Accueil du site > International > TAC, la lutte continue ou Msimang, (...)

TAC, la lutte continue ou Msimang, merci pour ton combat

publié le 28 novembre 2001 dans Action 77

Le gouvernement d’Afrique du Sud et TAC, le groupe activiste de malade du sida, s’affrontent devant la haute cour de justice depuis le 26 novembre 2001. En août dernier, TAC portait plainte contre le ministère de la santé pour le forcer à mettre en place un programme national d’accès à l’antirétroviral névirapine afin de réduire la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

Les activistes sud-africains en appellent à un arrangement hors processus judiciaire, mais la ministre de la santé a confirmé le mois dernier, au lendemain de la date butoir de réponse donné par TAC, que le gouvernement irait combattre la plainte. TAC a « respectueusement demandé » à la ministre de la santé de reconsidérer cette décision, insistant sur le fait que cette année, 70 000 enfants ont été infectés par le VIH à la naissance. TAC attend d’une part de l’Etat qu’il autorise les médecins du secteur public à prescrire et dispenser la névirapine lorsque qu’une mère séropositive en fait la demande ; qu’il soumette d’autre part un plan à la commission des droits de l’Homme avant deux mois et que soit planifié un programme national de réduction de la transmission mère enfant dans les 18 mois à venir.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]