bareback, relapse

Les articles liés au sujet

1er juin 2011

Action 128

FierEs d’en mettre

Il y a trente ans, apparaissaient les premiers cas de sida. Premiers touchés, les gays ont connu des années lugubres à se dire que les cimetières ne seraient pas assez grands pour tous leurs amis et amants. Le “cancer gay”, comme il fut d’abord nommé, s’est ensuite répandu, tout en restant surreprésenté dans certaines communautés : gays, usagèrEs de drogues, trans, étrangerEs, travailleurSEs du sexe, détenuEs, notamment. Mais les gays font figure d’exception : les dernières données épidémiologiques en (...) [la suite]

1er décembre 2010

Encore un effort : la généralisation du préservatif

Rituel du premier décembre, la publication des données épidémiologiques de l’Institut de veille sanitaire apporte son lot de mauvaises nouvelles. Tout le monde regarde vers les homosexuels : alors ? Alors l’épidémie a bel et bien repris parmi les gays. [la suite]

24 juin 2010

REACTUP : le site web d’empowerment des gays

Act Up-Paris lance REACTUP, un nouveau site web d’information et de remobilisation des gays sur la prévention et la recherche préventive. [la suite]

1er juin 2010

Baiser sans capote c’est aussi risquer l’hépatite C

Alors que le risque de transmission sexuelle de l’hépatite C chez les gays est identifié depuis plusieurs années, l’INPES publie enfin, en 2010, une brochure d’information. [la suite]

1er septembre 2009

De la censure chez les séropos

Séronet au départ c’est une belle idée, développée aux USA et mise en oeuvre en France sur une petite échelle par des bénévoles. Son but : créer un réseau internet qui permettrait aux séropositifVEs, souvent isoléEs, d’échanger les unEs avec les autres ; et accessoirement leur diffuser de l’information. La réalité n’est pas aussi généreuse. [la suite]

avril 2009

Le bareback prosélyte fait son come back

En novembre 2008, Act Up-Paris a interpellé Aides sur l’organisation « d’ateliers bareback » dans ses locaux en demandant à l’association de clarifier sa position. Notre courrier aura pour le moins été efficace puisqu’il a forcé Aides à sortir de l’ambiguïté dans laquelle étaient organisés ces ateliers. Nous aurions donc pu nous satisfaire de cette clarification en comptant sur Aides pour que ces ateliers s’inscrivent dans une démarche de lutte contre le sida et de santé publique… [la suite]

11 décembre 2008

Act Up-Paris - Sida Info Service - SNEG

Appel à la vigilance vis à vis du bareback

En octobre dernier un exploitant parisien signataire de la charte de responsabilité a mis à disposition son établissement, pour une soirée « TOTAL BAREBACK ». Dans ce contexte, 3 des 4 associations du comité de suivi de la charte de responsabilité appellent à la vigilance vis à vis du bareback. [la suite]

10 décembre 2008

Lettre ouverte à AIDES

Demande de positionnement de AIDES par rapport aux ateliers « santé bareback » organisés dans ses locaux, par un de ses salariés

Jeudi dernier a été lancé un des premiers ateliers dits « santé sexualité barebackers » au sein des locaux de AIDES Paris. Que ces ateliers soient animés par un membre d’une grande association de lutte contre le sida telle que AIDES, et organisés dans les locaux de la même association nous inquiète et nous pose réellement question. [la suite]

novembre 2008

Lutter contre le bareback, c’est aussi lutter contre la pénalisation

La force de notre combat contre la pénalisation tient sans doute à notre intransigeance à l’égard du sexe à risque. Le bareback donne des arguments aux tenants de la pénalisation. Celle-ci n’est pas pour autant une solution aux prises de risque sexuelles. [la suite]

5 octobre 2008

Le Banque Club réserve ses soirées au bareback !

Ce samedi 4 octobre 2008, le Banque Club avait réservé ses locaux pour l’organisation d’une soirée "bareback" dédiée au sexe sans capote. En réaction, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris l’ont zappé. [la suite]

Des photos sont disponibles

22 mai 2007

Procès des éditions Blanche : notre colère est sans appel

Jeudi 10 mai, nous annoncions la lourde condamnation de notre association et deux de ses militantes par la dixième Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation de domicile, suite au zap des éditions Blanche en avril 2003. Malgré le caractère disproportionné du verdict, nous avons décidé de ne pas faire appel. [la suite]

10 mai 2007

Act Up-Paris condamnée pour violation de domicile aux Editions Blanche

L’association Act Up-Paris et deux de ses militantes ont été lourdement condamnées ce jeudi 10 mai par la 10ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation de domicile, suite au zap des éditions Blanche en avril 2003 [la suite]

23 juin 2006

Dossier porno et sida

Rencontre avec Steve Paris

Steve Paris a débuté sa carrière en 2003 chez Stéphane Berry dans Plaisirs Multiples et a enchaîné les tournages, avec HPG, Cité Beur, Studio 8 et d’autres productions. Son regard bleu accrocheur et un fessier qui vaut le détour ont catalysé son ascension. Après 3 ans d’une activité diversifiée, il porte un regard lucide sur un milieu « pas toujours rose ». [la suite]

23 juin 2006

Dossier porno et sida

La question de la fellation

Il faudrait que non seulement les pénétrations anales et vaginales soient protégées, que les éjaculations buccales n’aient plus cours, tant dans le porno gay que dans le porno hétéro (où elles sont légions), mais aussi que la fellation soit pratiquée avec préservatif. [la suite]

23 juin 2006

Dossier porno et sida

Le marketing bareback, ou comment rendre acceptable l’innacceptable

Impossible de ne pas le remarquer : aujourd’hui le bareback ne se cache plus. Il fut un temps où les films sans capote se trouvaient en bas des rayonnages ou sur des sites dissidents. Maintenant, des collections entières de films au marketing très ciblé et très visible sont mises en vente de façon décomplexée par les principaux distributeurs. [la suite]

23 juin 2006

Dossier Porno et sida

Des studios Replay à Pink TV un relapse qui n’en finit pas de se généraliser

Les tout premiers films bareback français de la décennie 2000 sont à attribuer aux studios Replay, qui en proposent, dès 2001, plus ou moins sous le manteau, sous forme de vente par correspondance. Aujourd’hui c’est Pink TV qui diffuse des films X datant d’avant l’épidémie avec des acteurs morts du sida depuis. Triste histoire. [la suite]

23 juin 2006

Dossier porno et sida

Intro

L’industrie du X gay n’a rien appris de cette épidémie qui a décimé la communauté. [la suite]

23 juin 2006

Brigitte Lahaie, Ovidie, Estelle Desanges, Helena Karel, Loïc Luke, Mathieu Mallet. Avec le soutien d’Act Up-Paris et de Couples contre le sida.

sida : porno sans capote, danger assuré

Face à la réalité de la pandémie et à son ampleur dans le monde, nous appelons l’industrie du X à plus de responsabilité. [la suite]

10 mai 2006

Dossier Action Prévention

Chronicité du déni.

Le VIH/sida n’est pas une maladie chronique ! Avec plus de 1 600 décès par an d’après l’enquête mortalité 2000, on meurt toujours du VIH en France. [la suite]

10 mai 2006

Dossier Action Prévention

Le nouveau révisionnisme sida

CertainEs d’entre nous aimeraient tellement que le sida ne soit plus qu’un triste souvenir qu’ils et elles sont promptEs à prendre leurs rêves pour des réalités. Il en est ainsi lorsqu’on endosse le concept de post-sida décrit par certainEs sociologues en oubliant qu’il décrit d’abord la perception de l’épidémie plutôt que sa réalité. [la suite]

10 février 2006

Dominique Baudis s’engage en faveur d’une pornographie éthique et exemplaire

A la demande d’Act Up-Paris, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a envoyé lundi 30 janvier un courrier aux chaînes diffusant des programmes à caractère pornographique, les enjoignant à ne diffuser que des films X tournés avec préservatif ainsi qu’à placer un spot de prévention avant chaque film. Selon les engagements de Dominique Baudis, président du CSA, cette proposition ferme mais non contraignante pourrait, si elle n’était pas suivie d’effets, déboucher sur des mesures coercitives lors du renouvellement des conventions avec l’ensemble de ces chaînes. [la suite]

3 janvier 2006

Bareback Business

Cette tribune a été publiée dans le numéro d’Illico daté du 29 décembre 2005 et elle avait pour objet principal de relancer le débat communautaire à propos du porno bareback qu’Illico avait appelé de ses vœux mais qu’il était visiblement incapable de susciter. Le débat a donc pris la forme d’un dossier intitulé « vidéo bareback : le débat patine ». [la suite]

1er décembre 2005

Bareback Business

Nous aimons le sexe, nous nous protégeons et protégeons nos partenaires du VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles. La responsabilité ne s’oppose en rien à une sexualité épanouie, au contraire, un comportement safe la garantit. [la suite]

23 novembre 2005

Oublier Dustan

Le 20 octobre 2005, Libération publiait un « rebond » de Thomas Clerc intitulé « Mon coeur est mort (pour Guillaume Dustan) ». Quelques jours plus tard, nous avons fait parvenir ce texte au journal qui, après de longues tergiversations, a refusé de le publier. Libération aura donc fait le choix de parler de Guillaume Dustan sans aborder les questions de santé publique. [la suite]

25 juillet 2005

Producteurs et diffuseurs de vidéos bareback : entre logique commerciale et bonne conscience, il faut choisir

Une brochure de prévention, « Les génies du porno », cosignée par des associations de lutte contre le sida, dont Act Up-Paris, des producteurs et des diffuseurs de vidéos X gay, est aujourd’hui insérée dans les coffrets de porno homos. Dans le magazine Illico daté du 15 juillet dernier, Jacky Fougeray, du groupe Illico et de sa branche commerciale, Menstore, qui diffuse des vidéos X, commente ainsi la sortie de la brochure à laquelle son entreprise a participé : « Nous avons fait preuve de pragmatisme. Le marché du bareback existe. Nous avons choisi d’accompagner au mieux ce phénomène plutôt qu’une opposition franche qui n’aurait fait que déplacer le phénomène. » Outre notre colère, ces propos appellent plusieurs remarques. [la suite]

21 juillet 2005

Surcontamination, « une seconde chance pour mourir plus vite » (bis repetita)

Jeudi 21 juillet 2005 de 20h30 à 23h00, Act Up-Paris vous invite à sa 55ème RéPI (Réunion Publique d’Informations) qui se tiendra exceptionnellement dans le cadre des Universités d’Eté Euroméditerranéennes des Homosexualités (UEEH). Depuis la fin des années 90, Act Up a alerté sur le risque de surinfection que prennent les séropos ayant des rapports non protégés. Depuis 2002, une série d’études ont confirmé nos alertes et justifié nos interpellations des autorités sanitaires. La surinfection a des (...) [la suite]

15 juin 2005

Surcontamination, « une seconde chance pour mourir plus vite »

Mercredi 15 juin 2005 de 19 à 22 heures, Act Up-Paris vous invite à sa 54ème RéPI (Réunion Publique d’Informations). Depuis la fin des années 90, Act Up a alerté sur le risque de surinfection que prennent les séropos ayant des rapports non protégés. Depuis 2002, une série d’études ont confirmé nos alertes et justifié nos interpellations des autorités sanitaires. La surinfection a des conséquences d’une part dans la prise en charge des séropos qui encourent un risque d’évoluer plus rapidement dans la (...) [la suite]

6 juin 2005

Studios Lagrange : le sida pour 1000 euros

Une dizaine de militants d’Act Up-Paris ont investi cet après-midi les bureaux du producteur de porno Jean-Luc Lagrange. Ses films pornos gays mettent en scène des relations sexuelles non protégées. [la suite]

Des photos sont disponibles

18 mars 2005

CROI 2005 troisième jour (suite)

Séance d’actualité à la CROI

La publication et la médiatisation du cas d’un séropositif new-yorkais infecté par un virus résistant à la plupart des traitements et dont la progression dans la maladie a été particulièrement rapide ne pouvait pas passer inaperçu dans une des conférences les plus prestigieuses qui existe sur le sida. [la suite]

15 février 2005

sida : nouveau virus foudroyant

Au seuil d’une nouvelle épidémie ?

Une souche de virus hautement résistante et particulièrement agressive vient d’être isolée chez un homosexuel séropositif new-yorkais d’une quarantaine d’années qui avait des rapports sexuels non protégés. [la suite]

20 octobre 2004

Campagne d’affichage « NoKpote ? No Way ! »

Depuis quelques jours, Act Up-Paris a débuté une campagne de prévention dont le thème est « NoKpote ? No Way ! ». Cette campagne est déclinée sous forme de quatre affiches collées dans les rues de Paris. [la suite]

20 juin 2004

NoKpote ? No Way !

Cette carte postale « NoKpote ? No Way ! / Sans préservatif ça ne va pas être possible » a été réalisée à l’occasion des 15 ans d’Act Up-Paris. [la suite]

Des photos sont disponibles

15 juin 2004

Dossier Prévention

Bareback : FierEs d’en mettre

Depuis 2000, les différentes études sur les pratiques sexuelles des gays montrent clairement une recrudescence des pratiques à risque chez les pédés. [la suite]

15 juin 2004

Dossier prévention

Bareback : NoKopte No Way !

Le bareback en tant que discours se veut le signe d’une radicalité politique. Nous lui reconnaissons cela, il est radicalement de droite : le discours bareback est un discours aussi réactionnaire qu’ultralibéral sur nos sexualités. [la suite]

14 juin 2004

NoKpote = infections sexuellement transmissibles

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en pleine recrudescence en France. Cette réapparition des IST est préoccupante car elle indique que le risque de transmission du VIH est aussi augmenté, notamment chez les gays. [la suite]

14 juin 2004

NoKpote = hépatites

Pendant un rapport sexuel non ou mal protégé, les virus qui détruisent le foie sont facilement transmissibles. L’évolution vers la cirrhose ou le cancer du foie est très fréquente. Explications. [la suite]

14 juin 2004

nokpote = sida

Sida : l’épidémie est toujours là

En 2004, les contaminations continuent et on meurt toujours du sida. [la suite]

11 juin 2004

La communauté que nous voulons

EST SEXUELLE. On y refuse de choisir ses amants en fonction de leur statut sérologique, on y utilise donc systématiquement le préservatif et du gel. On y invente et valorise des pratiques sexuelles non contaminantes, comme autant de réponses à l’épidémie de sida. A DE LA MÉMOIRE. On s’y rappelle que l’hécatombe qu’elle a connue a été la conséquence de l’attentisme homophobe des pouvoirs publics et on est décidé à ne pas s’y laisser prendre une nouvelle fois. On n’y a pas oublié ceux qui sont morts, et on (...) [la suite]

29 juin 2003

Criminalisation

Dépistage obligatoire, poursuites judiciaires contre de supposés auteurs de contaminations conscientes, fantasmes lepénistes de « sidatoriums », refoulement des personnes atteintes aux frontières de certains pays... Notre mise au point sur la criminalisation des personnes atteintes par le VIH. [la suite]

27 juin 2003

Bareback, criminalisation : know your enemy

L’idéologie bareback surfe sur le fantasme du séropositif meurtrier. Lutter contre la criminalisation des malades passe par la lutte contre le bareback. [la suite]

30 avril 2003

Edito

Act Up est du côté de la vie. Quand je suis venue en réunion hebdomadaire (RH) pour la première fois, en avril, il y a neuf ans, c’est cette vitalité qui m’avait impressionnée. [la suite]

23 avril 2003

Les raisons d’un zap

Les éditions Blanche ont publié en janvier 2003 « Serial Fucker, journal d’un barebacker », un livre d’Éric Rémès qui lance un appel à la contamination des militants d’Act Up-Paris. Vendredi 11 avril, en réaction à la publication de ce livre, douze militants d’Act Up Paris ont zappé le bureau du directeur des éditions. Au moment où se confirme la reprise de l’épidémie de sida, il choisit de publier un livre sur le bareback, discours qui valorise les pratiques à risques... [la suite]

11 avril 2003

Les éditions Blanche veulent notre mort

Ce matin, une vingtaine de militants de l’association Act Up-Paris ont zappé le bureau de Frank Spengler, directeur des éditions Blanche. [la suite]

Des photos sont disponibles

11 avril 2003

Thierry Ardisson complice du sida

Dans la soirée du jeudi 10 avril, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont interrompu l’enregistrement de l’émission Tout le monde en parle. Ils ont zappé Thierry Ardisson. [la suite]

Des photos sont disponibles

3 mars 2003

Le bareback et nous

Notre position n’a jamais changé : nous sommes fièrEs de mettre des capotes. [la suite]

3 mars 2003

« Et hop », la politique littéraire d’Éric Rémès

Nos trois conseils pour écrire un livre [la suite]

23 février 2003

Quelle prévention pour 2003 ?

La prévention du sida revient au cœur du débat. C’est l’occasion de faire le point sur le sujet et de rappeler nos positions, celles que nous défendons depuis des années. [la suite]

23 janvier 2003

« Voilà ce qu’est le sida. Maintenant, allez baiser sans capote »

Extraits de « Act Up, une histoire » de Didier Lestrade (éditions Denoël) [la suite]

23 janvier 2003

Porno

L’an dernier, Studio Replay nous vantait avec ses films « 100 % jus de racaille » et « Racailles contre salopes », les mérites de la baise « 100% jus »... [la suite]

23 juin 2002

charte de responsabilité

un mieux dans la prévention gay ?

En décembre 1999, Act Up-Paris dénonçait la charte de responsabilité qu’elle avait signée 4 ans plus tôt avec le SNEG, Aides et Sida Info Service. [la suite]

1er mars 2002

web safe

Début janvier 2002, nous avons adressé le dossier suivant à un certain nombre de sites web gays fournissant aux internautes des services de petites annonces ou de chat. [la suite]

30 novembre 2001

en finir avec Dustan

répondre à Dustan...

Depuis plus d’un an, un débat sourd a lieu à Act Up : comment répondre à Dustan. Ecrire cette phrase, en soi, est le constat d’une tristesse. En général, Act Up n’hésite pas. Act Up répond tout de suite ou, en tout cas, le plus vite possible. C’est notre habitude. [la suite]

30 novembre 2001

en finir avec Dustan

l’arbre qui cache la forêt

Guillaume Dustan va bientôt publier un nouveau livre. Il semble utile de préciser deux ou trois faits. [la suite]

30 novembre 2001

en finir avec Dustan

La lecture des livres de Guillaume Dustan provoque très vite un sentiment de dégoût, de fatigue. Il y a là de l’acharnement, de la haine et la volonté de détruire une des plus belles aventures collectives de la communauté homosexuelle. On joue sur un terrain facile, sur des images éculées : Act Up, la secte, le ghetto, les pauvres hystériques, les puritains, les moralisateurs, les rabats-joie. On fait de la polémique à la petite semaine, la baise sans capote devient un fond de commerce et on passe dans les émissions de Dechavanne. [la suite]

30 novembre 2001

en finir avec Dustan

ce qu’il dit

Je ne prétends pas faire une critique littéraire des livres de Dustan. Mais lorsqu’un livre fait entrer ainsi, de façon limpide, des personnes réelles, nous ne sommes plus dans la fiction, dans la création mais sur la scène publique, celle de l’opinion. La position politique de l’écrivain se lit clairement. [la suite]

31 octobre 2001

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

juin 2001

Edito

Relapse : welcome

On pourrait croire que nos ennemis changent. On aimerait le croire. Mais non, ça ne marche pas. Les années se suivent, et on se bat toujours contre les mêmes. Malheureusement. Et pourtant, la lutte contre le sida est en train de prendre un sale tournant : la démobilisation n’a jamais été aussi forte, tant chez les militants que les pouvoirs publics ou simplement les personnes atteintes, à bout après 20 ans d’épidémie. [la suite]

Des photos sont disponibles

juin 2001

Relapse : Welcome

La communauté homosexuelle, notre communauté, est à un tournant de son histoire et de ses luttes. Elle a été la première à se mobiliser contre le sida, et la plus virulente aussi. Nous n’avons pas eu le choix : la démission des pouvoirs publics nous a laissés seuls face à l’épidémie, seuls à assumer la prévention, la prise en charge et la lutte contre le sida. Cette mobilisation est une des raisons d’être de la fierté homosexuelle, une des raisons de notre fierté. [la suite]

7 mai 2001

Irresponsables

Vous êtes séronégatif. Mais en êtes-vous sûr ? À quand remonte votre dernier test ? 21 % des pédés séronégatifs - ou qui croient l’être - déclarent avoir pénétré sans capote un partenaire occasionnel dont ils ignoraient le statut sérologique. Vous êtes séropositif. Depuis 1 mois ou 15 ans, peu importe. 38 % des pédés séropositifs déclarent avoir pénétré sans capote un partenaire occasionnel dont ils ignoraient le statut sérologique. [la suite]

mai 2001

Illico : la cata qu’on attendait

Dans la presse pédé, il y a manifestement plusieurs manières d’interpréter les chiffres de l’enquête "InVS / Presse Gay 2000". Illico dans son édition du 15 mars 2001, affirme : " ce ne sera pas la cata qu’on attendait ". [la suite]

mai 2001

Responsables

Au mois de mars dernier, l’Institut de Veille Sanitaire présentait les résultats préliminaires de l’enquête " Presse Gay 2000 ". Près de 5 000 homosexuels ont répondu à ce questionnaire concernant leurs comportements sexuels et préventifs, notamment l’utilisation du préservatif. [la suite]

mai 2001

Edito

Irresponsables et amnésiques

Ce n’est malheureusement pas une surprise. La récente enquête "presse gaie" a révélé des chiffres catastrophiques sur la prévention chez les homos. Une enquête de Sida Info Service le confirme. Les réactions face à cette enquête sont pourtant étonnantes. [la suite]

Des photos sont disponibles

8 février 2001

communiqué de presse

A quoi pourrait servir Bernard Kouchner ?

Mardi 6 février, Lionel Jospin a rappelé Bernard Kouchner pour remplacer Dominique Gillot, qui, en deux ans, s’est contentée de cautionner l’immobilisme du gouvernement sur les questions de santé. [la suite]

13 décembre 2000

tribune

sida : le risque zéro de Lionel Jospin

La santé publique, Lionel Jospin s’en fout. En nommant, en 1998, Dominique Gillot, une personne de bonne volonté manifestement peu préparée, au poste de secrétaire d’Etat à la Santé, il a donné un premier indice de sa désinvolture. [la suite]

décembre 2000

Edito

sida : mort sous brevet

Depuis 15 jours, quelques personnes collent dans le Marais un texte intitulé " Les grenades sexuelles dégoupillent ", signé " un groupe d’anciens sympathisants et adhérents d’Act Up-Paris ". En 20 lignes, ce texte prétend analyser les positions d’Act Up en matière de prévention... Notre discours est certainement difficile à entendre, mais nous ne lâcherons pas. Et c’est justement parce que nous avons ce courage, et parce que nous menons une guerre, que cette année, nous nous attaquons à la propriété intellectuelle et aux brevets. [la suite]

Des photos sont disponibles

décembre 2000

AG des pédés

Le pari était risqué. Pourtant nous l’avons gagné. Il y avait 400 personnes le mardi 7 novembre 2000, pour participer à l’Assemblée générale des Pédés. Le mot d’ordre que nous avions lancé était « Il est temps de parler ». [la suite]

7 novembre 2000

AG des pédés - il est temps de parler

Depuis plus d’un an, Act Up-Paris s’est ouvertement engagé sur le sujet de la prévention en milieu gay, et plus précisément sur le retour des pratiques à risque. Nous ne pouvons accepter des pratiques sexuelles qui favorisent la propagation des maladies sexuellement transmissibles et surtout du sida. [la suite]

21 octobre 2000

tribune

Oui, le relapse est une menace

Je suis séropositif depuis quatorze ans. J’ai consacré les onze dernières années de ma vie à lutter contre le sida. Et cela fait cinq ans que j’attendais l’article sur le bareback publié dans « Libération », lundi 11 octobre. [la suite]

octobre 2000

Edito

Rage

En juin dernier, on nous reprochait d’intervenir dans le Marais pour informer sur la reprise des contaminations. Le SNEG dénonce dans Illico nos zaps parce qu’ils seraient trop stigmatisants [la suite]

Des photos sont disponibles

juin 2000

relapse - bareback Vous n’êtes pas au courant ?

Aujourd’hui, plus personne ne peut nier le relâchement des pratiques de prévention chez les gays. [la suite]

juin 2000

Edito

Fières d’en mettre

24 juin 2000. Une nouvelle Lesbian and Gay Pride... 8 Juillet 2000. Durban, Afrique du Sud. La 13e Conférence internationale sur le VIH... et nos " préoccupations communes " avec le SNEG... [la suite]

Des photos sont disponibles

octobre 1999

Edito

Incarnation ?

Si nos commentateurs veulent voir dans l’élection d’une femme séronégative et héterosexuelle à la présidence, un signe de changement structurel et politique d’Act Up, c’est leur choix. Ce n’est pas le nôtre. [la suite]

Des photos sont disponibles

juillet 1999

Baiser sans capote ça vous fait jouir ?

Campagne d’affichage lancé à l’occasion de la Gay Pride du 26 juin 1999. [la suite]

juillet 1999

Edito

Santé : postes à pourvoir.

En mai, le directeur général de la santé démissionne. En juillet Kouchner part.
Pas de remplacement dans l’immédiat. [la suite]

Des photos sont disponibles

Les brèves liées au sujet

10 mai 2006

Poster boy Bareback !

« It isn’t just that I told the truth, it’s much more than that. I also offered a critique of HIV prevention » En 1997, Tony Valenzuela, acteur porno séropositif devint le poster boy du barebacking en déclarant publiquement qu’il prenait du plaisir et qu’il trouvait du sens au sexe sans capote. Poz (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]