Sida, un glossaire

HPV

Human Papilloma virus.

Voir papillomavirus.

Les articles liés au sujet

16 novembre 2012

Protocoles 71 - En bref

Les lésions anales associées à HPV progressent moins vers un cancer que les lésions du col de l’utérus.

Une analyse australienne indique que les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes présentent un risque élevé de lésions anales précancéreuses associées au papillomavirus humain (HPV) mais ces lésions progressent moins vers un cancer anal que dans le cancer du col de l’utérus pour les femmes. Les vaccins anti-HPV qui protègent les jeunes filles contre le cancer du col de l’utérus, diminuent les verrues génitales chez les hommes hétérosexuels, ce qui suggère que la vaccination des femmes et (...) [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68

en bref

états généraux de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH ; suppression de l’HTA sévère de la liste des ALD ; baisse des troubles neurocognitifs chez les personnes vivant avec le VIH ; une nouvelle piste prometteuse pour traiter le VHC ; Cervarix®, Gardasil® et HPV ; statines et lymphome non hodgkinien... [la suite]

1er mars 2011

Protocoles 65 - brèves

Vaccins HPV, AP-HP, AFSSAPS, Assises du médicament

Vaccins HPV Il existe actuellement deux vaccins efficaces contre le papillomavirus (HPV) qui sont équivalents, le Gardasil® et le Cervarix®. Le Haut Conseil de la Santé Publique a émis récemment un avis relatif à la vaccination contre le papillomavirus chez les jeunes filles/femmes de 14 à 23 ans par ces vaccins. Il préconise une meilleure couverture vaccinale à trois doses de cette population, celle-ci étant actuellement insuffisante chez les jeunes filles de 14 ans. Les génotypes les plus (...) [la suite]

6 décembre 2007

HPV : fellation, cancers et vaccins

S’il est la cause d’infections bénignes telles que verrues plantaires ou de condylomes acuminés (crêtes-de-coq), le Papillomavirus Humain (HPV) se décline en différentes souches plus ou moins virulentes. Aujourd’hui, il existe un vaccin, mais quelle est son action ? [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Pour en savoir plus sur les HPV

Le dossier publié dans Protocoles 45 sur le vaccin anti-papillomavirus a été allégé de passages complexes. Considérant ces textes comme une participation à la montée du savoir, nous les publions ici. [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Les hommes aussi ont un anus

Ce type de vaccin présente aussi un intérêt pour d’autres populations en dehors des femmes : tout d’abord les jeunes garçons et hommes qui peuvent aussi être infectés par ces virus et peuvent donc les transmettre. [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Les VIH+ bientôt HPV- ?

Chez les personnes vivant avec le VIH, l’impact qu’auront les vaccins pour diminuer les infections par HPV - et potentiellement, à terme, l’incidence des cancers qui leur sont associés - va dépendre de plusieurs paramètres. [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Le Vaccin HPV

Les infections à HPV génitaux sont contractées rapidement après l’entrée dans la vie sexuelle, mais ce n’est pas systématique. Entre 50 et 75 % des jeunes femmes (15-44 ans) sont ou ont été porteuses d’une infection génitale à HPV. Comme du point de vue épidémiologique, la majorité des cancers à HPV sont du type cancer du col de l’utérus, il est apparu logique aux développeurs de vouloir cibler en priorité les femmes et, du fait du mode et du moment d’infection, plus particulièrement les adolescentes et préadolescentes pour une vaccination anti-HPV. [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Séropositivité X 2

L’infection à HPV étant très répandue, la probabilité d’être ou d’avoir été infectée par un virus de ce type est assez forte chez les séropositifs. La prévalence des infections à HPV est accrue chez les personnes vivant avec le VIH, d’autant plus si l’immunité est réduite. Incidemment, c’est aussi le cas chez les personnes immunodéprimées ou sous dialyse. [la suite]

31 décembre 2006

Dans la famille papillomavirus, je demande le vaccin

Cancers HPV

Le Gardasil® est un vaccin constitué d’une partie de l’enveloppe de certains virus HPV (papillomavirus humains ou Human PapillomaVirus, en anglais). Il est destiné à prévenir le cancer du col de l’utérus qui est associé à des infections par ces virus transmis majoritairement par voie sexuelle. Les essais cliniques ont été réalisés chez des jeunes filles (et des jeunes garçons) de 9 à 15 ans et des femmes de 16 à 26 ans qui pourront se voir prochainement prescrire ce vaccin. Ce vaccin nous semble intéressant pour tout séropositif qui présentent des spécificités par rapport à la population générale en termes d’infection aux HPV et d’émergence de cancers associés. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]