Union Européenne et l’Inde qui se tiendra à Delhi le 10 février, l’Inde et l’Union Européenne doivent finaliser le cadre politique de leur projet d’accord commercial. Nous nous inquiétons particulièrement de l’évolution des négociations sur la propriété intellectuelle qui menacent l’accès aux médicaments pour des millions de personnes. Prenez part à la semaine mondiale d’action contre cet accord ! [la suite]

31 août 2011

Assemblée générale des Nations-Unies sur les maladies non-transmissibles

La France et l’Union Européenne vont-elles signer la régression de l’accès aux soins ?

Les 19 et 20 septembre prochains se tient aux Nations Unies une réunion de haut niveau sur les maladies non-transmissibles. Alors que les négociations sur la déclaration finale ont lieu actuellement, les États-Unis et l’Union Européenne tiennent des positions qui risquent de faire reculer l’accès aux traitements [la suite]

25 août 2011

10ème conférence sur le sida dans la région Asie-Pacifique

30 ans de lutte mondiale contre le sida : après les objectifs, des moyens pour les atteindre ?

La conférence qui s’ouvre ce vendredi à Busan doit permettre aux acteurs des différents pays de faire un bilan des progrès réalisés mais aussi d’identifier les enjeux majeurs pour atteindre les objectifs d’accès universel aux traitements et de “zéro nouvelle infection”. Malheureusement, les principaux obstacles pour inverser la courbe sont aujourd’hui connus de tous : un manque criant de financements et un front anti-génériques décomplexé mené depuis plusieurs années par l’Union Européenne et les Etats-Unis, par l’intermédiaire d’accords bilétaraux ou multilatéraux. [la suite]

9 juin 2011

Session Spéciale des Nations-Unies sur le VIH/sida

Sida : les Etats contraints de prendre des engagements fermes

Hier soir se sont achevées à New York les négociations sur la déclaration finale de la session spéciale des Nations Unies sur le VIH/sida. La France et les pays riches ont accepté de s’engager à mettre sous traitements 15 millions de personnes d’ici 2015. Ce nouvel engagement doit désormais se concrétiser par des mesures immédiates et mettre un terme au gel des financements de la lutte contre le sida au niveau international. [la suite]

8 juin 2011

Session Spéciale des Nations-Unies sur le VIH/sida

Marche à New York pour l’accès aux traitements

Des centaines d’activistes venus du monde entier ont manifesté à New York pour appeler les pays riches à tenir leurs promesses et à ne pas reculer sur les objectifs d’accès aux traitements. [la suite]

Des photos sont disponibles

27 mai 2011

sida : G8 hypocrite, inaction criminelle

En un mandat, Sarkozy n’a fait que des promesses… non tenues

Le financement de la lutte mondiale contre le sida est le grand absent du G8. Alors que les dirigeants avaient admis la semaine dernière que l’accès universel au traitement n’a pas été atteint pour 2010 et que leurs financements stagnent depuis 2008, ils ne proposent rien pour dépasser cet échec financier. [la suite]

27 septembre 2010

ACTA : un chèque en blanc à l’industrie pharmaceutique ?

De nouvelles négociations s’ouvrent à Tokyo sur les accords anti-contrefaçon ACTA. Ce traité obscur et antidémocratique doit être abandonné. [la suite]

16 février 2010

Sanofi-Aventis : des bénéfices indécents que l’État doit taxer

Sanofi-Aventis a annoncé un bénéfice record pour l’année 2009 qui montre bien que les prix imposés par l’industrie pharmaceutique n’ont rien à voir avec les coûts réels. Act Up-Paris dénonce le double jeu criminel de l’industrie pharmaceutique et ses pressions sur les gouvernements qui impactent directement les décisions prises en matière de santé publique. [la suite]

14 décembre 2009

UNITAID, génériques et patent pools

Kouchner et Sarkozy bloqueront-ils une possibilité d’améliorer l’accès aux médicaments ?

Le Conseil d’administration d’UNITAID, réuni à Genève ce lundi 14 décembre 2009, doit valider à cette occasion un plan de mise en œuvre du patent pool, c’est-à-dire une communauté de brevets sur des médicaments antirétroviraux, qui lui permettrait de mettre à disposition plus facilement des médicaments contre le sida. UNITAID en avait déjà validé le principe dans sa constitution lors de son CA de juillet 2008. [la suite]

22 juillet 2009

5ème Conférence de l’IAS sur le VIH, 19-22 juillet 2009, Cape Town

Pharma Greed Kills

L’avidité des labos tue !

La video de la marche de TAC et Act Up-Paris-à la 5ème conférence internationale de l’IAS à Cape Town. [la suite]

22 July 2009

5th IAS Conférence on HIV, 19-22 July 2009, Cape Town

Second and third line treatments, viral load, now and everywhere !

Act Up-Paris and TAC’s protest

Cape Town, South Africa – Activists from Act Up-Paris, Treatment Action Campaign, followed by individuals from organizations such as MSF, Act Up-Lusaka, REDS demonstrated this afternoon in the exhibition room during the 5th IAS Conference on HIV that is taking place in Cape Town. They walked around the pharma companies’ (Pfizer, MSD, Tibotec, BMS, Bohringer ingelheim, Gilead) boothes to protest against the high price of 2nd and 3rd line drugs and the cost of conducting a viral load. They (...) [la suite]

21 juillet 2009

5ème Conférence de l’IAS sur le VIH, 19-22 juillet 2009, Cape Town

Charge virale, deuxième et troisième lignes, maintenant et partout

Manifestation de TAC et d’Act Up-Paris

Cape Town, Afrique du Sud – Des activistes d’Act Up-Paris, de T.A.C (treatment action campaign), suivis de militants d’associations telles que MSF, Act Up-Lusaka, le REDS, ont manifesté cet après-midi dans la salle des expositions de la 5ème conférence IAS, conférence thérapeutique sur le sida, qui se déroule en ce moment au Cap, en Afrique du Sud. Ils ont marché entre les stands de l’industrie pharmaceutique (Pfizer, MSD, Tibotec, BMS, Bohringer ingelheim, Gilead) pour protester contre les prix très élevés des secondes et troisièmes lignes de traitements — et du coût des charges virales, que pratiquent l’industrie pharmaceutique. [la suite]

Des photos sont disponibles

juin 2009

Les pays riches comptent leurs sous, les pays pauvres comptent leurs morts

L’Onusida estime que le nombre de personnes vivant avec le VIH s’élèvera à 33 millions fin 2009. À cette même date, au moins 70 % des personnes qui auraient besoin d’un traitement n’y auront pas accès. Les premiers responsables ? Les grands laboratoires de marques, qui imposent des prix exorbitants et s’opposent à la concurrence des génériques, mais aussi les pays riches, parmi lesquels la France, dont les contributions financières à la lutte contre le sida dans les pays du Sud restent totalement insuffisantes, et qui font pression pour que les pays pauvres n’aient pas recours aux médicaments génériques. [la suite]

29 septembre 2008

Les activistes sud-coréens et la communauté internationale mobilisée

Le laboratoire Roche en Corée du Sud : Quand on a un monopole, pas besoin d’être humain

Parce qu’il détient un brevet qui lui permet d’avoir un total monopole sur le Fuzeon®, un traitement antirétroviral inhibiteur de fusion, le laboratoire Roche préfère laisser sans traitement les personnes vivant avec le VIH/sida en échec thérapeutique en Corée du Sud, plutôt que de réduire le prix de ses médicaments. L’avidité de l’industrie pharmaceutique est sans honte et sans limites. [la suite]

septembre 2008

Roche : Feasting on our dead bodies

Roche se repaît de nos cadavres

Act Up-Paris appelle à soutenir la campagne mondiale d’actions, initiée par les activistes Sud-CoréenNEs, contre le géant pharmaceutique Roche. Après avoir annoncé courant 2008 qu’il mettait un terme à ses recherches dans le VIH, le laboratoire suisse s’illustre par son refus d’approvisionner la Corée du Sud en Fuzéon®. [la suite]

avril 2008

Un intérêt mutuel

Le 21 février 2008, Peter Mandelson, commissaire européen au commerce, écrivait au Premier ministre de Thaïlande pour le menacer, si le pays continuait à émettre des licences obligatoires, comme le lui permet pourtant le droit international, faire sauter des brevets sur des médicaments vitaux, produire ou importer des génériques, moins chers, et soigner plus de malades. [la suite]

30 October 2007

Bernard Kouchner in Thailand : siding with Big Pharma or siding with people with AIDS ?

Today, Tuesday, October 30th, Bernard Kouchner, the French Minister of Foreign Affairs, will travel to Thailand. As a former humanitarian doctor, Bernard Kouchner is going to have to take sides. Will he support the big pharmaceutical companies, or on the contrary will he stand by the Thai patients in their fight for affordable generic drugs ? [la suite]

30 octobre 2007

Kouchner en Thaïlande : dans le camp des laboratoires, ou dans le camp des malades ?

Aujourd’hui, mardi 30 octobre, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner se rendra en Thaïlande. En tant qu’ancien médecin humanitaire, Bernard Kouchner devra choisir son camp : soutenir les grands laboratoires pharmaceutiques, ou soutenir les malades thaïlandaiSEs dans leur quête de médicaments génériques abordables. [la suite]

14 octobre 2007

Dossier abbott

Commissaire européen ou VRP de l’industrie ?

Le 18 juillet dernier, le commissaire européen au commerce Peter Mandelson écrivait à la Thaïlande. Le courrier est poli, le ton est diplomatique, mais ne trompe personne : il s’agit bel et bien de pressions contre la politique sanitaire du pays. [la suite]

14 octobre 2007

Dossier Abbott

Aides appelle au boycott

Lors de l’ouverture de la Conférence Aids Impact à Marseille, le 1er juillet dernier, Vincent Pelletier, directeur de Aides, a tenu un discours salué par l’ensemble de l’assistance. Extraits. [la suite]

14 octobre 2007

Dossier Abbott

Abbott le pire du pire

En janvier 2007, la Thaïlande utilise les dispositions prévues par les accords internationaux sur la propriété intellectuelle (les accords TRIPS signés par tous les États-membres de l’Organisation Mondiale du Commerce). Elle émet des licences obligatoires sur trois médicaments, dont le Kaletra® du laboratoire Abbott. Elle se donne ainsi le droit de produire ou d’importer des copies, beaucoup moins chères, de molécules, donc de soigner plus de malades. En réponse, Abbott annonce qu’il prive la Thaïlande de ses nouveautés thérapeutiques, en ne déposant plus de dossier d’enregistrement. [la suite]

5 juillet 2007

Front uni contre Abbott

La politique du laboratoire est contestée de toutes parts

Après s’être attaqué aux malades du sida en Thaïlande et avoir traîné en justice Act Up-Paris, Abbott est contesté de toutes parts. Le laboratoire pharmaceutique américain a annulé deux de ses colloques consacrés au VIH. En France comme à l’étranger, laboratoires, associations de malades, médecins, scientifiques et pouvoirs publics fustigent unanimement sa politique. [la suite]

juillet 2007

Dossier Juridique

Abbott : jusqu’au bout de l’obscénité

Le 26 avril dernier, nous participions à une journée d’action internationale contre Abbott, appelée par les réseaux de malades et d’activistes thaïs. Pour dénoncer la décision du laboratoire de priver la Thaïlande de ses innovations thérapeutiques (voir dernier numéro), nous avons organisé un netstrike : sur notre site, était mis à disposition un programme qui, une fois activé, sollicitait toutes les 30 secondes le site d’Abbott. Multipliée par des centaines, peut-être un millier d’activistes à travers le monde, cette action a pu saturer le site. [la suite]

mai 2007

Abbott en Thaïlande : les pressions au grand jour

En conformité avec les règles de l’OMC, le gouvernement thaïlandais a décidé en janvier dernier d’émettre des licences obligatoires sur plusieurs médicaments utilisés dans les trithérapies, dont le Kalétra®, produit phare du laboratoire Abbott. La réaction ne s’est pas fait attendre : Abbott a publiquement condamné cette mesure, et annoncé par voie de presse dans la foulée qu’il retirait ses demandes d’autorisation de mise sur le marché (AMM), présentes et à venir, pour tous ses produits. Sans AMM, impossible pour le pays de produire ou d’importer une version, même générique, du médicament, puisqu’il n’aura pas pu être évalué. Abbott prive donc les Thaïs de ses nouveaux médicaments, notamment, l’Aluvia®, une version thermo-stable du Kaletra®, résistante à chaleur, permettant de répondre aux besoins des populations vivant en zone tropicale. [la suite]

23 mars 2005

Act Up-Paris dénonce la trahison du Parti Indien du Congrès

Aujourd’hui mercredi 23 mars, le Parlement indien a adopté un projet de loi déposé seulement 3 jours ouvrables auparavant et visant à réviser la loi indienne des brevets. Act Up-Paris dénonce une trahison de 40 milions de malades du sida de la part de gouvernement indien. [la suite]

24 février 2005

dossier de presse

La santé avant les brevets

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Dans le cadre de la journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde et en solidarité avec la coalition indienne pour l’accès aux médicament, ACT UP-PARIS, AIDES, SIDACTION et SOLIDARITE SIDA demandent au Parlement indien de refuser la politique anti-sanitaire du Ministre du Commerce, et de rejeter toute mesure nuisible à l’accessibilité des médicaments. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La situation actuelle et les enjeux

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Dans la bataille mondiale pour des traitements contre le sida à des prix abordables, l’Inde a gagné une réputation de « Robin des bois » du monde en développement. Avec des lois souples sur les brevets et une solide industrie de médicaments génériques, le pays a émergé comme le principal fournisseur de médicaments contre le VIH/sida à des prix abordables dans les pays pauvres. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

Les règles de l’OMC et leur application en Inde

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Les accords de l’OMC, ratifiés par l’Inde en 1995, reconnaissent l’importance de concilier la protection des brevets et la santé publique. L’accord de l’OMC sur les Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce (ADPIC) prévoit par exemple des « licences obligatoires » accessibles aux pays qui, en cas d’urgence sanitaire, se doivent de fournir des médicaments à des prix abordables. Les licences obligatoires permettent aux gouvernements concernés de casser les brevets tout en (...) [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La position de quelques industriels indiens

Une interview du PDG du laboratoire indien CIPLA (producteur de génériques) ainsi que la position du syndicat des industries du générique Indian Pharmaceutical Alliance. [la suite]

24 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

La timide lettre de l’OMS au ministre de la santé indien

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Le courrier de Jim Yong Kim, directeur du département VIH/sida de l’OMS, à A. Ramadoss, ministre de la santé indien à propos de l’ordonnance sur les brevets. [la suite]

21 février 2005

sida : menace sur les génériques

Samedi 26 février les associations indiennes organisent une journée mondiale contre l’ordonnance sur les brevets que le gouvernement indien s’apprête à faire adopter. En solidarité avec les activistes indiens, Act Up-Paris, Aides, Solidarité Sida et Sidaction organisent le même jour un rassemblement devant le consulat d’Inde à Paris. Nous avons besoin de participation à cette manifestation. [la suite]

16 février 2005

Dossier de presse : la santé avant les brevets

26 février 2005 : journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde

Act Up-Paris s’associe à l’appel lancé par le GCAIPA (Global Coalition against the Indian Patent Amendment) pour une journée mondiale contre l’ordonnance sur les brevets en Inde et pour exiger l’accès aux médicaments génériques dans ce pays et partout dans le monde. [la suite]

1er février 2005

Accès aux médicaments génériques : l’OMC doit condamner les Etats-Unis

Après 5 ans de négociations à l’OMC pour permettre aux populations des pays en développement d’accéder à des médicaments bon marché, la politique de libre-échange des Etats-Unis réduit à néant les quelques avancées obtenues. Au Forum social mondial (FSM) qui s’est tenu à Porto Alegre du 16 au 31 janvier 2005, Act Up et les activistes impliqués dans la lutte contre le sida dénoncent la politique américaine et le silence coupable des Etats membres de l’OMC. [la suite]

1er février 2005

Inde : alerte aux brevets

Le gouvernement indien vient de modifier sa législation en matière de brevets, dans le cadre de l’application des accords de l’OMC. Contrairement aux engagements pris ces dernières années sur la scène internationale, la nouvelle réglementation indienne n’utilise pas pleinement les quelques brèches subsistant dans ces accords pour limiter les monopoles et les prix des produits vitaux comme les médicaments. [la suite]

23 février 2004

Accord de libre échange Maroc/États-Unis : ALCS et Act Up-Paris écrivent à l’OMS

Les négociations entre les États-Unis et le Maroc pour un accord de libre échange arrivent à leur terme. Les conséquences de cet accord seront dramatiques pour la population marocaine car il permettra d’entraver la production et la commercialisation des génériques. Il condamne de fait les malades ne pouvant payer le prix des médicaments vendus par les multinationales. L’ALCS et Act Up-Paris ont fait parvenir au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) un courrier pour faire valoir leur point de vue et lui demander d’intervenir dans la négociation et de défendre les droits des personnes malades. [la suite]

30 janvier 2004

Accord de libre échange Maroc/États-Unis : les Américains condamnent les malades, le gouvernement marocain les tabasse

Mercredi 28 janvier au soir, la police marocaine dispersait à coup de matraque le sit-in organisé devant le parlement marocain à Rabat par la Coalition Marocaine pour défendre le droit aux soins et à l’accès aux médicaments. En réaction à cet inadmissible usage de la violence une quinzaine de militants d’Act Up-Paris zappe aujourd’hui l’ambassade du Maroc à Paris. [la suite]

Des photos sont disponibles

28 janvier 2004

Accord de Libre Échange Maroc/USA : des monopoles plus longs, des vies plus courtes

Depuis plus d’un an, les États-Unis font pression pour contraindre le Maroc à accepter un accord de libre échange dont les conséquences seront particulièrement dramatiques pour la population. Aujourd’hui, mercredi 28 janvier à 19 heures, la Coalition Marocaine pour défendre le droit aux soins et à l’accès aux médicaments organise un sit-in de protestation devant le parlement marocain [la suite]

1er octobre 2003

OMC, la solution reste à trouver

La « solution » proposée par l’OMC pour permettre l’accès aux génériques impose de nouvelles barrières à l’accès aux médicaments. Les activistes exigent un amendement à l’accord ADPIC qui élimine ces contraintes. [la suite]

12 septembre 2003

L’OMC impose de nouvelles barrières à l’accès aux médicaments

La « solution » proposée par l’OMC pour permettre l’accès aux génériques impose de nouvelles barrières à l’accès aux médicaments Les activistes exigent un amendement à l’accord ADPIC qui élimine ces contraintes. [la suite]

1er septembre 2003

Accord sur les génériques à l’OMC : Mort sous brevet

En réaction à l’accord sur les génériques obtenu à l’OMC le 31 août, des militants bloquent actuellement le siège du laboratoire pharmaceutique Pfizer, négociateur à l’OMC pour les Etats-Unis... [la suite]

1er septembre 2003

Accord sur les génériques à l’OMC : mort sous brevet

Suite au lobby de certains pays riches, les accords négociés de l’OMC ne présagent rien de bon pour l’accès aux médicaments génériques dans les pays du Sud. [la suite]

31 août 2003

Accord sur les génériques à l’OMC : les États-Unis et les laboratoires condamnent des millions de malades ; la France et la Commission européenne valident ce choix

Aujourd’hui, à Genève, l’OMC s’apprête à valider un accord sur l’accès aux médicaments génériques. Pourtant, cet accord ne fera que renforcer les difficultés d’accès aux génériques pour les pays en développement qui ne sont pas en mesure de produire eux-même des médicaments. Cet accord est un leurre, pire, une trahison de la déclaration de Doha ratifiée en décembre 2001. [la suite]

4 août 2003

Accès aux médicaments : l’hypocrisie du commissaire

La France se bat-elle réellement pour la commercialisation des médicaments génériques dans les pays pauvres ? [la suite]

22 mai 2003

Proposition des USA sur les droits de propriété intellectuelle, l’innovation et la santé publique : la réponse des ONG

Ce texte a été rédigé conjointement par Médecins sans Frontières, Health Gap, Act Up-Paris, Oxfam, People Health Mouvement et Health Action International (HAI) après la déclaration des USA lors de la 56ème Assemblée Mondiale de la Santé qui se déroule actuellement à Genève en Suisse. [la suite]

21 avril 2003

Négociations à l’OMC pour l’accès aux génériques : agissons maintenant !

A l’OMC, les pays riches font pression sur les pays en développement pour obtenir la ratification d’un texte inadapté à leurs besoins de santé (texte dit « de Motta »). Le débat final de ces négociations, s’il a lieu, se déroulera lors de la conférence de Cancun en septembre 2003. Il est encore temps d’agir et d’exiger la révision de ce texte. Contactez les négociateurs à l’OMC de votre pays. Exhortez-les à refuser toute compromission sur l’accès aux médicaments génériques et à exiger la révision du texte de « Motta ». [la suite]

21 avril 2003

Entre Doha et Cancun, rappel de la situation

le contexte des négociations à l’OMC

La déclaration de Doha de novembre 2001 reconnaissait enfin la primauté de la santé sur les brevets et elle ouvrait des possibilités de promouvoir l’accès aux médicaments pour tous. Mais une question restait en suspens : comment les pays incapables de produire des génériques pourront-ils s’approvisionner ? Depuis 14 mois, les états s’affrontent sur ce point et les pays du nord empêchent l’obtention d’une solution satisfaisante. En cas d’échec, le débat, s’il a lieu, sera renvoyé à la réunion de Cancun en septembre 2003 sur la base d’un texte (dit « de Motta ») totalement inadapté aux besoins des pays en développement. Rappel du contexte des négociations qui se jouent actuellement à l’OMC. [la suite]

3 mars 2003

Impérialisme sanitaire

Tandis que les pays pauvres comptent leurs morts, les pays riches jouent la montre. Chronique d’une opération « rouleau compresseur ». [la suite]

3 février 2003

Négociations à l’OMC : la vie de millions de malades aux mains de Pascal Lamy

Aujourd’hui, lundi 3 février 2003, des militants d’Act Up-Paris ont interrompu la remise du titre de docteur honoris causa à Pascal Lamy, Commissaire Européen au Commerce à l’Université Catholique de Louvain, Belgique. [la suite]

27 janvier 2003

Sida : des génériques maintenant !

Les médicaments génériques sont essentiels parce qu’abordables dans les pays en développement où les gens ne peuvent payer les prix exorbitants imposés sur le marché international par les multinationales pharmaceutiques. [la suite]

- English translation available AIDS : generic drugs now !

23 janvier 2003

Edito

La fin d’année fut bien sombre. Réduire l’accès aux soins, faire payer les malades étaient les objectifs poursuivis et assumés par le gouvernement dans le dossier de l’Aide Médicale d’Etat (AME). Ils faisaient écho, au cours des négociations de l’OMC, aux tentatives des Etats-Unis de dévoyer le texte de Doha et restreindre ainsi l’accès aux soins et aux traitements pour les malades des pays pauvres. [la suite]

23 janvier 2003

Changement à la tête de l’OMS

Gro Harlem Brundtland, la directrice générale de l’Organisation Mondiale de la santé ne se représentera pas. Tant mieux, au vu de ses échecs. [la suite]

23 décembre 2002

Christmas at WTO : 15 million people died in 2002

The dramatic collapse of the WTO negotiations on the export of generics can easily be explained. For a whole year a number of rich countries had only one objective : to renege on the Doha principle that public health has precedence over commercial interests. [la suite]

23 décembre 2002

Noël à l’OMC : 15 millions de morts

L’échec cuisant des négociations à l’OMC portant sur l’exportation de génériques s’explique simplement. Pendant un an, un certain nombre de pays riches n’ont poursuivis qu’un objectif : revenir sur le principe acquis à Doha selon lequel la santé publique doit primer sur les intérêt commerciaux. [la suite]

- English translation available Christmas at WTO : 15 million people died in 2002

14 décembre 2002

Négociations à l’OMC pour l’accès aux médicaments génériques

Les pays en développement pris en étau entre Etats-Unis et Union Européenne.

A Doha, les Etats membres de l’OMC se sont engagés à permettre, avant la fin de l’année 2002, l’accès aux médicaments génériques pour les pays qui n’en fabriquent pas via l’exportation à partir de pays producteurs. Pourtant, les négociations se poursuivent en ce moment à l’OMC dans des conditions inadmissibles. [la suite]

13 décembre 2002

OMC et génériques : Sergio Marchi, président du conseil général de l’OMC, réécrit la déclaration de Doha

Alors que les Etats-Unis et l’Union Européenne amplifient en ce moment leurs pressions sur les pays du Sud, le président du Conseil général de l’OMC, le canadien Sergio Marchi, les soutient dans leur politique d’intimidation. En affirmant que « la mission conférée à Doha était de trouver des solutions pour les plus pauvres des pauvres dans les régions les plus reculées », Sergio Marchi réécrit la déclaration et fait le jeu des multinationales pharmaceutiques. En effet, la déclaration de Doha reconnaît (...) [la suite]

- English translation available WTO & Generics : WTO Chairman Sergio Marchi is changing the Doha Ministerial Declaration

6 décembre 2002

OMC et médicaments génériques : la Suisse au service des multinationales pharmaceutiques contre les malades

Aujourd’hui une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont ensanglanté la façade de l’ambassade de Suisse pour protester contre l’attitude criminelle de ce pays qui tente de bloquer l’accès aux médicaments génériques pour les pays en développement. [la suite]

Des photos sont disponibles

24 novembre 2002

Négociations à l’OMC

La vie de millions de malades aux mains de Pascal Lamy

Lors de la Conférence Interministérielle de Doha, les Etats membres de l’OMC se sont engagés à résoudre avant fin 2002 le problème de l’exportation de génériques à partir de pays producteurs vers des pays qui n’en fabriquent pas. Du 25 au 27 novembre 2002, au cours du dernier Conseil de TRIPS de l’année, la position adoptée par Pascal Lamy sera décisive. [la suite]

Des photos sont disponibles

- English translation available The lives of Millions of Sick People Are in Pascal Lamy’s Hands

19 novembre 2002

OMC et accès aux génériques : l’arnaque de Sydney

Malgré l’engagement pris à Doha d’apporter une solution au problème de l’exportation de génériques à partir de pays producteurs vers ceux qui n’en fabriquent pas, les pays développés tentent un passage en force au détriment des malades du Sud. [la suite]

- English translation available WTO and access to generics The Sydney swindle

25 octobre 2002

Entre Doha et décembre

Lors de la conférence Interministérielle de l’OMC à Doha en décembre 2001, les Etats membres ont donné mandat au conseil de TRIPS pour résoudre avant fin 2002 la question de l’exportation de génériques à partir de pays producteurs vers des pays ne produisant pas eux-même les produits de santé dont ils ont besoin. [la suite]

16 juillet 2002

Dossier de presse

Enjeux de l’accès aux médicaments génériques contre le sida dans les pays en développement

Depuis l’avènement des multithérapies, les bailleurs internationaux utilisent l’argument du prix trop élevé des médicaments pour justifier leur refus de s’engager dans la prise en charge médicale des malades du sida dans les pays pauvres. Depuis l’avènement des multithérapies, les bailleurs internationaux utilisent l’argument du prix trop élevé des médicaments pour justifier leur refus de s’engager dans la prise en charge médicale des malades du sida dans les pays pauvres. Le problème du prix des (...) [la suite]

- English translation available What is at stake in access to anti-HIV/AIDS generic medicines ?

4 juillet 2002

post Doha

A Doha en novembre dernier, les Etats membres de l’OMC ont donné mandat au conseil de TRIPS pour identifier avant la fin 2002 une solution permettant aux pays exportateurs de génériques d’approvisionner les pays ne produisant pas eux-mêmes. [la suite]

- English translation available post Doha

3 juin 2002

Accès aux traitements dans les pays pauvres : le vrai visage de Pascal Lamy

Ce dimanche matin et comme lundi dernier, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont réveillé Pascal Lamy, Commissaire européen, à 5h du matin, aux cris de « Lamy des labos, l’ennemi des séropos », « Génériques empêchés, séropos assassinés » et « Lamy, tu bloques les génériques, tu assassines l’Afrique ». [la suite]

27 mai 2002

accès aux traitements dans les pays pauvres

le vrai visage de Pascal Lamy

Ce matin, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont réveillé Pascal Lamy. En effet, le commissaire européen, qui s’est présenté comme le fer de lance du combat pour l’accès aux médicaments retourne finalement dans le giron de l’industrie pharmaceutique. En témoignent les propositions de la Commission Européenne dans le cadre des négociations aux conseils de TRIPS. [la suite]

26 mai 2002

la commission européenne et l’exportation de génériques

A partir des propositions de la Commission européenne au Conseil de TRIPS (OMC) pour répondre aux besoins d’accès aux médicaments génériques via l’exportation à partir de pays producteurs, Act Up-Paris a souhaité apporter ses propres commentaires. [la suite]

23 mars 2002

élections 2002

ce que Act Up demande à Lionel Jospin

A la suite d’une rencontre organisée le 12 mars dernier entre les associations de lutte contre le sida et Lionel Jospin, Act Up-Paris a transmis au premier ministre-candidat ses demandes d’engagements. [la suite]

20 mars 2002

Bangui

A Doha, lors de la conférence interministérielle de l’OMC, et suite à la mobilisation de plus de 70 pays en développement, l’ensemble des États membres a adopté une déclaration prenant clairement position en faveur de l’accès aux médicaments pour les pays en développement. [la suite]

10 mars 2002

sida et accès aux médicaments :

la Commission européenne renie les engagements pris à Doha

Lors de la déclaration de Doha sur la propriété intellectuelle et la santé publique, les États membres de l’OMC ont mandaté le Conseil de TRIPS à Genève afin qu’il clarifie les possibilités pour les pays ne disposant pas de capacité de production d’accéder malgré tout aux médicaments génériques. [la suite]

7 décembre 2001

tribune

le pas de Doha

Plus de 36 millions de personnes sont atteintes par le sida dans le monde et plus de 10 000 personnes meurent chaque jour faute d’avoir accès aux médicaments qui pourraient leur sauver la vie. Or, le prix des médicaments est une entrave majeure à leur accessibilité. [la suite]

15 novembre 2001

déclaration de l’OMC sur l’accord TRIPS et la Santé : malades du sida 1, industrie pharmaceutique 0

Il était temps que la vapeur s’inverse : les enjeux de santé, et donc les intérêts des malades viennent de prendre le pas sur les interêts commerciaux des multinationales. Désormais, le dogme du monopole des compagnies privées sur les produits vitaux que sont les médicaments ne fait plus force de loi. [la suite]

9 novembre 2001

l’OMC ne peut constituer une entrave au droit à la santé

Du 9 au 13 novembre, au Qatar, l’OMC va se prononcer sur l’accès aux médicaments pour les malades des pays en développement. 60 pays ont demandé que rien au sein des accords sur la propriété intellectuelle n’entrave l’accès aux médicaments ou à la santé. L’OMC doit garantir ce droit légitime des pays pauvres et des malades. [la suite]

7 octobre 2001

fonds mondial : l’initiative dégénère

Les 11 et 12 octobre, s’est tenue à Bruxelles la 1ère réunion du groupe de travail constitué pour déterminer la mission du Fonds Mondial lancé par Kofi Annan en avril dernier lors du sommet des chefs d’Etats africains sur le sida. Six mois après l’annonce de la création de ce fonds, nous avons plus que jamais toutes les raisons d’être inquiets. [la suite]

7 octobre 2001

l’Union Européenne doit choisir son camp

Les 19, 20, 21 septembre 2001, le conseil sur la propriété intellectuelle de l’Organisation Mondiale du Commerce se réunissait en préparation de la conférence ministérielle de Doha (Qatar). [la suite]

6 octobre 2001

lettre ouverte à l’OMC

Qatar : l’OMC ne peut entraver l’accès aux traitements pour les malades

La rencontre des ministres du commerce de l’ensemble des pays membres de l’OMC qui se tiendra au Qatar sera décisive pour les malades des pays en développement. C’est pourquoi les associations de personnes atteintes et les associations de lutte contre le sida se mobilisent et demandent à Mike Moore, directeur de l’OMC, de se prononcer afin que plus aucune entrave ne puisse être faite à l’accès aux médicaments et à la santé. Du 9 au 13 novembre, au Qatar, l’OMC devra se prononcer sur l’accès aux (...) [la suite]

19 septembre 2001

communiqué de presse

OMC : les malades du sida demandent un moratoire

Du 9 au 13 novembre, au Qatar, l’OMC devra se prononcer sur l’accès aux médicaments pour les malades des pays en développement. [la suite]

21 juillet 2001

communiqué de presse

le G8 se donne bonne conscience mais laisse mourrir des malades

Il aura fallu attendre 2001 pour que le G8 s’exprime enfin sur la pandémie du sida qui en près de 15 ans aura causé la mort de millions de personnes. [la suite]

19 juillet 2001

Aids, copy = right

The interminable discussions around the global Fund announced by K. ANNAN, during the United Nations Special Session at the end of June and the G8 elude the real debate posed by access to health and drugs and maintenance of intellectual property in poor countries. [la suite]

10 avril 2001

communiqué de presse

Kofi Annan se range dans le camp des puissants

Le 6 mars, le journal Le Monde annonçait, par la voie de son correspondant aux Nations Unies, que l’ONU lançait une campagne en faveur des médicaments génériques. [la suite]

6 avril 2001

communiqué de presse

OMS et OMC remettent la vie des séropos entre les mains des labos

Dimanche 8 avril à Oslo, OMS et OMC entendent orchestrer la recherche d’une solution globale au problème de l’accès aux traitements dans les pays en développement en invitant les grands laboratoires pharmaceutiques à débattre de différenciation des prix en l’absence des malades. [la suite]

mars 2001

Copy = Right in NY City

28 février 2001 : Kofi Annan, Secrétaire Général des Nations Unies, déclare la guerre aux labos. Kofi Annan veut faire “ de l’accès aux traitements une priorité absolue ” et entend devenir le leader du “ combat politique pour l’accès aux médicaments génériques ” ! [la suite]

mars 2001

Générique : un abécédaire

Brevet - Médicament breveté - Générique - Médicaments essentiels - Importations parallèles - Licence Volontaire - Licence Obligatoire - OMC [la suite]

1er février 2001

communiqué de presse

l’OMC menace la survie de 100 000 séropositifs

Aujourd’hui à 10h, l’OMC a reçu la requête des USA contre le Brésil, et constitue actuellement un panel d’arbitrage pour juger de la conformité de la loi brésilienne sur la propriété intellectuelle avec les accords de l’OMC. [la suite]

1er décembre 2000

sida : mort sous brevet

repères

Epidémiologie Aujourd’hui plus de 36 millions de personnes vivent avec le VIH/Sida dans le monde. 90% d’entre eux vivent dans des pays en voie de développement. 18 millions de personnes sont mortes du sida depuis le début de l’épidémie. La propagation continue du VIH dans le monde, particulièrement en Afrique subsaharienne, provoque des hausses drastiques de la mortalité chez les jeunes adultes. En Afrique subsaharienne, l’ONUSIDA et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estiment que quelque (...) [la suite]

3 octobre 2000

communiqué de presse

l’Union Européenne se plie au chantage de l’industrie pharmaceutique

Le 10 novembre, le plan d’action pour la lutte contre la tuberculose, le VIH et la malaria sera remis à la Présidence de la Commission pour être validé par le Conseil du Développement. D’ici là, M. Josselin, en tant que président de ce Conseil, ses homologues européens et les différents Commissaires devront choisir leur camp. [la suite]

11 juillet 2000

communiqué de presse

ONUSIDA reconnaît que l’accès de tous aux traitements passera par les génériques

Break the patents. Treatment for all.

Depuis près de deux ans, les groupes Act Up, MSF, TAC, des activistes du monde entier, et même les instances onusiennes, ont exigé des laboratoires pharmaceutiques producteurs d’antirétroviraux qu’ils concèdent des tarifs différenciés adaptés aux capacités de paiement des pays pauvres. [la suite]

11 juillet 2000

communiqué de presse

l’OMS à la solde des laboratoires

Depuis des années, l’Organisation Mondiale de la Santé oppose une résistance active et criminelle a la distribution de traitements antirétroviraux dans les pays pauvres. [la suite]

juin 2000

Des traitements pour tous, maintenant !

Harcelant les Etats, les laboratoires, les agences des Nations Unis, collaborant avec d’autres associations de malades, la commission Nord/Sud est sur tous les fronts pour exiger l’accès aux traitements dans les pays pauvres. [la suite]

- English translation available Treatment for all Now !

juin 2000

Treatment for all Now !

Harassing governments, laboratories, United Nations agencies, collaborating with other associations of patients, the North/South Commission is present on all fronts in its demands that poor countries have access to treatments. [la suite]

12 mai 2000

communiqué de presse

tentative de diversion des labos : les malades ne sont pas dupes

Jeudi 11 mai, l’ONUSIDA a rendu public l’accord conclu entre les agences des Nations Unies et 5 des plus grosses compagnies pharmaceutiques mondiales pour « améliorer la distribution à des prix abordables des traitements liés au VIH/sida dans les pays en développement ». [la suite]

mai 2000

communiqué de presse

Act Up appelle les pays africains à entrer en résistance contre l’industrie pharmaceutique

Les responsables africains doivent profiter de la réunion des ministres de la santé de l’OUA sur le VIH/sida pour se mobiliser et exiger l’accès aux soins et aux traitements pour leurs malades. [la suite]

13 mars 2000

communiqué de presse

Afrique du Sud : Pfizer doit céder face aux malades

Aujourd’hui, 13 mars 2000, Treatment Action Campaign (TAC), une coalition de malades du sida sud africains, demande officiellement à Pfizer de réduire drastiquement le prix de son médicament, le fluconazole, ou de lui octroyer une licence volontaire afin d’en produire à moindre coût une version générique. [la suite]

février 2000

Guerre aux labos : Act II

Act Up appelle au boycott des produits de Pharmacia & Upjohn, Trimeris-Roche, Gilead-NexStar et Abbott.

Réagissez avec nous, exprimez votre indignation, boycotter les médicaments de ces laboratoires. [la suite]

29 janvier 2000

tribune

sida en Afrique : de quelle guerre parle-t-on ?

Le 10 janvier dernier, l’un de nos plus vieux slogans est devenu le mot d’ordre très officiel d’une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée aux ravages de l’épidémie en Afrique. Cette fois ça y est : « le sida, c’est la guerre ». [la suite]

5 décembre 1999

Dominique Gillot : assez d’hypocrisie !

Dimanche 5 décembre à 19h00, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 4ème conférence internationale sur la prise en charge extra-hospitalière et communautaire des personnes vivant avec le VIH/sida, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont interpellé Dominique Gillot, secrétaire d’Etat chargé de la santé aux cris de : " 16 millions de morts, Gillot en veut encore ". [la suite]

décembre 1999

Seattle : Les activistes se mobilisent, les politiques ???

Les accords de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), qui seront renégociés à Seattle à partir de fin novembre, concernent les médicaments au même titre que tous produits brevetés et poseront aux terme des négociations les régles de l’accès aux traitements au niveau international. [la suite]

décembre 1999

Pour l’accès aux traitements dans le Sud

A l’heure actuelle, 34 000 000 de personnes sont atteintes par le sida, dont près de 95 % vivent dans les pays du Sud. La plupart n’ont accès à aucun soin ni traitement (Source ONUSIDA, Nov. 99) [la suite]

décembre 1999

Edito

Guerre aux labos

En exerçant des pressions sur les laboratoires pour obtenir la distribution de molécules, nous avons toujours su que nous favorisions leur politique commerciale : en exigeant des produits, nous ouvrons nous même un marché qu’ils ont du mal à conquérir. [la suite]

Des photos sont disponibles

17 septembre 1999

Lusaka : 15 ans de lutte contre le sida pour rien !

La conférence internationale de Lusaka sur le sida en Afrique aura au moins servi à cela : faire entendre sans équivoque que l’épidémie de sida est bien une catastrophe sanitaire mondiale ; une épidémie qui prend des proportions alarmantes, tue des millions de personnes, condamne l’économie et le développement des pays. [la suite]

14 mai 1999

Assemblée Mondiale de la Santé

Du 17 au 25 mai se tenait à Genève l’AMS, réunissant les ministres de la santé des Etats membres de l’OMS. A l’occasion d’une table ronde sur le sida, l’OMS, se prêtant à des compromis honteux, ne nous a pas convaincus sur sa capacité réelle à jouer son rôle et imposer la santé comme une priorité absolue [la suite]

Les brèves liées au sujet

mai 2007

Quand le Brésil utilise la déclaration de Doha

Le 04 mai 2007 le Brésil décidait, comme le stipulent les accords ADPIC de l’OMC, de promulguer par décret une licence obligatoire sur l’efavirenz, antirétroviral produit par le laboratoire Merck. M. Temporoa, ministre de la Santé brésilien, a précisé que ce choix faisait suite à trois années de (...) [la suite]

30 novembre 2003

Génériques : le Canada hésite à choisir son camp

Le gouvernement canadien a annoncé son intention d’amender la loi sur les brevets pour permettre aux fabricantEs canadienNEs de médicaments génériques d’exporter des produits dans les pays en développement dépourvus des capacités nécessaires. Mais pour satisfaire le lobby pharmaceutique, l’exécutif (...) [la suite]

25 octobre 2002

Un tribunal thaïlandais légifère contre BMS

Le 1er octobre, le Tribunal central chargé du commerce international et de la propriété intellectuelle a décidé de supprimer les droits exclusifs de Bristol-Myers-Squibb sur la vente de didanosine. La bataille judiciaire opposait deux malades du sida et le groupe activiste AIDS ACCESS, à (...) [la suite]

15 mars 2002

Bangui - Perdre les acquis de Doha

En novembre dernier, la possibilité de recourir aux importations parallèles et aux licences obligatoires a été réaffirmée à Doha lors de la conférence de l’OMC. Il a également été décidé de reporter la mise en conformité des pays les moins avancés avec les accords ADPIC de 2006 à 2016. Pourtant les accords de (...) [la suite]

février 2000

Le SNIP très dégoûtant

Des représentants du SNIP n’hésitent pas à menacer le gouvernement français : si la France soutient les pays en développement qui tentent de produire des médicaments à des prix abordables grâce aux licences obligatoires, cela constituera : “ un signal fort pour les entreprises à orienter dorénavant leurs (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]