judiciarisation des actions militantes

 

Les articles liés au sujet

16 avril 2015

Access France – Act Up-Paris – Act Up Sud-Ouest – Aides- Strass

Député-es : votez contre le projet de loi Renseignement

Nos associations appellent les député-es à voter contre le projet de loi sur le Renseignement. Les débats qui se sont tenus à l’Assemblée nationale ont confirmé nos inquiétudes. Ils les ont parfois renforcées. Les parlementaires favorables au texte doivent cesser de mépriser l’expertise de la société civile et se rendre enfin compte que les restrictions aux libertés et aux droits, confirmées par ses artisans eux-mêmes, ne permettront pas de lutter contre le terrorisme. Traiter les militantEs des droits (...) [la suite]

 
13 avril 2015

Access France – Act Up-Paris – Act Up Sud-Ouest – Aides - Strass

Projet de loi sur le renseignement : une loi antidémocratique, dangereuse pour nos combats

Par des associations de lutte contre le sida et les hépatites virales

Le projet de loi sur le renseignement met en place une surveillance généralisée de l’ensemble des citoyen-nes. Il étend les motifs d’écoute et de surveillance à des textes qui peuvent s’appliquer aux combats des associations de lutte contre le sida et les hépatites virales. Il doit être retiré. Critique des politiques économiques et scientifiques françaises = terrorisme ? Le projet et les amendements adoptés en commission des lois autorisent les écoutes pour le recueil de renseignements relatifs, entre (...) [la suite]

 
3 mars 2015

Plainte de deux fonctionnaires contre une association de malades

Le harcèlement judiciaire de Bercy continue en appel

Mercredi 4 mars, à 14 heures, se tiendra l’audience en appel d’un procès pour diffamation intenté par deux fonctionnaires de Bercy contre Act Up-Paris, une association de personnes vivant avec le VIH/sida. [la suite]

 
1er juillet 2014

Plainte de deux fonctionnaires de Bercy

Act Up-Paris relaxée : une victoire pour la démocratie, le droit des malades et la critique des accords internationaux

Aujourd’hui, la dix-septième chambre du tribunal de grande instance a rendu sa décision dans le cadre de l’affaire Muller-Guyot contre le président d’Act Up en 2010. Act Up-Paris a été innocentée de l’accusation de diffamation qui pesait sur elle. Il s’agit là d’une victoire pour la démocratie, le droit d’interpeller les responsabilités des fonctionnaires, le droit des malades. [la suite]

 
16 mai 2014

ACTA : Act Up-Paris poursuivie en diffamation

Aidez-nous !

Act Up-Paris est sous le coup d’une plainte de deux anciens fonctionnaires du ministère de l’économie, indignés que nous les ayons nommés dans un communiqué de presse dénonçant notamment l’opacité des négociations de l’accord ACTA et alertant sur ses conséquences possibles en matière d’accès aux traitements contre le VIH dans les pays pauvres. Nous appelons toutes les personnes qui ont manifesté contre cet accord à nous soutenir financièrement. via PayPal Cette plainte menace la survie même (...) [la suite]

 
3 février 2014

Procès des militantEs poursuiviEs à Bâle (Suisse)

Act Up-Paris innocentée par le tribunal correctionnel

C’est une victoire presque totale que fêtent les militantEs après près d’un an et demi de procédure judiciaire. [la suite]

Des photos sont disponibles

 
17 janvier 2013

Des militantEs américains poursuivis pour avoir protesté contre les baisse du budget contre le VIH

Appel a soutien envers les activistes américainEs qui se sont déshabilléEs dans le bureau de du président de la Chambre des représentantEs pour protester contre les coupes budgétaires dans les programmes et services dédiés aux personnes vivant avec le VIH aux Etats-Unis. [la suite]

 
14 septembre 2012

Un ressortissant français, détenu en Suisse, privé de médicaments contre le sida pendant 48 heures

Huit activistes de la lutte contre le sida arrêtéEs suite à une action publique devant le siège de Novartis : la répression et la rapacité du laboratoire n’a pas de limite. [la suite]

 
21 août 2012

Act Up-Paris - AIDES - Solidarité Sida - RAME - TAW AFRICA

Procès contre des activistes de la santé au Cameroun

A défaut de respecter leurs engagements, les autorités camerounaises s’en prennent à ceux qui les leur rappellent

Mercredi 22 aout 2012, quinze militants associatifs sont assignés à comparaitre devant le tribunal de première instance de Yaoundé « Pour être entendu en qualité de prévenu d’avoir à Yaoundé participé à l’organisation ou manifestation dans un lieu ouvert au public sans avoir fait la déclaration éventuellement requise après l’interdiction légale » [la suite]

 
17 août 2012

Procès Pussy Riot : réaction d’Act Up-Paris

Act Up-Paris condamne le jugement rendu aujourd’hui contre Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, les trois chanteuses du groupe Pussy Riot. [la suite]

 
30 mars 2012

Act Up-Paris, Convergence Nationale Services Publics, Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité, « La Santé n’est pas une marchandise », Les Alternatifs, NPA, Résistance Sociale, PCF, SMG, SUD Protection Sociale, SUD Santé-Sociaux, Union Syndicale Solidaires, USP

Rupcic, la suite

Suite des procédures judiciaires de Philippe Rupcic, photographe, qui poursuit des militantEs pour avoir, en toute bonne foi, utilisé une de ses photos dans le cadre d’une affiche contre les franchises médicales. Comme si lutter contre le démantèlement de la santé publique n’était pas suffisant... Voici le communiqué d’une douzaine d’organisations à l’occasion d’une nouvelle audience, aujourd’hui. [la suite]

 
24 février 2012

Coupables d’être militants ?

En 2007, le Collectif national contre les franchises médicales a lancé une campagne contre la mise en place de ces franchises. En soutien à cette campagne, le Collectif a réalisé une affiche. Celle-ci s’appuyait sur une photo dont le Parti communiste, membre du Collectif, avait négocié les droits – au nom du Collectif - avec son auteur, Mr Philippe Rupcic [la suite]

 
10 octobre 2008

Hu Jia aurait pu avoir le prix Nobel de la paix : le gouvernement chinois a le prix Nobel de la haine des activistes de la lutte contre le sida

Act Up-Paris regrette que le dissident Hu Jia n’ait pas le prix Nobel de la paix et exprime sa colère face à la guerre que la Chine mène aux activistes. [la suite]

 
septembre 2008

Chère Edvige

* Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale

Le fichier Edvige révèle encore la lâcheté politique de Nicolas Sarkozy. Sa mise en place est une atteinte d’une extrême gravité aux libertés publiques. Nous nous sentons concernéEs à plus d’un titre. [la suite]

 
17 juillet 2008

Communiqué du Collectif Non à EDVIGE

Le 16 juillet, 33 organisations du Collectif Non à EDVIGE se sont réunies pour dénoncer le décret du 27 juin 2008 créant le fichier EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Genérale) et ses attaques contre les droits et les libertés publiques (fichage des militants) et individuelles, contre les droits des enfants (fichage des mineurs), contre le respect de la vie privée (vie sexuelle, état de santé, comportements...), et pour organiser la riposte. [la suite]

 
9 juillet 2008

Fichier Edvige : le contrôle social, idée de la liberté

Comme un flash-back étourdissant sur les années 50.

Le gouvernement vient de faire établir un fichier policier qui, comme la CNIL elle même l’a déploré, permet de ficher l’homosexualité, l’état de santé, et donc la séropositivité, l’origine, tout comme l’engagement associatif, syndicaliste, et ce à partir de 13 ans. Avec pour argument principal, le possible « trouble à l’ordre public ». C’est donc clair : pour Nicolas Sarkozy comme pour Michèle Alliot-Marie, l’homosexualité et les problèmes de santé comme le sida sont potentiellement porteurs de « troubles à l’ordre public ». [la suite]

 
juin 2008

Florilèges

Entre les extraits du jugement de la Cour d’appel et les extraits des livres de Colette Chiland, nous donnons au lecteur les moyens de se construire une opinion éclairée. [la suite]

 
juin 2008

Un appel lourd de sens

Le 7 avril dernier, la 11ème Chambre de la Cour d’appel de Paris rendait son jugement dans l’affaire Chiland. Un an auparavant, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait condamné pour diffamation Jérôme Martin, président de l’association au moment des faits. Le motif ? Un tract dans lequel nous dénoncions la position de cette psychiatre sur les questions liées aux transgenres et transsexuelLEs, dans lequel nous condamnions sa « haine » envers cette minorité, et lui reprochions de « détruire des vies ». [la suite]

 
juin 2008

Communiqué judiciaire

« Par arrêt rendu le 3 avril 2008, la Cour d’appel de Paris 11ème chambre B a condamné Jérôme MARTIN pour avoir publiquement diffamé Colette CHILAND au moyen d’un tract édité par l’association ACT UP PARIS et distribué sur la voie publique le 10 juin 2005 ». [la suite]

 
7 mai 2008

Des membres d’Act Up auditionnés par la police

Homophobie : l’UMP a porté plainte contre des militants qui rappelaient Sarkozy à ses promesses

Trois militants d’Act Up-Paris sont convoqués au Commissariat central du 15ème arrondissement au début du mois de mai pour y être entendus sur l’interpellation de Nicolas Sarkozy le 12 janvier 2008 lors du conseil national de l’UMP, à propos du « soutien plein et entier », de l’investiture par l’UMP, de Christian Vanneste, malgré sa condamnation pour homophobie et la promesse jamais tenue de Nicolas Sarkozy de sanction envers le député. Alors que le chef de l’Etat s’exprimait sur « le refus du sectarisme et la pratique de la tolérance » les militants l’ont interpellé au cris de « Vanneste Homophobe : UMP, Sarkozy, complices ». La réaction d’alors de Nicolas Sarkozy fut le mépris, la réponse apportée aujourd’hui est un engrenage répressif (les militants ont déjà subi une garde à vue de 10 heures) où la volonté de faire taire la voix des militantEs est palpable. [la suite]

 
3 avril 2008

Procès Colette Chiland vs. Act Up-Paris

Quelle reconnaissance par la justice des discours transphobes

Dans le cadre du procès intenté par la psychiatre Colette Chiland, la cour d’appel a confirmé aujourd’hui la condamnation pour diffamation et alourdi les dommages et intérêts.
Jérôme Martin, président d’Act Up-Paris à l’époque des faits, est donc condamné à 500 euros d’amende avec sursis. Les dommages et intérêts s’élèvent à 5000 euros (contre un euro en première instance). [la suite]

 
28 février 2008

Procès Chiland vs. Act Up-Paris : lancement d’une pétition

Oui, les conséquences des discours et des pratiques psychiatriques sur les personnes transgenres peuvent et doivent être dénoncées

En juin 2005, Act Up-Paris diffusait un texte dénonçant les discours de la psychiatre Colette Chiland, spécialiste autoproclamée du transexualisme. Cette dernière a porté plainte pour diffamation. Le président de l’époque a été mis en examen et jugé. Il a été condamné le 28 juin 2007 pour diffamation à 500 euros d’amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts. Il a fait appel de cette décision ; l’audience de plaidoirie se tiendra le 28 février 2008. A cette occasion, nous lançons une pétition pour la reconnaissance des discriminations transphobes et pour la dépsychiatrisation. A signer en ligne. [la suite]

 
13 janvier 2008

Une garde à vue injustifiée, les militants relâchés

Sarkozy doit rendre des comptes sur la banalisation de l’homophobie

Trois militants d’Act Up-Paris ont hier perturbé le discours de Nicolas Sarkozy lors du Conseil National de l’UMP. Ils se sont retrouvés en garde-à-vue, parce qu’ils se seraient introduits au sein du Palais des sports en se faisant passer pour des journalistes. [la suite]

 
12 janvier 2008

Trois militants en garde-à-vue : Christian Vanneste cautionné, la lutte contre l’homophobie réprimée

Trois militants d’Act Up ont été arrêtés suite à l’action de ce midi pour protester contre l’investiture par l’UMP de Christian Vanneste.
Nous appelons donc à un rassemblement ce soir devant le commissariat (250 rue de Vaugirard, m° Vaugirard), pour avoir ces informations et exigeons la libération de ces militants, dont certains sont malades. [la suite]

 
12 janvier 2008

Action contre l’investiture par l’UMP de Christian Vanneste

Nous sommes sans nouvelles de deux militants arrêtés

Suite à l’action de ce midi pour protester contre l’investiture par l’UMP de Christian Vanneste, deux militants d’Act Up ont été arrêtés. Ils seraient au commissariat du quinzième arrondissement de Paris. [la suite]

 
14 octobre 2007

Dossier abbott

Retour de bâton

Abbott engage des poursuites contre nous, en mai, et retire sa plainte en juillet. Que le laboratoire ait beaucoup perdu en termes d’image publique n’y change rien : le géant pharmaceutique a voulu nous faire taire, et à travers nous, toutes celles et ceux qui veulent s’opposer à sa politique criminelle. Ce texte, paru dans le numéro 41 de Vacarme, analyse la stratégie minable d’Abbott et la résistance qui lui a été opposée. [la suite]

 
20 juillet 2007

Démenti d’Act Up-Paris : Procès d’Abbott, aucune conciliation en cours

Le laboratoire pratique la désinformation

Dans un article publié dans le Monde daté du samedi 21 juillet, une porte-parole d’Abbott affirme : « Nous avons eu plusieurs rencontres avec Act Up et nous voulons avancer vers une résolution rapide de ce sujet ». Act Up-Paris dément catégoriquement avoir participé à la moindre rencontre avec Abbott. [la suite]

 
13 juillet 2007

The Thai Network of People living with HIV/AIDS and Act Up-Paris

Abbott Blockade against Thailand : people with HIV/AIDS invite CEO to crisis resolution meeting

Today July 13 2007, The Thai Network of People living with HIV/AIDS and Act Up-Paris have invited Abbott Laboratories CEO Miles White to a conciliation meeting with a representative of the Thai government, during the International AIDS Conference in Sydney, on July 23 2007. This meeting aims to offer the drug company an opportunity to get out of the crisis in which it has dug itself since announcing a blockade of lifesaving medicines against the Thais, followed by a lawsuit against people with HIV for organizing an internet protest. [la suite]

 
13 juillet 2007

Réseau Thaïlandais des Séropositifs et Act Up-Paris

Blocus d’Abbott contre la Thaïlande : les malades du sida invitent le PDG à une réunion de sortie de crise

Aujourd’hui, vendredi 13 juillet, le Réseau Thaïlandais des Séropositifs et Act Up-Paris ont invité le PDG des laboratoires Abbott, Miles White, à une réunion de conciliation avec un représentant du gouvernement thaï le 23 juillet 2007, en marge de la conférence mondiale sur le sida qui se tient à Sydney. Cette rencontre offrira au laboratoire une occasion de sortir de la crise dans laquelle il s’est enferré depuis qu’il a annoncé contre les malades thaïlandais le blocus d’un médicament anti-sida vital, puis une action financière en justice contre l’association de malades français qui a organisé l’action internet de protestation anti-Abbott du 26 avril. [la suite]

- English translation available Abbott Blockade against Thailand : people with HIV/AIDS invite CEO to crisis resolution meeting

 
juillet 2007

Dossier Juridique

Coups de barre

L’interview qui suit est celle de militantEs confrontéEs directement aux affaires judiciaires : Jérôme poursuivi personnellement pour diffamation suite à la diffusion d’un tract critiquant la psychiatre Colette Chiland (affaire jugée en première instance le 29 juin), et condamné personnellement dans le cadre de l’affaire Jacquin. Il a par ailleurs représenté l’association dans l’affaire des Editions Blanche. Il est militant à Act Up-Paris depuis octobre 1998. Rose est militante depuis juin 1993, elle a été condamnée à une amende de 600 e avec sursis pour « dégradation » après avoir participé à un zap contre l’Elysée ; elle a été condamnée pour le mariage symbolique à Notre-Dame (Affaire Jacquin) et dans le cadre du zap des Editions Blanche. [la suite]

 
juillet 2007

Dossier Juridique

Désobéissance civile, violence et responsabilités

Le sida tue 10 000 personnes par jour. Chaque année, en France, il y a près de 10 000 nouvelles contaminations, et entre 3,6 et 6,6 millions dans le monde. La lutte contre le sida est liée à l’urgence, mais de nombreuses institutions ne sont pas adaptées à cette urgence. La lutte contre le sida est extrêmement fragile, menacée par des impératifs financiers, par l’ignorance et l’incurie de certainEs responsables, par la haine et l’exclusion dont sont victimes les malades et les minorités particulièrement exposées à la pandémie. [la suite]

 
juillet 2007

Dossier Juridique

The Law and the Order

Le premier semestre 2007 aura été particulièrement chargé en affaires judiciaires. Toutes les plaintes, dont une remontait à 2003, ont fait l’objet d’audiences de plaidoieries, certaines de jugement, parfois de lourdes condamnations. Cerise sur le gâteau : alors que nous n’avions plus fait l’objet de plainte depuis plus d’un an et demi, le laboratoire Abbott nous poursuit au pénal. Cette actualité judiciaire est l’occasion d’une revue de détail des affaires, d’une mise au point sur la désobéissance civile, la responsabilité et l’engagement militant ainsi qu’une interview croisée de deux actupienNEs directement touchéEs par des condamnations. [la suite]

 
12 juin 2007

Abbott attaque Act Up-Paris

C’est la première fois qu’un laboratoire nous poursuit en justice.

La firme pharmaceutique Abbott a décidé de porter plainte contre l’association de malades Act Up-Paris après l’action que nous avons lancée contre elle le 26 avril dernier. C’est la première fois qu’un laboratoire utilise ce recours. Mais cette stratégie obligera Abbott à rendre publiquement des comptes sur ses décisions criminelles qui consistent à priver les personnes séropositives de Thaïlande de ses innovations thérapeutiques et, de fait, les condamner à mort. [la suite]

- English translation available Abbott Sues Act Up-Paris

 
22 mai 2007

Procès des éditions Blanche : notre colère est sans appel

Jeudi 10 mai, nous annoncions la lourde condamnation de notre association et deux de ses militantes par la dixième Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation de domicile, suite au zap des éditions Blanche en avril 2003. Malgré le caractère disproportionné du verdict, nous avons décidé de ne pas faire appel. [la suite]

 
10 mai 2007

Act Up-Paris condamnée pour violation de domicile aux Editions Blanche

L’association Act Up-Paris et deux de ses militantes ont été lourdement condamnées ce jeudi 10 mai par la 10ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation de domicile, suite au zap des éditions Blanche en avril 2003 [la suite]

 
26 avril 2007

Le laboratoire Abbott menace Act Up-Paris

Pression judiciaire insupportable contre des malades du sida

Parce que nous avons dénoncé leur décision de priver les malades du sida thaïlandaisES de médicaments, le groupe pharmaceutique Abbott menace de porter plainte contre nous. [la suite]

 
25 avril 2007

Procès du recteur de Notre-Dame contre Act Up-Paris : tout ça pour ça

Dans le procès qui nous avait été intenté au civil par Patrick Jacquin, recteur de Notre-Dame-de-Paris, nous avons été condamnéEs à lui verser 1 euro de dommages-intérêts et à 2 000 euros de frais d’avocat. [la suite]

 
21 février 2007

Procès du recteur de Notre-Dame contre Act Up-Paris

La liberté du culte, prétexte pour faire taire les critiques contre l’Eglise

Aujourd’hui se tient le procès que Patrick Jacquin, recteur de Notre-Dame-de-Paris, a intenté au civil à Act Up-Paris et certainEs de ses membres. Selon lui, nous aurions atteint à « la liberté religieuse, au libre exercice du culte et à l’affectation cultuelle » en organisant un mariage symbolique de deux femmes dans la cathédrale, le 5 juin 2005. Patrick Jacquin demande un euro de dommages et intérêts, 10 000 euros de frais d’avocatEs et la publication de la décision judiciaire dans 5 organes de presse, à hauteur de 10 000 euros chaque. Nous pouvons donc être condamnéEs à payer 60 000 euros, ce qui revient à ruiner l’association, à nous contraindre de sacrifier des activités de prévention ou de défense des malades, voire à fermer nos portes. [la suite]

 
20 février 2007

Justice

Actuellement l’association est en procédure judiciaire sur trois dossiers dont voici quelques informations sommaires. [la suite]

 
22 mars 2006

Manifestation devant l’ambassade de Chine à Paris

Act Up-Paris exige la libération de l’activiste Hu Jia

Aujourd’hui mercredi 22 mars 2006, des activistes anti-sida manifestent à Paris et dans d’autres capitales occidentales en solidarité avec les militants chinois, pour dénoncer l’irresponsabilité du gouvernement chinois face à l’épidémie du sida et aux épidémies émergentes de la grippe aviaire et du SRAS, et exiger la libération immédiate de l’activiste Hu Jia. [la suite]

Des photos sont disponibles

 
1er décembre 2005

MilitantEs = DélinquantEs

En 2005, Act Up-Paris a été mis en cause dans trois affaires judiciaires. Huit militantEs ont été condamnéEs. Ces poursuites mettent en péril l’avenir de nos modes d’action, des individus poursuivis et de l’association. [la suite]

 
1er décembre 2005

sida

la régression

manifestation parisienne : départ parvis de Beaubourg 18h30

Le sida a été déclaré grande cause nationale pour 2005. Pourtant, pour nous, acteurs et actrices de la lutte contre la pandémie, la régression est partout. Régression des moyens accordés, régression des droits des malades et des populations particulièrement vulnérables, régression de la mobilisation, régression des réflexes de prévention : tout concourt au désespoir et à la solitude des personnes séropositives et de celles et ceux qui se battent à leurs côtés. [la suite]

 
31 mars 2005

Lutte contre le sida : condamnéEs à lutter

Il paraît que la lutte contre le sida est déclarée grande cause nationale. Pour celles et ceux qui sont au cœur de ce combat, cette année commence mal. [la suite]

 
17 février 2005

CondamnéEs à nous taire ?

Les militantEs d’Act Up-Paris qui avaient lancé du faux sang sur le mur d’enceinte de l’Elysée pour rappeler notamment à Jacques Chirac ses promesses non tenues sur le financement du Fonds Mondial ont été reconnuEs coupables de « dégradations légères » et condamnéEs individuellement à une amende de 600 euros avec sursis. Notre Allocation Adulte Handicapée d’un maximum de 587 euros par mois ne suffira pas à payer cette somme. [la suite]

 
14 février 2005

Trois militantEs d’Act Up-Paris en garde à vue : la criminalisation de la protestation se confirme

Trois militantEs d’Act Up-Paris ont été arrêtéEs et placéEs en garde à vue à la fin d’une action visant le siège de l’UMP. [la suite]

 
1er février 2005

Edito

« Les pédés de ton espèce, il faut les gazer, mais avant il faut leur rentrer un fer rouge dans le cul ! » ; « si tout le monde est homo, la terre se dépeuplera vite » ; « c’est les homosexuels qui nous amènent le sida » ; « les animaux sont dix fois plus intelligents que les homosexuels » ; « le comportement homosexuel est évidemment une menace pour la survie de l’humanité ». Cherchez l’intrus. Vous ne trouvez pas ? C’est pourtant simple : tous ces propos sont extraits de courriers reçus par Noël Mamère après le mariage de Bègles, sauf le dernier, tenu le 7 décembre 2004 par un député UMP, au cours d’une séance à l’Assemblée nationale consacrée à la répression des propos homophobes. Pour le reste, la haine est la même. [la suite]

Des photos sont disponibles

 
1er février 2005

Chronique d’une garde à vue ordinaire

À peine dix minutes après le début de l’action du 30 novembre, les 8 militantEs étaient interpelléEs, emmenéEs au commissariat de police du VIIIème arrondissement et immédiatement placéEs en garde à vue. LibéréEs 24 heures plus tard, juste à temps pour aller zapper le siège de l’UMP et participer à la manifestation du 1er décembre. Les huit militantEs se sont vuEs inculpéEs pour « dégradation volontaire d’un bien classé ou inscrit » ayant entraîné un « dommage grave ». [la suite]

 
27 janvier 2005

Procès des militants d’Act Up : faux sang contre fausses promesses

Aujourd’hui jeudi 27 janvier 2005, huit militantEs d’Act Up-Paris ont comparu devant la 29ème Chambre correctionnelle de Paris au motif d’avoir, lors d’une action menée le 30 novembre dernier, « volontairement dégradé un bien classé ou inscrit, le Palais de l’Élysée ». [la suite]

 
27 janvier 2005

Huit membres d’Act Up-Paris en procès le 27 janvier : appel à rassemblement

Le jeudi 27 janvier, huit membres d’Act Up-Paris passeront au Tribunal de Grande Instance de Paris au motif « d’avoir volontairement dégradé un bien classé ou inscrit, le palais de l’Elysée (monument historique), appartenant à la présidence de la République, dégradation dont il est résulté un dommage grave [...] ». En 15 ans d’activisme, c’est la première fois qu’une action d’Act Up-Paris contre une institution publique conduit à un procès de ce type. [la suite]

 
octobre 2004

Edito

Chantage et illégitimité [la suite]

Des photos sont disponibles

 
16 septembre 2002

Act Up zappe l’ambassade de Chine à Paris

Le 6 septembre dernier, le Bureau de la Sécurité d’Etat a confirmé l’emprisonnement de Wan Yanhai, leader de la lutte contre le sida en Chine. Son crime est d’avoir publié sur internet un rapport administratif décrivant la manière dont le gouvernement Chinois a sciemment contaminé des centaines de milliers de paysans par le virus du sida. [la suite]

 
24 octobre 2001

procès - appel à dons

il faut aider Philippe

Il y a quatre ans, en septembre 1997, nous écrivions des choses très simples, dans un tract distribué lors d’une manifestation pour la réouverture de cinq établissements gays, fermés parce que des drogues y avaient été vendues [la suite]

 
6 mai 1999

Procès en appel des opposants à la loi de 1970 : la loi de 1970 doit être abrogée

Depuis 30 ans, les usagers de drogues sont infantilisés, psychiatrisés, incarcérés, réduits au silence La loi de 1970 " de lutte contre les drogues et la toxicomanie " comporte des articles d’exception, dont l’article L.630, qui interdit toute expression se démarquant de l’idéologie d’Etat sur les drogues. [la suite]

 
8 mai 1998

Procès de Philippe Mangeot : une condamnation politique

Aujourd’hui, à 13h30, a été rendu le délibéré du procès de Philippe Mangeot, inculpé au titre de l’article L630 du code de santé publique. Il a été reconnu coupable et condamné à verser 30 000F d’amende. Juridiquement ce procès est parfaitement illégitime : Philippe Mangeot n’était pas président d’Act Up-Paris à l’époque du tract, de plus la rédaction de ce tract s’est faite collectivement. Cela veut dire que l’on peut donc inculper n’importe quel membre d’Act Up-Paris pour un tract. C’est donc bien un procès (...) [la suite]

 
24 février 1998

Act Up-Paris en procès : 200 pétitionnaires déclarent publiquement avoir consommé des stupéfiants

Philippe Mangeot, président d’Act Up-Paris, comparaîtra demain mercredi à 13h30 devant la 16ème chambre du tribunal de grande instance : l’Etat l’incrimine au titre de l’article L.630 de la loi du 31 décembre 1970 pour "présentation sous un jour favorable de produits stupéfiants." Il est reproché à Philippe Mangeot d’avoir distribué un tract intitulé " j’aime l’ecstasy " lors d’une manifestation contre la fermeture de cinq boîtes de nuit en septembre dernier. Il s’agit là d’un procès politique. L’article (...) [la suite]

 
 

Les brèves liées au sujet

mars 2008

Libérez Hu Jia

Activiste, figure essentielle de la lutte contre le sida, Hu Jia se bat sans relâche pour le respect des droits humains en Chine ou au Tibet. Cela suffit pour qu’il soit persécuté par les autorités chinoises depuis de nombreuses années. En décembre dernier, Hu-Jia était à nouveau arrêté. Pendant de (...) [la suite]

 
novembre 2006

Wan Yanhai

Alors lorsqu’on demandera aux personnes présentEs ce que ces rencontres leur ont apporté, beaucoup répondront que c’est un vrai ressourcement que de rencontrer et de partager son travail difficile, son quotidien, dans ce mouvement planétaire, on se sent moins isoléE, moins abandonnéE, on trouve des (...) [la suite]

 
juin 2000

Act Up/Hernandez

Dans Action n° 31, notre rubrique La RG du mois avait honoré l’inspecteur Marie-Laure Hernandez, habituée de nos manifestations. Aujourd’hui, nous venons d’être condamné par la Cour d’Appel de Paris à payer 20 000 francs de dommages-intérêts pour la publication, sans son consentement, de sa photographie (...) [la suite]

 
 
 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]