Sida, un glossaire

AME

Aide médicale de l’État. Elle permet la prise en charge des dépenses liées aux soins des étrangèrEs sans-papierEs (sous conditions de ressources) qui n’ont pas droit à la Sécurité sociale.

Les articles liés au sujet

11 novembre 2011

Berra, organisatrice de goûters d’anniversaire

Depuis un an, nous ne comprenions pas pourquoi Nora Berra ne faisait pas son travail de secrétaire d’Etat à la santé, et ne prenait pas à bras-le-corps les problèmes auxquels sont confrontéEs les malades et les usagErEs du système de soins. [la suite]

8 mars 2011

8 mars, journée des droits des femmes :

Comment parler de féminisme sans parler de sida ?

À l’échelle mondiale, près de la moitié des personnes vivant avec le VIH sont des femmes. Lors d’un rapport sexuel homme / femme, la femme est 3 à 6 fois plus susceptible d’être contaminée. [la suite]

4 mars 2011

2011 : « année des patients » pour Xavier Bertrand, année de la patience pour Éric Piedoie

Alors que Xavier Bertrand lance l’ « année du patient », Éric Piedoie, patient gravement malade, est maintenu en prison sans soins. [la suite]

1er février 2011

AME : les conséquences concrètes de la réforme

Dès novembre 2010, soit plus d’un mois avant le vote de la loi, un rapport des Inspections Générales des Finances (IGF) et des Affaires Sociales (IGAS) mettait en garde contre les conséquences néfastes de la mise en place d’un droit d’entrée à l’Aide Médicale d’Etat (AME). [la suite]

1er février 2011

Parti-pris

Bye bye étrangèrEs malades

Deux dispositifs vitaux pour les étrangèrEs malades, le droit au séjour pour soins et l’Aide Médicale d’État, sont mis à mal par le gouvernement. [la suite]

27 janvier 2011

Dissimulation du rapport IGAS/IGF sur le financement de l’AME : Xavier Bertrand ment effrontément, son ministère également

Suite au scandale du démantèlement de l’AME et de la dissimulation du rapport IGF/IGAS, Act Up-Paris a été reçue le 24 janvier dernier au ministère de la Santé. Hormis les mensonges éhontés de Xavier Bertrand à l’Assemblée Nationale et les propos navrants de son cabinet, aucune explication n’est donnée par le ministère sur l’absence de ce rapport lors des débats parlementaires ni sur le non-sens économique et la catastrophe sanitaire annoncée que constituent la mise en œuvre du forfait à 30 euros pour l’AME au 1er mars 2011. [la suite]

6 janvier 2011

Fadela Amara à l’IGAS : un conflit d’intérêts ?

Pour prouver qu’elle peut dépasser le conflit d’intérêts, Fadela Amara doit condamner publiquement la dissimulation par le gouvernement du rapport de l’IGAS sur l’Aide Médicale d’Etat

Fadela Amara, ex-secrétaire d’Etat à la Ville vient d’être nommée inspectrice générale des affaires sociales. Comme l’a relevé le collectif « Indépendance des Chercheurs », il y a lieu de s’interroger sur la marge de manoeuvre dont elle va disposer dans l’exécution de ses nouvelles fonctions, dont la mission est “le contrôle et l’évaluation de la mise en oeuvre des politiques publiques”. [la suite]

5 janvier 2011

Aide Médicale d’Etat : un rapport dissimulé pour une réforme dévastatrice

Menace sur la santé des étrangerEs, atteinte à la démocratie, Berra et Bertrand doivent rendre des comptes

Rendu public le 30 décembre dernier, un rapport officiel vient démonter la récente réforme de l’Aide Médicale d’Etat. Ce rapport, daté de novembre 2010, a été sciemment dissimulé par Roselyne Bachelot-Narquin, puis par Xavier Bertrand et Nora Berra, pour faire passer une réforme contre-productive en termes de santé publique et laisser le champ libre aux fantasmes de la droite extrême. [la suite]

15 décembre 2010

AME : la xénophobie triomphe sur la santé

Nora Berra, Xavier Bertrand, Marine Le Pen : mêmes valeurs, mêmes combats

La commission mixte paritaire a rétabli les amendements supprimés par le Sénat : les bénéficiaires de l’Aide Médicale d’État devront payer un ticket d’entrée de 30 euros et voient leur panier de soins réduit. [la suite]

6 décembre 2010

Aide Médicale d’État : Nora Berra confirme son ignorance des réelles « problématiques » de santé publique

Les sénateurs et sénatrices ont refusé samedi 4 décembre les amendements concernant l’AME. En fixant un droit d’entrée de 30 euros dans ce dispositif, ou en réduisant le panier de soins, ces amendements auraient retardé, ou bloqué l’accès des sans-papiers au dépistage et aux soins. Reste à la commission mixte paritaire à se ranger à l’avis du Sénat... [la suite]

9 novembre 2010

Plan national de lutte contre le VIH

Bachelot-Narquin porte de nouveaux coups aux séropos : elle doit démissionner

Alors que ses services cherchent à vendre tant bien que mal aux médias le plan national de lutte contre le VIH, Bachelot-Narquin s’acharne à rendre vaines les quelques mesures intéressantes qu’il propose. Ce nouveau coup porté aux malades est un coup de trop. A trois semaines de la journée mondiale de lutte contre le sida, Act Up-Paris exige la démission de Bachelot-Narquin, la pire ministre que les séropos aient jamais eu à subir. [la suite]

3 novembre 2010

e-zap : interpellez la ministre de la Santé sur l’AME

Ne laissons pas Roselyne Bachelot-Narquin sacrifier la santé des étrangers à l’idéologie xénophobe de son parti

Un message à envoyer à la ministre et à son cabinet pour protester contre les limitations de l’Aide Médicale d’État [la suite]

3 novembre 2010

Aide Médicale d’Etat : Bachelot-Narquin fait le choix de l’extrême-droite contre celui de la santé publique

La ministre de la Santé a soutenu à l’Assemblée Nationale les amendements prévoyant la mise en place d’un droit d’entrée et réduisant le panier de soins pour l’AME. Elle a ainsi fait le choix de l’extrême-droite contre celui de la santé publique. [la suite]

1er novembre 2010

Act Up révèle ...

Les plans secrets de Bachelot pour garder un strapontin au gouvernement

Comment Roselyne Bachelot-Narquin s’est efforcée de se refaire une santé politique sur le dos des étrangers malades. [la suite]

4 octobre 2010

Pour empêcher la suppression du titre de séjour pour soins et le démantèlement du droit des malades

Act Up-Paris interpelle les députés, notamment UMP, du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur le sida

Act Up-Paris écrit aux députés du groupe d’études sur le sida leur demandant d’intervenir pour empêcher le vote de l’amendement Mariani au projet de loi Immigration, intégration et nationalité, qui vise à supprimer de fait le titre de séjour pour soins, et condamnerait à mort les sans-papiers malades en systématisant leur expulsion dans des pays où ils n’auraient pas accès aux traitements. [la suite]

1er octobre 2010

Edito

Le 5 octobre 2010, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, a lancé l’opération « 2011, année des patients et de leurs droits ». L’argumentaire avancé est la défense des droits des patients, la garantie d’une « prise en charge respectueuse de leur singularité », une meilleure considération des nouvelles attentes des citoyens vis-à-vis de leur santé. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er septembre 2010

Action=Vie

Aide médicale d’état (AME)

Alors que la nouvelle loi sur l’immigration est discutée à l’Assemblée à partir du 27 septembre, les dispositions sur le droit au séjour pour soins pourraient être remises en cause. Aujourd’hui, en France, la loi prévoit que les personnes gravement malades qui ne peuvent se soigner dans leur pays d’origine se voient délivrées un titre de séjour pour raison médicale. Elles peuvent bénéficier alors de l’AME [la suite]

19 juillet 2010

Vienne : la ministre de la Santé est venue flouer les associations

Roselyne Bachelot-Narquin se réfugie derrière ses experts et n’annonce au final pas grand chose

A Vienne, Roselyne Bachelot-Narquin a annoncé vouloir aboutir à des projets de centres de consommation supervisés. Elle a par ailleurs prôné l’extension du dépistage aux non-médecins. A nos questions sur l’éventualité d’un nouveau droit d’entrée à l’AME, elle n’a rien à répondre, ne connaissant visiblement pas le dossier. Sur les conséquences dramatiques de ses franchises médicales et de sa hausse du forfait hospitalier non plus. [la suite]

19 juillet 2010

Roselyne Bachelot-Narquin à Vienne

A l’occasion de la venue de la ministre de la santé à Vienne, Act Up-Paris revient sur la mise en place de "centres de consommation supervisés" et sur la politique de santé de la France qui va à l’encontre des malades [la suite]

1er avril 2010

Conditions de ressources des prestations sociales

La couverture maladie universelle (CMU) Plafond de ressources annuelles Ressources des 12 derniers mois pour la métropole (montants au 01/07/2009) Composition du foyerMontant maximal de ressources par mois Personne seule 7 521,00 € Deux personnes 11 282 € (ou 9 401 € si la 2ème personne est unE enfant mineurE en garde alternée, réputéE à charge égale des 2 parents au sens des impôts) Trois personnes 13 538 € (déduire 1 880 € quand la personne de rang 2 est unE enfant mineurE en garde (...) [la suite]

1er avril 2010

La demande

A qui en faire la demande ? La demande d’AME se fait auprès : des CPAM des centres communaux et intercommunaux d’action sociale, d’un organisme agréé, pour les personnes sans domicile fixe ayant fait une demande de domiciliation auprès de lui des services sanitaires et sociaux des départements des établissements hospitaliers, dans le cadre des Permanences d’accès aux soins de santé (PASS) des associations agréées (la liste de ces associations est disponible en préfecture ou dans les CPAM). (...) [la suite]

1er avril 2010

Couverture sociale

TravailleurSES du sexe étrangères Selon votre situation et vos revenus déclarés, vous pouvez bénéficier : soit de la Couverture Maladie Universelle (CMU), avec ou sans la complémentaire santé gratuite, si vous êtes étrangèrE en situation régulière et que vous pouvez prouver une présence de plus de trois mois sur le territoire français . soit de l’Aide Médicale d’État (AME) si vous êtes étrangèrE en situation irrégulière, et que vous pouvez prouver une présence sur le territoire français de plus de trois (...) [la suite]

1er avril 2010

La Couverture maladie universelle (CMU) et l’Aide médicale d’état (AME)

CMU Les personnes libérées peuvent être affiliées à la CMU, si elles n’ont pas d’autre accès à la Sécurité Sociale. La demande est à formuler auprès de la CPAM. Lors de leur sortie, les droits à la CMU de base sont ouverts pendant un an à partir de la libération. Il faut se présenter à sa CPAM avec son billet de sortie et son ancienne carte d’immatriculation (ou numéro de Sécurité Sociale) pour ouvrir ses droits, avec une couverture au taux normal de la Sécurité Sociale. Si vous êtes sans emploi et que vous (...) [la suite]

1er avril 2010

Pouvez-vous bénéficier de l’AME ?

Le/La demandeurSE L’AME est accessible, sous condition de ressources, aux étrangèrEs en situation irrégulière, résidant en France depuis plus de trois mois et ne pouvant prétendre à une autre protection sociale telle que la Sécurité Sociale ou la CMU. Afin de vous assurer que vous ne pouvez pas bénéficier d’une autre couverture sociale, vous pouvez vous adresser au Comede ou à l’assistantE socialE qui vous suit. Les personnes à la charge du demandeur. L’obtention de l’AME bénéficie au/à la demandeurSE (...) [la suite]

1er avril 2010

Vous n’êtes pas éligible à l’AME

Les Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) Si vous n’êtes pas éligible à l’AME, vous pouvez toujours vous rendre dans les Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) : les établissements publics de santé et les établissements de santé privés participant au service public hospitalier ont l’obligation légale de mettre en place ces permanences adaptées aux personnes en situation de précarité, visant à faciliter leur accès au système de santé et à les accompagner dans les démarches nécessaires à la (...) [la suite]

24 février 2009

Emmaüs-France & Observatoire du droit à la santé des étrangers

La Caisse d’Assurance maladie de l’Yonne organise l’arrestation d’un « sans-papiers »

« sans zèle ni faiblesse »

À Auxerre, le 3 février dernier, une personne de nationalité angolaise est arrêtée dans les locaux de la CPAM, puis placée en rétention, alors qu’elle venait retirer son attestation d’Aide Médicale de l’Etat. L’ODSE et EMMAÜS-FRANCE dénoncent cette dérive extrêmement grave. [la suite]

février 2009

Le ministre instrumentalise les chiffres de l’Aide Médicale d’Etat

Le 13 janvier dernier, Monsieur Hortefeux, évoquant les 45 000 expulsions réalisées depuis 2002, se réjouissait que « pour la première fois depuis une génération, l’immigration clandestine a commencé à décroître en France ». Pour étayer cette affirmation, le ministre s’appuyait sur « la diminution de 4,2 % entre juin 2007 et juin 2008 du nombre de bénéficiaires de l’Aide Médicale d’État », le dispositif qui permet un accès aux soins aux sans-papiers. Déjà en 2008, dans un entretien accordé au Figaro, il avait cité la baisse du nombre des bénéficiaires de l’AME pour attester la baisse du nombre de personnes en situation irrégulière sur le territoire. [la suite]

14 février 2008

Réponse à Eric Favereau

Le 24 janvier, dans Libération, le journaliste Eric Favereau écrivait un article intitulé « Sans papiers, HIV, et cas de conscience. » [la suite]

14 février 2008

Une attaque de plus contre les étrangerEs malades

En envisageant l’instauration d’un ticket modérateur sur l’AME, Roselyne Bachelot-Narquin met en danger la vie des séropositifVES étrangerEs. [la suite]

22 janvier 2008

Des projets de remise en cause de l’Aide Médicale de l’Etat dangereux et irresponsables

Selon Le Figaro du 17 janvier dernier, le Ministère de la Santé envisagerait de remettre en cause l’Aide Médicale de l’Etat (AME) sous sa forme existante en instaurant un ticket modérateur sur les soins. Act Up-Paris dénonce un tel projet qui exclurait des milliers de sans-papierEs des soins et empêcherait de nombreuxSES séropositiVES d’accéder à un traitement. [la suite]

1er février 2007

Sarkozy, l’UMP et la santé : mensonges et dangers

Ce jeudi 1er février, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont ouvert un QG de campagne temporaire en lieu et place de la permanence UMP de la 4ème circonscription de Paris, pour protester contre plusieurs récentes prises de position mensongères et dangereuses de ce parti. Les militantEs ont distribué des tracts et ont affiché un poster de revendication sur la vitrine. Pierre Lellouche, proche de Nicolas Sarkozy, présent sur les lieux, a menacé à plusieurs reprises de "péter la gueule" aux militantEs, illustration parfaite de ce que nous dénoncons de la part de l’UMP. Au bout d’une heure les militantEs ont été embarquéEs par les forces de l’ordre. [la suite]

Des photos sont disponibles

8 décembre 2006

Observatoire du droit à la santé des étrangers

Halte aux refus de soins contre les plus démunis ! L’ODSE saisit la HALDE

Une récente enquête publiée par Médecins du monde a montré que 40% des praticiens consultés refusent de soigner des malades bénéficiaires de l’aide médicale d’état. Les codes de déontologie et de santé publique sont sans ambiguïté : rien ne peut justifier de telles discriminations. L’observatoire du droit à la santé des étrangers (ODSE) demande à la HALDE de condamner ces refus de soins et d’étendre ses recommandations en faveur de l’ensemble des plus démunis. [la suite]

octobre 2006

L’Aide Médicale d’Etat

Qu’est-ce que l’AME ?
Pouvez-vous bénéficier de l’AME ?
Comment en bénéficier ?
Quelles conditions remplir ?
L’étude de votre demande
Les effets de l’acceptation de votre demande [la suite]

octobre 2006

Édito

L’Aide Médicale de l’Etat (AME), c’est la couverture maladie offerte aux étrangèrEs qui ne peuvent bénéficier de la sécurité sociale, parce qu’ils et elles sont sans titre de séjour. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er décembre 2005

sida

la régression

manifestation parisienne : départ parvis de Beaubourg 18h30

Le sida a été déclaré grande cause nationale pour 2005. Pourtant, pour nous, acteurs et actrices de la lutte contre la pandémie, la régression est partout. Régression des moyens accordés, régression des droits des malades et des populations particulièrement vulnérables, régression de la mobilisation, régression des réflexes de prévention : tout concourt au désespoir et à la solitude des personnes séropositives et de celles et ceux qui se battent à leurs côtés. [la suite]

6 septembre 2005

appel interassociatif / Pour les étranger-e-s en France, se soigner reste un combat

Pour une CMU réellement universelle et ouverte aux sans papiers

rassemblement jeudi 8 septembre à 13h30 devant le ministère de la Santé

Pour obtenir une CMU réellement universelle et ouverte aux sans papiers, les organisations signataires organisent un rassemblement le jeudi 8 septembre à 13h30 devant le ministère de la Santé, 8 avenue de Ségur. [la suite]

Des photos sont disponibles

5 septembre 2005

L’impact du sida chez les migrantEs : agenda des mobilisations de septembre

pour les étrangèrEs en France, se soigner reste un combat

Le 25 novembre dernier, le gouvernement a déclaré la lutte contre le sida, Grande Cause Nationale pour l’année 2005. Et pourtant, cette année est particulièrement violente pour le droit à la santé des étrangèrEs : la seule action du gouvernement a été de poursuivre son démantèlement de l’Aide médicale de l’état (AME) par la publication de deux décrets. Il a cautionné par son silence les expulsions, les refus de séjour et les pratiques illégales des préfectures à l’encontre des malades étrangèrEs, ainsi que la (...) [la suite]

1er septembre 2005

assemblée générale

pour le droit à la santé des étrangerEs

Le 10 mai dernier, Act Up-Paris réunissait en assemblée générale des malades étrangèrEs issuEs d’associations ou non, des associations spécialisées et des travailleurSEs sociauxLES. Cette rencontre avait pour objectif de dresser l’état des lieux des renvendications, des perspectives et de la mobilisation. Deux émissions de radios sur Africa n°1 et RFI ont permis de relayer cette information vers le plus grand nombre. Au total, ce sont plus d’une centaine de personnes qui sont venues apporter leur expertise et leur expérience. En voici le compte-rendu. [la suite]

1er septembre 2005

Edito

Rions un peu avec la droite. Le 17 juin dernier, paraissait dans Valeurs actuelles une tribune intitulée « Act Up, une provocation de trop », signée par une quinzaine de députéEs de droite, rejointEs un mois plus tard par une centaine d’autres. Selon ces parlementaires, nous recevons des financements publics pour la lutte contre le sida ; le mariage de deux femmes organisé le 5 juin n’aurait rien à voir avec cet objectif. Conclusion sous-jacente : il faut nous couper les vivres. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er septembre 2005

sida : envie d’en être ?

rencontre avec Sylvana, une de nos militantEs

Nous sommes des séropositifVEs, des malades, des activistes de la lutte contre le sida. À cette question nous répondons : non. Et puis d’autres questions se posent, simples et plus complexes. De ces interrogations est née cette rubrique, un espace pour parler de soi, de son rapport à la maladie, à la sexualité, aux traitements, à la prévention, au monde. [la suite]

1er septembre 2005

accès aux soins

obtenir l’AME, exiger la CMU

Dès l’élaboration de la Couverture maladie universelle (CMU), nous dénoncions l’exclusion des sans-papièrEs, reléguéEs à un sous-dispositif de prise en charge, l’Aide médical de l’état (AME). Depuis 2002 l’UMP s’est acharné à restreindre plus encore ce dispositif. [la suite]

6 août 2005

Sans-papiers : non à l’exclusion des soins

appel interassociatif signé par 104 organisations

Deux décrets publié par le gouvernement viennent de durcir l’accès aux soins des étrangers sans titre de séjour. Ces textes viennent renforcer la politique gouvernementale qui vise particulièrement les étrangers sans titre de séjour (arrestations, rétentions, expulsions par charters). [la suite]

29 juillet 2005

Nouveaux décrets sur l’Aide médicale d’état : un autoritarisme assassin

Le gouvernement Villepin a publié aujourd’hui au Journal Officiel deux décrets restreignant l’accès à l’Aide médicale d’état. Alors qu’elles sont déjà exclues d’une couverture maladie faussement universelle, les personnes vivant en France sans titre de séjour sont à nouveau la cible d’une politique d’exclusion des soins aussi absurde que violente. Politique que la CNAM avait déjà sanctionnée par un avis défavorable. [la suite]

1er juillet 2005

Accès aux soins des sans-papierEs : Act Up-Paris rappelle Nicolas Sarkozy à la réalité

Dans une interview publiée dans Le Figaro aujourd’hui, Nicolas Sarkozy a cru bon de remettre en cause l’accès aux soins des étrangerEs en situation irrégulière : « Aujourd’hui, un étranger en situation irrégulière a plus de droits aux soins gratuits qu’un smicard qui paie ses cotisations, ce n’est pas acceptable ! ». M. Sarkozy aurait pu se passer d’une telle ineptie ; Act Up-Paris le rappelle à la réalité. [la suite]

1er décembre 2004

Journée Mondiale de Lutte contre le sida : Chirac traîne les malades du sida en justice

Mettre les malades en détention, puis les poursuivre pénalement de manière totalement injustifiée, voici l’action du Président Chirac pour la journée mondiale de lutte contre le sida. Placé abusivement pendant plus de 24 heures en garde à vue, les 8 militants d’Act Up-Paris ont subi des conditions de détentions incompatibles avec leur état de santé et ont fait l’objet de propos homophobes et transphobes. [la suite]

1er décembre 2004

EtrangèrEs

Depuis décembre 2002, l’Aide médicale de l’État (AME) est la cible d’attaques répétées de la droite. Bientôt, le gouvernement prévoit de publier deux nouveaux décrets qui viendront parachever son travail de sape des droits fondamentaux. Depuis deux ans, nous ne cessons de dénoncer et de combattre cette application de la préférence nationale au système de santé. [la suite]

30 novembre 2004

Chirac : le premier responsable

Aujourd’hui, Act Up-Paris a zappé l’Elysée et interpellé Jacques Chirac. Une dizaine de militants d’Act Up ont couvert de faux sang la façade du bâtiment et scandé des slogans pour dénoncer le mélange d’inaction et d’hypocrisie du Président de la République face au sida à la veille du 1er décembre. Après un très long flottement des services de sécurité (d’après les observateurs de presse présents), les militants ont été interpellés et placés en garde-à-vue, ce qui est très rare pour ce type d’action. Mettre les malades en détention n’est pas une réponse. [la suite]

Des photos sont disponibles

26 novembre 2004

Sida grande cause nationale 2005 : grandes seront nos exigences

Act Up-Paris se félicite de la décision du gouvernement de proclamer la lutte contre le sida grande cause nationale. Notre association a pleinement soutenu cette demande initiée par Elus Locaux Contre le Sida. Néanmoins, nous n’avons pas l’habitude de nous joindre inconditionnellement au concert de déclarations d’intentions dont est pavée la lutte contre le sida. Cette décision est la moindre des mesures que pouvait concéder le gouvernement au vu de l’évolution alarmante de l’épidémie : tant dans le (...) [la suite]

25 novembre 2004

Sida : combien coûtent nos vies ? Les CPAM n’ont rien à déclarer

Mercredi 25 novembre 2004, Act Up-Paris a tenté de s’inviter dans les locaux d’une caisse primaire d’assurance maladie du onzième arrondissement, passage Salarnier. A notre arrivée, nous avons trouvé portes closes, le centre a été immédiatement fermé au public. Barrer la route aux malades dans un service public destiné aux malades, telle est la logique gouvernementale. [la suite]

20 novembre 2004

AME démantelée, malades méprisés

Jeudi 18 novembre, huit militantEs d’Act Up-Paris se sont invitéEs à l’administration de l’hôpital André Grégoire de Montreuil-sous-bois suite au harcèlement moral, et à l’exclusion des soins qu’une malade y a subie. [la suite]

8 novembre 2004

Sida : combien coûtent nos vies ?

Le démantèlement de la protection sociale et la mise en place d’un impôt sur la maladie

La droite ne cesse de nous dire que nous sommes trop malades, que nous coûtons trop cher, et qu’il est temps de faire des sacrifices sur nos vies pour pouvoir économiser. C’est la logique mise en oeuvre par la loi démantelant l’Assurance maladie , adoptée cet été. C’est cette logique qui guide les attaques qui ont été faites contre l’Aide Médicale d’Etat depuis deux ans. [la suite]

26 février 2004

Sida blabla no. 6

Au sommaire de cette émission : Traitements & Recherche : interview de Paola de Carli, responsable des programmes scientifiques d’Ensemble contre le sida (ECS) ; Nord/Sud : accords bilatéraux Maroc/USA ; Dossier Homophobie (en 3 parties) ; Prison : 2 ans après le vote de la loi contre la suspension de peine ; Femmes : les Etats Généraux Femmes et sida ; Etrangers : l’Aide médicale d’état (AME), l’avis de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie ; L’agenda d’Act Up ; Clap de fin : bisous. [la suite]

10 janvier 2004

Démantèlement de l’Aide médicale d’État : Jean-François Mattéi ne dira rien

Mercredi 7 janvier, à 18 heures, deux représentants d’Act Up-Paris ont été reçus par Jean-François Mattéi. Il aura fallu plusieurs mois et une occupation du ministère de la Santé pour obtenir cet entretien. La situation est pourtant d’une urgence vitale. Depuis un an, c’est l’ensemble de la protection sociale et des droits au séjour des étrangers atteints de pathologie grave qui a été démantelé. [la suite]

14 décembre 2003

Cinq mois après la canicule, Mattéi de nouveau sur le banc des accusés

Un médecin, Jean Doubovetzky, rejoint par le COMEDE (Comité Médical pour les Exilés), porte plainte contre Jean-François Mattéi devant le Conseil de l’Ordre des Médecins, pour son inaction et sa complicité face au démantèlement de l’Aide Médicale d’Etat (AME). Act Up-Paris a choisi de soutenir cette démarche. [la suite]

10 décembre 2003

Pétition

Le gouvernement persiste à vouloir supprimer la protection maladie et l’accès aux soins pour les étrangers sans-papiers

C’est le coup d’envoi à de profondes remises en cause de la sécurité sociale pour tous. Dans sa présentation du projet de loi de finances 2004, le Ministère des affaires sociales, de l’emploi et de la solidarité a proposé une « réforme d’ensemble » de l’Aide Médicale d’État (AME) sous couvert d’efficacité, de maîtrise des coûts et d’équilibre. L’objectif poursuivi est très clair : interdire aux étrangers sans-papiers l’accès à la protection maladie, et donc aux soins. Différentes mesures sont retenues à cette fin (...) [la suite]

30 novembre 2003

Aide médicale d’État : François Fillon introduit la préférence nationale

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2004, François Fillon a décidé de s’attaquer de nouveau à l’Aide médicale d’Etat (AME), dispositif qui permet jusqu’à présent aux étrangerEs sans-papiers malades d’accéder à des soins gratuits. [la suite]

18 novembre 2003

Le Ministre de la santé va-t-il laisser les sans-papiers mourir sans rien faire ?

Aujourd’hui, Act Up-Paris occupe le Ministère de la Santé. Les militants demandent au ministre de la santé de défendre le droit au séjour et à la santé des étrangers sans-papiers, démantelé par le gouvernement Raffarin. [la suite]

15 novembre 2003

Dominique Versini : menteuse, raciste et promotrice de la misère

Ce matin, lors des Etats Généraux de l’association Elus Locaux Contre le Sida (ELCS), des militantEs d’Act Up-Paris ont interrompu l’intervention de Dominique Versini aux cris de « Sans-papiers exclus des soins, Versini raciste ». [la suite]

5 novembre 2003

Assumerez-vous l’application de la préférence nationale au système de santé ?

Encore une fois, le gouvernement a décidé de restreindre les conditions d’accès à l’aide médicale d’état (AME) en profitant du projet de loi de finances 2004 qui est actuellement soumis à l’Assemblée. Act Up-Paris a décidé d’envoyer le courier suivant à l’ensemble des parlementaires. [la suite]

1er septembre 2003

QuelLEs étrangerEs ?

En matière de lutte contre le sida, il n’y a pas de fatalité. Des lois, et les personnes qui les votent et les appliquent, font le jeu de l’épidémie et nuisent à la santé des étrangers. Il faut combattre ces lois et ces personnes. Ce dossier fait le tour des fronts à occuper... [la suite]

1er septembre 2003

Aide Médicale d’Etat menacée

Fin 2002, Dominique Versini annonçait un « recadrage » de l’AME. Depuis, ce « recadrage » s’est transformé en véritable démantèlement de l’aide : c’est l’application de la préférence nationale. [la suite]

30 juillet 2003

Mineurs, enfants d’étrangers sans-papiers

Les mineurs, enfants d’étrangers sans-papiers, qui bénéficiaient jusqu’en décembre 2002 de la Couverture maladie universelle (CMU), relèvent depuis janvier 2003 de l’aide médicale d’état (AME). [la suite]

18 juin 2003

Restriction des conditions d’accès à l’Aide médicale d’Etat : « nous sommes de mauvais élèves, nous n’avons pas bien travaillé »

Le 12 juin dernier, Act Up-Paris organisait un zap contre le ministère des Affaires sociales. Alors que les militantEs d’Act Up-Paris occupaient la cour du ministère, Patricia Sitruk et Pierre Soutou, respectivement conseillère technique et chargé de mission au cabinet de Fillon, ont rencontré deux représentants de notre association Jérôme Martin et Sylvain Dambrine. Nous publions la transcription des propos échangés pendant ce rendez-vous. [la suite]

12 juin 2003

Après les retraites, Fillon s’occupe de la santé des sans-papiers

Aujourd’hui, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Ministère des Affaires Sociales. Le ministre des affaires sociales, avec la complicité du ministre de la santé, s’apprête à priver l’ensemble des sans-papiers d’un accès aux soins gratuit. [la suite]

1er juin 2003

Aide Médicale d’État : Act Up publie le projet de circulaire de Fillon

Act Up-Paris s’est procuré le projet de circulaire relatif aux conditions d’accès à l’Aide Médicale d’État (AME). Ce texte rédigé par le ministre des affaires sociales François Fillon veut interdire de fait aux plus démunis, et plus particulièrement aux sans papiers résidants en France, d’accéder à cette prestation sociale. [la suite]

1er mai 2003

Aide médicale d’État : une victoire incomplète

En décembre 2002, un article du nouveau du projet de loi de finances rectificative pour 2002, préconisait la réduction de l’Aide Médicale d’Etat qui permet aux étrangers sans-papiers d’avoir accès gratuitement à des soins. La forte mobilisation des associations a permis un arrêt provisoire de ce processus. [la suite]

30 avril 2003

Edito

Act Up est du côté de la vie. Quand je suis venue en réunion hebdomadaire (RH) pour la première fois, en avril, il y a neuf ans, c’est cette vitalité qui m’avait impressionnée. [la suite]

19 mars 2003

Aide Médicale d’État : la vigilance reste de mise

Le gouvernement a provisoirement renoncé à appliquer un article de loi qui remet en cause l’Aide Médicale d’État (AME) et la gratuité des soins pour les étrangers sans-papiers. Cette victoire est pourtant loin d’être complète : [la suite]

16 mars 2003

Quels droits pour les détenuEs ?

Vos droits sociaux et médicaux lors d’une détention : affiliation à la sécurité sociale, allocations, suspension de peine, liberté conditionnelle, recours, etc. [la suite]

23 janvier 2003

AME : la lâcheté des Socialistes

Seuls les parlementaires socialistes étaient en nombre suffisant pour saisir le Conseil Constitutionnel et demander l’abrogation de la loi de finances rectificative pour 2002. [la suite]

23 janvier 2003

Edito

La fin d’année fut bien sombre. Réduire l’accès aux soins, faire payer les malades étaient les objectifs poursuivis et assumés par le gouvernement dans le dossier de l’Aide Médicale d’Etat (AME). Ils faisaient écho, au cours des négociations de l’OMC, aux tentatives des Etats-Unis de dévoyer le texte de Doha et restreindre ainsi l’accès aux soins et aux traitements pour les malades des pays pauvres. [la suite]

23 janvier 2003

Aide Médicale d’Etat payante : pas de santé pour les sans-papiers

En quelques semaines, la droite a détruit deux des seuls droits auxquels pouvaient prétendre les sans-papiers : la gratuité des soins et l’inexpulsabilité des personnes atteintes de pathologies graves. Le gouvernement continue donc sa guerre aux minorités. [la suite]

3 janvier 2003

Nicolas Sarkozy empêche les sans-papiers malades d’accéder à leurs droits

Après avoir rétabli des soins payants pour les sans-papiers en réformant les conditions d’accès à l’aide médicale d’Etat (AME), le gouvernement continue sa politique de préférence nationale et de précarisation des étrangers clandestins. [la suite]

31 décembre 2002

Aide Médicale d’Etat : les socialistes nous font vomir

Aujourd’hui, une quinzaine de militants a investi le siège du PS, rue de Solférino, qu’ils ont occupé pendant trois heures. [la suite]

24 décembre 2002

Aide Médicale d’Etat : Act Up répond à Alain Lambert

Lors du débat sur la réforme de l’Aide Médicale d’Etat, Alain Lambert, ministre délégué au budget, a tenu des propos inqualifiables pour défendre son projet. Nous lui avons fait parvenir le courrier suivant. [la suite]

23 décembre 2002

Aide Médicale d’Etat : les socialistes doivent saisir le Conseil Constitutionnel

Avec l’article 31-A nouveau du projet de loi de finances rectificative pour 2002, le Parlement a définitivement adopté la réduction de l’Aide Médicale d’Etat qui permet aux étrangers sans-papiers, d’avoir accès gratuitement à des soins. Les étrangers non régularisés auront donc à leur charge une partie des frais liés à un acte de santé, et notamment le forfait hospitalier. [la suite]

19 décembre 2002

Pour faire des économies, J-F. Mattéi est-il prêt à tuer des étrangers malades ?

Aujourd’hui une quinzaine de militants ont décidé d’occuper le ministère de la santé pour protester contre cette inertie. [la suite]

18 décembre 2002

Politique de santé : retour au 19ème siècle. Les sans papiers exclus des soins.

Communiqué de presse de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers

Depuis la loi du 15 juillet 1893, les plus pauvres d’entre nous, français et étrangers, bénéficient d’un accès gratuit aux soins de santé quel que soit leur statut. Même la loi Pasqua de 1993, supprimant le droit à la protection sociale pour les sans papiers, leur avait laissé l’accès gratuit aux soins essentiels via le système de "l’aide médicale". [la suite]

juin 2000

La Couverture Médicale Universelle

fonctionnement et tares

Comme c’était prévisible, le nouveau dispositif de Couverture Médicale Universelle est à peine mis en place qu’il révèle toutes ses imperfections.Pire encore, il est bien ce que nous dénoncions dès le départ : un système d’exclusion des plus précaires et de contrôle social. [la suite]

juin 2000

Édito

Comme c’était prévisible, le nouveau dispositif de Couverture Médicale Universelle est à peine mis en place qu’il révèle toutes ses imperfections.Pire encore, il est bien ce que nous dénoncions dès le départ : un système d’exclusion des plus précaires et de contrôle social. La CMU n’a rien d’universel et, parmi les malades du sida, nous risquons d’être plusieurs milliers à voir nos droits à la santé régresser du fait de ce dispositif. Des CPAM qui font ce qu’elles veulent. Le principe de la CMU repose sur un (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

Les rubriques liées au sujet

L’aide médicale de l’État (AME)

L’AME est un dispositif d’accès aux soins gratuit, qui bénéficie aux étrangèrEs en situation irrégulière n’ayant droit à aucun régime de Sécurité Sociale, que cela soit sur la base de cotisations professionnelles, par la Couverture Médicale Universelle (CMU) ou en tant qu’ayant droit d’unE autre assuréE social. Un numéro d’identification est attribué, et non un numéro d’immatriculation ou un numéro de Sécurité Sociale. Le nombre de personnes qui découvrent leur séropositivité à l’occasion du diagnostic d’une [maladie opportuniste>mot 494] est important. Ces personnes sont en grande majorité exclues du système de (...) [la suite]

L’accès aux soins

Pour ceux/celles qui ne bénéficient pas de la prise en charge classique par la Sécurité sociale, l’accès aux soins est assuré par deux mécanismes : la couverture maladie universelle (CMU) et l’Aide médicale d’Etat (AME). [la suite]

Les brèves liées au sujet

23 janvier 2003

AME : connaissez vos ennemis

RMIstes d’Indre et Loire, votre député vous apprend que « rien n’est gratuit ». Jean-Jacques Descamps, 3ème circonscription de l’Indre et Loire, maire de Loches, UMP, a réagi à notre zap du ministère de la Santé le 19 décembre 2002, par mail. « Désolé mais nous ne sommes pas destinés à accueillir sans (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]