François Bayrou

Les articles liés au sujet

mai 2007

Edito

Etre minoritaires ou savoir dire non

Avec beaucoup d’autres, nous aurons essayé durant cette campagne de faire émerger un débat sur la politique de santé. Act Up-Paris aura au moins réussi à rencontrer deux des plus importantEs candidatEs à l’élection présidentielle, Ségolène Royal et François Bayrou, pour discuter de leurs engagements face à nos revendications. De son côté, Nicolas Sarkozy ne s’est tout simplement jamais intéressé ni à la lutte contre le sida ni aux associations de défense des malades. [la suite]

Des photos sont disponibles

25 avril 2007

François Bayrou sera-t-il l’Éric Besson de la lutte contre le sida ?

Pour être cohérent avec ses engagements en matière de lutte contre le sida, François Bayrou doit dénoncer le programme de Nicolas Sarkozy.
Act Up-Paris interpelle aujourd’hui François Bayrou à l’occasion de sa conférence de presse consacrée aux suites du premier tour de la présidentielle. Avec 18,57% des suffrages, son rôle est à présent décisif dans les résultats de ces élections. Compte tenu de ses engagements en matière de lutte contre le sida, il doit donc se positionner par rapport au projet de Nicolas Sarkozy. [la suite]

31 mars 2007

SIDA : Après les déclarations de François Bayrou, Nicolas Sarkozy est le dernier candidat à refuser de s’engager.

Comme il s’y était engagé lors de notre rencontre avec lui, François Bayrou a réitéré publiquement ses engagements en matière de lutte contre le sida, à l’occasion de la 4e conférence francophone. [la suite]

29 mars 2007

François Bayrou s’engage à ce que la France paie sa part dans la lutte contre le sida

Après avoir essuyé un premier refus, Act Up-Paris a rencontré François Bayrou ce jeudi 29 mars. La rencontre a porté principalement sur l’engagement de la France dans la lutte contre le sida au niveau international. [la suite]

21 mars 2007

François Bayrou refuse de parler avec des malades du sida

François Bayrou refuse de rencontrer les associations de malades. A la place, il nous est proposé comme à Aides un rendez-vous avec un vague conseiller technique. [la suite]

mars 2007

Edito

sida : à J-50 où sont les candidatEs ?

Le lourd silence qui pèse sur les questions liées au VIH/sida depuis quelques années cherche à faire oublier à quel point les questions posées par la maladie continuent d’accuser l’incurie des politiques menées en France. Ces longues années d’épidémie nous ont pourtant montré combien les mesures qu’exige la lutte contre le sida réclament une évolution profonde et une réaction rapide de notre société tant sur le front du droit des minorités, que sur le traitement réservé aux étrangerEs, les politiques internationales ou le mode d’élaboration des politiques publiques. [la suite]

Des photos sont disponibles

octobre 1998

Prévention à l’Ecole : le Conseil d’Etat cède au lobby catholique

Le lobby catholique a gagné : à la fin du mois d’août, le Conseil d’Etat a décidé d’interdire les deux pauvres heures de prévention scolaire péniblement arrachées en 1996. La balle est désormais dans le camps de Ségolène Royal. Au vu de ses décisions passées et des tendances actuelles en matière de prévention, il y a de quoi être pessimiste. [la suite]

septembre 1997

Bayrou : dernier de la classe

Act Up a finalement rencontré le ministre de l’Education nationale,François Bayrou, autant dire tout de suite que nous n’attendions pas grand chose de cette entrevue et que nous avions raison. Pour nous mettre en bouche, nous avons été reçus d’abord par Laurence Deroux, chef adjointe du cabinet, qui avait été pour l’occasion propulsée spécialiste de la question. Pour la sensibiliser un peu à ce problème qui n’a guère l’air de l’émouvoir nous lui avons parlé de notre ami Pierre-Yves, contaminé à 17 ans alors qu’il était encore lycéen et mort la semaine précédente. « Mais comment a-t-il été contaminé ? », fut la seule et édifiante réflexion que lui inspira cette histoire. Le ton était donné. [la suite]

juin 1997

zapping > act up dans la rue

L’inertie de Bayrou : un cas d’école

François Bayrou ne fait plus de déplacement extérieur sans demander auparavant si Act Up est là. Cette peur légitime de se retrouver devant un militant lui faut déployer des trésors d’ingéniosité pour nous éviter. Act Up-Paris n’avait donc pas d’autre choix que d’aller chez lui. Avec discrétion, mercredi 25 novembre, une bonne vingtaine de militants a réussi à entrer dans la cour de son hôtel particulier, juste à côté du ministère de l’Education nationale, un quartier pourtant très fliqué, surtout en ces temps de Vigipirate. C’est donc à 5 heures du matin qu’un concert de cornes de brume et de sifflets a réveillé le ministre et sa famille. [la suite]

9 mars 1997

Jacobins, staliniens, dirigistes. RdV avec l’Education nationale

Dès la nomination du nouveau gouvernement, la commission Education nationale d’Act Up-Paris a adressé une demande de rendez-vous au ministre de l’Education nationale, M. François Bayrou. C’est son conseiller technique aux problèmes de santé, M. Crémadeills qui nous a reçus le 11 mai. L’entrevue a été un peu agitée dès son commencement car nous avons manifesté notre déception de n’être reçus par le ministre en personne à qui nous avions quelques mesures d’urgence à demander. [la suite]

octobre 1996

silence =

Le dossier Education nationale d’Act Up-Paris travaille depuis plusieurs années sur les problèmes de prévention sida, d’accueil et de droits des malades, à destination des élèves, des enseignants et du personnel administratif de l’Education Nationale. [la suite]

juin 1996

Act Up au travail

Bayrou : le sida ? Connaît pas.

La série de zaps organisées le 31 mars dans plusieurs lycées et rectorats de France par les divers groupes Act Up a poussé François Bayrou à nous accorder, le 26 avril, l’entrevue que nous lui demandions en vain depuis plus de 9 mois. Un constat accablant. [la suite]

juin 1996

Deux heures de sida en plus

Depuis 3 ans, Act Up-Paris exigeait que soit réactualisée la circulaire 73.299 (datant de 1973) sur l’éducation à la sexualité, pour inclure la prévention du sida.
Depuis 3 ans, M. Bayrou refusait de signer une circulaire instituant 2 heures de prévention du sida en milieu scolaire. [la suite]

9 mai 1996

Prévention à l’école

Les idées fixes de Castella

Au ministère de l’Education nationale, on se sent « concerné par le problème du sida » et « solidaire des associations ». Monsieur Castella, conseiller diplomatique et technique de François Bayrou, a enfin reçu Act Up-Paris : il était plus que temps, six mois après sa nomination. [la suite]

mai 1996

> Act Up dans la rue.

Ubiquité.

Pour dénoncer l’inaction de François Bayrou une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont investi, le 31 mars, deux établissements scolaires particulièrement timides en matière de prévention sida. [la suite]

9 février 1996

sida, c’est une injure ?

M. Bayrou réalise un grand objectif : les jeunes vont sortir de plus en plus tôt de l’école. Les pieds devant. Merci Bayrou ! [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]