Zaps « latex »

Nom de code utilisé lors de l’organisation d’actions contre les sex-clubs qui refusaient d’adhérer à la charte de responsabilité.

Les articles liés au sujet

5 octobre 2008

Le Banque Club réserve ses soirées au bareback !

Ce samedi 4 octobre 2008, le Banque Club avait réservé ses locaux pour l’organisation d’une soirée "bareback" dédiée au sexe sans capote. En réaction, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris l’ont zappé. [la suite]

Des photos sont disponibles

10 juin 2005

Au banque Club, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Ce vendredi 10 juin, au soir, une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé le Banque Club. En effet, ce sex club pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. Ce n’est pas la première fois que nous zappons le Banque Club. Nous l’avons déjà fait en décembre 2003 et son patron devrait donc savoir (...) [la suite]

9 octobre 2004

Au DEEP, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Vendredi 8 octobre, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Deep. Déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire « Chaudasses en colère », ils ont scandé les slogans « Le sida c’est maintenant, prévention c’est urgent » ou « Allons, allons, allons baiser ailleurs ». Comme d’autres établissements de sexe, backrooms ou sanas, le Deep n’assure pas, ou n’assure plus sa mission de prévention. [la suite]

15 juin 2004

Dossier Prévention

Charte de responsabilité : des capotes et du gel à portée de main !

Les chiffres des reprises des contaminations dans la communauté pédé, notamment parmi les plus jeunes, sont là. Il y a urgence. Vous pouvez contribuer à préserver notre communauté du sida. Exigez de votre établissement préféré qu’il respecte les consignes de la Charte de responsabilité et/ou qu’il y adhère. [la suite]

14 juin 2004

Celebration Safe Week

Au Sexodrome, la vie d’un pédé ne vaut pas 3 centimes

Samedi 12 juin 2004, afin de clôturer la Celebration Safe Week une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé le Sexodrome. [la suite]

Des photos sont disponibles

7 juin 2004

Celebration Safe Week [acte I]

Au Mandala, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Dimanche 6 juin 2004, dans le cadre de la "Celebration Safe Week" une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé le Mandala. En effectuant des visites dans ce sex-club, nous constatons que la prévention contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH y est trop peu présente. [la suite]

Des photos sont disponibles

15 mai 2004

Chaudasses en colère

Les samedis de ces derniers mois ont été animés dans le Marais. 4 établissements ont été zappés et nous n’avons cessé d’alerter sur la dégradation de la prévention dans les établissements. Explications. [la suite]

12 janvier 2004

Au Key West, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 9 janvier au soir, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Key West. En effet, cette boîte à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. [la suite]

20 décembre 2003

Au BANQUE CLUB, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 20 décembre au soir, une douzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Banque Club. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

14 décembre 2003

À IDM, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 13 décembre au soir, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le sauna IDM. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

6 décembre 2003

Des capotes, parce que nous le valons bien

Aujourd’hui, une dizaine de militantEs d’Act Up ont distribué des tracts et affiché dans le Marais, afin d’informer la communauté pédé des premières actions que nous avons menées contre les établissements pédés de consommation sexuelle afin qu’ils fassent plus d’efforts en matière de prévention et/ou d’hygiène. [la suite]

1er décembre 2003

Au KELLER, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 29 novembre au soir, une quarantaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Keller. En effet, cette boîte à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

28 novembre 2003

Sida blabla no. 3

Une émission consacrée plus particulièrement au 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida. [la suite]

22 novembre 2003

Au FULL METAL, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 22 novembre au soir, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Full Metal. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]