Sida, un glossaire

Accueil du site > éradication

éradication

Suppression totale et définitive d’une affection transmissible, en agissant soit sur l’agent causal soit sur ses vecteurs. Dans le domaine du VIH, l’objectif d’éradication existe d’une part, au niveau épidémiologique et consiste à trouver le moyen de supprimer l’épidémie en arrêtant la transmission, d’autre part au niveau clinique où l’on tente d’éliminer totalement le VIH chez unE sujet porteurSE. Dans les deux cas, ces objectifs font l’objet de nombreuses recherches qui n’ont pas encore abouti.

Les articles liés au sujet

21 mars 2012

Protocoles 70

CROI 2012

quelque part entre le début et la fin du sida

La dix-neuvième édition de la conférence américaine sur les rétrovirus, plus prosaïquement sur le sida, se tenait du 5 au 8 mars à Seattle. [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - 30 ans de sida

recherche et mobilisation le plus dur est-il derrière nous  ?

retour sur la RéPI du 22/06/11

Le 5 juin 1981, le Centre de contrôle des maladies (CDC) d’Atlanta (Etats-Unis) publie une note sur la découverte de symptômes communs chez un certain nombre de personnes à Los Angeles. C’est le début de l’histoire qui nous réunit depuis 30 ans. 30 ans de sida. Peut-on se dire aujourd’hui que ça va aller mieux ? Ou se laisser aller à une fatalité plus sombre, se dire qu’on a peut-être pas vu le pire » ? Retour sur la Répi du 22 juin 2011, où nous avions invité Christophe Martet et Willy Rozenbaum. [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68

agenda

rencontres associatives, conférences internationales, ... les prochains rendez-vous liés à l’actualité thérapeutique autour du VIH et du VHC. [la suite]

1er janvier 2011

Rémission ?

Le malade berlinois

Les traitements antirétroviraux actuels ne permettent pas de guérir de l’infection par le VIH. Fin 2008 - début 2009, un malade atteint d’une leucémie et séropositif au VIH faisait la une des médias : le traitement de sa leucémie par une transplantation de cellules souches hématopoïétiques provenant de la moelle osseuse dite rouge à partir d’un donneur présentant une mutation d’un des corécepteurs du VIH conduisait à l’observation inhabituelle d’une absence de virémie après arrêt des traitements antirétroviraux.
Quelques années de suivi plus tard, de nouveaux résultats suggèrent que le malade serait guéri de son infection par le VIH. Sur quoi se fonde cette conclusion  ? Peut-on espérer que la procédure suivie soit applicable en masse à d’autres personnes séropositives ? Assurément non pour le moment, comme vous en convaincront les éléments que nous détaillons en rapport avec la complexité du traitement reçu. [la suite]

1er octobre 2010

"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

Eramune 01

Orvacs/Cytheris/merck/Pfizer Recherche privée

Etude internationale de phase II, multicentrique, randomisée, non comparative mais contrôlée, combinant l’intervention immuno-modulatrice de l’interleukine-7 (CYT107) et l’intensification du traitement antirétroviral par le raltégravir et le maraviroc pour atteindre le réservoir du VIH [la suite]

16 juin 2010

80e Réunion Publique d’Information

Eradication du VIH de l’organisme

mercredi 16 juin - 19h - Mairie du 4ème Paris

Grâce à la découverte de combinaisons efficaces de traitements antirétroviraux qui freinent la réplication du VIH pour le rendre quasiment indétectable, survivre à long terme à l’infection est aujourd’hui possible. Cependant, l’arrêt d’une trithérapie efficace se solde par une reprise de la virémie. De plus, même sous trithérapie, il est toujours possible de détecter le virus dans l’organisme avec des méthodes ultra sensibles. On sait aujourd’hui que le VIH reste en effet présent dans des sanctuaires, ou (...) [la suite]

1er mars 2010

Agenda

Prochaines RéPI

VIH et déprime, les liaisons dangereuses La 79e RéPI se tiendra le mercredi 12 mai au centre Wallonie Bruxelles. Il y a de quoi s’inquiéter en tant que séropositif quand on sait que la dépression fait partie du quotidien de près de 40 % d’entre nous. Si nous avons accès aux traitements, il faut faire face à leurs effets indésirables et à leurs complications qui ont une grande influence sur notre qualité de vie. Les visites chez nos infectiologues permettent d’aborder les préoccupations biologiques ou (...) [la suite]

1er mars 2010

XVIIe CROI à San Francisco

En route vers l’éradication ?

Arrivera t-on un jour à éradiquer le VIH hors de l’organisme ? Plusieurs pistes sont ouvertes, en voici quelques unes. [la suite]

1er octobre 2009

éradication : Deux revendications

Nous suivons ce dossier depuis quelques temps et comme pour le vaccin, nous sommes persuadés que seule l’union des talents des chercheurs au niveau international permettra un jour de faire de l’éradication autre chose qu’une piste de travail. [la suite]

1er octobre 2009

Eradication : les enjeux

L’éradication est un vieux serpent de mer ; on y a cru, on en a beaucoup parlé, et ce sujet est tombé un peu dans l’oubli. Depuis quelques années des chercheurs s’y penchent à nouveau et l’éradication revient dans l’actualité. [la suite]

1er août 2009

La prostratine, l’arme de demain ?

La prostratine est une molécule chimique de la classe des esters de phorbol, mais dénuée d’activité promotrice de tumeur. Des plantes (Homalanthus nutans) contenant ce composé sont utilisées par les guérisseurs polynésiens des îles Samoa pour traiter l’hépatite. Une hypothèse récente montre que cet extrait végétal serait susceptible d’activer le VIH latent des réservoirs. Amplifiée par l’usage conjoint d’inhibiteurs de HDAC la prostratine pourrait être une premier pas vers la purge du VIH. [la suite]

1er août 2009

Pour en savoir plus

Des chercheurs italiens ont publié en juin 2009 les résultats d’une étude réalisée en laboratoire, et non pas en clinique, visant à combiner des inhibiteurs d’histone déacétylases (HDAC) avec autre chose pour booster leur effet sur l’expression forcée du VIH. [la suite]

1er août 2009

La grande famille des lymphocytes

Dans un article paru en ligne en juin dans la revue britannique Nature Medicine, des chercheurs canadiens et américains se sont attachés à préciser, d’une part, la nature des réservoirs à lymphocytes T CD4 infectés de façon latente par le VIH et, d’autre part, les mécanismes leur permettant de subsister. Accrochons-nous, cela se complique ! [la suite]

1er août 2009

Purge ? Vous avez dit purge ?

Retour de l’IAS

Françoise Barré-Sinoussi, récente Prix Nobel pour la co-découverte du VIH, a inauguré la 5ème conférence de l’IAS en Afrique du Sud. Parce que c’est l’un des deux principaux défis auxquels restent confrontés les chercheurs, elle a choisi d’axer son intervention sur les réservoirs du VIH. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]