Sida, un glossaire

HAS

La Haute autorité de santé a été créée afin de contribuer au maintien d’un système de santé solidaire et au renforcement de la qualité des soins, au bénéfice des malades. Elle est chargée d’évaluer scientifiquement l’intérêt médical des médicaments, des dispositifs médicaux et des actes professionnels et de proposer ou non leur remboursement par l’assurance maladie ; de promouvoir les bonnes pratiques et le bon usage des soins auprès des professionnelLEs de santé et des usagerEs de santé ; d’améliorer la qualité des soins dans les établissements de santé et en médecine de ville ; de veiller à la qualité de l’information médicale diffusée ; de développer la concertation et la collaboration avec les acteurs et actrices du système de santé en France et à l’étranger.

Le site : www.has-sante.fr.

Les articles liés au sujet

1er novembre 2009

Pas trop tôt

Systématisation du dépistage

La Haute Autorité de Santé recommande enfin le dépistage généralisé du VIH/sida. Reste au ministère de le mettre en oeuvre. [la suite]

21 octobre 2009

Recommandations de la HAS sur le dépistage du VIH : il était temps

La Haute autorité de santé (HAS) recommande un dépistage généralisé du VIH/sida. Une mesure qui aurait dû être mise en place il y a au moins 3 ans ! Pour autant, le nécessaire renforcement du dépistage ne saurait à lui seul remplacer une réelle politique de prévention. [la suite]

février 2009

La ministre de la Santé et la HAS dans le coma

La situation des personnes trans en France en 2009 est toujours très floue. Dans l’attente de la publications du rapport de la Haute Autorité de Santé, les activistes continuent de demander la liberté de choix. Le chemin est encore long. [la suite]

9 juillet 2007

Remise en cause de la prise en charge à 100 % par la Haute Autorité de Santé

Act Up-Paris s’invite au Sénat ce lundi en fin d’après midi afin d’exprimer à la Haute Autorité de Santé son refus de toute remise en cause de la prise en charge à 100% pour les séropositifVEs [la suite]

21 novembre 2006

La Haute autorité de santé a reçu les Trans’. Méfiance

La coordination Existrans, dont Act Up-Paris est membre, a participé lundi 20 novembre à une réunion avec la Haute autorité de santé (HAS). Cette réunion fait suite à une première qui avait été organisée par l’ANAES le 27 septembre 2004 pour évaluer les « protocoles de soins » mis en place il y a maintenant trente ans et qui ont été imposés, au mépris de la législation en vigueur, par une équipe médicale avec pour seule validation celle du Conseil national de l’Ordre des médecins. [la suite]

11 juillet 2006

Édito

Le 15 juin, nous avions rendez-vous avec le Groupe de contact sur la mise en place des ALD au ministère de la Santé. Y participaient des représentants de la DGS, de la CNAM, de la HAS, des syndicats de médecins, des membres du CISS et du TRT-5. A l’occasion de la parution des premières recommandations de la HAS (diabète et hépatite C), l’objet de cette réunion était de voir comment la CNAM envisageait d’utiliser ces recommandations. Nous avons obtenu d’ores et déjà que les formulations globales lors du (...) [la suite]

Des photos sont disponibles

1er avril 2005

L’ostéodensitométrie en travers...

En janvier 2000, une enquête menée par les militantEs d’Act Up-Paris auprès des principaux hôpitaux de Paris avait révélé une prévalence des troubles de la masse osseuse supérieure chez les séropositifVEs. Depuis, nous ne cessons d’exiger le remboursement de l’ostéodensitométrie. Dans ce combat, un nouvel ennemi vient de faire son entrée, le docteur Denis-Jean David. [la suite]

1er décembre 2004

Réforme du système de remboursement : perspectives.

Nous, les malades du sida, sommes fréquemment confrontéEs à l’arrivée de marqueurs sanguins nouveaux qui déterminent plus finement l’évolution de notre pathologie et ses complications. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]