Sida, un glossaire

Accueil du site > pharmacovigilance

pharmacovigilance

Discipline relative à la détection, l’évaluation, la compréhension et la prévention des effets indésirables médicamenteux (définition de l’OMS).

Les articles liés au sujet

20 novembre 2012

La pharmacovigilance en France

par Bernard Delorme

Lors de 86ème RéPI, Effets indésirables pas si secondaires, Bernard Delorme, chef de l’unité d’information des patients et du public à l’ANSM, a présenté le système de pharmacovigilance. Son intervention pédagogique est retranscrite ci-dessous, ainsi que les questions et réponses auxquelles elle a donné lieu. [la suite]

29 mars 2012

86e Réunion Publique d’Information

effets indésirables : pas si secondaires

jeudi 29 mars // Beaux-Arts // 19h15-22h

Comment en parler avec ses médecins, infectiologue et généraliste  ? Comment se coordonnent ces derniers pour mieux cerner les effets indésirables  ? Ces effets sont-ils suffisamment pris en compte dans les essais cliniques  ? Comment signaler des effets indésirables à un laboratoire pharmaceutique  ? Où en est la pharmacovigilance après le scandale du Médiator et la loi du 29 décembre 2011 sur le médicament  ? [la suite]

21 mars 2012

Protocoles 70 - édito

traitements électoraux

La campagne présidentielle touche à sa fin et pratiquement rien n’est dit par les différents candidats sur les médicaments, la recherche thérapeutique et la pharmacovigilance... [la suite]

24 octobre 2011

Projet de loi sur la sécurité du médicament : les sénateurs doivent conserver leur souplesse aux ATU !

Propositions du groupe interassociatif TRT-5 (ATU et pharmacovigilance)

Le TRT-5 a rédigé un document de positions proposant des amendements au projet de loi relatif à la sécurité du médicament. Ces amendements concernent le régime des Autorisations Temporaires d’Utilisation et l’inclusion dans les essais cliniques de populations négligées par la recherche (femmes, personnes âgées, enfants, trans, usagErEs de drogues, personnes co-infectées, etc.). [la suite]

24 octobre 2011

Pour préserver l’accès des personnes gravement malades aux nouveautés thérapeutiques

ATU : courrier d’Act Up-Paris et de Aides aux sénateurRICEs de la nouvelle majorité

Vous trouverez ci-dessous le courrier qu’Act Up-Paris et Aides envoie aux sénateurRICEs de la nouvelle majorité. Nous y exprimons nos inquiétudes quant à l’avenir du dispositif des ATU (Autorisations temporaires d’utilisation) tel que la loi sur le médicament va le définir. Les sénateurRICEs risquent en effet de bloquer l’accès à des nouveautés thérapeutiques vitales pour les personnes vivant avec une pathologie grave. [la suite]

19 octobre 2011

Après l’Assemblée, Act Up-Paris interroge les éluEs du Sénat sur leur indépendance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Act Up-Paris envoie aujourd’hui à chaque sénateurRICE un questionnaire sur ses relations avec l’industrie pharmaceutique (voir document joint). Ce questionnaire, très simple, dont la réponse ne prend pas plus de 5 minutes, vise à éclairer les débats parlementaires sur la loi sur le médicament : nos éluEs sont-ils et elles indépédantEs des laboratoires pharmaceutiques ? [la suite]

19 octobre 2011

Questionnaire aux députéEs sur leurs relations avec l’industrie pharmaceutique

Le silence de près de 530 députéEs, révélateur, mais guère surprenant, éclaire les manques de la loi sur le médicament

A l’occasion des discussions à l’Assemblée Nationale autour de la loi sur le médicament, Act Up-Paris avait envoyé un questionnaire aux députéEs sur leurs relations avec l’industrie pharmaceutiques. Au 18 octobre, une cinquantaine de députéEs ont répondu. Ce sont majoritairement des éluEs n’ayant pas déclaré de relations avec les entreprise du médicament. [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - pharmacovigilance

sécurité du médicament : réel enjeu politique ou alibi médiatique  ?

Au moment où nous bouclons, la loi-phare de Xavier Bertrand est passée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Le Sénat, qui vient de basculer dans l’opposition gouvernementale, est susceptible de l’améliorer. Tout comme nous avons travaillé avec les députéEs, nous nous emploierons à convaincre les sénateurRICEs de la nécessité d’améliorer ce texte trop timide sur de nombreux sujets  : présence des femmes et des minorités dans les essais, souplesse des ATU, transparence du prix du médicament. [la suite]

23 septembre 2011

A quelques jours de la discussion sur la loi sur le médicament

Act Up-Paris soumet les député-es à un questionnaire sur leur indépendance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Act Up-Paris envoie aujourd’hui à chaque députéE un questionnaire sur ses relations avec l’industrie pharmaceutique (voir document joint). Ce questionnaire, très simple, dont la réponse ne prend pas plus de 5 minutes, vise à éclairer les débats parlementaires sur la loi sur le médicament : nos éluEs sont-ils et elles indépédantEs des laboratoires pharmaceutiques ? [la suite]

1er septembre 2011

Action 129 - mini-dossier

les lois, celles et ceux qui les font, et nous

Les décrets, amendements et autres lois, discutées plus ou moins obscurément au Parlement, ont souvent des impacts décisifs sur nos vies. Tandis que le Sénat s’apprête à se renouveler (et potentiellement à basculer à gauche) et que les législatives approchent, retour sur quelques dossiers en cours et sur leurs conséquences en termes de lutte contre le sida. [la suite]

27 juin 2011

Pharmacovigilance

Les patientEs et les associations peuvent déclarer directement les effets indésirables des médicaments

Depuis le 15 juin 2011, il est possible grâce au formulaire joint de directement déclarer les effets indésirables au centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont vous dépendez géographiquement (coordonnées indiquées au dos du formulaire). [la suite]

1er mai 2011

Protocoles 66 - une brique pour comprendre

Pharmacovigilance, à la vie à la mort : les médicaments sous contrôle ?

Avant d’être commercialisé, un médicament est d’abord évalué sur un échantillon de personnes dans le cadre d’essais cliniques pour mettre en évidence les effets indésirables et les risques encourus par les personnes. Tout ne pouvant être anticipé, en particulier ce qui concerne la prise au long cours, l’évaluation du médicament commercialisé se poursuit donc en une surveillance qu’on appelle pharmacovigilance après son obtention d’ATU ou d’AMM. Décodage de ce dispositif. Premier épisode. [la suite]

14 octobre 2007

Dossier abbott

Chronologie

Abbott est l’un des laboratoires pharmaceutiques contre lequel nous avons dépensé le plus d’énergie. Les immondices d’Abbott se ramassent à la pelle, nous avons relevé, en 10 dates, les plus magistrales. Attention : la lecture de ces pages peut vous donner des nausées. [la suite]

29 juillet 2002

des études post AMM pour une meilleure qualité de vie

Les médicaments anti-VIH que nous prenons quotidiennement sont arrivés il y a longtemps sur le marché : 1987 pour l’AZT, 1996 pour les inhibiteurs de protéase. Les laboratoires ont effectué toutes les études nécessaires à l’obtention de la précieuse AMM [la suite]

- English translation available post-commercialization trials for a better quality of life

30 juin 2002

édito

Nous voulons des études post AMM. Que va-t-il arriver aux personnes qui prennent des traitements aujourd’hui et qui vont continuer à en prendre pendant plusieurs années ? Actuellement personne ne s’est donné les moyens de répondre à cette question. Ni les laboratoires pharmaceutiques, ni les pouvoirs publics. À l’issue des 3 phases de développement, le médicament obtient une autorisation de mise sur le marché (AMM). Et les laboratoires estiment que leur mission est terminée et ne font pas face à leur (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

31 octobre 2001

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

30 juin 2001

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

juin 2001

Act Up-Paris exige la mise en place d’essais de phase IV

La journée sur la pharmacovigilance organisée par le TRT-5, le 16 mars dernier, a confirmé ce que nous savons depuis plusieurs années : l’absence d’essais de Phase IV est préjudiciable aux malades du sida. [la suite]

mai 2001

Essais de phase IV

Les effets secondaires des antirétroviraux sont désormais le principal sujet d’inquiétude pour les séropositifs sous traitement. Après des années de thérapie, nous constatons tous les jours la toxicité de ces traitements : diarrhées, troubles lipidiques, lipodystrophies, lipoatrophies du visage, des fesses et des jambes, neuropathies, risques cardio-vasculaires, troubles du système nerveux central, perte de la libido, fatigue, etc. La liste des effets secondaires documentés est loin d’être close et nous en découvrons chaque jour de nouveaux. [la suite]

mars 2000

Névirapine (Viramune®) : problèmes cutanés et hépatiques graves

Courant décembre, deux malades sont décédés des suites d’un rash cutané, provoquant des atteintes de la peau comparable à celles de grands brûlés. Toujours en décembre, un autre patient a développé une hépatite fulminante. Ces trois personnes prenaient de la Viramune®. Le 7 février dernier, l’AFSSaPS a averti les coordinateurs de CISIH et les responsables VIH des CRPV (Centres Régionaux de Pharmaco-Vigilance) des problèmes cutanés et hépatiques graves que peut provoquer la Viramune® (nevirapine). [la suite]

mars 2000

Abacavir (Ziagen®) : manifestations d’hypersensibilité et symptômes respiratoires

Le 24 janvier dernier, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) lançait un communiqué de presse d’alerte face aux problèmes posés par la prise d’abacavir (Ziagen®). [la suite]

Les brèves liées au sujet

novembre 2002

Pharmacovigilance par les malades

La brève précédente, nous incite à rappeler l’existence du projet de l’AFSSaPSet l’intérêt d’y participer. Ce projet pilote de pharmacovigilance par les patients a été lancé en septembre dernier. 3.000 formulaires ont été distribué afin de récolter des informations concernant les effets secondaires. (...) [la suite]

20 octobre 2002

Questionnaire AFSSaPS

Ca y est ! Le projet pilote de pharmacovigilance par les patients de l’AFSSaPS a été lancé. 3.000 formulaires ont été distribué depuis le début du mois. Ce questionnaire a pour but de récolter des informations concernant les effets secondaires. Contrairement au système actuel, qui se base sur la seule (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]