Démantèlement de l’assurance maladie

Les articles liés au sujet

27 avril 2012

Act Up-Paris - Étudions Gayment - OUTrans - SOS racisme - STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) - SUD Etudiant

Rassemblement contre le FN, ses idées et ceux qui les appliquent

30 avril à 19h - au pied de la statue de Jeanne d’Arc

Nous sommes des islamo-gauchistes qui nous levons tard, faux-travailleurSEs, musulmanEs d’apparence, racailles, égorgeurSEs de moutons, assistéEs, confortablement avortéEs [la suite]

18 avril 2012

Franchises médicales : « Faudra-t-il faire une grève des soins et se mettre en danger pour que François Hollande nous écoute ? »

Act Up-Paris rend publique une vidéo dans laquelle deux malades du sida demandent ouvertement à François Hollande s’ils doivent entamer une grève des soins [la suite]

2 février 2012

François Hollande n’annonce pas ouvertement l’abolition des franchises médicales

Lors de son discours sur les orientations de sa campagne en matière de santé, François Hollande n’a pas soutenu ouvertement l’abolition des franchises médicales. Le manque de clarté du candidat socialiste augure mal de la place qu’auront les questions de santé face aux logiques budgétaires dans les débats des prochaines semaines. [la suite]

30 décembre 2011

Protocoles 69 - édito

sida : battre la campagne

Pour inscrire la lutte contre le sida et les hépatites dans les débats et les programmes électoraux de 2012, nous lançons une campagne nationale et interassociative : "sida : battre la campagne" [la suite]

1er décembre 2011

Action 130 - revendications

accès aux soins

une sécurité sociale solidaire et un hôpital service public permettant à touTEs de se soigner [la suite]

11 novembre 2011

Berra, organisatrice de goûters d’anniversaire

Depuis un an, nous ne comprenions pas pourquoi Nora Berra ne faisait pas son travail de secrétaire d’Etat à la santé, et ne prenait pas à bras-le-corps les problèmes auxquels sont confrontéEs les malades et les usagErEs du système de soins. [la suite]

31 mars 2011

Manifestation "Notre santé en danger" samedi 2 avril à 14h30 - place de la Bastille

Hôpitaux restructurés = santé sacrifiée

Dès 2007 Nicolas Sarkozy souhaitait « faire de l’hôpital une entreprise » : promesse tenue. Comme dans le secteur privé, l’hôpital public est dorénavant doté de rémunérations au mérite, d’objectifs à tenir et de financements selon rendement. [la suite]

1er décembre 2010

vidéo Tout recule sauf le sida 1/3

Recul de l’accès aux soins

Franchises médicales et réforme de l’hôpital pénalisent les malades et nuisent à la qualité des soins. [la suite]

15 novembre 2010

Nouveau gouvernement : la santé au cagibi

Le ministère de la santé est devenu un secrétariat d’état. Nicolas Sarkozy a au moins rendu explicite ce que tout le monde avait compris : pour l’UMP, la santé n’est pas une priorité. [la suite]

9 novembre 2010

Plan national de lutte contre le VIH

Bachelot-Narquin porte de nouveaux coups aux séropos : elle doit démissionner

Alors que ses services cherchent à vendre tant bien que mal aux médias le plan national de lutte contre le VIH, Bachelot-Narquin s’acharne à rendre vaines les quelques mesures intéressantes qu’il propose. Ce nouveau coup porté aux malades est un coup de trop. A trois semaines de la journée mondiale de lutte contre le sida, Act Up-Paris exige la démission de Bachelot-Narquin, la pire ministre que les séropos aient jamais eu à subir. [la suite]

3 novembre 2010

Aide Médicale d’Etat : Bachelot-Narquin fait le choix de l’extrême-droite contre celui de la santé publique

La ministre de la Santé a soutenu à l’Assemblée Nationale les amendements prévoyant la mise en place d’un droit d’entrée et réduisant le panier de soins pour l’AME. Elle a ainsi fait le choix de l’extrême-droite contre celui de la santé publique. [la suite]

1er octobre 2010

Edito

Le 5 octobre 2010, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, a lancé l’opération « 2011, année des patients et de leurs droits ». L’argumentaire avancé est la défense des droits des patients, la garantie d’une « prise en charge respectueuse de leur singularité », une meilleure considération des nouvelles attentes des citoyens vis-à-vis de leur santé. [la suite]

Des photos sont disponibles

19 juillet 2010

Roselyne Bachelot-Narquin à Vienne

A l’occasion de la venue de la ministre de la santé à Vienne, Act Up-Paris revient sur la mise en place de "centres de consommation supervisés" et sur la politique de santé de la France qui va à l’encontre des malades [la suite]

27 mars 2010

Rassemblement « Ni pauvre, ni soumis » : stop à la précarité ; oui à la solidarité et à un revenu d’existence !

samedi 27 mars // 13h30 // parvis des Droits de l’Homme (Trocadéro)

Act Up-Paris, membre du collectif, sera présente. Rejoignez-nous ! [la suite]

janvier 2010

edito

Depuis plusieurs mois, les rumeurs circulent, viennent et repartent, inquiètent plus que n’informent. Si nous ne nous mobilisons pas, alors ce qui se passe aujourd’hui risque d’être les prémices d’une vraie privatisation des soins. [la suite]

8 septembre 2009

Hausse du forfait hospitalier : piste noire pour les assurés sociaux

A nouveau une mesure discriminatoire qui va pénaliser les plus pauvres et les plus malades

Le gouvernement vient d’évoquer une possible hausse du forfait hospitalier de 25%. Il ne s’agirait pour l’instant que d’une "piste de travail". Pour Act Up-Paris, cette mesure va à nouveau pénaliser les plus pauvres et les plus malades. [la suite]

27 avril 2009

Loi HPST : choisir son camp

manifestation le 28 avril à 11H00 de Montparnasse au Sénat

Certains voudraient nous faire croire que la fronde lancée par les médecins hospitaliers à l’égard du projet de loi HPST ne serait que l’expression d’un corporatisme médical. En tant que personnes vivant avec le VIH/sida, nous avons pourtant choisi de soutenir cette contestation. [la suite]

avril 2009

sida is disco

Chaque mercredi une poignée de militantEs d’Act Up tient une pemanence des droits sociaux (PDS) et accueille les personnes embourbées dans des situations aberrantes. Cette rubrique a pour but de présenter un florilège de ces cas et des actions menées. [la suite]

mars 2009

Du PIRES au protocole de soins

Le témoignage rapporté ici illustre à merveille la différence entre « l’esprit de la loi » et son application au jour le jour. Exemple d’autant plus d’actualité, que le gouvernement actuel ne demande pas mieux que de faire exploser notre système de prise en charge basée sur une solidarité publique. [la suite]

17 février 2009

Act Up-Paris, Aides, APF, Comède, Croix-Rouge, FNARS, Médecins du Monde, Secours Catholique, UNIOPSS

Projet de loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires : ça commence mal

Les espoirs sur l’accès aux soins pour tous remis en cause

Un amendement des députés vise à supprimer les seules mesures progressistes du projet de loi HPST : celles luttant contre les refus de soins. [la suite]

février 2009

La loi HPST : une remise en cause de la démocratie sanitaire

Le projet de loi « Hôpital, patient, santé, territoire » (HPST) de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, qui occupe les députéEs actuellement, entend améliorer le système de santé français. Si ce projet consacre un chapitre entier au refus de soins, il n’en demeure pas moins que celui-ci est porteur de nombreux risques dont les malades seraient les premières victimes. [la suite]

février 2009

Sida is disco

Chaque mercredi une poignée de militantEs d’Act Up tient une pemanence des droits sociaux (PDS) et accueille les personnes embourbées dans des situations aberrantes. Cette rubrique a pour but de présenter un florilège de ces cas et des actions menées. [la suite]

février 2009

Edito

Le 5 février dernier, nous organisions une Assemblée Générale sur la pénalisation de la transmission du VIH, précédée d’une tribune dans Le Monde et suivie d’un débat sur France Culture. [la suite]

Des photos sont disponibles

septembre 2008

Edito

Après une marche des fiertés LGBT particulièrement réussie, où Act Up-Paris et Aides ont défilé ensemble sous le mot d’ordre commun « Sortons le sida du placard », une délégation d’ActupienNEs vêtuEs de T shirts Silencio=Muerte est partie pour Mexico, assister à la XVIIe conférence internationale sur le sida. [la suite]

Des photos sont disponibles

31 juillet 2008

Démantèlement de la prise en charge à 100 %

Si nous nous félicitons du vote unanime du conseil d’administration de la CNAMTS contre le démantèlement du système de l’Affection longue durée (ALD), nous ne sommes pas dupes pour autant de ce revirement. Nous savons que pendant les années à venir nous devons restés sur nos gardes. [la suite]

30 juillet 2008

Plan de redressement des comptes de l’assurance maladie : l’État taxe les mutuelles ; les malades en payeront-ils les conséquences ?

Les ministres de la Santé et du Budget, Mme Bachelot-Narquin et M. Woerth ont présenté hier mardi 29 juillet le "plan de redressement" des comptes de l’assurance maladie. À première vue, ce nouveau plan n’est pas ce qu’on pouvait redouter de pire pour une annonce faite au milieu de l’été. Mais, une analyse attentive montre que les choix du gouvernement répondent encore et toujours à la même logique de démantèlement du système de sécurité social. [la suite]

9 juillet 2008

La ministre de la Santé doit rendre des comptes sur sa politique

Act Up-Paris interpelle Roselyne Bachelot-Narquin

vidéo

Dimanche 6 juillet, plusieurs militantEs d’Act Up-Paris ont participé à l’interpellation de Roselyne Bachelot-Narquin par Bruno-Pascal Chevalier, du Collectif « Ensemble pour une santé solidaire », lors de la visite qu’a rendue la ministre de la Santé au festival « Solidays ». [la suite]

27 juin 2008

Contre le démantèlement de l’ALD : Rester mobiliséEs

Si Act Up-Paris se félicite du vote unanime du CA de la CNAMTS contre le démantèlement du système de l’Affection Longue Durée (ALD), nous ne sommes pas dupes pour autant de ce revirement. Cette proposition n’était pas le seul fait de Frédéric Van Roekeghem, elle est avant tout politique : Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot-Narquin, Eric Woerth et Martin Hirsch font partie d’un gouvernement qui a déclaré la guerre aux malades : [la suite]

24 juin 2008

Fin du 100% : l’Etat déclare la guerre aux malades

La fin de la prise en charge à 100 % des Affections de Longue Durée confirmerait la mort de l’assurance maladie

Comme le laissaient entendre les annonces de ces derniers mois, la fin du 100 % est désormais très sérieusement envisagée, si l’on en croit les déclarations de Frédéric Van Roekeghem dans Les Échos ce mardi. Le directeur de l’Assurance Maladie préconise en effet de ne plus rembourser qu’à 35% certains médicaments des patients souffrant d’Affections Longue Durée (ALD). Cette obsession comptable, au mépris de la situation des malades en ALD - dont bon nombre sont dans des situations de grande précarité - est insupportable. [la suite]

12 juin 2008

Communiqué des associations du TRT-5 : Actions Traitements, Act Up-Paris, Aides, Arcat, Dessine-moi un mouton, Nova Dona, Sida Info Service et Solensi, en association avec Actif Santé

Continuité de la prise en charge à 100 % des Affections de Longue Durée (ALD) : l’inique autosatisfaction de Roselyne Bachelot-Narquin

Le ministère de la Santé a annoncé, ce lundi 9 juin, la prolongation jusqu’au 31 décembre 2009 de la période transitoire de validité des anciens protocoles de prise en charge des affections de longue durée (ALD), qui devait initialement s’achever le 1er juillet 2008 . Cette décision fait suite à l’alerte lancée depuis quelques semaines par les associations du TRT-5 au ministère de la Santé et à la CNAMTS sur les risques à prévoir, dès l’été, de ruptures de prise en charge à 100 % des soins aux personnes concernées par une ALD, notamment les personnes séropositives pour le VIH. [la suite]

31 mai 2008

Edito

En 2004, le gouvernement Raffarin, une fois de plus « soucieux d’assurer la maîtrise des dépenses de santé », proposait en urgence au Parlement la discussion d’une loi réformant l’assurance maladie. Ce projet visait, entre autres, à améliorer le fonctionnement du système de soins en instaurant le principe d’unE médecin traitant et le parcours de soins coordonné. [la suite]

Des photos sont disponibles

5 mai 2008

Un an de Sarkozy à l’Elysée : la Santé est mal barrée

Comme nous l’anticipions lors de la campagne présidentielle, le bilan de cette première année de Nicolas Sarkozy à l’Elysée est particulièrement délétère pour la santé publique et l’accès aux soins. Le président a radicalement tenu ses promesses : les plus riches ont eu leur bouclier fiscal, les plus malades ont eu leurs franchises médicales. Mais Nicolas Sarkozy a aussi radicalement perdu en popularité. Et il ne lui suffira pas de communication : il faudra bien que le Président revienne sur des mesures injustes et injustifiables et qu’il recadre sa politique anti-sociale. [la suite]

14 février 2008

Une attaque de plus contre les étrangerEs malades

En envisageant l’instauration d’un ticket modérateur sur l’AME, Roselyne Bachelot-Narquin met en danger la vie des séropositifVES étrangerEs. [la suite]

14 février 2008

sida is disco

Chaque mercredi une poignée de militantEs d’Act Up tient une pemanence des droits sociaux (PDS) et accueille les personnes embourbées dans des situations aberrantes. Cette rubrique a pour but de présenter un florilège de ces cas et des actions menées. [la suite]

8 février 2008

Rassemblement contre les franchises et pour l’accès aux soins à la clôture des Etats Généraux de l’Organisation des Soins

vendredi 8 février 2008 // 16 heures // devant le 67 rue du Faubourg Saint-Martin

Membre du Collectif National contre les Franchises et pour l’Accès aux Soins, Act Up-Paris participera au rassemblement contre les franchises, organisé à Paris à la clôture des Etats Généraux de l’Organisation des Soins. Rejoignez-nous ! [la suite]

Des photos sont disponibles

1er février 2008

Campagne contre les franchises et pour l’accès aux soins

Act Up-Paris appelle à sanctionner les candidatEs UMP aux élections municipales

Alors que Nicolas Sarkozy présente ce vendredi 1er février le plan Alzheimer, censé justifier l’instauration des franchises médicales, Act Up-Paris lance une campagne contre les franchises et pour l’accès aux soins lors des élections municipales. [la suite]

18 janvier 2008

La réaction de R. Bachelot-Narquin face aux grèves des soins est lamentable

Franchises : combien de malades devront se mettre en danger pour que la ministre de la santé juge leur parole légitime ?

Aujourd’hui, vendredi 18 janvier, Roselyne Bachelot-Narquin a réagi à la grève des soins entamée d’abord par un malade du sida, puis par d’autres personnes atteintes de pathologies graves (insuffisance rénale, diabète).
Sa réaction n’est qu’un rabâchage d’arguments déjà connus, partiels, et totalement inadaptés à la situation de crise actuelle. [la suite]

18 janvier 2008

Act Up-Paris soutient Bruno-Pascal Chevalier dans son combat contre les franchises et rappelle combien son action peut le mettre en danger

Nous sommes des personnes séropositives, malades du sida. Nous nous battons pour l’accès aux soins de toutes les personnes, en France et dans le monde. Nous ne prenons pas cette « grève des traitements » à la légère : une personne malade se met en danger pour alerter l’opinion publique sur les conséquences de la mise en place des franchises, nouvelle taxe sur l’état de santé. Nous ne demandons à personne de se mettre ainsi en danger. [la suite]

13 novembre 2007

Édito

Avant la fin du mois de novembre sera à nouveau examiné le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, au cours duquel doit être débattue la mise en place de franchises sur les médicaments et les transports sanitaires. Ces franchises sont particulièrement injustes et pénaliseront les plus malades, alors même que leur contribution pour se soigner est plus importante que celle du reste de la population. Rien ne justifie une telle mesure. [la suite]

11 novembre 2007

Sommes-nous coupables d’être malades ?

Act Up-Paris et Aides ont fait paraître dans le quotidien Le Monde (édition du 11-12 novembre 2007) une tribune contre les franchises médicales. [la suite]

10 novembre 2007

Franchises médicales : Des militants arrêtés pour avoir dénoncé le discours de la ministre de la santé

Aujourd’hui samedi 10 novembre 2007, une vingtaine de militantEs de l’association de malades du sida Act Up-Paris ont zappé le ministère de la Santé. Ils protestent contre l’instauration des franchises médicales prévues par le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2008, dont la discussion débutera le lundi 12 novembre au Sénat. [la suite]

10 novembre 2007

Franchises médicales : le ministère de la santé ruisselle du sang des malades

Aujourd’hui samedi 10 novembre 2007, une vingtaine de militantEs de l’association de malades du sida Act Up-Paris ont zappé le ministère de la Santé. Ils protestent contre l’instauration des franchises médicales prévues par le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2008, dont la discussion débutera le lundi 12 novembre au Sénat. [la suite]

10 novembre 2007

Franchises médicales : le ministère de la santé ruisselle du sang des malades

Photos de l’action du 10 novembre 2007, au ministère de la Santé, pour protester contre l’instauration des franchises médicales prévues par le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2008, dont la discussion débutera le lundi 12 novembre au Sénat. [la suite]

Des photos sont disponibles

23 octobre 2007

Débat sur les franchises médicales

Act Up-Paris appelle les malades et les handicapéEs à responsabiliser les députéEs-maires de droite

Un outil pratique face à la guerre déclarée contre les malades et les handicapéEs

Ce mardi 23 octobre 2007, alors que s’ouvre l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), au cours duquel doit être débattue la mise en place de franchises sur les médicaments et les transports sanitaires, nous appelons à écrire aux députéEs-maires de droite pour leur signifier nos refus des franchises. Nous nous souviendrons de leur vote au moment des municipales. [la suite]

14 octobre 2007

Edito

Les petites mains

Le détricotage est méticuleux : franchises sur les soins, remise en cause du 100%, démolition du système de sécurité sociale solidaire, remise à plat de l’AAH. Le discours de « stratégie sociale » de Nicolas Sarkozy a au moins le mérite d’être clair. Partout dans les ministères et à l’Elysée, les petites mains sont besogneuses, elles s’affairent. [la suite]

Des photos sont disponibles

13 octobre 2007

Manifestation contre les franchises

Photos de la manifestation, du samedi 13 ocotbre 2007, contre les franchises. [la suite]

Des photos sont disponibles

27 septembre 2007

Collectif national contre les franchises et pour l’accès aux soins

Mobilisation contre les franchises médicales

samedi 29 septembre à 14h00 au gymnase Japy

Le collectif national contre les franchises médicales, dont Act Up-Paris fait partie, organise une journée de mobilisation samedi 29 septembre. Quatre heures de débats pour éclairer et développer la mobilisation contre les franchises sur les dépenses de santé et penser ensemble l’avenir de la sécurité sociale. [la suite]

24 septembre 2007

Nicolas Sarkozy fossoyeur de la sécurité sociale solidaire

Roselyne Bachelot-Narquin et Xavier Bertrand complices

Le gouvernement vient de dévoiler le projet de loi sur le financement de la sécurité sociale 2008. Comme annoncé, celui-ci prévoit d’instaurer des franchises sur les soins, sans qu’aucune mesure réelle ne soit prise pour protéger les malades les plus précaires. [la suite]

18 septembre 2007

Nicolas Sarkozy n’a pas de politique de santé

Non content de vouloir, avec les franchises, faire payer les malades pour les malades, Nicolas Sarkozy envisage aujourd’hui de restreindre les soins pris en charge à 100% pour les malades atteints de maladies graves, comme le sida. Ainsi, dans son discours de ce mardi sur la stratégie sociale, il dénonce un « dérapage » des dépenses consacrées aux affections longues durées (ALD) et demande à sa ministre de la Santé de limiter l’exonération du ticket modérateur des malades en ALD. [la suite]

9 juillet 2007

Remise en cause de la prise en charge à 100 % par la Haute Autorité de Santé

Act Up-Paris s’invite au Sénat ce lundi en fin d’après midi afin d’exprimer à la Haute Autorité de Santé son refus de toute remise en cause de la prise en charge à 100% pour les séropositifVEs [la suite]

mai 2007

Edito

Etre minoritaires ou savoir dire non

Avec beaucoup d’autres, nous aurons essayé durant cette campagne de faire émerger un débat sur la politique de santé. Act Up-Paris aura au moins réussi à rencontrer deux des plus importantEs candidatEs à l’élection présidentielle, Ségolène Royal et François Bayrou, pour discuter de leurs engagements face à nos revendications. De son côté, Nicolas Sarkozy ne s’est tout simplement jamais intéressé ni à la lutte contre le sida ni aux associations de défense des malades. [la suite]

Des photos sont disponibles

mai 2007

présidentielles

Faire face

Avec 18 983 138 voix, Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République. Les discours du candidat et les débats de cette campagne nous ont fait clairement prendre position en faveur de sa rivale, pas tant pour ses propositions que nous estimions en retrait face à nos attentes mais plus parce que le programme annoncé de l’UMP est dangereux pour celles et ceux que nous représentons. Parmi les mesures les plus inquiétantes, la question des étrangerEs et la réforme de la santé. [la suite]

6 avril 2007

SIDA : pas d’impôts sur nos vies

Des militantEs d’Act Up-Paris ont manifesté ce soir devant la Mutualité, pour dénoncer les dangers que fait peser le candidat de l’UMP sur la santé. Ainsi que le proclament les affiches collées depuis mardi dans la capitale : Nicolas Sarkozy 2007-2012 : nous n’y survivrons pas. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er février 2007

Sarkozy, l’UMP et la santé : mensonges et dangers

Ce jeudi 1er février, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont ouvert un QG de campagne temporaire en lieu et place de la permanence UMP de la 4ème circonscription de Paris, pour protester contre plusieurs récentes prises de position mensongères et dangereuses de ce parti. Les militantEs ont distribué des tracts et ont affiché un poster de revendication sur la vitrine. Pierre Lellouche, proche de Nicolas Sarkozy, présent sur les lieux, a menacé à plusieurs reprises de "péter la gueule" aux militantEs, illustration parfaite de ce que nous dénoncons de la part de l’UMP. Au bout d’une heure les militantEs ont été embarquéEs par les forces de l’ordre. [la suite]

Des photos sont disponibles

14 mars 2006

Ratés de la réforme de la Sécu : Act Up interpelle la CNAM

Plusieurs militants d’Act Up-Paris viennent d’interpeller Philippe Bas (Secrétaire Délégué à la Sécurité Sociale) et Frédéric Van Roekeghem (directeur général de la CNAM) au Médec (Salon des professionnels de santé) sur la gabegie administrative provoquée par la réforme de la Sécu. Depuis le 1er janvier, les mesures concernant la prise en charge des Affections Longue Durée (ALD) mettent en grande difficulté des malades atteints de pathologies lourdes. [la suite]

10 mars 2006

Le Syndicat des Médecins Libéraux négocie sur le dos des malades

Depuis ce matin, une dizaine de militantEs d’Act Up-Paris interpellent le Syndicat des médecins libéraux (SML) pour qu’il retire son appel au boycott des formulaires de soins qui permettent la prise en charge à 100% des personnes touchées par une affection de longue durée (ALD). [la suite]

2 mars 2006

Le 100% Sécu devient le 100% pagaille

La réforme de la Sécu provoque une véritable gabegie administrative qui menace de rompre la prise en charge à 100 % des personnes atteintes d’affections de longue durée (ALD) [la suite]

1er décembre 2005

Bientôt sans soins ?

La réforme de la Sécu en 2005, c’est :
- La mise en place d’un forfait à 1 euro pour chaque acte ou examen.
- L’établissement dans l’année qui vient, par la Haute autorité de santé (HAS), d’un référentiel de soins pour chaque Affection longue durée (ALD).
- Dernière nouveauté, la droite met en place à partir de l’année prochaine une franchise de 18 euros, à notre charge si les soins ne rentrent pas dans l’ALD. [la suite]

3 octobre 2005

Assurance Maladie

Des militantEs d’Act Up-Paris violemment contraintEs au silence devant Xavier Bertrand

Après avoir manifesté ce matin à l’ouverture du Colloque du 60ème anniversaire de la Sécurité Sociale, des militantEs d’Act Up-Paris ont interpellé Xavier Bertrand pendant son discours de clôture. Ils ont alors été violemment appréhendéEs par des membres du service de sécurité qui ont fait en sorte, en les prenant à la gorge, de les empêcher totalement de parler. Il faudra d’autres gestes, d’autres méthodes pour faire taire la voix des malades face à la politique de démantèlement de la Sécurité Sociale qui s’est encore accentuée avec l’annonce de la franchise de 18 euros. Act Up-Paris reconnaît à Xavier Bertrand, à défaut de pertinence et de transparence, une réelle constance : il poursuit sa politique de restriction de l’accès à l’assurance maladie et à l’Aide Médicale de l’Etat et s’obstine à refuser toute concertation avec les malades. [la suite]

1er septembre 2005

accès aux soins

obtenir l’AME, exiger la CMU

Dès l’élaboration de la Couverture maladie universelle (CMU), nous dénoncions l’exclusion des sans-papièrEs, reléguéEs à un sous-dispositif de prise en charge, l’Aide médical de l’état (AME). Depuis 2002 l’UMP s’est acharné à restreindre plus encore ce dispositif. [la suite]

8 juin 2005

Xavier Bertrand n’aura pas 100 jours pour faire ses preuves

Ce matin, une dizaine de militantEs d’Act Up-Paris ont bloqué l’accès du Ministère de la santé. Aux cris de « le sida c’est maintenant, prévention c’est urgent » et « Xavier Bertrand méprise les malades », nous entendions interpeller les administrations de santé sur la nomination de leur ministre de tutelle et de dénoncer cette nomination qui va à l’encontre des enjeux de santé publique. [la suite]

3 juin 2005

« Nouveau » gouvernement et nomination du ministre de la santé : le triomphe de l’arrogance, du mépris et de l’incompétence en matière sanitaire

La nomination du « nouveau » gouvernement confirme que la « nouvelle impulsion » à laquelle le président Chirac a appelé dimanche dernier n’est qu’une nouvelle farce. Jacques Chirac et Dominique de Villepin se sont livrés à un simple jeu de chaises musicales. [la suite]

18 janvier 2005

Non à une réforme en trompe-l’œil et à la privatisation de la Sécu ! Non à une médecine pour les riches et une médecine pour les pauvres !

Samedi 22 janvier, une manifestation nationale est organisée pour dénoncer les méfaits de la « réforme » de l’Assurance maladie. [la suite]

11 janvier 2005

La contre-réforme du système de santé : un tissu de mensonges

Le collectif « Santé pour toutes et tous », qu’a rejoint Act Up-Paris, s’associe au manifeste reproduit ici. [la suite]

1er décembre 2004

Journée Mondiale de Lutte contre le sida : Chirac traîne les malades du sida en justice

Mettre les malades en détention, puis les poursuivre pénalement de manière totalement injustifiée, voici l’action du Président Chirac pour la journée mondiale de lutte contre le sida. Placé abusivement pendant plus de 24 heures en garde à vue, les 8 militants d’Act Up-Paris ont subi des conditions de détentions incompatibles avec leur état de santé et ont fait l’objet de propos homophobes et transphobes. [la suite]

1er décembre 2004

Combien nous coûtera notre sida ?

TouTEs ces militantEs d’Act Up ont "abusé" de la Sécu cette année...

1 euro par acte médical ou consultation : c’est la somme qu’il faudra payer pour combler le « trou-de-la-Sécu » et nous « responsabiliser » c’est le terme employé. Ci-dessous, une dizaine de séropositifVEs ou malades du sida d’Act Up ont fait le compte des consultations ou actes médicaux qu’ils ont fait durant l’année et qui avaient un lien avec le VIH. Cela donne une idée du prix de la responsabilité. [la suite]

1er décembre 2004

Edito

La réélection de Georges W. Bush est une catastrophe qui consterne les activistes du monde entier. L’administration républicaine est l’ennemi acharné des séropositifVEs et des malades du sida. Les financements américains dédiés à la lutte contre la pandémie servent à mettre en place des programmes de « prévention » fondés sur l’abstinence et la fidélité, dont on connaît l’inefficacité en termes de contrôle de l’épidémie. En outre, l’Administration Bush est inféodée aux intérêts de l’industrie pharmaceutique, qui finance en grande partie ses campagnes : d’où la politique des Etats-Unis en matière de propriété intellectuelle, ou leur volonté de bloquer toute possibilité d’échanges ou de production locale de médicaments génériques. Cette volonté se manifeste au cours des négociations sur les accords internationaux (comme avant le sommet de Cancun, en septembre 2003) ou dans les pressions qu’ils exercent par le biais d’accords bilatéraux encore plus contraignants pour le droit des génériques. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er décembre 2004

Le jeu de l’oie des droits des malades

Forfait à 1 euro, médecin référent, protocoles de soins pré-établis, participation des assureurs à la définition du panier de biens et de services, accès aux prestations pour handicapés : tu as du mal à voir quelles vont être les conséquences de la réforme de la Sécu et des COTOREP sur ta prise en charge. Qu’est-ce qui va changer ? Quelles sont les pratiques administratives arbitraires qui vont être renforcées ou systématisées ? Fidèle à sa devise, Information = Pouvoir, Act Up t’aide à te faire une idée, de façon ludique, avec ce jeu de l’oie. [la suite]

1er décembre 2004

impôt sur la maladie

Calculez vous-même combien vous coûte votre sida !

A partir du 1er janvier 2005, nous aurons à payer 1 euro pour chaque consultation ou acte médical. C’est une des mesures phares de l’UMP pour combler le « trou-de-la-Sécu » et précariser un peu plus les malades. Les responsables techniques du ministère planchent encore sur le mode de perception de cette gabelle sur la maladie. Une chose est sûre : la mesure va coûter plus cher qu’elle ne rapportera, ce qui nous garantit des hausses du forfait à très court terme. [la suite]

30 novembre 2004

Chirac : le premier responsable

Aujourd’hui, Act Up-Paris a zappé l’Elysée et interpellé Jacques Chirac. Une dizaine de militants d’Act Up ont couvert de faux sang la façade du bâtiment et scandé des slogans pour dénoncer le mélange d’inaction et d’hypocrisie du Président de la République face au sida à la veille du 1er décembre. Après un très long flottement des services de sécurité (d’après les observateurs de presse présents), les militants ont été interpellés et placés en garde-à-vue, ce qui est très rare pour ce type d’action. Mettre les malades en détention n’est pas une réponse. [la suite]

Des photos sont disponibles

25 novembre 2004

Sida : combien coûtent nos vies ? Les CPAM n’ont rien à déclarer

Mercredi 25 novembre 2004, Act Up-Paris a tenté de s’inviter dans les locaux d’une caisse primaire d’assurance maladie du onzième arrondissement, passage Salarnier. A notre arrivée, nous avons trouvé portes closes, le centre a été immédiatement fermé au public. Barrer la route aux malades dans un service public destiné aux malades, telle est la logique gouvernementale. [la suite]

8 novembre 2004

Sida : combien coûtent nos vies ?

Le démantèlement de la protection sociale et la mise en place d’un impôt sur la maladie

La droite ne cesse de nous dire que nous sommes trop malades, que nous coûtons trop cher, et qu’il est temps de faire des sacrifices sur nos vies pour pouvoir économiser. C’est la logique mise en oeuvre par la loi démantelant l’Assurance maladie , adoptée cet été. C’est cette logique qui guide les attaques qui ont été faites contre l’Aide Médicale d’Etat depuis deux ans. [la suite]

1er octobre 2004

L’UMP invente l’impôt maladie et restreint le 100 % Sécu.

Cet été, en catimini, les parlementaires ont discuté en urgence et adopté une loi réformant la Sécurité sociale - entendez la démantelant purement et simplement. [la suite]

octobre 2004

Edito

Chantage et illégitimité [la suite]

Des photos sont disponibles

30 septembre 2004

Act Up-Paris harcèle un gouvernement qui attaque les malades

Ce soir mercredi 29 septembre, quatre activistes d’Act Up-Paris ont perturbé le meeting de la fédération de Paris de l’UMP sur l’assurance maladie au Cirque d’Hiver. [la suite]

21 septembre 2004

L’UMP met en place un impôt sur le handicap et la maladie

Combien coûtent nos vies ?

Aujourd’hui mardi 21 septembre, aux alentours de 18 heures, une dizaine d’activistes d’Act Up-Paris ont perturbé l’inauguration du nouveau siège de la CNAM à laquelle assistait Jean-Pierre Raffarin, Philippe Douste-Blazy et Xavier Bertrand. [la suite]

25 juillet 2004

Dossier médical informatisé : le patient doit rester maître du partage de l’information sans être pénalisé

Dans le cadre du projet de loi relatif à l’assurance maladie actuellement soumis au Parlement, le gouvernement prévoit la mise en place d’un dossier médical personnel, unique, à visée exhaustive, informatisé et accessible par des moyens électroniques. Le dossier de chaque assuré serait identifié au moyen d’un numéro dérivé du numéro de sécurité sociale. L’accès à ce dossier de tous les praticiens de santé consultés par le patient conditionnerait le remboursement des actes et prestations. [la suite]

24 juillet 2004

Démantèlement de l’Assurance Maladie : les personnes atteintes de pathologies graves sont les premières visées

Act Up-Paris condamne le démantèlement de l’Assurance Maladie opéré par le gouvernement. Sous prétexte de « sauver » la Sécurité sociale de ses déficits, les mesures, étudiées à partir de vendredi 23 juillet au Sénat, vont restreindre l’accès aux soins et la qualité du suivi médical, notamment pour les personnes vivant avec une pathologie lourde comme le vih/sida. Nous avons choisi d’analyser deux articles du projet de réforme (articles 3 et 11) particulièrement révélateurs de la manière dont les enjeux de santé publiques sont abandonnés pour une logique comptable à courte vue. [la suite]

16 juillet 2004

Philippe Douste-Blazy veut faire des économies sur nos vies

Aujourd’hui, jeudi 15 juillet en début d’après-midi, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Ministère de la Santé. Les activistes entendaient dénoncer les menaces que représente (notamment pour les séropositifVEs) le projet de réforme de l’assurance-maladie en terme d’accès aux soins, de prise en charge ou même de remise en cause du secret médical. [la suite]

Des photos sont disponibles

2 juin 2004

Combien coûtent nos vies ?

Cet après-midi, des militants d’Act Up Paris ont interrompu le discours de Xavier Bertrand, Secrétaire National à l’assurance maladie, lors des « Auditions de l’UMP » consacrées à la réforme en présence de son ministre de tutelle, Philippe Douste-Blazy. [la suite]

1er octobre 2003

Edito

Jean-Pierre Raffarin n’aime pas les malades du sida. [la suite]

Des photos sont disponibles

Les brèves liées au sujet

1er mars 2005

Des médecins en action

Certains médecins font appel devant le conseil d’Etat contre la convention Sécu et la « Déclaration de choix du Médecin traitant » au motif de défaut d’information du patient et du médecin, et de non-conformité aux règles du droit. Il existe en effet un net défaut d’information du patient et du médecin, (...) [la suite]

1er mars 2005

Eclaircissements du SMG

Comme beaucoup de monde, la réforme du choix de son médecin traitant/référent pose problème par les zones d’ombre encore nombreuses. Le syndicat de la médecine générale (SMG) a établi un tableau permettant d’y voir plus clair. De plus, ce syndicat appelle à un mouvement fort des usagers et des (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]