Sida, un glossaire

Accueil du site > réservoir

réservoir

Lieu de stockage capable d’être à l’origine d’un nouveau processus. Tout comme il existe des réservoirs de cellules de l’immunité, il existe aussi un réservoir de virus (ganglions, cerveau, organes génitaux) archivés au sein des lymphocytes CD4 mémoires qui ont été infectés et qui ne sont plus actifs, notamment en présence d’un traitement efficace. Ces réservoirs, constitués d’ARN proviral intégré au sein des cellules quiescientes (au repos) pourront réalimenter très vite un organisme en virus circulants en cas d’arrêt de traitement. Le sang ne constitue que 10 % des réserves du virus.

Les articles liés au sujet

13 septembre 2013

séminaire de recherche annuel de l’ANRS

Le séminaire de recherche annuel de l’ANRS s’est tenu les 25 et 26 mai à l’Institut Pasteur de Paris. Nous y étions ; nous partageons avec vous les propos contenus dans quelques interventions. [la suite]

20 novembre 2012

Réservoirs du VIH

Comprendre dans les détails comment le VIH persiste, voire se multiplie dans différents compartiments cellulaires et tissulaires, malgré un traitement antirétroviral hautement efficace, permettra d’élaborer les stratégies cliniques les plus pertinentes pour purger notre organisme de ce virus. [la suite]

1er mai 2011

Protocoles 66 - et toujours

retour sur l’étude VISCONTI

L’essai VISCONTI, débuté en 2008, qui étudie des personnes traitées dès la primo-infection ayant arrêté leur traitement, continue de recruter. Entretien avec Christine Rouzioux, instigatrice de cette étude. [la suite]

20 février 2010

CROI 2009

Dispersion tous azimuts

La 17e CROI à San Francisco – Quatrième jour

Pour composer cette dernière journée, on a l’impression que les organisateurs ont rempli les sessions avec ce qui leur restait. Déjà les premiers congressistes songent au week-end. [la suite]

1er août 2009

La prostratine, l’arme de demain ?

La prostratine est une molécule chimique de la classe des esters de phorbol, mais dénuée d’activité promotrice de tumeur. Des plantes (Homalanthus nutans) contenant ce composé sont utilisées par les guérisseurs polynésiens des îles Samoa pour traiter l’hépatite. Une hypothèse récente montre que cet extrait végétal serait susceptible d’activer le VIH latent des réservoirs. Amplifiée par l’usage conjoint d’inhibiteurs de HDAC la prostratine pourrait être une premier pas vers la purge du VIH. [la suite]

1er août 2009

La grande famille des lymphocytes

Dans un article paru en ligne en juin dans la revue britannique Nature Medicine, des chercheurs canadiens et américains se sont attachés à préciser, d’une part, la nature des réservoirs à lymphocytes T CD4 infectés de façon latente par le VIH et, d’autre part, les mécanismes leur permettant de subsister. Accrochons-nous, cela se complique ! [la suite]

1er août 2009

Pour en savoir plus

Des chercheurs italiens ont publié en juin 2009 les résultats d’une étude réalisée en laboratoire, et non pas en clinique, visant à combiner des inhibiteurs d’histone déacétylases (HDAC) avec autre chose pour booster leur effet sur l’expression forcée du VIH. [la suite]

1er août 2009

Purge ? Vous avez dit purge ?

Retour de l’IAS

Françoise Barré-Sinoussi, récente Prix Nobel pour la co-découverte du VIH, a inauguré la 5ème conférence de l’IAS en Afrique du Sud. Parce que c’est l’un des deux principaux défis auxquels restent confrontés les chercheurs, elle a choisi d’axer son intervention sur les réservoirs du VIH. [la suite]

mai 2009

VIH, HDAC et acide valproïque

Parce que le VIH est capable de rester tapi dans certaines cellules sans se reproduire et ainsi d’échapper aux défenses immunitaires et aux attaques des médicaments antirétroviraux, il constitue ce que l’on appelle des réservoirs. Ceux-ci sont considérés comme responsables de la recrudescence rapide de la multiplication du virus après un arrêt de traitement antirétroviral qui était pourtant capable de maintenir la charge virale dans le sang en dessous du seuil de détection. Afin de lutter contre ces réservoirs, il est important de connaître les mécanismes qui permettent au virus de rester ainsi caché dans une cellule. [la suite]

31 juillet 2008

Transmission, contamination, prévention II

Part II, Christine Rouzioux

La professeur Christine Rouzioux, virologue à l’hôpital Necker à Paris, a abordé la façon dont se comporte le virus dans notre corps, en détaillant notamment les compartiments d’assemblage et de stockage du virus. [la suite]

31 juillet 2008

Transmission, contamination, prévention I

Part I, Morgane Bomsel

La 69ème Réunion publique d’information « la transmission du VIH, pourquoi (pas) moi ? » s’est tenue au Centre Wallonie Bruxelles le 25 juin dernier. Cette réunion portait autant sur des sujets médicaux que dans le domaine de la prévention. Elle a permis de débattre non seulement de ces questions mais aussi plus largement de l’actualité liée à l’épidémie de sida. [la suite]

11 juillet 2006

Piste

Acide Valproïque

Si l’idée d’éradiquer le virus de l’organisme a longtemps motivé les équipes de recherche, cet espoir est quelque peu tombé après les premiers résultats d’essais. Cependant, aujourd’hui une nouvelle piste semble prometteuse. [la suite]

1er décembre 2005

Acide valproïque sur la piste d’une nouvelle piste

Même si l’avènement des trithérapies a constitué un progrès indiscutable dans la prise en charge de l’infection par le VIH, force est de constater que, dix ans plus tard, sur le front du sida, rien n’est encore vraiment réglé. L’introduction des trithérapies a considérablement amélioré la situation des personnes vivant avec le VIH, mais à défaut d’offrir la guérison, ces traitements forcent l’inscription de la maladie dans la durée avec, à la clef, la survenue d’effets secondaires parfois très handicapants et d’inévitables problèmes en matières d’observance. De plus, la prescription de mono et bithérapies au début de l’ère des antirétroviraux a conduit à l’apparition de virus résistants, source de difficultés supplémentaires de plus en plus importantes dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH. Il apparaît donc nécessaire de trouver d’autres pistes de traitements. C’est la stratégie choisie par un groupe de chercheurs nord-américains qui considère que : « même si la supression définitive de l’infection par le VIH à l’aide d’une thérapie antirétrovirale est difficile, l’éradication du virus doit être l’objectif à atteindre. Par conséquent les approches thérapeutiques visant à éliminer l’infection latente à l’intérieur des réservoirs du VIH sont nécessaires ». [la suite]

10 mai 2003

blips, bumps, air du temps

Presque chaque jour, de nouvelles études, de nouveaux résultats sont publiés et apportent ainsi la possibilité de cerner encore mieux l’incroyable complexité de l’infection à VIH. [la suite]

mars 2001

Back from Chicago, cru 2001

Du 4 au 8 février dernier s’est tenue à Chicago la " 8e conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes ". La tendance de cette huitième année s’inscrit dans la lignée des dernières : après une forte prépondérance de la clinique, la recherche médicale s’oriente de plus en plus vers la compréhension des mécanismes, tant de la cible à combattre, le VIH, que de l’immunité. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]