Sida, un glossaire

Accueil du site > analogues non nucléosidiques inhibiteurs de la transcriptase (...)

analogues non nucléosidiques inhibiteurs de la transcriptase inverse

Classe thérapeutique d’antirétroviraux (INNTI) agissant au niveau de la transcriptase inverse du VIH, mais différemment des analogues nucléosidiques. Ils bloquent la transcriptase en se fixant sur le site actif de cette enzyme et l’empêchent de fonctionner. Molécules disponibles en 2009 : la delavirdine, la névirapine, l’efavirenz et plus récemment l’étravirine.

Les articles liés au sujet

30 décembre 2011

Protocoles 69

actu des traitements

Victrelis® : enfin des données chez les personnes co-infectées ; atazanavir + cobicistat : vers un nouveau 2 en 1 ? ; efavirenz en générique ; le quad ; liste des prescripteurs de New Fill® ; Evipléra® ; vers la fin des comprimés ? [la suite]

1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - nouvelle molécule

rilpivirine

nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse

Une nouvelle molécule (Edurant®) et un nouveau « 3-en-1 » (Complera®) sont sur le point d’être mis sur le marché. Retour sur les deux essais cliniques de phase III qui ont évalué ce nouvel inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI), la rilpivirine (Edurant®). [la suite]

30 octobre 2008

"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

TMC 278 C209, essai Tibotec

Recherche privée

Etude de phase III, randomisée, en double aveugle, double placebo, comparant la rilpivirine à l’efavirenz en association à un traitement optimisé contenant du ténofovir et de l’emtricitabine, chez des personnes vivant avec le VIH, naïves de traitements antirétroviraux. [la suite]

30 juin 1998

Edito

& sommaire, numéro disponible en PDF.

Numéro disponible en PDF. [la suite]

Des photos sont disponibles

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]