FMI / IMF : Fonds Monétaire International

Les articles liés au sujet

12 mai 2011

Présidentielles 2012

DSK : une tribune pour élever le débat au-dessus des Porsches

Parce que la candidature de DSK pose des problèmes bien plus graves que ceux de son supposé train de vie, parce que ce sont de ces problèmes, réels, qu’il faut débattre, Act Up-Paris a publié une tribune intitulée « Pourrez-vous voter pour DSK » sur Mediapart. [la suite]

24 novembre 2009

Journée mondiale de lutte contre le sida

sida : la crise a ses coupables - dossier de presse

Le VIH tue dans le monde 6000 personnes par jour. 15 000 personnes sont tuées quotidiennement par le sida, le paludisme et la tuberculose. Cette situation dramatique est avant tout liée aux promesses non tenues des leaders des pays riches, qui s’étaient engagés en 2005 à financer l’accès universel aux traitements contre le VIH, le paludisme et la tuberculose, pour 2010. [la suite]

19 novembre 2009

Une fois de plus, Dominique Strauss-Kahn trahit les malades

Taxe sur les transactions de change : en choisissant les banques contre les malades, Dominique Strauss-Kahn se disqualifie pour les primaires à gauche en vue des présidentielles en 2012. [la suite]

21 septembre 2009

G20, sida

DSK doit rétablir la vérité sur la micro-taxe Tobin

Une des propositions de Bernard Kouchner et de Nicolas Sarkozy pour financer l’accès universel aux traitements contre le sida consiste à utiliser comme financement innovant une taxe sur la spéculation monétaire, appelée par certains « micro-taxe Tobin ». Or cette solution est remise en cause par le lobby bancaire. Act Up-Paris appelle le directeur du FMI à rétablir pendant le G 20 la vérité sur cette micro-taxe, sa réalité et sa nécessité. [la suite]

8 juillet 2009

Réunion Sarkozy/ONG avant G8 : silence de mort sur le sida

Mardi 7 juillet 2009, Nicolas Sarkozy a réuni à l’Elysée les associations françaises impliquées dans le suivi des travaux du G8, parmi lesquelles 5 associations de lutte contre le sida. Mais le Président de la République a refusé que soient mentionnés les enjeux sida du sommet qui se tient en Italie, se contentant d’évoquer une éventuelle réunion en septembre. [la suite]

30 avril 2009

avril 2009

Echange entre Strauss-Kahn et les ONG : les documents

logique budgétaire contre logique de santé

Le 24 avril 2009, à l’occasion de la réunion annuelle du FMI, 163 ONG travaillant dans les domaines de la santé, notamment de la lutte contre le sida, dont Act Up-Paris, écrivait à Dominique Strauss-Kahn, directeur de cette institution, pour leur exprimer leur inquiétude quant aux conséquences de la politique de "soutien" aux payx pauvres qu’il menait. On trouvera dans les documents joints ce courrier et la réponse du directeur du FMI. [la suite]

30 avril 2009

Le FMI met en danger les malades dans les pays pauvres

Le parti socialiste français doit exclure Dominique Strauss-Kahn

Le directeur du FMI mène une politique de démantèlement des systèmes de santé dans les pays pauvres qui aggrave la situation des personnes vivant avec une pathologie grave, et les met en danger de mort. Comment le PS peut-il accepter qu’un de ses membres sacrifie à la défense des banques et des pays riches la santé et la vie des plus vulnérables ? [la suite]

20 avril 2009

Act Up-Paris, AIDES, Alternative Cameroun, ARCAD SIDA, Avocats pour la santé dans le Monde, CITAM +, EATG, Health Gap, JASA, Kénédougou Solidarité, Korean Pharmacists for Democratic Society, MocPat, PILS, Coalition PLUS, Positive Generation, Project RING, RAME, S.O.S. Sida, Serment Universel, Sidaction, Solidarité Sida, SWAA Litoral Cameroun, TTAG

Le FMI doit donner au moins 5 milliards de dollars à la lutte contre le sida

et garantir les politiques de santé des pays qu’il soutient

Depuis 6 mois, on affirme aux malades du sida du monde entier que l’accès universel aux traitements ne sera pas possible par manque de moyens, et ce, du fait de la crise financière. Pourtant, le FMI vient de recevoir 1000 milliards de dollars US de la part des pays du G20 pour lutter contre les effets d’une crise pour laquelle aucun compte n’est demandé aux principaux responsables : banquiers, actionnaires, boursicoteurs en tout genre. [la suite]

avril 2009

Le FMI tue les malades des pays pauvres

Le 1er avril, lors de la conférence de reconstitution financière du FMI, les représentantEs des pays donateurs ont reconnu que le besoin de financement supplémentaire du Fonds Mondial, pour 2009-2010, s’élève à 5 milliards de dollars US au minimum (soit seulement 0,5 % de la nouvelle dotation du FMI). Avec un très modeste effort supplémentaire, le G-20 pourrait définitivement combler le manque de financement du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]