Sida, un glossaire

Accueil du site > Viracept®

Viracept®

Il a obtenu son AMM le 22.01.1998. Il est distribué par le laboratoire Roche.

Voir nelfinavir.

Les articles liés au sujet

30 octobre 2008

Actualité des traitements

Cette rubrique traite de l’actualité des traitements (AMN, ATU, passage en ville, interactions). Elle a pour but de vous tenir informé de l’évolution des mises à disposition des traitements VIH, de vous avertir des dernières alertes, de faciliter une étape généralement fastidieuse : le retrait de vos traitements. [la suite]

25 janvier 2008

Actualité des traitements

Cette rubrique a pour but de suivre l’évolution des mises à disposition des traitements, d’avertir des dernières alertes, de faciliter une étape fastidieuse : le retrait des traitements. [la suite]

13 novembre 2007

L’affaire Viracept

Entre juin et octobre, le feuilleton Viracept® a préoccupé les associations de lutte contre le sida et inquiété les malades. Des informations incomplètes et contradictoires se sont succédées. Il nous semble important de faire le point afin de clarifier une situation encore peu claire pour les personnes qui prennent ou ont pris ce médicament. [la suite]

23 July 2007

Act Up-Paris requires Roche to confirm officially its July 22 commitments about Viracept®

On July 23rd, Roche met various HIV community groups, including Act Up-Paris, at the International AIDS Conference in Sydney. During the meeting, Roche made certain specific commitments with regard to remedying the Viracept® recall debacle. Activists require that Roche make these commitments official. [la suite]

23 juillet 2007

Viracept : Roche doit confirmer publiquement ses engagements

Ce lundi 23 juillet à la Conférence internationale sur le sida à Sydney, le laboratoire Roche a rencontré différentes organisations de lutte contre le VIH, dont Act Up-Paris. A l’issue de cette rencontre, devant les participants à la conférence, Roche a pris des engagements faisant suite au retrait du marché de son médicament Viracept. Les militantEs d’Act Up-Paris présentEs à cette rencontre exigent que Roche rende désormais publics ces engagements. [la suite]

22 juillet 2007

TRT-5 (Groupe interassociatif traitements et recherche thérapeutique)

Roche a vendu du Viracept contaminé depuis 1998 et ne répond pas aux questions posées !

Roche doit répondre, et assumer ses responsabilités

Depuis le 6 juin, nous savons que le Viracept®, anti-protéase utilisée dans les combinaisons thérapeutiques des patients séropositifs, a été très fortement contaminé par un produit chimique connu pour être génotoxique : Le mésylate d’éthyle (EMS). On ne dispose pas de données chez l’être humain, mais on sait que ce produit est carcinogène et tératogène (il peut donc causer des cancers et des malformations congénitales). [la suite]

7 avril 2002

pseudo étude de phase IV

cnaf 3021

[glaxoSmithkline]

Suivi à « long terme » de 2 trithérapies Combivir + Ziagen et Combivir + Viracept initiées en première intention depuis au moins 2 ans chez des patients infectés par le VIH-1 dans le cadre de l’essai CNAF3007-Ecureuil [la suite]

mars 2000

Roche nous ferait prendre des vessies pour des lanternes

La veille du 1er décembre dernier, Act Up-Paris zappait les laboratoires Roche pour dénoncer leur dernière campagne publicitaire. La campagne est immédiatement stoppée. Trois mois plus tard, le directeur médical VIH de Roche nous explique à quel point il comprend notre réaction - lui-même en désaccord avec la campagne : « C’est un argument pour des médecins de ville, pas pour des malades »... [la suite]

Les brèves liées au sujet

6 juin 2007

Roche procède au rappel de Viracept en raison d’une « impureté chimique »

L’Agence française de sécurite sanitaire des produits de santé (Afssaps) a signalé aujourd’hui que le laboratoire Roche retirait des lots de Viracept (nelfinavir) parce qu’ils ont été contaminés par une impureté chimique toxique. L’agence indique que cette subtance « a été identifiée dans des lots (...) [la suite]

septembre 2001

Licence obligatoire : le Brésil contre Roche

Le 22 août, après six mois de négociations infructueuses avec les laboratoires Roche pour obtenir une réduction du prix du Viracept®, le Ministre de la Santé du Brésil, José Serra, annonçait sa décision de recourir à une licence obligatoire pour produire localement ce produit — le Viracept® représente 28% (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]