résistance

publié le 17 février 2002 dans Protocoles 22

Le virus du sida est en train de résister de plus en plus aux médicaments actuels, et les cocktails trithérapiques qui hier encore sauvaient des vies pourraient bientôt devenir inefficaces.

Près de 80% des patients américains traités seraient porteurs de tels virus résistants, qui se sont développé à une vitesse qui n’avait pas été imaginée. Il est facile de faire le rapprochement avec les résistances aux antibiotiques. Dès le début et dans ces deux situations, des cas de résistance ont été décrits. Mais plusieurs décennies avaient été nécessaires avant que la résistance bactérienne ne devienne un vrai problème. Le virus du sida a lui acquis une résistance significative en quelques années. Et si on peut blâmer une bonne partie de la résistance bactérienne sur la surprescription des antibiotiques et leur usage à mauvais escient, aucune erreur manifeste n’a pourtant été commise avec les antiviraux si ce n’est lors des premières prescriptions. Que faut-il penser ? Les virus sont peut-être plus coriaces que les bactéries. Il ne faut pas se lasser d’insister sur l’importance de la compliance du patient et de l’expérience du médecin.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]