Sida, un glossaire

Accueil du site > cotrimoxazole

cotrimoxazole

Médicament utilisé fréquemment au cours de l’infection à VIH pour la prévention de certaines infections opportunistes, principalement la pneumocystose et la toxoplasmose. Il associe deux principes actifs : la triméthoprime et le sulfaméthoxazole (TMP/SMX). Dans les pays du Sud où les antirétroviraux sont plus difficiles d’accès et les germes plus nombreux, la mise sous cotrimoxazole est fortement recommandée. Il est commercialisé sous le nom de Bactrim®.

Les articles liés au sujet

11 juillet 2000

communiqué de presse

l’OMS à la solde des laboratoires

Depuis des années, l’Organisation Mondiale de la Santé oppose une résistance active et criminelle a la distribution de traitements antirétroviraux dans les pays pauvres. [la suite]

mai 2000

sida : les gouvernements africains au pied du mur

Après six mois de pression d’Act Up-Paris sur l’ONUSIDA, le cotrimoxazole doit faire partie, dans toute l’Afrique, du minimum de soins accordé aux personnes atteintes par le VIH, dès l’apparition des premiers symptômes de l’infection. [la suite]

mai 2000

Des quetsches pour les séropositifs africains ?

Deux ans après l’obtention du retrait des placebos dans les essais thérapeutiques sur le Bactrim... Cinq ans après le lancement de ces essais non éthiques contre lesquels nous nous sommes battus. Dix ans pour que l’utilisation du cotrimoxazole soit recommandée en Afrique. [la suite]

mars 2000

Traitements préventifs en Afrique : un meeting de trop ?

Alors que les très polémiques essais “ Bactrim contre placebo ” menés en Afrique sont enfin terminés, et face au drame que constituent les infections opportunistes pour les séropositifs africains, la « consultation internationale » de Hararé sera un test : l’ONUSIDA est-elle prête à impulser la mise à disposition massive de traitements préventifs à l’échelle du continent ? Va-t-elle, au contraire, se cacher derrière les scientifiques pour exiger, une fois de plus, un supplément d’enquête et refuser de jouer son rôle ? [la suite]

février 2000

Afrique : résistances au traitement... des séropos

Aujourd’hui, Act Up lance une campagne pour l’accès au traitement préventif le plus basique, le cotrimoxazole (Bactrim), et nous nous heurtons au même refus obstiné. [la suite]

juin 1997

Act Up au travail

Nouvel essai à Abidjan

Un nouvel essai est promu par l’ANRS à Abidjan. Il s’agit d’étudier la tolérance et l’efficacité du Bactrim, dans la prévention des infections opportunistes chez les personnes séropositives... « On randomise et on compte les morts »... Act Up-Paris dénonce cet essai. [la suite]

Les brèves liées au sujet

octobre 2000

cotrimoxazole : La recherche publique américaine tente de falsifier les dernières recommandations de l’OMS.

L’affaire est si crapuleuse que l’alerte a été donnée par les responsables de l’ONUSIDA, co-signataires de ces recommandations avec l’OMS, à tous les experts, responsables politiques et représentants des personnes atteintes par le VIH qui s’étaient réunis à Hararé en mars 99 pour les rédiger, dont deux (...) [la suite]

juin 2000

Enough is enough

Up to now, Cotrimoxazole, a well known bactericidal and fungicidal product has been massively prescribed in the Third World for numerous infections, but it is only in rich countries that, with the advent of AIDS, it has been used to prevent opportunistic infections. At a time when (...) [la suite]

juin 2000

Trop c’est trop

Le cotrimoxazole, antibactérien et antifongique éprouvé, a été pour l’instant massivement prescrit dans le tiers monde pour soigner de nombreuses infections. Mais ce n’est que dans les pays riches que, depuis l’apparition du sida, il est utilisé pour prévenir la survenue de maladies opportunistes. A (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]