Accueil du site > Traitements Recherche > Les interruptions thérapeutiques

Les interruptions thérapeutiques

publié le 24 novembre 2002

Le mercredi 4 décembre, de 19h à 22h, Act Up-Toulouse vous invite à sa 9ème Réunion Publique d’Information.

La prise en charge de l’infection par le VIH/sida s’inscrit dorénavant autour de la gestion d’une maladie au long cours. Mais pour lutter efficacement contre le virus, la prescription de traitements lourds est de plus en plus importante. En l’absence de nouvelles classes d’antiviraux, l’éradication n’est plus l’objectif à moyen terme. Aujourd’hui, les spécialistes visent un état d’équilibre immunologique et virologique. Afin d’y parvenir d’autres moyens thérapeutiques sont proposés, comme des cures d’immunothérapie, des périodes d’arrêt thérapeutique, etc.

Ces nouvelles stratégies mises en place dans un certain nombre d’essais, ont des objectifs multiples : réduire la toxicité avérée des multithérapies sur le moyen et long cours ; combattre la lassitude face à la lourdeur des traitements ; faciliter la prise d’un traitement anti-VHC, pour les personnes coinfectées ; permettre de lutter contre l’échec thérapeutique et/ou l’échappement virologique, etc.

Quels sont les intérêts et aussi les limites d’une interruption thérapeutique ? Quels sont les risques encourus ? Quelles précautions doit-on prendre ? Des spécialistes travaillant à l’hôpital Purpan viendront répondre à ces interrogations : Bruno Marchou et Patrice Massip sont infectiologues, Jacques Izopet est virologue.

Rendez-vous Salle du Sénéchal, au 17 rue de Rémusat à Toulouse.

Répi organisée avec le soutien d’Ensemble Contre le Sida

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]