Accueil du site > International > Afrique du Sud en appel

Afrique du Sud en appel

publié le 20 mai 2002 dans Action 79

Suite a une nouvelle action de TAC (Treatment Action Campaign), la justice sud-africaine a sommé pour la troisième fois en quatre mois, le gouvernement de généraliser immédiatement le traitement à la névirapine (antirétroviral qui réduit la transmission du VIH de la mère à l’enfant) dans les hôpitaux publics du pays, sans attendre le résultat de l’appel déposé contre ce jugement.

Mais le gouvernement continue de défier la justice et ignore les appels de la société civile, en arguant d’une insuffisance de ressources et d’infrastructures pour un programme de généralisation de la névirapine. De plus, le gouvernement prétexte des résultats encore non prouvés de l’antirétroviral dans les sites expérimentaux. TAC dénonce cette attitude criminelle qui condamne à la séropositivité de nombreux enfants parmi les naissances à venir (70.000 par an selon TAC). Le juge Chris Botha s’est dit « incapable de formuler une raison pour tolérer des décès évitables dans le simple but d’éviter un préjudice qui ne saurait dépasser un inconvénient logistique ». Trois provinces sur neuf se sont d’ores et déjà rebellées contre la ligne officielle, engageant une généralisation du traitement.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]