Colette Chiland

Les articles liés au sujet

avril 2009

Liberté d’expression . deux poids deux mesures

Affaire Vanneste / Affaire Chiland [la suite]

juin 2008

Florilèges

Entre les extraits du jugement de la Cour d’appel et les extraits des livres de Colette Chiland, nous donnons au lecteur les moyens de se construire une opinion éclairée. [la suite]

juin 2008

Un appel lourd de sens

Le 7 avril dernier, la 11ème Chambre de la Cour d’appel de Paris rendait son jugement dans l’affaire Chiland. Un an auparavant, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait condamné pour diffamation Jérôme Martin, président de l’association au moment des faits. Le motif ? Un tract dans lequel nous dénoncions la position de cette psychiatre sur les questions liées aux transgenres et transsexuelLEs, dans lequel nous condamnions sa « haine » envers cette minorité, et lui reprochions de « détruire des vies ». [la suite]

juin 2008

Communiqué judiciaire

« Par arrêt rendu le 3 avril 2008, la Cour d’appel de Paris 11ème chambre B a condamné Jérôme MARTIN pour avoir publiquement diffamé Colette CHILAND au moyen d’un tract édité par l’association ACT UP PARIS et distribué sur la voie publique le 10 juin 2005 ». [la suite]

3 avril 2008

Procès Colette Chiland vs. Act Up-Paris

Quelle reconnaissance par la justice des discours transphobes

Dans le cadre du procès intenté par la psychiatre Colette Chiland, la cour d’appel a confirmé aujourd’hui la condamnation pour diffamation et alourdi les dommages et intérêts.
Jérôme Martin, président d’Act Up-Paris à l’époque des faits, est donc condamné à 500 euros d’amende avec sursis. Les dommages et intérêts s’élèvent à 5000 euros (contre un euro en première instance). [la suite]

28 février 2008

Procès Chiland vs. Act Up-Paris : lancement d’une pétition

Oui, les conséquences des discours et des pratiques psychiatriques sur les personnes transgenres peuvent et doivent être dénoncées

En juin 2005, Act Up-Paris diffusait un texte dénonçant les discours de la psychiatre Colette Chiland, spécialiste autoproclamée du transexualisme. Cette dernière a porté plainte pour diffamation. Le président de l’époque a été mis en examen et jugé. Il a été condamné le 28 juin 2007 pour diffamation à 500 euros d’amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts. Il a fait appel de cette décision ; l’audience de plaidoirie se tiendra le 28 février 2008. A cette occasion, nous lançons une pétition pour la reconnaissance des discriminations transphobes et pour la dépsychiatrisation. A signer en ligne. [la suite]

juillet 2007

Dossier Juridique

Coups de barre

L’interview qui suit est celle de militantEs confrontéEs directement aux affaires judiciaires : Jérôme poursuivi personnellement pour diffamation suite à la diffusion d’un tract critiquant la psychiatre Colette Chiland (affaire jugée en première instance le 29 juin), et condamné personnellement dans le cadre de l’affaire Jacquin. Il a par ailleurs représenté l’association dans l’affaire des Editions Blanche. Il est militant à Act Up-Paris depuis octobre 1998. Rose est militante depuis juin 1993, elle a été condamnée à une amende de 600 e avec sursis pour « dégradation » après avoir participé à un zap contre l’Elysée ; elle a été condamnée pour le mariage symbolique à Notre-Dame (Affaire Jacquin) et dans le cadre du zap des Editions Blanche. [la suite]

12 février 2005

Quand prendra fin la haine des psy contre les trans ?

Act Up-Paris et le Groupe Activiste Trans interrompent un séminaire

Aujourd’hui, une douzaine de militantEs d’Act up-Paris et du Groupe Activiste Trans (GAT) ont interrompu un colloque organisé à Sainte-Anne et réservé aux psychiatres, internes en psychiatrie, psychologues, étudiantEs en psychologie et autres soignantEs en santé mentale. Ils entendaient protester contre la psychiatrisation et la haine qu’exercent les organisateurs de ce colloque sur les personnes transgenres. [la suite]

1er octobre 2003

Castel, Chiland, même combat

Dans la famille des « spécialistes » de la question trans, voici Pierre-Henri Castel et son essai « La métamorphose impensable ». Moins violent que Colette Chiland, mais plein de mépris. Critique. [la suite]

1er septembre 2003

Note de lecture du "Que Sais-je" de Colette Chiland

Colette Chiland vient de publier un que sais-je sur la question de la transsexualité. A y regarder de plus près on n’y trouve que haine et mépris. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]