Sida, un glossaire

Accueil du site > névirapine

névirapine

Les articles liés au sujet

1er octobre 2011

Protocoles 67-68

actu des traitements

AMM américaine pour Complera® et AMM pour Edurant® (rilpivirine) ; Viramune® désormais disponible en une prise par jour ; AMM pour Victrelis® (bocéprévir) et Incivo® (télaprevir) ; Extension de l’indication de l’ATU de cohorte d’Incivo® (télaprévir) aux co-infectés VIH-VHC [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - nouvelle molécule

rilpivirine

nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse

Une nouvelle molécule (Edurant®) et un nouveau « 3-en-1 » (Complera®) sont sur le point d’être mis sur le marché. Retour sur les deux essais cliniques de phase III qui ont évalué ce nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI), la rilpivirine (Edurant®). [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - ruptures d’ARV

ruptures d’antirétroviraux : des avancées  ?

où en est-on sur le front des ruptures d’approvisionnement des antirétroviraux en pharmacie ? [la suite]

1er octobre 2010

Actualité des traitements

Bientôt un nouveau 3 en 1 Le laboratoire Gilead Sciences a soumis une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) européen pour une nouvelle combinaison associant Truvada® (emtricitabine et ténofovir) à la rilpivirine (TMC 278 du laboratoire Tibotec). Cette association moléculaire est la deuxième (la première est Atripla®) qui permettra la prise d’une trithérapie en une fois par jour. En même temps Tibotec a déposé une demande d’AMM pour la rilpivirine, nouvel analogue non nucléosidique inhibiteur (...) [la suite]

31 octobre 2001

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

mars 2001

Névirapine : inégalité hommes/femmes

De récentes observations indiquent que la névirapine, un antirétroviral très utilisé dans les multithérapies, provoque chez les femmes des éruptions cutanées beaucoup plus graves que chez les hommes, ainsi que des troubles sévères du foie. [la suite]

mars 2000

Névirapine (Viramune®) : problèmes cutanés et hépatiques graves

Courant décembre, deux malades sont décédés des suites d’un rash cutané, provoquant des atteintes de la peau comparable à celles de grands brûlés. Toujours en décembre, un autre patient a développé une hépatite fulminante. Ces trois personnes prenaient de la Viramune®. Le 7 février dernier, l’AFSSaPS a averti les coordinateurs de CISIH et les responsables VIH des CRPV (Centres Régionaux de Pharmaco-Vigilance) des problèmes cutanés et hépatiques graves que peut provoquer la Viramune® (nevirapine). [la suite]

Les brèves liées au sujet

18 juillet 2004

Bangkok 2004 : pharmacocinétique Fluconazole/Névirapine

La présentation des résultats d’un essai sur l’effet du fluconazole sur la pharmacocinétique de la névirapine (J. Pitt, Afrique du Sud, WeOrB1239) a mis en avant les éléments suivants : il n’y a pas d’impact de la Névirapine sur la pharmacocinétique du Fluconazole ; en revanche, le fluconazole a, (...) [la suite]

30 novembre 2003

GSK et Boehringer condamnés en Afrique du Sud

Mi-octobre, la commission sud-africaine sur la concurrence a condamné deux laboratoires, GlaxoSmithKline (GSK) et Boehringer Ingelheim, pour avoir pratiqué des prix trop élevés sur les antirétroviraux et abusé de leur position dominante en refusant la fabrication de médicaments génériques à bas (...) [la suite]

30 juin 2002

Lipides et névirapine

Les résultats d’une étude espagnole évaluant le bénéfice des non nucléosides sur les inhibiteurs de protéase viennent d’être publiés en laison avec les problèmes d’hyperlipidémie. Ces complications concernent beaucoup de séropositifs sous traitement. Les inhibiteurs de protéases ont clairement été impliqués (...) [la suite]

30 juin 2002

Névirapine et problèmes neuropsychiatriques

De nouvelles complications neuropsychiatriques de la névirapine viennent d’être publiées. Outre les effets secondaires déjà connus comme l’hépatotoxicité, des symptômes gastro-intestinaux et des réactions dermatologiques, il semblerait que la névirapine soit également à l’origine de séquelles (...) [la suite]

20 mai 2002

Afrique du Sud en appel

Suite a une nouvelle action de TAC (Treatment Action Campaign), la justice sud-africaine a sommé pour la troisième fois en quatre mois, le gouvernement de généraliser immédiatement le traitement à la névirapine (antirétroviral qui réduit la transmission du VIH de la mère à l’enfant) dans les hôpitaux (...) [la suite]

15 mars 2002

victoire de TAC

Pour la seconde fois en un an, la justice donne raison à tous ceux qui se battent en Afrique du Sud pour que les malades du sida puissent avoir accès aux traitements antirétroviraux. Le 14 décembre 2001, la haute Cour de Pretoria a sommé le gouvernement de modifier sa politique en matière de lutte (...) [la suite]

28 novembre 2001

TAC, la lutte continue ou Msimang, merci pour ton combat

Le gouvernement d’Afrique du Sud et TAC, le groupe activiste de malade du sida, s’affrontent devant la haute cour de justice depuis le 26 novembre 2001. En août dernier, TAC portait plainte contre le ministère de la santé pour le forcer à mettre en place un programme national d’accès à (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]