Sida, un glossaire

Accueil du site > préservatif féminin ou masculin

préservatif féminin ou masculin

Les préservatifs masculins et féminins, utilisés avec du gel avec base d’eau, protègent du VIH et des maladies sexuellement transmissibles. Le préservatif féminin ou Fémidon® est en polyuréthane, ce qui est important en cas d’allergie au latex, matière utilisée pour le préservatif masculin [1]. Ils peuvent être également utilisés comme contraceptifs mécaniques.

Voir prévention et contraception.

Notes

[1] il en existe également en polyuréthane

Les articles liés au sujet

9 août 2017

103e réunion publique d’information - Capotes ! (les vidéos)

Les vidéos de la 103e RéPI « Capotes ! » sont disponibles. Bon visionnage ! [la suite]

30 novembre 2010

PAS TROP TÔT

Le pape, encore loin du compte

Après avoir dit que le préservatif aggravait l’épidémie de sida, après s’être mêlé de questions sur lesquelles il n’a aucune expertise, le pape semble enfin prendre en compte le principe de réalité. [la suite]

20 novembre 2010

Vers une reconnaissance des dégâts causés par les discours de l’Eglise catholique ?

Le pape est encore loin du compte

Après avoir dit que le préservatif aggravait l’épidémie de sida, après s’être mêlé de questions sur lesquelles il n’a aucune expertise, le pape semble enfin prendre en compte le principe de réalité. Il admet enfin que le préservatif protège du sida et ne l’aggrave pas. Est-ce une prise de conscience de la complicité de l’Eglise catholique dans la propagation de l’épidémie de VIH ? [la suite]

5 juin 2010

La coupe du monde du sida

La FIFA et le COL bloquent la distribution de préservatifs

Combien de contaminations ?

Des associations de lutte contre le sida sud-africaines ont dénoncé vendredi 4 juin l’irresponsabilité de la FIFA et du Comité organisateur local (COL),qui empêchent les ONG de distribuer des préservatifs et de l’information sur le VIH et les MST. Act Up-Paris condamne cette attitude et exige des autorités du foot qu’elles assument leur responsabilité en la matière. [la suite]

1er juin 2010

Tribune

SIDA : ça plombe l’ambiance

Pour la marche des Fiertés 2010, Act Up-Paris interpelle la communauté LGBT sur son attitude face au sida et appelle à davantage de combativité. [la suite]

1er juin 2010

Action = Vie

12 bonnes raisons de mettre la capote (et du gel à base d’eau)

La prévention n’est pas affaire de mode, elle est affaire politique. On entend trop dire que le discours centré sur la capote aurait échoué, qu’il faudrait passer à autre chose. Mais qui, en dehors d’Act Up-Paris, pose la question des raisons politiques de cet « échec », à commencer par l’invisibilité et l’inefficacité des campagnes publiques sur le préservatif ? [la suite]

1er juin 2010

Baiser sans capote c’est aussi risquer l’hépatite C

Alors que le risque de transmission sexuelle de l’hépatite C chez les gays est identifié depuis plusieurs années, l’INPES publie enfin, en 2010, une brochure d’information. [la suite]

1er avril 2010

Êtes-vous obligé de révéler votre séropositivité à vos proches ?

Rien ne vous oblige à parler de votre état de santé à vos proches. [la suite]

1er avril 2010

Cadre et organisation du travail

Il est important que vous définissiez votre propre cadre de travail et les conditions dans lesquelles vous exercez. Il est nécessaire que vous n’acceptiez que les clients dont les souhaits vous semblent réalisables, en accord avec vos propres limites et votre capacité à rendre un service sexuel. Si vous êtes isoléE, soyez davantage vigilantE. Vous pouvez contacter les différentes associations pour qu’elles vous conseillent. Vous pouvez aussi vous adresser à vos collègues, leur expérience est (...) [la suite]

1er avril 2010

Le métier d’acteur/actrice

La pornographie est la seule ramification du travail du sexe au sein de laquelle vous pouvez bénéficier de droits sociaux. Vous devez effectuer 507 heures de travail sur 10 mois calendaires pour bénéficier du statut d’intermittentE du spectacle. Cela vous donne droits aux assédics, aux congés spectacle, à la retraite et à la couverture sociale si le nombre de vos cachets est suffisant. Vous devez vous méfier de certaines productions. Il est d’usage dans la profession de ne pas déclarer l’intégralité (...) [la suite]

23 juin 2009

Sida blabla

Spots de prévention audio

En 2004, dans le cadre de l’émission Sida blabla, 8 spots de prévention ont été enregistré. Ils sont réunis ici. [la suite]

avril 2009

Edito

Raison(s) d’en être…

Qui de nous deux aurait pu imaginer dans cette chambre d’hôpital, il y a trois ans, que nous nous retrouverions co-PrésidentEs ? [la suite]

Des photos sont disponibles

27 mars 2009

Quand l’évêque d’Orléans met des passoires sur les pénis

L’évêque d’Orléans affirme que le préservatif n’est pas fiable parce que le virus du sida est tout petit. Or, un préservatif n’est pas une passoire qu’on regrette d’avoir utilisée parce que ses trous étaient trop gros et ont laissé passé les grains de riz. [la suite]

novembre 2006

Toronto

Du rififi dans la prévention

La question des nouvelles techniques de prévention a été l’une des thématiques récurrentes de la conférence Toronto. De quoi parle-t-on quand on parle de nouvelles techniques de prévention et pour quoi faire ? [la suite]

novembre 2006

Delanöé, mon ami

Place des mortEs du sida [la suite]

3 septembre 2006

Place Jean-Paul II

Delanoë célèbre un assassin !

Aujourd’hui des militantEs d’Act Up-Paris et de nombreux autres groupes ont manifesté contre l’inauguration de la Place Jean-Paul II par Bertrand Delanoë. [la suite]

Des photos sont disponibles

30 mars 2006

Le sida ne vous concerne pas ?

Pour la première fois, en plus de quinze ans de lutte contre le sida, Act Up-Paris s’allie à une agence de communication pour produire une campagne d’interpellation destinée au grand public. Le constat, partagé par tous les acteurs, d’un retour en arrière dans la perception de la pandémie nous oblige à repenser nos modes d’intervention et il nous impose d’abord de nous faire entendre. De toute urgence. [la suite]

1er septembre 2005

marche des fiertés

un pas devant l’autre et recommencer

Une banderole rose, des bâches noires, des pancartes, la chanson des demoiselles qui ont eu des amants si tôt, la musique de Patrick Vidal, le tombé des robes, le tee shirt Christian Lacroix, des paillettes à gogo, l’énergie du groupe. [la suite]

25 juillet 2005

Producteurs et diffuseurs de vidéos bareback : entre logique commerciale et bonne conscience, il faut choisir

Une brochure de prévention, « Les génies du porno », cosignée par des associations de lutte contre le sida, dont Act Up-Paris, des producteurs et des diffuseurs de vidéos X gay, est aujourd’hui insérée dans les coffrets de porno homos. Dans le magazine Illico daté du 15 juillet dernier, Jacky Fougeray, du groupe Illico et de sa branche commerciale, Menstore, qui diffuse des vidéos X, commente ainsi la sortie de la brochure à laquelle son entreprise a participé : « Nous avons fait preuve de pragmatisme. Le marché du bareback existe. Nous avons choisi d’accompagner au mieux ce phénomène plutôt qu’une opposition franche qui n’aurait fait que déplacer le phénomène. » Outre notre colère, ces propos appellent plusieurs remarques. [la suite]

21 juillet 2005

Surcontamination, « une seconde chance pour mourir plus vite » (bis repetita)

Jeudi 21 juillet 2005 de 20h30 à 23h00, Act Up-Paris vous invite à sa 55ème RéPI (Réunion Publique d’Informations) qui se tiendra exceptionnellement dans le cadre des Universités d’Eté Euroméditerranéennes des Homosexualités (UEEH). Depuis la fin des années 90, Act Up a alerté sur le risque de surinfection que prennent les séropos ayant des rapports non protégés. Depuis 2002, une série d’études ont confirmé nos alertes et justifié nos interpellations des autorités sanitaires. La surinfection a des (...) [la suite]

17 juin 2005

Les mensonges et la haine au nom de Dieu

Nouveaux mensonges du Vatican sur la prévention du sida ; menaces de mort et insultes homophobes contre des militantEs. [la suite]

15 juin 2005

Surcontamination, « une seconde chance pour mourir plus vite »

Mercredi 15 juin 2005 de 19 à 22 heures, Act Up-Paris vous invite à sa 54ème RéPI (Réunion Publique d’Informations). Depuis la fin des années 90, Act Up a alerté sur le risque de surinfection que prennent les séropos ayant des rapports non protégés. Depuis 2002, une série d’études ont confirmé nos alertes et justifié nos interpellations des autorités sanitaires. La surinfection a des conséquences d’une part dans la prise en charge des séropos qui encourent un risque d’évoluer plus rapidement dans la (...) [la suite]

11 juin 2005

Réception dans le Marais et démonstation de safe sex

Samedi 11 juin, Act Up-Paris fêtera la fin d’une semaine d’actions pour la prévention et l’égalité des droits. Une réception en plein air rue Sainte Croix de la Bretonnerie et une démonstation de Safe Sex à l’Ofada. [la suite]

5 juin 2005

Act Up-Paris marie deux femmes à Notre-Dame de Paris : jusqu’à quand les catholiques tolèreront le discours rétrograde du Vatican sur l’homosexualité et le préservatif ?

Aujourd’hui Act Up a procédé au mariage de deux femmes devant l’autel central de Notre-Dame de Paris. [la suite]

Des photos sont disponibles

3 juin 2005

Celebration & Safe Week : une semaine d’actions pour l’égalité des droits et la prévention

Après une première édition en juin 2004, Act Up-Paris renouvelle cette année sa Celebration & Safe Week. Cette seconde édition sera à nouveau l’occasion d’appeler à une remobilisation de la communauté pour l’égalité des droits et contre la reprise de l’épidémie de sida parmi les gays. [la suite]

20 avril 2005

Élection de Joseph Ratzinger : sueurs froides

Act Up-Paris a été glacée d’apprendre hier l’élection comme nouveau chef de l’église catholique d’une personne aussi rétrograde en matière de prévention du sida et de droits des minorités sexuelles que M. Ratzinger. [la suite]

4 avril 2005

Jean-Paul II est mort : Act Up-Paris ne se réjouit de la mort d’aucun homme, quand bien même celui-ci fut un assassin

Nous affirmons cependant ici que l’église catholique regrettera un jour les positions dogmatiques de Jean-Paul II sur l’utilisation du préservatif qui l’ont rendu directement responsable de la mort de millions d’hommes, de femmes et d’enfants. Que le jour de ce regret soit proche n’est qu’un vœu désespéré que nous adressons à son successeur. [la suite]

1er avril 2005

Edito

Face à la pénalisation de la transmission du VIH, nous défendons une position ferme. Nous refusons de criminaliser les personnes qu’on pourrait estimer responsable d’une contamination parce qu’elles n’auraient pas informé leur partenaire de leur statut sérologique et qu’elles auraient eu des relations non protégées. Cette contamination dite « volontaire », qui n’a pourtant rien de volontaire, désigne les seulEs séropositifVes — du moins ceux et celles qui n’ignorent pas leur statut sérologique — comme uniques responsables de la propagation de l’épidémie. [la suite]

1er avril 2005

Répi prostitution

TravailleurSEs du sexe et VIH

Les Réunions publiques d’information (RéPI) d’Act Up-Paris permettent de confronter l’expérience de malades avec celle de professionnels et de scientifiques. Le 26 janvier dernier, en collaboration avec Cabiria, une association lyonnaise de santé communautaire, initiée par et pour les travailleurSEs du sexe, nous avons organisé une RéPI intitulée « Travailleuses du sexe et VIH ». Diane Gobeil (Cabiria) et Melissa Ditmore (Research for Sex Work Project), entre autres, ont pu affirmer un discours à la première personne et aborder les questions relatives à l’éthique des essais qui leur sont destinés, à l’accès aux soins et à la prévention. Nous publions ici des extraits de leurs interventions. [la suite]

1er avril 2005

ce pape est un assassin

Fac-similé du quatrième de couverture que nous avions réussi à inclure à la lettre encyclique "evangelium vitae" de Jean-Paul II d’avril 1995 [la suite]

1er avril 2005

Femmes, sida et sexualité : premier bilan des États généraux 2005

Après le succès de l’édition 2004, Act Up-Paris, Aides, le Kiosque, le Planning familial et Sida Info Service ont organisé, le 5 mars dernier, les 2e États généraux « Femmes, sida et sexualité ». [la suite]

20 octobre 2004

Campagne d’affichage « NoKpote ? No Way ! »

Depuis quelques jours, Act Up-Paris a débuté une campagne de prévention dont le thème est « NoKpote ? No Way ! ». Cette campagne est déclinée sous forme de quatre affiches collées dans les rues de Paris. [la suite]

9 octobre 2004

Au DEEP, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Vendredi 8 octobre, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Deep. Déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire « Chaudasses en colère », ils ont scandé les slogans « Le sida c’est maintenant, prévention c’est urgent » ou « Allons, allons, allons baiser ailleurs ». Comme d’autres établissements de sexe, backrooms ou sanas, le Deep n’assure pas, ou n’assure plus sa mission de prévention. [la suite]

3 juillet 2004

Après la condamnation de Strasbourg : pour un procès des politiques publiques de prévention

Il y a un mois, le Tribunal Correctionnel de Strasbourg avait condamné par défaut à six ans de prison ferme un homme séropositif pour « administration volontaire d’une substance nuisible ayant entraîné une infirmité permanente ». Il lui était reproché d’avoir contaminé sciemment deux jeunes femmes lors de rapports sexuels non protégés. Cette condamnation a été confirmée lundi 28 juin lors d’un second procès en présence du prévenu. [la suite]

20 juin 2004

NoKpote ? No Way !

Cette carte postale « NoKpote ? No Way ! / Sans préservatif ça ne va pas être possible » a été réalisée à l’occasion des 15 ans d’Act Up-Paris. [la suite]

Des photos sont disponibles

14 juin 2004

Celebration Safe Week

Au Sexodrome, la vie d’un pédé ne vaut pas 3 centimes

Samedi 12 juin 2004, afin de clôturer la Celebration Safe Week une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé le Sexodrome. [la suite]

Des photos sont disponibles

14 juin 2004

NoKpote = infections sexuellement transmissibles

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en pleine recrudescence en France. Cette réapparition des IST est préoccupante car elle indique que le risque de transmission du VIH est aussi augmenté, notamment chez les gays. [la suite]

14 juin 2004

NoKpote = hépatites

Pendant un rapport sexuel non ou mal protégé, les virus qui détruisent le foie sont facilement transmissibles. L’évolution vers la cirrhose ou le cancer du foie est très fréquente. Explications. [la suite]

14 juin 2004

Accident d’exposition au VIH

Il existe une procédure à suivre en cas d’exposition accidentelle au VIH. [la suite]

14 juin 2004

nokpote = sida

Sida : l’épidémie est toujours là

En 2004, les contaminations continuent et on meurt toujours du sida. [la suite]

9 juin 2004

Celebration & Safe Week [acte IV]

L’Institut National de Prévention et d’Éducation à la Santé ne fait pas son travail de prévention

Aujourd’hui, mardi 8 juin, Act Up-Paris a zappé l’Institut National de Prévention et d’Education à la Santé, qui a notamment pour charge de coordonner les actions d’information et de prévention du vih/sida. Or, cette administration ne fait pas son travail [la suite]

Des photos sont disponibles

7 juin 2004

Celebration Safe Week [acte I]

Au Mandala, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Dimanche 6 juin 2004, dans le cadre de la "Celebration Safe Week" une quinzaine de militantEs d’Act Up-Paris ont zappé le Mandala. En effectuant des visites dans ce sex-club, nous constatons que la prévention contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH y est trop peu présente. [la suite]

Des photos sont disponibles

15 mai 2004

Contre-argumentaire (suite)

Ce second contre-argumentaire, moins pédé-centré nous permet de répondre plus largement aux mauvaises excuses qui légitiment les prises de risques sexuels. [la suite]

12 janvier 2004

Au Key West, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 9 janvier au soir, une quinzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Key West. En effet, cette boîte à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. [la suite]

20 décembre 2003

Au BANQUE CLUB, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 20 décembre au soir, une douzaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Banque Club. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

14 décembre 2003

À IDM, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 13 décembre au soir, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le sauna IDM. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

6 décembre 2003

Des capotes, parce que nous le valons bien

Aujourd’hui, une dizaine de militantEs d’Act Up ont distribué des tracts et affiché dans le Marais, afin d’informer la communauté pédé des premières actions que nous avons menées contre les établissements pédés de consommation sexuelle afin qu’ils fassent plus d’efforts en matière de prévention et/ou d’hygiène. [la suite]

1er décembre 2003

Au KELLER, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 29 novembre au soir, une quarantaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Keller. En effet, cette boîte à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

30 novembre 2003

Prévention : contre-exposé

A Act Up-Paris, les militantEs ont une vie sexuelle très active et nous rencontrons de nombreuxSES partenaires. Malheureusement, la prévention ne semble plus une évidence et nous devons de plus en plus souvent imposer le port de la capote. Pendant ce temps, les contaminations reprennent de plus belle dans notre communauté. Voici donc une liste des idées reçues sur le sida et la prévention, chacune accompagnées d’un contre-argumentaire : [la suite]

22 novembre 2003

Au FULL METAL, la vie d’un pédé ne vaut pas trois centimes

Samedi 22 novembre au soir, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont zappé le Full Metal. En effet, cette boite à cul pédé ne fait pas d’efforts en matière de prévention et d’hygiène. Nous sommes en colère parce que malgré tant d’années de lutte contre le sida, cet établissement n’est toujours pas capable de faire le minimum : offrir des capotes et du gel à ses clients. [la suite]

Des photos sont disponibles

30 avril 2003

Traitement d’urgence en cas d’exposition au VIH

En cas de risques de contamination par le VIH (rapport non protégé, préservatif ayant craqué), vous devez vous rendre dans les plus brefs délais aux services des urgences pour y recevoir un traitement prophylactique après votre exposition au risque de contamination. [la suite]

octobre 2000

Femmes hétérosexuelles : la confusion des risques

Depuis 1998, la question " femmes et VIH " émerge avec force dans les milieux de lutte contre le sida. En même temps, est apparue une notion curieuse, qui viendrait se substituer à celle de " prévention " quand il s’agit des femmes : celle de " réduction des risques sexuels ". [la suite]

Les brèves liées au sujet

30 novembre 2003

La police contre la prévention

Un soir, il y a deux semaines, à une porte de Paris, des policierEs ont confisqué leurs préservatifs et produits de beauté à des prostituéEs, « juste pour faire chier » selon un travailleur social. En usurpant ainsi leur seule protection contre le sida, ces agentEs de police se rendent coupables de (...) [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]