Sida, un glossaire

AMM

Autorisation de mise sur le marché. Procédure administrative qui autorise un laboratoire pharmaceutique à commercialiser une molécule, en France, selon des indications préalablement définies. Une AMM est délivrée par l’AFSSAPS et par l’EMEA au niveau européen. Le produit devient alors un médicament, disponible d’abord à l’hôpital puis dans les pharmacies de ville. Un nouveau type d’AMM dite « accélérée » reposant sur des études de plus courte durée et donc moins approfondies, permet aux personnes en échec thérapeutique d’avoir plus rapidement accès à de nouvelles molécules.

Les articles liés au sujet

30 décembre 2011

Protocoles 69

actu des traitements

Victrelis® : enfin des données chez les personnes co-infectées ; atazanavir + cobicistat : vers un nouveau 2 en 1 ? ; efavirenz en générique ; le quad ; liste des prescripteurs de New Fill® ; Evipléra® ; vers la fin des comprimés ? [la suite]

30 décembre 2011

Protocoles 69

en bref

loi sur la sécurité du médicament ; VIH & tuberculose ; témoignages pour Actions Traitements ; enfin une étude sur le cœur des femmes ; diabète, âge et VIH ; L’ANRS devient une agence autonome de l’Inserm ; la SFLS en webcast ; interactions entre anti-épileptiques et antirétroviraux. [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68

actu des traitements

AMM américaine pour Complera® et AMM pour Edurant® (rilpivirine) ; Viramune® désormais disponible en une prise par jour ; AMM pour Victrelis® (bocéprévir) et Incivo® (télaprevir) ; Extension de l’indication de l’ATU de cohorte d’Incivo® (télaprévir) aux co-infectés VIH-VHC [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - nouvelle molécule

rilpivirine

nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse

Une nouvelle molécule (Edurant®) et un nouveau « 3-en-1 » (Complera®) sont sur le point d’être mis sur le marché. Retour sur les deux essais cliniques de phase III qui ont évalué ce nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI), la rilpivirine (Edurant®). [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - pharmacovigilance

sécurité du médicament : réel enjeu politique ou alibi médiatique  ?

Au moment où nous bouclons, la loi-phare de Xavier Bertrand est passée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Le Sénat, qui vient de basculer dans l’opposition gouvernementale, est susceptible de l’améliorer. Tout comme nous avons travaillé avec les députéEs, nous nous emploierons à convaincre les sénateurRICEs de la nécessité d’améliorer ce texte trop timide sur de nombreux sujets  : présence des femmes et des minorités dans les essais, souplesse des ATU, transparence du prix du médicament. [la suite]

1er mars 2005

Actualité des traitements

Voici une nouvelle rubrique sur l’actualité des traitements (AMN, ATU, passage en ville, interactions). Elle a pour but de vous tenir informé de l’évolution des mises à disposition des traitements VIH, de vous avertir des dernières alertes, de faciliter une étape généralement fastidieuse : le retrait de vos traitements. [la suite]

janvier 2003

de la théorie à la pratique

la recherche des laboratoires

L’objectif des services de Recherche & Développement des différents laboratoires est d’avoir un produit stable, efficace et sûr qui sera vendu avec profits pour une utilisation chez l’homme après avoir obtenu les autorisations gouvernementales. Les profits se traduiront par la valeur de l’action et la satisfaction des actionnaires. 1 processus de la R&D étapes et durée La recherche s’exerce dans différents domaines. D’abord, la recherche du principe actif : les équipes travaillent sur de (...) [la suite]

6 juillet 2002

l’industrie pharmaceutique à la conquête de l’Europe

Le Collectif Europe & Médicament, dont Act Up-Paris fait partie, s’est créé pour dénoncer le projet de réforme de la directive européenne sur la publicité et l’information relatives aux médicaments. [la suite]

- English translation available the pharmaceutical industry’s attempt to conquer Europe

30 juin 2002

Entre pédiatrie et profits

Lorsqu’un industriel dépose un brevet pour protéger une invention il obtient en échange de son accessibilité au public, un brevet qui le protège pendant 20 ans, période pendant laquelle il bénéficie d’un droit exclusif d’exploitation : personne ne peut le copier. Les 20 ans commencent à la date de dépôt de l’invention. [la suite]

30 juin 2002

édito

Nous voulons des études post AMM. Que va-t-il arriver aux personnes qui prennent des traitements aujourd’hui et qui vont continuer à en prendre pendant plusieurs années ? Actuellement personne ne s’est donné les moyens de répondre à cette question. Ni les laboratoires pharmaceutiques, ni les pouvoirs publics. À l’issue des 3 phases de développement, le médicament obtient une autorisation de mise sur le marché (AMM). Et les laboratoires estiment que leur mission est terminée et ne font pas face à leur (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

20 mai 2002

des essais cliniques post AMM pour une meilleure qualité de vie

Les médicaments que nous, malades, prenons tous les jours arrivent sur le marché par le biais de la précieuse AMM, délivrée par l’AFSSaPS. [la suite]

16 août 1997

Pourquoi ne puis-je pas avoir simplement accès aux produits dont j’ai besoin ?

Chaque médicament consommé en France doit avoir été approuvé par l’Agence Européenne pour l’Evaluation des Médicaments ou par l’Agence du Médicament en France [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]