Sida, un glossaire

Accueil du site > interruption de traitement

interruption de traitement

Différemment définies, ces pauses thérapeutiques prennent plusieurs formes : STI (Scheduled Therapeutic Interruption), wash out, vacances thérapeutiques. Ces interruptions des antirétroviraux peuvent être programmées au cours d’essais thérapeutiques, elle peuvent venir d’une décision prise entre le/la praticienNE et son/sa patientE dans une situation d’urgence (intolérance, effet indésirable grave) ou simplement par lassitude et besoin d’une pause. En cas d’interruption de traitement VIH, il faut arrêter impérativement les analogues non nucléosidiques, inhibiteurs de la transcriptase inverse 7 jours avant les autres car il y a un risque d’apparition de résistances. En 2009, les recommandations d’expertEs déconseillent l’interruption de traitement pour quelque durée que ce soit. Pourtant, dans le contexte d’une maladie que l’on ne sait pas guérir mais, dont le traitement actuel, par son efficacité, a changé le déroulement, l’intérêt des arrêts momentanés de la thérapeutique se posent de façon cruciale.

Les articles liés au sujet

30 mai 2013

RéPI 92

BIENTÔT L’ÉTÉ : UN RÉGIME THÉRAPEUTIQUE ALLÉGÉ !

JEUDI 30 MAI 2013 DE 19H30 À 22H

La prise des traitements antirétroviraux tout au long de la vie fatigue l’organisme, et comme toute chimiothérapie, peut entraîner sur le long terme des co-morbidités. La recherche clinique essaie de comprendre comment alléger les traitements. [la suite]

1er mai 2011

Protocoles 66 - et toujours

retour sur l’étude VISCONTI

L’essai VISCONTI, débuté en 2008, qui étudie des personnes traitées dès la primo-infection ayant arrêté leur traitement, continue de recruter. Entretien avec Christine Rouzioux, instigatrice de cette étude. [la suite]

31 mai 2008

Et toujours

PACTG 1047 Prévention des infections à HPV chez les personnes infectées par le VIH. Les premiers résultats encourageants d’un essai de vaccination préventive avec le Gardasil® contre les infections aux papillomavirus humains (HPV) chez les personnes vivant avec le VIH ont été présentés sous forme de poster à la dernière CROI (Conférence internationale sur les rétrovirus et les infections opportunistes) de février 2008 à Boston. Les infections à HPV peuvent parfois persister dans l’organisme et donner (...) [la suite]

30 octobre 2006

"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

MyoTox

ANRS EP 37

Étude pilote, prospective, évaluant l’impact de l’interruption des analogues nucléosidiques chez des patients infectés par le VIH et présentant un syndrome myopathique sous traitement antirétroviral. [la suite]

7 février 2006

CROI n°XIII - 2006 - troisième jour

Conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes [3]

Le soleil radieux réchauffe les galeries du gigantesque centre de congrès de Denver. Le café et les traditionnels muffins à la mûre sont prêts, les congressistes se retrouvent pour le troisième jour d’étude de cette 13e CROI. Au menu de la plénière de ce matin, deux sujets originaux qui décrivent bien la complexité de l’infection à VIH : d’abord de la virologie puis de l’immunologie. [la suite]

mai 2005

ANRS 128

TICCH PENTA 11

recherche publique

Interruption thérapeutique chez l’enfant présentant une infection VIH-1 chronique. [la suite]

10 mai 2003

Retour de la CROI

La tenue de la 10ème conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes (CROI) dans la ville de Boston, aux universités prestigieuses, devait être un bon présage d’une manifestation de haute qualité. [la suite]

10 mai 2003

essai d’interruption

iliade [ANRS 118]

Essai de phase II/III d’évaluation de l’effet de l’interleukine-2 sur la préservation du taux de CD4 après interruption du traitement antirétroviral chez des patients infectés par le VIH. [la suite]

22 mars 2003

essais d’interruption

Salto [anrs 116]

Etude pilote, multicentrique, non randomisée, évaluant l’interruption du traitement antirétroviral chez des patients infectés par le VIH. [la suite]

janvier 2003

les traitements

interruption et intermittence

Pour comprendre ce qui permet d’envisager des interruptions de traitement à certains séropositifs, il apparaît important de rappeler les quelque grande étapes des thérapies anti-VIH depuis la prise en charge par la médecine des maladies opportunistes jusqu’aux multithérapies actuelles. historique Avant 1987 les médecins ne disposaient d’aucun traitement antiviral contre le VIH. La prise en charge de la maladie consistait en une surveillance régulière du lent déclin du taux de CD4. Puis, quand ceux-ci (...) [la suite]

novembre 2002

essais d’interruption d’antiretroviraux

Tilt

Medical Research Council

Etude pilote d’interruption de traitement antirétroviral avec ou sans administration d’interleukine 2. Elle a lieu à l’initiative du Medical Research Council britannique. [la suite]

30 juin 2002

essais d’antiretroviraux contre le VIH

interprim

ANRS 112

Essai de phase II/III, multicentrique, randomisé, sans insu sur les traitements comparant trois stratégies thérapeutiques chez des sujets au stade aigu de la primo-infection par le VIH. [la suite]

mars 2001

Back from Chicago, cru 2001

Du 4 au 8 février dernier s’est tenue à Chicago la " 8e conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes ". La tendance de cette huitième année s’inscrit dans la lignée des dernières : après une forte prépondérance de la clinique, la recherche médicale s’oriente de plus en plus vers la compréhension des mécanismes, tant de la cible à combattre, le VIH, que de l’immunité. [la suite]

octobre 2000

Allègement thérapeutique : Durban, ou la revanche des captifs.

Paradoxe : si la conférence de Durban représente indéniablement un succès politique pour tous ceux qui se battent afin d’améliorer l’accès des malades du Sud aux traitements disponibles, elle marque aussi, au Nord, la fin d’une période d’avancée thérapeutique dont les trithérapies furent l’emblème. [la suite]

30 avril 2000

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

Les brèves liées au sujet

24 novembre 2002

Les interruptions thérapeutiques

Le mercredi 4 décembre, de 19h à 22h, Act Up-Toulouse vous invite à sa 9ème Réunion Publique d’Information. La prise en charge de l’infection par le VIH/sida s’inscrit dorénavant autour de la gestion d’une maladie au long cours. Mais pour lutter efficacement contre le virus, la prescription de (...) [la suite]

novembre 2002

RéPI Toulousaine

Le mercredi 4 décembre, de 19h à 22h, Act Up-Toulouse vous invite à sa 9e Réunion Publique d’Information, Salle du Sénéchal, 17, rue de Rémusat à Toulouse. La prise en charge de l’infection par le VIH/sida s’inscrit dorénavant autour de la gestion d’une maladie au long cours. Mais pour lutter efficacement (...) [la suite]

30 juin 2002

Et encore nonuke

L’essai NONUKE (ANRS 108) recrute toujours. C’est une étude randomisée, multicentrique, comparative, évaluant l’impact de l’interruption des analogues nucléosidiques chez des patients infectés par le VIH et présentant un syndrome de lipoatrophie sous traitement antirétroviral. Il est prévu un recrutement (...) [la suite]

17 février 2002

traitement intermittent structuré

Les traitement antirétroviral fortement actif (HAART) ont apporté des bénéfices importants à beaucoup de malades, réduisant considérablement la morbidité et la mortalité liées au VIH, limités cependant par des toxicités significatives à court et long terme, des dosages compliqués associés à des problèmes (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]