troubles neurologiques

Les articles liés au sujet

13 septembre 2013

feedback

CROI 2013

Deux militants d’Act Up-Paris se sont rendus à Atlanta pour suivre la vingtième édition de la CROI, la conférence américaine sur les rétrovirus et les infections opportunistes qui se tenait du 3 au 6 mars 2013. [la suite]

30 octobre 2006

Démence, sénilité et VIH

VIH et vieillesse

Dans certaines conférences, ou revues scientifiques, des cas de démence sont à nouveau recensés. Nous avons décidé de nous plonger dans ce nouveau dossier au vu de l’expérience que nous a apporté les problèmes ostéo, cardio, et plus récemment diabéto. Ce n’est pas un sujet joyeux, ni positif, mais il nous semblait intéressant de mettre cette information à disposition de ceux qui veulent en savoir plus. Pour autant, ces pages sont à lire avec précaution en cas de moral peu solide. [la suite]

1er novembre 2005

« fête des trépasséEs »

2 novembre 2005 : nous ne voulons pas fêter les mortEs. Nous voulons vivre.

A l’occasion du 2 novembre, « fête des trépasséEs », les militantEs d’Act Up-Paris collent dans la capitale une affiche rappelant qu’on meurt toujours du sida. Cette affiche rappelle les principales causes de décès liées à l’infection à VIH. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection par le VIH

La (trop longue) liste des atteintes neurologiques liées à l’infection par le VIH

Bien que l’épidémiologie des complications neurologiques liées au VIH ait considérablement changé ces dernières années, le spectre n’a, quant à lui, quasiment pas été modifié. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection par le VIH

Avant Propos

Les atteintes neurologiques associées à l’infection par le VIH sont le fait d’altération du système nerveux central (SNC), constitué du cerveau et de la moelle épinière. Il en résulte une inflammation, désignée par le terme d’« encéphalite », lorsqu’elle a pour siège le cerveau, et de « myélopathie » lorsqu’elle touche la moelle épinière. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection àVIH

Le cerveau en quelques mots

Le cerveau est placé dans la boîte crânienne où il baigne totalement dans le liquide cérébro-spinal, on parle aussi de liquide céphalo-rachidien. Il a une forme générale ovoïde composée de deux hémisphères séparés par un profond sillon médian. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection par le VIH

Témoignage

Militante de longue date dans la lutte contre le sida, séropositive depuis la fin des années 80, chroniqueuse pour Remaides la revue d’information thérapeutique d’Aides, proche d’Act Up-Paris, Christine Weinberger est morte au mois de septembre 2004. Elle avait fait deux crises d’encéphalite en lien avec l’infection à VIH durant les trois dernières années de sa vie.
Nous publions ici, le témoignage de son compagnon Patrice Miot. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Un peu d’histoire

L’introduction des multithérapies a considérablement changé la donne en matière d’encéphalite à VIH et d’infections opportunistes du SNC chez les personnes séropositives au VIH. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Le rôle des ARV

Les changements notables observés dans les atteintes neurologiques dues au VIH après l’introduction des multithérapies résultent avant tout de la diminution des infections opportunistes affectant le SNC. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Zoom sur la LEMP

La leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) est une maladie du système nerveux central mortelle, qui destruit de la myéline. Elle est observée chez les personnes présentant un déficit de l’immunité. [la suite]

Les brèves liées au sujet

30 juin 2002

Névirapine et problèmes neuropsychiatriques

De nouvelles complications neuropsychiatriques de la névirapine viennent d’être publiées. Outre les effets secondaires déjà connus comme l’hépatotoxicité, des symptômes gastro-intestinaux et des réactions dermatologiques, il semblerait que la névirapine soit également à l’origine de séquelles (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]