Sida, un glossaire

Accueil du site > anti-CCR5

anti-CCR5

Les articles liés au sujet

1er mars 2010

XVIIe CROI à San Francisco

Traitements quoi de neuf ?

Aujourd’hui, nous disposons de nombreux inhibiteurs dirigés contre des cibles produites par le VIH. Il s’agit majoritairement d’inhibiteurs de la transcriptase inverse, une enzyme qui convertit le génome du virus sous forme d’ARN en ADN et d’inhibiteurs de la protéase, une autre enzyme qui découpe les produits protéiques du virus en morceaux adaptés pour participer à la reconstitution d’une particule virale. [la suite]

mai 2007

Los Angeles 2007, 14ème conférence américaine

Le tour de la planète

Du 25 au 28 février dernier, deux membres de la commission Traitements & Recherche d’Act Up-Paris ont suivi la 14ème Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI). Entre recherche fondamentale et résultats d’études cliniques, cette conférence fut dense et notre compte-rendu ne pourra être exhaustif. [la suite]

1er décembre 2005

Edito

Pendant un an, Act Up-Paris a mené avec le TRT-5 (groupe interassociatif qui rassemble huit associations de lutte contre le sida) de dures négociations avec GlaxoSmithKline, Schering-Plough et Pfizer, à propos d’essais sur leur anti-CCR (une nouvelle classe thérapeutique susceptible de bloquer l’entrée du VIH dans les cellules cibles en inhibant un récepteur cellulaire, le co-récepteur CCR5, utilisé par le virus pour entrer dans la cellule). [la suite]

Des photos sont disponibles

1er décembre 2005

Les malades doublement miSEs en danger

Scherring Plough arrête un essai chez les naïfVEs

Le 28 octobre dernier, Schering annonçait l’arrêt d’un essai thérapeutique international visant à évaluer l’efficacité et la tolérance du Vicriviroc, une nouvelle molécule anti-VIH, chez des séropos naïfVEs de traitement. CertainEs malades inclusEs dans la recherche conservaient une charge virale détectable alors qu’elle aurait dû, à ce stade du traitement, être indétectable. [la suite]

mai 2005

Edito

Depuis l’été 2004, trois firmes pharmaceutiques sont entrées dans la phase décisive de développement d’une nouvelle génération d’antirétroviraux, les anti-CCR5. Nous nous sommes battuEs pour que cette nouvelle piste thérapeutique soit menée de façon éthique. [la suite]

Des photos sont disponibles

26 avril 2005

Pfizer sacrifie les malades du sida pour le profit

Aujourd’hui, vingt militants d’Act Up-Paris ont ensanglanté la façade du siège social de Pfizer France. Ce laboratoire a choisi de se soustraire aux principes éthiques de protection des personnes se prêtant à la recherche clinique et de ne pas mener l’essai d’un nouvel antiréroviral en France, en Allemagne et en Espagne. Pfizer, plus soucieux de sa rentabilité financière que de la vie des malades, a choisi de délocaliser cet essai dans des pays moins regardants sur la sécurité des personnes. [la suite]

14 avril 2005

sida, la course aux molécules

Aujourd’hui, on a le droit de s’interroger sur l’avenir du mouvement associatif de lutte contre le sida et sur notre alliance objective avec l’industrie pharmaceutique, tant nous avons réclamé la même chose pour des raisons différentes : l’accès le plus rapide possible à des molécules antisida, des antirétroviraux. Il n’en reste pas moins vrai que les routes des activistes et des firmes pharmaceutiques sont immanquablement divergentes, et seul un effet d’échelle a pu permettre de les confondre un temps donné. Récemment, des événements sont venus catégoriquement démentir cette confusion. [la suite]

1er décembre 2004

La sécurité des malades n’est pas à vendre

Depuis l’apparition des premiers antirétroviraux, Act Up-Paris favorise la mise à disposition des nouveaux traitements, répondant aux besoins des malades dont le virus devient résistant, ou présentant moins d’effets indésirables et plus de simplicité dans leur gestion quotidienne. Notre exigence n’a pas varié au cours du temps : nous nous battons pour obtenir la meilleure prise en charge des personnes atteintes, celle qui leur garantit la meilleure qualité de vie. [la suite]

15 novembre 2004

Le développement d’un nouvel inhibiteur d’entrée suscite des remous en Europe

Schering-Plough : le gâchis

La mise en place en Europe d’un essai évaluant une nouvelle molécule anti-VIH soulève l’indignation des associations, qui dénoncent un risque de « perte de chance » pour les patients. Sûr de son fait, le promoteur de l’essai - le laboratoire Schering-Plough -, refuse toute négociation... avant de proposer de décevantes concessions. [la suite]

15 novembre 2004

Les séropos s’adressent à Pfizer et consorts : « oui aux nouvelles molécules mais pas à n’importe quel prix »

La stratégie choisie par le laboratoire Pfizer pour le développement de son nouveau produit anti-VIH (inhibiteur du CCR5) met en jeu la santé de centaines de patients naïfs de traitement, ayant des CD4 bas et une charge virale élevée. Le TRT-5 dénonce ces pratiques et alerte les autorités compétentes concernées par l’essai. [la suite]

mars 2001

Back from Chicago, cru 2001

Du 4 au 8 février dernier s’est tenue à Chicago la " 8e conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes ". La tendance de cette huitième année s’inscrit dans la lignée des dernières : après une forte prépondérance de la clinique, la recherche médicale s’oriente de plus en plus vers la compréhension des mécanismes, tant de la cible à combattre, le VIH, que de l’immunité. [la suite]

Les brèves liées au sujet

1er décembre 2005

GSK & SHering Plough - arrêt d’essais anti-CCR5

Le 15 septembre, le laboratoire GlaxoSmithKline annonçait au travers d’un communiqué, l’arrêt de deux essais internationaux qui avaient pour objectif d’évaluer l’efficacité de son anti-CCR5 (aplaviroc), sur des patientEs séropositifVEs « naïfsVE » de tous traitements antirétroviraux. Et ce en raison de (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]