Accueil du site > International > prix cassés pour la Chine

prix cassés pour la Chine

publié le 20 mai 2002 dans Action 79

Confronté aux tarifs prohibitifs des traitements anti-VIH/sida, le gouvernement chinois a décidé de réduire le prix de trois médicaments importés des Etats-Unis et d’Australie : l’indinavir, l’efavirenz et l’AZT+3TC.

Jusque là, un patient devait débourser 1.200 $ pour son traitement mensuel. Désormais la dépense moyenne variera entre 240 et 360 $, soit un quart du prix d’origine. Malgré cette réduction, le coût du traitement reste encore largement inabordable. Actuellement, la Chine importe plus d’une douzaine de médicaments anti-VIH/sida, mais elle devrait produire localement et dans les plus brefs délais des traitements pour un usage prophylactique (pour la réduction de la transmission mère-enfant, entre autres).

Selon le service d’information chinois, 22.517 personnes étaient infectées par le VIH à la fin de l’année 2000, soit une augmentation de 30% par rapport à 1999. Or les experts médicaux chinois estiment eux, qu’en réalité plus de 600.000 personnes sont infectées et que ce nombre ne cesse d’augmenter, de 60 à 70% chaque année.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]