prise en charge à 100 %

Les articles liés au sujet

1er avril 2010

Les soins non pris en charge par le 100%

Les soins prodigués pour les infections ou autres maladies considérées comme ne découlant pas du VIH ne sont pas compris dans la prise en charge du 100 %. [la suite]

1er avril 2010

Prise en charge à 100% par les Caisses primaires d’assurance maladie

L’infection à VIH est classée parmi les affections longue durée (ALD). Cela ouvre notamment le droit à une prise en charge intégrale des frais médicaux liés à l’infection, notamment une exonération du ticket modérateur. C’est ce qu’on appelle le 100 %. [la suite]

1er avril 2010

Le parcours de transition

En France, le parcours d’une personne qui souhaite faire une transition (incluant ou non des opérations chirurgicales) doit en théorie commencer par la consultation d’unE psychiatre (de ville ou hospitalier). Généralement, seul le certificat d’unE psychiatre diagnostiquant un « transsexualisme » et surtout certifiant que vous ne présentez pas de « pathologie mentale associée (co-morbidité) » vous permettra la délivrance d’hormones. Attention ! Les équipes hospitalières exigent généralement un suivi (...) [la suite]

1er novembre 2009

Act Up-Paris révèle les plans secrets de ... Woerth et Bachelot pour privatiser la sécu

La santé c’est cher. L’élite gouvernementale se creuse la tête pour faire payer davantage les malades. [la suite]

juin 2009

Accès aux soins et droits sociaux

Aujourd’hui, 22 % des personnes vivant avec le VIH en France n’ont pas de logement et 1 personne sur 2 vit en dessous du seuil de pauvreté. Lutter contre le VIH, c’est lutter contre la précarité, contre les discriminations et pour les droits des personnes. [la suite]

mars 2009

Du PIRES au protocole de soins

Le témoignage rapporté ici illustre à merveille la différence entre « l’esprit de la loi » et son application au jour le jour. Exemple d’autant plus d’actualité, que le gouvernement actuel ne demande pas mieux que de faire exploser notre système de prise en charge basée sur une solidarité publique. [la suite]

septembre 2008

Action=Vie

Le nouveau protocole de soins

Suite à la réforme de l’assurance maladie de 2006, les personnes bénéficiaires d’une prise en charge des soins et des traitements à 100 % au titre d’une Affection Longue Durée (ALD) doivent établir un nouveau protocole de soins. La mise en place a pris beaucoup de retard, alors que les malades dépendant de ce régime devaient avant le 1er juillet 2008 faire mettre à jour leurs protocoles de soins par leur médecin. C’est grâce à l’alerte lancée par les associations de malades et les nombreuses discussions avec la CNAMTS et la ministre de la Santé, que nous avons obtenu que ce délai, qui n’était pas tenable, soit repoussé au 31 décembre 2009. Vous trouverez dans cet article toutes les informations utiles sur ce nouveau protocole de soins. [la suite]

28 juillet 2008

Conférence de Mexico : Act Up-Paris et AIDES attendent une prise de position claire de Roselyne Bachelot-Narquin sur les droits humains

Roselyne Bachelot-Narquin recevait ce matin des associations de lutte contre le sida afin de préparer la Conférence mondiale de lutte contre le sida qui se tiendra à Mexico du 3 au 8 août prochain. Lors de cette rencontre, Act Up-Paris et AIDES ont demandé que le financement par la France de l’accès universel aux traitements, la nécessaire lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle dans les pays en développement et la dénonciation de la pénalisation de la transmission du VIH constituent le cœur des déclarations de la France à l’occasion de la conférence. [la suite]

27 juin 2008

Contre le démantèlement de l’ALD : Rester mobiliséEs

Si Act Up-Paris se félicite du vote unanime du CA de la CNAMTS contre le démantèlement du système de l’Affection Longue Durée (ALD), nous ne sommes pas dupes pour autant de ce revirement. Cette proposition n’était pas le seul fait de Frédéric Van Roekeghem, elle est avant tout politique : Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot-Narquin, Eric Woerth et Martin Hirsch font partie d’un gouvernement qui a déclaré la guerre aux malades : [la suite]

24 juin 2008

Fin du 100% : l’Etat déclare la guerre aux malades

La fin de la prise en charge à 100 % des Affections de Longue Durée confirmerait la mort de l’assurance maladie

Comme le laissaient entendre les annonces de ces derniers mois, la fin du 100 % est désormais très sérieusement envisagée, si l’on en croit les déclarations de Frédéric Van Roekeghem dans Les Échos ce mardi. Le directeur de l’Assurance Maladie préconise en effet de ne plus rembourser qu’à 35% certains médicaments des patients souffrant d’Affections Longue Durée (ALD). Cette obsession comptable, au mépris de la situation des malades en ALD - dont bon nombre sont dans des situations de grande précarité - est insupportable. [la suite]

12 juin 2008

Communiqué des associations du TRT-5 : Actions Traitements, Act Up-Paris, Aides, Arcat, Dessine-moi un mouton, Nova Dona, Sida Info Service et Solensi, en association avec Actif Santé

Continuité de la prise en charge à 100 % des Affections de Longue Durée (ALD) : l’inique autosatisfaction de Roselyne Bachelot-Narquin

Le ministère de la Santé a annoncé, ce lundi 9 juin, la prolongation jusqu’au 31 décembre 2009 de la période transitoire de validité des anciens protocoles de prise en charge des affections de longue durée (ALD), qui devait initialement s’achever le 1er juillet 2008 . Cette décision fait suite à l’alerte lancée depuis quelques semaines par les associations du TRT-5 au ministère de la Santé et à la CNAMTS sur les risques à prévoir, dès l’été, de ruptures de prise en charge à 100 % des soins aux personnes concernées par une ALD, notamment les personnes séropositives pour le VIH. [la suite]

31 mai 2008

Edito

En 2004, le gouvernement Raffarin, une fois de plus « soucieux d’assurer la maîtrise des dépenses de santé », proposait en urgence au Parlement la discussion d’une loi réformant l’assurance maladie. Ce projet visait, entre autres, à améliorer le fonctionnement du système de soins en instaurant le principe d’unE médecin traitant et le parcours de soins coordonné. [la suite]

Des photos sont disponibles

24 septembre 2007

Nicolas Sarkozy fossoyeur de la sécurité sociale solidaire

Roselyne Bachelot-Narquin et Xavier Bertrand complices

Le gouvernement vient de dévoiler le projet de loi sur le financement de la sécurité sociale 2008. Comme annoncé, celui-ci prévoit d’instaurer des franchises sur les soins, sans qu’aucune mesure réelle ne soit prise pour protéger les malades les plus précaires. [la suite]

18 septembre 2007

Nicolas Sarkozy n’a pas de politique de santé

Non content de vouloir, avec les franchises, faire payer les malades pour les malades, Nicolas Sarkozy envisage aujourd’hui de restreindre les soins pris en charge à 100% pour les malades atteints de maladies graves, comme le sida. Ainsi, dans son discours de ce mardi sur la stratégie sociale, il dénonce un « dérapage » des dépenses consacrées aux affections longues durées (ALD) et demande à sa ministre de la Santé de limiter l’exonération du ticket modérateur des malades en ALD. [la suite]

9 juillet 2007

Remise en cause de la prise en charge à 100 % par la Haute Autorité de Santé

Act Up-Paris s’invite au Sénat ce lundi en fin d’après midi afin d’exprimer à la Haute Autorité de Santé son refus de toute remise en cause de la prise en charge à 100% pour les séropositifVEs [la suite]

1er octobre 2004

L’UMP invente l’impôt maladie et restreint le 100 % Sécu.

Cet été, en catimini, les parlementaires ont discuté en urgence et adopté une loi réformant la Sécurité sociale - entendez la démantelant purement et simplement. [la suite]

16 juillet 2004

Philippe Douste-Blazy veut faire des économies sur nos vies

Aujourd’hui, jeudi 15 juillet en début d’après-midi, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Ministère de la Santé. Les activistes entendaient dénoncer les menaces que représente (notamment pour les séropositifVEs) le projet de réforme de l’assurance-maladie en terme d’accès aux soins, de prise en charge ou même de remise en cause du secret médical. [la suite]

Des photos sont disponibles

1er juin 1999

carte de sécurité sociale et prise en charge à 100 %

Il devient, notamment à Paris, de plus en plus difficile d’obtenir une seconde carte de sécurité sociale dite manuelle sur laquelle ne figure pas votre prise en charge à 100%. [la suite]

Les rubriques liées au sujet

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]