Sida, un glossaire

AMS

Assemblée Mondiale de la Santé.

Les articles liés au sujet

22 mai 2008

Les labos ou les malades : à l’OMS, Bachelot et Kouchner doivent choisir

Entre laisser faire l’industrie pharmaceutique et permettre aux malades de se soigner au Sud, Bachelot et Kouchner doivent prendre leurs responsabilités à l’assemblée générale de l’OMS

Ce jeudi 22 mai 2008, se tient à Genève l’Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale de la Santé (AMS), où ont lieu des négociations sur l’accès aux médicaments. Dans le cadre de ces débats, l’Union Européenne et la France, aux côtés des laboratoires pharmaceutiques, s’opposent aux demandes des pays pauvres concernant les génériques. Act Up-Paris appelle Roselyne Bachelot et Bernard Kouchner à choisir le camp des malades plutôt que celui des multinationales dans le cadre de ces négociations internationales sur la santé dans le monde. [la suite]

22 mai 2003

Proposition des USA sur les droits de propriété intellectuelle, l’innovation et la santé publique : la réponse des ONG

Ce texte a été rédigé conjointement par Médecins sans Frontières, Health Gap, Act Up-Paris, Oxfam, People Health Mouvement et Health Action International (HAI) après la déclaration des USA lors de la 56ème Assemblée Mondiale de la Santé qui se déroule actuellement à Genève en Suisse. [la suite]

18 mai 2000

Act Up - Health Action International - Médecins sans frontières

Les impératifs de Santé Publique exigent une information exhaustive et transparente relative aux prix des médicaments.

Genève, 18 mai 2000. Alors qu’aujourd’hui la 53ème Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) discute de la résolution (n EB105.Rl7) " VIH/sida : faire face à l’épidémie ", les partisans de la Santé Publique demandent à l’AMS d’assurer l’accès à des informations exhaustives sur le prix des médicaments efficaces contre le VIH et les infections opportunistes pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA. [la suite]

14 mai 1999

Assemblée Mondiale de la Santé

Du 17 au 25 mai se tenait à Genève l’AMS, réunissant les ministres de la santé des Etats membres de l’OMS. A l’occasion d’une table ronde sur le sida, l’OMS, se prêtant à des compromis honteux, ne nous a pas convaincus sur sa capacité réelle à jouer son rôle et imposer la santé comme une priorité absolue [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]