Egypte

Les articles liés au sujet

11 juillet 2008

Pas d’Euroméditerranée sans condamnation de l’homophobie

La plupart des États invités par la France dans le cadre l’Union pour la Méditerranée au sommet du 13 juillet puis au défilé militaire du 14 juillet répriment l’homosexualité. Rama Yade et Nicolas Sarkozy n’ont jamais pris position contre les discriminations d’État à l’encontre des homosexuelLEs dans ces pays et cautionnent ainsi l’homophobie d’État. [la suite]

20 mai 2002

les persécutions continuent en Egypte

L’Égypte continue de bafouer les droits de l’homme. Alors que partout dans le métro parisien fleurissent des publicités pour l’office du tourisme égyptien, cinq hommes ont été déclarés coupables de "pratiques sexuelles contraires à l’islam" le 12 mars dernier. [la suite]

1er mars 2002

l’homophobie tue

l’Egypte emprisonne les homosexuels

Au Caire, le 11 mai 2001, près de 60 personnes étaient arrêtées et inculpées pour « violation des enseignements de la religion et propagation d’idées dépravées et d’immoralité sexuelle ». Bien que l’homosexualité ne soit pas explicitement condamnée par la loi égyptienne, 52 d’entre elles, soupçonnées d’homosexualité, ont été jugées par un tribunal d’exception, sans possibilité de faire appel. [la suite]

11 janvier 2002

communiqué de presse

l’homophobie tue

l’Arabie Saoudite décapite les homosexuels

Aujourd’hui, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont été arrêtés par les forces de police devant l’ambassade d’Arabie Saoudite. Ils ont aspergé la façade du bâtiment de faux sang pour protester contre la décapitation au sabre de trois Saoudiens reconnus coupable d’« homosexualité, mariage entre eux et corruption de mineurs ». [la suite]

septembre 2001

Rendez-nous nos 52 amants

Egypte, Etat homophobe

Au Caire comme à Paris, la sodomie c’est la vie

52 hommes, pour la plupart homosexuels, sont actuellement jugés en Egypte sur la simple allégation de leur orientation sexuelle. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]