Accueil du site > International > augmentation intempestive des prix (...)

augmentation intempestive des prix en Côte d’Ivoire

publié le 23 juin 2002 dans Action 80

Face à la situation chaotique de distribution des antirétroviraux, les associations ivoiriennes de personnes atteintes se mobilisent. Depuis plus de trois mois les malades sont régulièrement confrontés aux ruptures de stock intempestives et à l’augmentation brusque des prix.

Alors que le 4 mars le gouvernement annonçait aux associations la mise à disposition de trithérapies à 10.000 FCFA (soit 15,24 €), fin mars les problèmes resurgissaient. Les associations, regroupées dans le RIP+, se sont une nouvelle fois mobilisées et ont appelé le gouvernement à intervenir au plus vite. Elles attendent notamment que le gouvernement signe enfin un décret permettant de stabiliser le prix de la trithérapie à 10.000 FCFA. En mars 2001, le pays avait obtenu une baisse de 90% des prix des antirétroviraux au terme de négociations avec des groupes pharmaceutiques, mais seules 2.000 personnes bénéficient actuellement de ces traitements. Quand on connait les risques, en terme de mutations et de résistances, que peut provoquer l’arrêt d’un traitement antirétroviral, et que l’on sait que ces interruptions sont dûs à des problèmes financiers, on est en droit de se demander pourquoi le gouvernement n’achète pas de génériques, tellement moins chers ? Face à l’inertie du Ministère de la santé et du ministère de la lutte contre le sida, le RIP+ menace de descendre très prochainement dans la rue, avec toutes les personnes vivant avec le VIH. Cela risque de faire du monde.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]